La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un outil pour le « timing » 1. Les différentes présentations BAR CHART Plus Haut Plus Bas Clôture Ouverture 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un outil pour le « timing » 1. Les différentes présentations BAR CHART Plus Haut Plus Bas Clôture Ouverture 2."— Transcription de la présentation:

1 Un outil pour le « timing » 1

2 Les différentes présentations BAR CHART Plus Haut Plus Bas Clôture Ouverture 2

3 Chandelier Japonais Si le titre a baissé sur la période (cours de clôture inférieur au cours d'ouverture), le chandelier est noir. Dans le cas d'une hausse, le chandelier est blanc 3

4 Épaule – Tête - Épaule Epaules Ligne de cou 4

5 Epaules 5

6 La résistance 6

7 Le support 7

8 Le canal 8

9 Le triangle Les cours entrent dans un triangle et une phase daccumulation/distribution débute. Les cours ressortent vers le même sens quils sont entrés dans le triangle. Ici les cours entrent vers le bas, une phase de distribution débute, puis les cours ressortent vers le bas. A noter que le triangle fait suite à louverture dun Gap. 9

10 Le diamant (ou drapeau) Les cours entrent dans le diamant vers le haut et en ressortent vers le haut après une phase daccumulation constituer par la figure Le triangle fait suite à un gap ascendant et la sortie également La forme peut parfois être un drapeau et le grand chandelier sans mèche est alors la hampe du drapeau Quelle que soit la figure, elle constitue une phase daccumulation ou de distribution 10

11 La moyenne mobile Signal dachat lorsque les cours coupent le MM à la hausse Signal de vente lorsque les cours coupent la MM à la baisse 11

12 Les chandeliers Japonais Si le titre a baissé sur la période (cours de clôture inférieur au cours d'ouverture), le chandelier est noir. Dans le cas d'une hausse, le chandelier est blanc. Le Doji : se caractérise par de longues ombres, et surtout un cours de clôture égal ou très proche du cours d'ouverture Le fait que ni les forces d'achat ni les forces de vente n'aient pu "gagner la partie" montre l'extrême difficulté du marché à choisir une tendance claire. Le graphique voisin correspond au Doji en Pierre Tombale. Les cours d'ouverture et de clôture sont les points bas de la journée. Cette figure est une figure de retournement sur tendance haussière, mais aussi sur tendance baissière si elle est confirmée le lendemain par un chandelier en hausse. 12

13 Etoile Doji L'étoile Doji se caractérise par un long chandelier, suivie d'un gap et d'un doji. L'étoile Doji est une variante de l'étoile classique. Sur une tendance baissière, un long chandelier noir suivit d'une étoile Doji est une figure importante de retournement de tendance. Il en est de même dans une tendance haussière, d'un long chandelier blanc suivie d'une étoile Doji. Le retournement de tendance n'est confirmé toutefois qu'à la séance suivante. Si dans une tendance baissière, le titre poursuit sa chute la figure n'est pas validée. 13

14 Etoile du Matin et Etoile du Soir L'étoile du matin est une figure majeure de renversement. La structure en étoile du matin se caractérise par 3 chandeliers. Le premier chandelier est un long corps noir, suivie d'un gap descendant et d'un petit corps blanc. Le troisième chandelier forme un gap ascendant, qui donne le véritable signal d'achat L'étoile du soir est une figure majeure de renversement. La structure en étoile du soir se caractérise par 3 chandeliers. Le premier chandelier est un long corps blanc, suivi d'un gap ascendant et d'un petit corps blanc. Le troisième chandelier forme un gap descendant, qui donne le véritable signal de vente Etoile du matinEtoile du soir 14

15 Etoile Filante L'étoile filante se retrouve lors d'une tendance haussière. Lors de la séance, le titre ouvre vers ses plus bas, grimpe rapidement tout au long de la journée, puis retombe pour clôturer sur ses plus bas, proche de son cours d'ouverture. L'étoile filante est une structure de retournement, les acheteurs n'ont pu tenir la hausse du marché 15

