La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 PRISE EN CHARGE DUNE URGENCE VITALE La méthode ABCDEF®: une aide au raisonnement et à la priorisation des gestes IADE 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 PRISE EN CHARGE DUNE URGENCE VITALE La méthode ABCDEF®: une aide au raisonnement et à la priorisation des gestes IADE 2006."— Transcription de la présentation:

1 1 PRISE EN CHARGE DUNE URGENCE VITALE La méthode ABCDEF®: une aide au raisonnement et à la priorisation des gestes IADE 2006

2 2 INTRODUCTION 1- Décret du 29 juillet 2004 relatif aux professions de santé 2- Les grands principes (secourisme de base) Protéger (balisage) Protéger (balisage) Alerter (centre 15) Alerter (centre 15) Secourir (évaluation, gestes de sauvetage, nombre de blessés, type daccident,…) Secourir (évaluation, gestes de sauvetage, nombre de blessés, type daccident,…)

3 3 Les grands principes Protéger Protéger Alerter Alerter Secourir Secourir Bilan vital gestes de survie Bilan vital gestes de survie Examen complet mise en condition Examen complet mise en condition Mesures générales (froid, stress, douleur, position dattente…) Mesures générales (froid, stress, douleur, position dattente…) Surveillance ajustement thérapeutique Surveillance ajustement thérapeutique

4 4 INTRODUCTION 3 - Une méthode : la boucle de lévaluation Évaluation initiale : mise en sécurité Évaluation initiale : mise en sécurité Évaluation secondaire : mise en condition Évaluation secondaire : mise en condition Transmission C15 sans retard, pourquoi Transmission C15 sans retard, pourquoi Surveillance : ajustement thérapeutique Surveillance : ajustement thérapeutique Mesures générales : froid, stress, position dattente, douleur, antécédents, …. Mesures générales : froid, stress, position dattente, douleur, antécédents, …. Lévaluation initiale permet lélimination dun risque vital Et sil existe de prendre les mesures adaptées

5 5 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE A (Airway) LVA et stabilisation du rachis cervical LVA et stabilisation du rachis cervical Causes : Causes : Troubles de la déglutition: coma, crise convulsive Troubles de la déglutition: coma, crise convulsive Troubles mécaniques : corps étranger, trauma facial Troubles mécaniques : corps étranger, trauma facial Conséquences: Conséquences: Inspiration bruyante Inspiration bruyante Tirage des muscles du cou Tirage des muscles du cou Cyanose voir asphyxie dans les cas extrèmes Cyanose voir asphyxie dans les cas extrèmes

6 6 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE A (airways): Conduite à tenir A (airways): Conduite à tenir Apprécier le danger dobstruction et repérer un passage dair Apprécier le danger dobstruction et repérer un passage dair Si traumatisme pose dun collier cervical demblée (aide et respect axe tête/cou/tronc) Si traumatisme pose dun collier cervical demblée (aide et respect axe tête/cou/tronc) Corps étranger visible : extraction (doigts, pince de Magill) Corps étranger visible : extraction (doigts, pince de Magill) Suffocation complète : claques dans le dos (Hemlich ou Mofenson par séries de 5), relâchement dun lien, retrait du casque en urgence Suffocation complète : claques dans le dos (Hemlich ou Mofenson par séries de 5), relâchement dun lien, retrait du casque en urgence Mise en place dune canule oropharyngée Mise en place dune canule oropharyngée Aspiration si à disposition Aspiration si à disposition La vérification de la LVA peut se faire au masque par ventilation si arrêt respiratoire La vérification de la LVA peut se faire au masque par ventilation si arrêt respiratoire

7 7 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE B (breathing) : Ventilation et hématose Causes Causes Commande et transmission Commande et transmission Atteintes centrales (coma, convulsions) Atteintes centrales (coma, convulsions) Atteintes médullaires (traumatiques ou médicales) Atteintes médullaires (traumatiques ou médicales) Atteintes de lorgane effecteur Atteintes de lorgane effecteur Paroi (volet) Paroi (volet) Plèvre (pno, hémo) Plèvre (pno, hémo) Bronche (asthme, corps étranger, traumatisme) Bronche (asthme, corps étranger, traumatisme) Troubles de la diffusion Troubles de la diffusion pneumopathie dinhalation, pneumopathie dinhalation, noyade, noyade, contusion, contusion, Oap Oap embolie embolie

