La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 7 : démarche de conception, conduite de projet SI ENSGI Cours MSI 2ème année Michel Tollenaere.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 7 : démarche de conception, conduite de projet SI ENSGI Cours MSI 2ème année Michel Tollenaere."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 7 : démarche de conception, conduite de projet SI ENSGI Cours MSI 2ème année Michel Tollenaere

2 Système de pilotage (ou de décision) Système d informations Système opérant Flux entrants Flux sortants Informations externes Système Informations vers lextérieur Informations collectées Ordres, consignes Informations traitées Décisions Concepts de systémique

3 1 Analyse de la demande Temps 2 Spécification projet 3 Conception générale 4 Conception détaillée 5 Réalisation 6 Mise en oeuvre 7 Maintenance Etapes ou phases Documents Schéma directeur Etude d opportunité Dossier d étude préalable Dossier de planification Décisions Dossier de conception Dossier de conception fonctionnelle détaillée Dossier de conception technique détaillée Cycle de vie dun projet S.I. Code Accord sur linscription du projet Dossier d architecture Choix dune organisation du projet Accord sur les procédures, l architecture... Recette logicielle Réception système

4 Périmètre du projet Couverture du projet (domaines abordés : les achats, la prod…) préoccupations (fonctions prises en compte) Niveau de détail dans la description (dans les modèles) Couverture préoccupations Détail Cible à t

5 Etat futurEtat ancien Niveau conceptuel Niveau organisationnel Niveau logique Niveau physique Niveaux dabstraction MCD, MCT, MCVO MOD, MOT MLD, MLT Tables, code système physique

6 Cycles en SI (Cascade) Modèle de la cascade Dans ce modèle le principe est très simple : chaque phase se termine à une date précise par la production de certains documents ou logiciels. Les résultats sont définis sur la base des interactions entre étapes et activités, ils sont soumis à une revue approfondie, on ne passe à la phase suivante que s'ils sont jugés satisfaisants. Les développements récents de ce modèle font paraître de la validation-vérification à chaque étape : faisabilité et analyse des besoins : validation ; conception du produit et conception détaillée : vérification ; intégration : test d'intégration et test d'acceptation ; installation : test du système.

7 Cycles en SI (cycle en V) Modèle du cycle en V Le principe de ce modèle est qu'avec toute décomposition doit être décrite la recomposition, et que toute description d'un composant est accompagnée de tests qui permettront de s'assurer qu'il correspond à sa description. Ceci rend explicite la préparation des dernières phases (validation- vérification) par les premières (construction du logiciel), et permet ainsi d'éviter un écueil bien connu de la spécification du logiciel : énoncer une propriété qu'il est impossible de vérifier objectivement après la réalisation.

8 Cycles en SI (cycle en V) Suite... obligation de concevoir les jeux de test et leurs résultats ; réflexion et retour sur la description en cours ; meilleure préparation de la branche droite du V. Notons aussi que les activités de chaque phase peuvent être réparties en 5 catégories : assurance qualité production ; contrôle technique ; gestion ; contrôle de qualité.

9 Spécification Branche conceptionBranche réalisation Dossiers de validation Codage des modules Plan de tests unitaires Plan de tests d intégration Intégration Plan de tests de recette Spécifications de domaine Spécifications Conceptuelles Spécifications Logiques Spécications Techniques de Réalisation Cycle en V dans le développement dun SI Validation Conception générale Conception détaillée Tests unitaires Etude dopportunité Mise en charge Plan de tests en service

10 réponses : Solutions physiques STB Définition organes STG Définition composants des organes STD Concrétisation des pièces STR Fonctions / besoins clients Branche conceptionBranche intégration Plan de tests Dossiers de validation Tests validation composants Plan de tests Tests Définition organes Plan de tests Intégration organe et composants validation physiques Plan de tests Intégration organe validation besoins Spécifications Techniques de Besoin Spécifications Techniques Générales Spécifications Techniques Détaillées Spécifications Techniques de Réalisation Cycle en V dans le développement dun produit

11 Cycles en SI (Cascade) Modèle de la cascade Proposé par B. Boehm en 1988, ce modèle est beaucoup plus général que le précédent. Il met l'accent sur l'activité d'analyse des risques : chaque cycle de la spirale se déroule en quatre phases : 1. détermination, à partir des résultats des cycles précédents --ou de l'analyse préliminaire des besoins, des objectifs du cycle, des alternatives pour les atteindre et des contraintes ; 2. analyse des risques, évaluation des alternatives et, éventuellement maquettage ; 3. développement et vérification de la solution retenue, un modèle « classique » (cascade ou en V) peut être utilisé ici ; 4. revue des résultats et vérification du cycle suivant. L'analyse préliminaire est affinée au cours des premiers cycles. Le modèle utilise des maquettes exploratoires pour guider la phase de conception du cycle suivant. Le dernier cycle se termine par un processus de développement classique.

12 Cycles en SI (risques) Risques majeurs du développement du logiciel défaillance du personnel ; calendrier et budget irréalistes ; développement de fonctions inadaptées ; développement d'interfaces utilisateurs inadaptées ; produit « plaqué or »(pas de résistance à la charge) ; validité des besoins ; composants externes manquants ; tâches externes défaillantes ; problèmes de performance ; exigences démesurées par rapport à la technologie.

13 Démarche de conception avec Merise Aspect statique MCD Aspect dynamique MCT 1) Détermination des traitements essentiels 2) Modèle « local » de données = vue 3) Modèle global de données (MCD) 4) Détermination des traitements complémentaires 5) Validation du (MCD) par les traitements complémentaires

14 Quelques écueils : le Mythe de lusager Mythes de lusager Mythe Un énoncé général des objectifs est suffisant pour commencer. On verra les détails plus tard. Les besoins du projet changent continuellement, mais ces changements peuvent être facilement incorporés parce que le logiciel est flexible Réalité Une définition insuffisante des besoins des usagers est la cause majeure d'un logiciel de mauvaise qualité et en retard. Les coûts pour un changement au logiciel pour corriger une erreur augmente dramatiquement dans les dernières phases de la vie d'un logiciel.

15 Mythe du développeur Mythe Une fois que le programme est écrit et marche, le travail du développeur est terminé. Tant qu'un programme ne fonctionne pas, il n'y a aucun moyen d'en mesurer la qualité. Pour le succès d'un projet, le bien livrable le plus important est un programme fonctionnel. Réalité 50%-70% de l'effort consacré à un programme se produit après qu'il a été livré à l'usager. Les revues de logiciel peuvent être plus efficaces pour détecter les erreurs que les jeux d'essais. Une configuration de logiciel inclut de la documentation, des fichiers de régénération, des données d'entrée pour des tests, et les résultats des tests sur ces données

16 Mythes du gestionnaire Mythe L'entreprise possède des normes, le logiciel développé devrait être satisfaisant. Les ordinateurs et les outils logiciels que l'entreprise possède sont suffisants. Si le projet prend du retard, on ajoutera des programmeurs. Réalité Les standards sont-ils utilisés, appropriés et complets. Il faut plus que des outils pour réaliser de la qualité. Il faut une bonne pratique. Le développement du logiciel n est pas une activité mécanique. Ajouter des programmeurs peut-être pire encore.


Télécharger ppt "Chapitre 7 : démarche de conception, conduite de projet SI ENSGI Cours MSI 2ème année Michel Tollenaere."

Présentations similaires


Annonces Google