16 Les Gaps Le graphique ci contre est représentatif du gap. Le range du jour n'englobe pas le range (plus et plus bas) de la veille, d'où formation d'un gap. Ce gap sera étudié différemment en fonction de la tendance du titre. La formation d'un gap peut résulter de l'annonce d'un évènement majeur sur le titre, mais aussi d'un marché peu liquide. Le gap commun se produit lors d'évènement mineur qui n'affecte pas durablement le titre. La tendance n'en est pas lourdement modifiée. On constate aussi que ce type de gap est relativement comblé. Le gap de rupture marque un important changement dans la tendance du titre. La tendance passée est modifiée, ou la non tendance se transforme en tendance haussière ou baissière. Contrairement au gap commun, le gap de rupture est rarement comblé, le gap servant alors de résistance avec la création de tendance baissière ou de support en cas de tendance baissière. Si le gap est rapidement comblé, il faudra en conclure à un faux signal. 16

17 Les Gaps Le gap de continuation est un gap très utile lors de calculs d'objectifs. Il se produit suite à un gap de rupture, aux environs du moitié de la tendance. On peut facilement calculer un objectif de cours pour la tendance actuelle. Il se combine avec de forts volumes et souligne l'aspect encore puissant de la tendance. Il deviendra support ou résistance au même titre que le gap de rupture. En cas de comblement, la tendance entière est invalidée. Après le gap de rupture, et le gap de continuation, le gap terminal clôt la tendance actuelle. Il se présente souvent comme une figure de retournement, et donc au niveau des objectifs fixés avec le gap de continuation. Correspondant aux plus hauts de la tendance, il est rapidement comblé 17

18 Gap Ascendant et Deux corbeaux La figure en gap ascendant et deux corbeaux est une structure de renversement sur tendance haussière. La figure forme tout d'abord un long chandelier blanc. Le lendemain un corps noir se constitue après un gap ascendant. Le surlendemain, un deuxième corps noir se forme ouvrant au-dessus du cours d'ouverture de la veille et terminant la séance en-dessous du cours de clôture de la veille. 18

19 Gapping play en zone hauteGapping play en zone basse Le gapping play Le Gapping Play est basé notamment sur le concept de support et de résistance. Le Gapping Play en Zone Haute est une figure d'achat. Suite à une tendance haussière, le marché consolide et bute plusieurs fois sur ses plus hauts en formant des chandeliers relativement courts. On peut considérer qu'une ligne invisible empêche le cours de grimper, la résistance. Avec la formation du gap ou fenêtre, le signal d'achat est donc clairement confirmé. Le Gapping Play en Zone Basse. Ici le titre bute sur un support. Une fois le support cassé, le titre poursuit sa chute. Les Gapping Play sont donc clairement des figures de continuation 19

20 Nuage Noir Puissant signal de vente. Il montre l'incapacité des acheteurs à conserver le pouvoir. 2 chandeliers. Le premier est un long chandelier blanc qui se trouve le plus souvent dans une tendance haussière. Le lendemain de cette forte hausse, le titre ouvre une nouvelle fois en hausse mais les investisseurs ne parviennent pas à conserver cette hausse en cours de séance. Le titre clôture la séance en forte baisse (chandelier noir) avec un cours de clôture proche de son cours le plus bas de séance. 20

21 Structure d'avalement C'est une structure majeure de renversement de tendance. La structure d'avalement haussière se caractérise par un long chandelier blanc qui englobe totalement un petit corps noir. La structure d'avalement baissière se situe sur les plus hauts d'une tendance haussière. Un long chandelier noir englobe un petit corps blanc. Le chandelier noir représente la prise en main du marché par la pression vendeuse. Structure d'avalement Haussière Structure d'avalement Baissière 21

22 Pendu Si cette figure se présente sur une tendance haussière, c'est un fort signal de retournement de marché. Le pendu se caractérise par un petit corps clôturant sur ses plus hauts, et avec une longue ombre basse. Cette ombre doit représenter entre deux et trois fois la longueur du corps vrai. Il conviendra toutefois d'attendre la séance suivante afin d'avoir une confirmation définitive. Une ouverture ou une clôture en baisse par rapport à la veille, peut être une bonne confirmation 22

23 Les tours Indiquent un retournement de tendance. Elles se présentent sur quelques séances. Dans le cas d'un Sommet en Tours, en tendance haussière, un long chandelier blanc se forme, puis une phase de stabilisation des prix apparaît. Suite à cette phase, un long chandelier noir apparaît. C'est le signe d'un retournement majeur en sommet. Dans le cas d'une tendance baissière, un long chandelier noir se dessine, puis vient la phase de stabilisation. Une fois cette phase de stabilisation des prix écoulée, le marché forme un long chandelier blanc qui déclenche le signal d'achat. Sommet en ToursCreux en Tours 23