8 8 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE B (breathing) : Ventilation et hématose Conséquences cliniques Conséquences cliniques Modification de la fréquence respiratoire, signes de lutte Modification de la fréquence respiratoire, signes de lutte Modification de lamplitude respiratoire Modification de lamplitude respiratoire Modification du rythme Modification du rythme Dyspnée Dyspnée Cyanose Cyanose Repérage de la mobilité thoracique, symétrie du mouvement Repérage de la mobilité thoracique, symétrie du mouvement Sueurs Sueurs Agitation, anxiété, douleur Agitation, anxiété, douleur Tachycardie Tachycardie Conséquences paracliniques Conséquences paracliniques Hypertension Hypertension Modification de la saturation pulsée en oxygène Modification de la saturation pulsée en oxygène

9 9 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE B (breathing) : Ventilation et hématose Conduite à tenir Conduite à tenir Apprécier lefficacité de la ventilation et les répercussions sur les autres détresses Apprécier lefficacité de la ventilation et les répercussions sur les autres détresses Oxygène (masque à haute concentration) Oxygène (masque à haute concentration) Position demi assise si malade conscient Position demi assise si malade conscient Si respiration inefficace ou malade inconscient: canule oropharyngée, ventilation au BAVU, préparation du matériel dintubation Si respiration inefficace ou malade inconscient: canule oropharyngée, ventilation au BAVU, préparation du matériel dintubation Surveillance clinique essentielle Surveillance clinique essentielle

10 10 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE C (circulation): hémorragie et hémodynamique Causes Causes Hypovolémie absolue Hypovolémie absolue Hémorragie Hémorragie Plasmorragie Plasmorragie Hypovolémie relative Hypovolémie relative Choc cardiogénique (infarctus sévère) Choc cardiogénique (infarctus sévère) Choc anaphylactique (vasopresseur) Choc anaphylactique (vasopresseur) Choc septique Choc septique

11 11

12 12 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE C (circulation): hémorragie et hémodynamique Conséquences Conséquences Tachycardie Tachycardie Pâleur des conjonctives, cutanée, retard à la recoloration des ongles Pâleur des conjonctives, cutanée, retard à la recoloration des ongles Froideur cutanée, marbrures Froideur cutanée, marbrures Agitation, anxiété, troubles de la conscience puis perte de connaissance Agitation, anxiété, troubles de la conscience puis perte de connaissance Chute de la tension artérielle avec pincement de la différentielle Chute de la tension artérielle avec pincement de la différentielle

13 13 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE C (circulation): hémorragie et hémodynamique Conduite à tenir = Lobjectif : Restaurer une hémodynamique efficace Conduite à tenir = Lobjectif : Restaurer une hémodynamique efficace ARC MCE+ BB ou VC ARC MCE+ BB ou VC La prise du pouls : carotidien La prise du pouls : carotidien Position à plat (fonction TA), jambes surélevées Position à plat (fonction TA), jambes surélevées Arrêt dune hémorragie extériorisée (compression directe, point de compression, garrot) Arrêt dune hémorragie extériorisée (compression directe, point de compression, garrot) Traitement spécifique du trouble initial Traitement spécifique du trouble initial Oxygénothérapie Oxygénothérapie Abord veineux fiable Abord veineux fiable Sérum salé, colloïdes si disponibles Sérum salé, colloïdes si disponibles

14 14 LA MISE EN SECURITE A : airways A : airways B : breathing B : breathing C : circulation C : circulation Collier cervical Collier cervical LVAS LVAS RCP RCP Oxygène Oxygène 1 er bilan SAMU 1 er bilan SAMU

15 15 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE D (dysabilities) : état neurologique et douleur Causes Causes Atteintes cérébrales Atteintes cérébrales Atteintes médullaires Atteintes médullaires Conséquences Conséquences Coma Coma Paralysie Paralysie Crise convulsive Crise convulsive

16 16 EVALUATION INITIALE ET MISE EN SECURITE D (dysabilities) : état neurologique et douleur Conduite à tenir Conduite à tenir Évaluation de la profondeur du coma Évaluation de la profondeur du coma État des pupilles et réactivité État des pupilles et réactivité Déficit sensitif et/ou moteur : hémiplégie, paraplégie, tétraplégie Déficit sensitif et/ou moteur : hémiplégie, paraplégie, tétraplégie Repérer les crises convulsives Repérer les crises convulsives Dosage de la glycémie capillaire Dosage de la glycémie capillaire Évaluation de la douleur : antalgiques de différents niveaux Évaluation de la douleur : antalgiques de différents niveaux Le but est déviter les phénomènes dagression secondaires Le but est déviter les phénomènes dagression secondaires

