La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A) Une économie fondamentale traversée par des oppositions de fond.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A) Une économie fondamentale traversée par des oppositions de fond."— Transcription de la présentation:

1 A) Une économie fondamentale traversée par des oppositions de fond

2 «Je fais remarquer une fois pour toutes que j'entends par économie politique classique toute économie qui, à partir de William Petty, cherche à pénétrer l'ensemble réel et intime des rapports de production dans la société bourgeoise, par opposition à l'économie vulgaire qui se contente des apparences, rumine sans cesse pour son propre besoin et pour la vulgarisation des plus grossiers phénomènes les matériaux déjà élaborés par ses prédécesseurs, et se borne à ériger pédantesquement en système et à proclamer comme vérités éternelles les illusions dont le bourgeois aime à peupler son monde à lui, le meilleur des mondes possibles». (Karl Marx, Le Capital, livre 1 (1867), Éditions Sociales, 1971 p.83 )

3 «La dénomination d"'économistes classiques" a été inventée par Marx pour désigner Ricardo, James Mill et leur prédécesseurs, c'est-à-dire les auteurs dont l'économie ricardienne a été le point culminant. Au risque d'un solécisme*, nous nous sommes accoutumés à ranger dans "l'école classique" les successeurs de Ricardo, c'est-à-dire les économistes qui ont adopté et amélioré sa théorie y compris notamment Stuart Mill, Marshall, Edgeworth et le Professeur Pigou» (John Maynard Keynes, Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936), Payot 1969, p.29 ) *Solécisme : utilisation dun terme dans une forme inexacte

4 Qui est classique ? Les fondateurs du courant libéral anglais Adam Smith ( ) –Théorie des sentiments moraux (1759) –Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations (1776) David Ricardo ( ) –Principes de léconomie politique et de limpôt ( ) Thomas Robert Malthus ( ) - Essai sur le principe de population (1798) - Principes déconomie politique (1820) John Stuart Mill ( ) - Principes déconomie politique (1848)

5 Le courant libéral francophone Jean-Baptiste Say ( ) –Traité déconomie politique (1803) –Catéchisme déconomie politique (1815) Frédéric Bastiat ( ) Un marginal: le suisse Jean Charles Léonard Sismonde de Sismondi ( ) Nouveaux principes déconomie politique (1819)

6 B) Une théorie de la richesse réelle C) Une théorie de la production

7 Le cercle vertueux de la croissance économique pour Adam Smith Division du travail Hausse de la productivité du travail Richesses croissantes Hausse de lépargne Hausse du capital investi

8 La filature de coton de J.B Say à Auchy lès Hesdin (Pas de Calais) ( )

9 la loi de Say Production 100 Vente Offre = 100 Distrib Revenus Distrib Revenus Salariés 50 Entreprise 10 Fournisseurs 40 Demande = 100 Marché en équilibre Marché en équilibre

10 Léquilibre automatique entre offre et demande globale : la loi des débouchés de J.B. Say Toute offre créée sa propre demande –Production se transforme en revenus, ils se transforment en demande –Toute lépargne est réinvestie –La monnaie nest pas demandée pour elle même Limpossibilité des crises de surproduction

11 Excès doffre du produit A Excès de demande du produit B Baisse du prix du produit A Hausse du prix du produit B Déplacement des capitaux et de la main dœuvre de la production de A vers celle de B Baisse de loffre du produit A Hausse de loffre du produit B Résorption des déséquilibres initiaux

12 D) La «dynamique grandiose» (Baumol) des classiques

13 Période 1Période 2Période 3 Catégorie de terres Rendements à lhectare Terres exploitées Rente/haTerres exploitées Rente/haTerres exploitées Rente/ha 140Oui 230NonOui 320Non Oui La rente différentielle chez Ricardo

14 La marche vers létat stationnaire selon Ricardo Accumulation du capital Croissance démographique Mise en culture des terres moins fertiles (ou moins bien localisées) Hausse du prix des subsistances Hausse des salairesHausse des rentes Ralentissement de laccumulation Baisse des profits Loi de population (Malthus) Loi des rendements agricoles décroissants

15 Les visions pessimistes de Malthus et de Ricardo Ricardo: rendements décroissants dans lagriculture et prévision dun état stationnaire – Le profit est un résidu. A long terme, il tend vers 0 – Le salaire est incompressible – La rente est touchée par la loi des rendements décroissants Malthus «Tout le monde naura pas sa place au banquet de la nature» Croissance des moyens de subsistance : progression arithmétique Croissance de la population : progression géométrique


Télécharger ppt "A) Une économie fondamentale traversée par des oppositions de fond."

Présentations similaires


Annonces Google