24 Les lignes de cou La ligne juste au cou : un long chandelier noir suivie d'un petit corps vrai, dont le cours de clôture s'établit au niveau du cours de clôture de la veille. Sur tendance baissière, la figure est synonyme d'une structure de continuation baissière. La "ligne sous le cou" est formée par un chandelier noir suivi d'un petit corps blanc. Le plus bas du chandelier noir s'établie très proche du plus haut du chandelier blanc. Il s'agit d'une structure de continuation baissière si elle se présente dans le cadre d'une tendance baissière. 24

25 Marteau et Marteau Inversé Le marteau et le marteau inversé se caractérisent par une importante mèche représentant 2 à 3 la longueur du corps. La couleur de ce même corps n'a que peu d'importance. Le marteau et le marteau inversée sont des structures de renversement majeur. Il conviendra toutefois d'attendre une confirmation la séance suivante. Le marteau se présente sur une tendance baissière. La mèche est basse. Pour un marteau inversé, la figure se présente aussi en structure baissière, mais la mèche est haute. Marteau inverséMarteau 25

26 La figure en 3 corbeaux se présente lorsque le titre est sur ses plus hauts, ou après une forte tendance haussière. Il se caractérise par la formation de trois chandeliers noirs. Le cours d'ouverture des deux derniers chandeliers s'établit à l'intérieur du corps vrai précédent, et terminera la séance sous le cours de clôture de la veille. La figure est d'autant plus valable que les cours de clôture s'établissent sur ses plus bas de la journée La structure de 3 soldats blancs : 3 long chandeliers blancs qui clôturent sur les plus hauts de la tendance. Cette figure indique un renforcement de la tendance haussière, d'autant plus que la tendance haussière précédente était en ralentissement 26

27 Bébé Abandonné Cette structure est une figure de retournement majeur. Nous avons ici un doji qui se forme après un gap (comprenant le corps et les ombres), et qui est suivi d'un gap de même nature. Cette figure si elle se produit dans une tendance haussière est un signe fort de retournement de tendance (bébé abandonné Sommet). Si elle se produit après une tendance baissière (bébé abandonné creux), il y a toutes les chances de voir le titre remonter. 27

28 Les Moyennes Mobiles Court terme (inférieur à 20 jours), moyen terme (de 20 à 100 jours) et long terme (plus de 100 jours). Basé sur les cotations : SIGNAL D'ACHAT : Le franchissement d'une moyenne mobile est un fort signal d'achat. Le franchissement d'une moyenne mobile à long terme est synonyme d'un fort changement de tendance à long terme. La puissance de ce franchissement dépend aussi de la pertinence de la moyenne mobile. SIGNAL DE VENTE : La cassure d'une moyenne mobile est un signal de vente. Basé sur d'autres moyennes mobiles : SIGNAL D'ACHAT : Une moyenne mobile à court terme franchissant une moyenne mobile à long terme est un fort signal d'achat à court terme. SIGNAL DE VENTE : La cassure d'une moyenne mobile à long terme par une moyenne mobile à court terme indique un renversement de tendance à court terme. Tout franchissement ou cassure d'une moyenne mobile est suivi de ce qui est couramment appelé un pull back. Ce pull back désigne un retour du titre sur ses anciennes bases. Pour un franchissement d'une moyenne mobile, le titre se repliera quelques jours plus tard sur sa moyenne mobile puis décollera de nouveau. Afin d'immobiliser inutilement de l'argent, il est préférable d'utiliser des ordres à seuil de déclenchement. Ces ordres permettront à l'investisseur de ne pas rater une hausse brutale. Il est toutefois conseillé de placer des ordres à des cours supérieurs de 2 à 3 % de la moyenne mobile. 28