17 17 ECHELLE DE GLASGOW Ouverture des yeux Réponse verbaleRéponse motrice 4- spontanée 3- au bruit 2- à la douleur 1- rien 5- orientée 4- confuse 3- inappropriée 2- incompréhensible 1- rien 6- volontaire 5- adaptée 4- retrait évitement 3- flexion réflexe 2- extension réflexe 1 - rien Traumatisme sévère < 8 Traumatisme modéré de 9 à 13 Traumatisme sévère < 8 Traumatisme modéré de 9 à 13 Traumatisme sévère GCS <8 Traumatisme modéré entre 9 à 13

18 18 Etat des pupilles Égales anisocorie myosis mydriase REFLEXES PHOTOMOTEURS ET CORNEENS

19 19 La douleur est-elle délétère? Traumatisme thoracique + douleur = risque de décompensation respiratoire Traumatisme thoracique + douleur = risque de décompensation respiratoire Traumatisme crânien + douleur = PIC Traumatisme crânien + douleur = PIC Coronarien + douleur = risque dischémie Coronarien + douleur = risque dischémie Polytraumatisme + douleur = inexaminable Polytraumatisme + douleur = inexaminable la réponse est OUI !!!

20 20 Evaluation de la douleur Pourquoi?Réduire le caractère subjectif de la douleur Pourquoi?Réduire le caractère subjectif de la douleur Comment? Sur prescription Comment? Sur prescription Qui?Tous les intervenants Qui?Tous les intervenants Quand?- préhospitalier Quand?- préhospitalier - aux urgences - en médecine - en chirurgie: en consultation danesthésie, à laccueil, en SSPI, - en unités dhospitalisation et à la sortie du patient de lhôpital

21 21 LA MISE EN SECURITE A : airways A : airways B : breathing B : breathing C : circulation C : circulation D : dysabilities D : dysabilities Collier cervical Collier cervical LVAS LVAS RCP RCP Oxygène Oxygène Bilan neuro et douleur Bilan neuro et douleur 1 er bilan SAMU 1 er bilan SAMU

22 22 EVALUATION SECONDAIRE ET MISE EN CONDITION E (exposures) : pathologies médicales, traumatiques ou toxiques Examen de la tête aux pieds: rechercher plaies, contusions, déformations, douleurs, compression Examen de la tête aux pieds: rechercher plaies, contusions, déformations, douleurs, compression Palpation thorax, abdomen, bassin, colonne vertébrale Palpation thorax, abdomen, bassin, colonne vertébrale Hypothermie, hyperthermie Hypothermie, hyperthermie Intoxication: gaz toxique, médicaments,… Intoxication: gaz toxique, médicaments,…

23 23 LA MISE EN CONDITION Voie veineuse et monitorage Voie veineuse et monitorage Stabilisation des lésions et traitement des défaillances Stabilisation des lésions et traitement des défaillances Traitement des troubles initiaux Traitement des troubles initiaux Recouvrement des atteintes cutanées Recouvrement des atteintes cutanées Prophylaxie infectieuse Prophylaxie infectieuse Attention au refroidissement Attention au refroidissement Gestion douleur Gestion douleur Surveillance des paramètres cliniques (f, pls, … Surveillance des paramètres cliniques (f, pls, … Surveillance paraclinique : TA, spO2 Surveillance paraclinique : TA, spO2

24 24 MISE EN CONDITION 2 ème BILAN SAMU Analyse complète et précise de létat du patient afin dadapter le type dévacuation et la destination

25 25 EVALUATION SECONDAIRE ET MISE EN CONDITION F (family) : antécédents, aspects sociaux, logistiques F (family) : antécédents, aspects sociaux, logistiques Le contexte :Circonstances, HDLM, premiers gestes réalisés Le contexte :Circonstances, HDLM, premiers gestes réalisés Le terrain :Antécédents personnels ou familiaux, traitement, vaccin Le terrain :Antécédents personnels ou familiaux, traitement, vaccin Les aspects médico-légaux : information, consentement, autorisation de soins, dopérer, bénéfice/risque Les aspects médico-légaux : information, consentement, autorisation de soins, dopérer, bénéfice/risque La logistique : nombres de victimes, renfort La logistique : nombres de victimes, renfort

26 26 BILAN ET SURVEILLANCE Bilan au samu : complet si pas de message dalerte, complémentaire dans le cas contraire Bilan au samu : complet si pas de message dalerte, complémentaire dans le cas contraire Réévaluations : reprendre ABCDEF Réévaluations : reprendre ABCDEF Transmettre pour une adaptation des prescriptions Transmettre pour une adaptation des prescriptions Surveillance clinique et paraclinique Surveillance clinique et paraclinique

27 27


Télécharger ppt "1 PRISE EN CHARGE DUNE URGENCE VITALE La méthode ABCDEF®: une aide au raisonnement et à la priorisation des gestes IADE 2006."

Présentations similaires


Annonces Google