29 Les moyennes mobiles arithmétiques et exponentielles Moyenne Mobile Arithmétique (MMA) Exemple de calcul de la MMA à 5 jours : Date | Cours | MMA 5 05/01 | 213,00 | - 06/01 | 214,00 | - 07/01 | 200,00 | - 08/01 | 208,00 | - 11/01 | 228,00 | 212,60 12/01 | 237,50 | 217,50 13/01 | 230,90 | 220,88 MMA 5 du 11/01 correspond à : (213, , , , ,00) / 5 = 212,60 MMA 5 du 12/01 : (214, , , , ,50) / 5 = 217,50 Moyenne Mobile Exponentielle (MME) : c'une variante de la moyenne mobile mais pondérée. L'objectif est de donner davantage de poids aux derniers cours au détriment des cours plus anciens. La pondération s'effectue ici par l'intermédiaire d'un pourcentage. Le calcul de la MME s'établit comme suit : MME = 1CT + aCt-1 + a2Ct an-1Ct-n a + a an-1 avec Ct = cours en temps t, et a = 2/(n+1) 29

30 Les retracements Retracements Les nombres de Fibonacci sont notamment connus à travers leur application dans la théorie des vagues d'Elliott. Toute tendance qu'elle soit haussière ou baissière ne peut durer éternellement. Une tendance haussière est souvent ponctuée de prises de bénéfices, et une tendance baissière de rebonds. Plusieurs mathématiciens, dont le plus célèbre d'entre eux Fibonacci, ont étudié le phénomène. Leurs travaux ont été ensuite repris dans le cadre d'une analyse des marchés financiers. Ces prises de bénéfices ou ces rebonds sont appelés retracements. Ainsi si une valeur accroît son cours de 150 à 180, l'amplitude est de 30 correspondant à A cette amplitude est appliquée un ou plusieurs ratios. Le ratio le plus commun est sans nul doute 50%. Ainsi le support de 50% serait de × 50% = 165. Il existe 3 gammes de ratios généralement utilisés : Ratios classiques : 33%, 50%, 66% Ratios de Fibonacci : 23.5 %, 38.2 %, 50% 61.8 % et 100 % Ratios de Gann : 25%, 37,5%, 50%, 62,5%, 75% 30

31 Principe du retracement 31

32 Les bandes de Bollinger Elles permettent d'envelopper une moyenne mobile d'un titre entre deux bandes servant à la fois de support, de résistance, et/ou d'indicateur de tendance. Toute variable qui suit une loi normale a 95% de chance dêtre comprise entre sa moyenne +/- 2 écarts types. Moyenne Mobile = Somme des cours sur x jours / nombre de jours La bande supérieure = moyenne mobile + 2 σ de cette moyenne La bande inférieure = moyenne mobile - 2 σ de cette moyenne. Plus la volatilité du titre sera élevée, plus les bandes s'éloigneront et indiqueront ainsi une tendance claire sur le titre. La sortie d'une bande lors d'une tendance est un signal fort de poursuite de tendance. Si le titre n'a aucune tendance, la bande est étroite : la bande inférieure joue le rôle de support, et la bande supérieure le rôle de résistance. si un mouvement de cours s'inverse sur le bord d'une bande, ce mouvement a tendance à aller rejoindre l'autre bande la sortie d'un resserrement de bande est souvent violente. 32

33 Les oscillateurs : le RSI Un oscillateur permet de donner une représentation graphique de la puissance du marché. Le RSI donne des signaux de surachat ou de survente. Si une valeur est définie comme survendue, cela signifie théoriquement qu'elle est à des cours d'achat car elle ne peut rester longtemps survendue. Dans le sens inverse, une valeur surachetée aura tendance à voir son RSI chuter dans un avenir proche. RSI(x jours) = [ 100 / (1 + RS) ] avec : x jour(s) : Un RSI, tout comme la plupart des indicateurs techniques, peut être décliné en fonction de l'horizon choisi par l'investisseur. Un RSI à 5 jours permettra d'observer les transformations de cours à court terme. Au contraire, un RSI à 14 jours donnera des indicateurs à plus long terme.. RS : Moyenne des hausses pendant les x deniers jours / Moyenne des baisses pendant les x derniers jours | RSI (5 jours) | RSI (7 jours)| RSI (14 jours) Zone de surachat | 90 | 80 | 70 Zone de survente | 10 | 20 | 30 Exemple de calcul RSI(9) avec cette série de 9 cours : 252,251,253,255,252,257,259,265,252 Reprenons le calcul de la moyenne des hausses : 252| 251 | -1 | ( ) 253| +2 | ( ) 255 | +2 | ( ) 252 | -3 | ( ) 257 | +5 | ( ) 259 | +2 | ( ) 265 | +6 | ( ) 252 | -13| ( ) Moyenne des hausses : ( ) / 9 = 1,88 Moyenne des baisses : ( ) / 9 = 1,88 RSI 9 jours = [ 100 / ( 1 + 1,88/1,88) ] = 50 33

34 Les oscillateurs : MACD MACD : le Moving Average Convergence Divergence est un oscillateur de moyennes mobiles exponentielles. Les Moyennes Mobiles Exponentielles les plus couramment utilisées sont celles à 12, 26 et 9 jours. MACD = MME (26) - MME (12) Afin de parfaire l'analyse et de détecter des signaux d'achat ou de vente, l'oscillateur est accompagné d'une MME à 9 jours, appelé courbe « Signal » Si la MACD tombe sous sa MME à 9 jours, signal de vente. Dans le cas contraire, signal d'achat. A noter que la MACD peut être notamment associé à la Stochastique pour parfaire l'analyse. 34

35 35

36 Les oscillateurs : la Stochastique Elle met en relation les cours de clôture avec le "range" habituel de la valeur. Le dernier cours est étudié en fonction des plus hauts et des plus bas du titre sur une période déterminée à l'avance. Cet indicateur, qui est l'un des plus utilisés avec le RSI, permet également de détecter des zones de survente et de surachat. Soit C : dernier cours de clôture PB(n) : Plus Bas sur une période n PH(n) : Plus Haut sur une période n n : nombre de périodes de calcul %K ou stochastique rapide Elle tient son nom de la forte volatilité qui la caractérise. Chaque stochastique est située entre 0 et 100, et il n'est pas rare que du jour au lendemain, la %K grimpe de 0 à 100 ou chute de 100 à 0. Elle est donc particulièrement difficile à étudier. La formule de la %K est la suivante : %K(n) = [(C - PB(n)) / (PH(n) - PB(n))] * 100 La %K se calcule le plus souvent sur des périodes de 10 à 14 jours. Mais de par son caractère volatil, il est obligatoire de lisser le résultat obtenu afin d'éviter les trop forts écarts. Pour se faire, il est donc nécessaire de calculer la %D. 36

37 Stochastique lente %D ou stochastique lente H(x) : somme des C - PH(n) sur les x derniers jours B(x) : somme des PH(n) - PB(n) sur les x derniers jours Le calcul de la %D s'appuie sur la formule de la stochastique rapide. Une seule différence : le lissage qui permettra d'obtenir une courbe plus significative. L'indicateur ici calculé facilitera la lecture des graphiques. %D(y) = 100 * (H(x) / B(x)) avec slow %D ou moyenne mobile de %D Afin de lisser encore un peu plus les résultats, il est possible de moyenner la %D avec plusieurs méthodes de calculs de moyennes mobiles : pondérée, simple, exponentiel... La slow %D couplée à la %D permettront une interprétation plus fine des signaux d'achat et de vente. 37

38 Stochastique : Interprétation Trois types d'approches ou d'interprétation peuvent être observés à travers l'étude de la %D et de la slow %D. La %K étant mise volontairement à part de par son extrême volatilité. 1. Comparaison absolue Si une stochastique (%D ou slow %D) chute sous les 20, la valeur est considérée comme survendue. Toutefois, il sera nécessaire d'attendre le franchissement à la hausse de ce même niveau pour confirmer le signal d'achat. Si une stochastique (%D ou slow %D) grimpe au-dessus des 80, la valeur devient surachetée. Le signal de vente se déclenchera une fois ce même niveau franchi à la baisse. 2. Comparaison relative un signal d'achat en cas de franchissement à la hausse de la slow %D par la %D un signal de vente en cas de franchissement à la baisse de la slow %D par la %D. 3. Observation des divergences La tendance de la %D est inverse à la tendance des cours. De par son caractère très volatil, il peut être opportun de cumuler cet indicateur avec plusieurs autres oscillateurs, tels que le RSI ou bien encore la M.A.C.D. 38

39 RSI survendu et divergence %D coupe slow %D (rouge) qui franchissent le seuil de 20 Marteau et divergence des cours par rapport au RSI 39

40 Rate of change Il existe 3 types de Rate Of Change différents. 1. Rate Of Change Price : Basé sur l'évolution des cours. Si le ROC Price franchit à la hausse la ligne des 100, signal d'achat. Dans le cas contraire, signal de vente. C(j) × 100 ROC Price = C(j-1) 2. Rate Of Change Volume : Identique au précédent, il étudie l'évolution des volumes et non des cours. V(j) × 100 ROC Volume = V(j-1) 3. Rate Of Change logarithmique : De par nature, le Rate Of Change n'est pas symétrique, les hausses étant amplifiées par rapport aux baisses. Pour résoudre ce problème, vous pouvez utiliser la formule logarithmique ci-dessous. 100 × log( C(j) ) ROClog = C(j-1) Cette asymétrie peut se calculer simplement. Si le cours actuel est de 110 Euros, alors que le cours il y 5 jours était de 90 Euros, votre Rate Of Change Price est de 122,22, et ce pour une hausse de 20 Euros, soit 22,22%. Au contraire si le cours était de 110 Euros, et baisse à 90 Euros, votre ROC Price sera de 81,81, soit une baisse de 18,19 (à comparer avec la hausse de 22,22). 40

41 Money Flow Index Proche du RSI, la lecture du MFI est identique à celle du RSI. L'avantage du MFI réside dans la prise en compte du volume. Le RSI se limite effectivement à l'évolution des cours. Le MFI pondère ce RSI par le volume. Le calcul du MFI se déroule en plusieurs étapes : Si le MFI franchit les 80, la valeur est considérée comme ayant atteint un maximum. Une chute des cours est donc attendue. Au contraire, si le MFI passe sous les 20, la valeur est considérée comme ayant atteint un point bas. 41

42 42

43 Accumulation / Distribution de Williams ou ADW L'Accumulation/Distribution de Williams permet de connaître dans quelle phase se situe l'évolution du cours. Ainsi si le cours du titre atteint un plus haut alors que dans le même temps l'ADW n'est pas sur ses plus hauts, le signal de vente est très fort. En effet, la valeur se dirige alors dans la phase de distribution où les premiers investisseurs prennent leurs bénéfices alors que les petits porteurs viennent juste d'investir sur le titre. Au contraire si le titre touche des plus bas et que l'ADW n'est pas sur ses plus bas, nous sommes en phase d'accumulation. les investisseurs commencent à revenir sur la valeur et le titre devrait rapidement rebondir. Il s'agit donc d'un signal d'achat. Comment le calculer ? AMAX=amplitude Maxi = Max ("Dernier" de la veille, "Plus haut" du jour) AMIN= amplitude minimum = Min ("Plus bas" de la veille, "Dernier" du jour). Une fois ces valeurs obtenues, le calcul de X est lié à l'évolution du titre d'une journée à l'autre. Si le cours de clôture de la veille est égal au dernier cours de la séance, X = 0 Si le dernier cours de la séance est supérieur au dernier cours de la veille, alors X = Dernier Cours de la séance – AMIN Si le cours de clôture de la veille est supérieur au dernier cours de la séance du jour, X = Dernier Cours – AMAX 43

44 Exemple de calcul et de graphique ADW est à -87% alors que son plus bas était à -100% quelques jours plus tôt Les cours sont au plus Cest un signal dachat 44

45 Illustrations avec le CAC40 actuel Gap de mars

46 Comblement du gap de mars 2003 Gap non encore comblés Marteau 46

47 Que pronostiquez-vous ? 47

48 48

49 Exemple danalyse professionnelle Le CAC 40 a dessin é vendredi une bougie blanche de 66 points, sans toutefois parvenir à franchir la r é sistance à 3360 points. L'analyse japonaise des chandeliers d é voile que les forces acheteuses contrôlent le march é fran ç ais. La m è che haute d é voile l'incapacit é à tenir les points hauts de la s é ance : c'est un facteur l é g è rement fragilisant. Dans un environnement tendu avec des indicateurs techniques en donn é es quotidiennes qui se situent en zone de surachat, le CAC 40 a besoin de souffler. Pourtant, force est de constater que ce mouvement de consolidation tarde à appara î tre. Pour les heures de cotation à venir, le bureau d' é tudes DayByDay maintient son opinion neutre sur le CAC

50 Les marchés semblent avoir besoins de souffler ? Niveau de sur achat Les cours butent sur : - la moyenne mobile 200 j - les 23.6% de retracement Fibonacci - Le haut du canal baissier 50


Télécharger ppt "Un outil pour le « timing » 1. Les différentes présentations BAR CHART Plus Haut Plus Bas Clôture Ouverture 2."

Présentations similaires


Annonces Google