La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Loi de Programmation 2009-2014 Hervé BURDIN Université dOrléans IAE/IHEDN Beaugency 15 janvier 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Loi de Programmation 2009-2014 Hervé BURDIN Université dOrléans IAE/IHEDN Beaugency 15 janvier 2009."— Transcription de la présentation:

1 La Loi de Programmation Hervé BURDIN Université dOrléans IAE/IHEDN Beaugency 15 janvier 2009

2 Loi de Programmation Militaire Elle est très proche du livre Blanc : reprise des moyens par les 5 fonctions Les aspects financiers -Montants sur la période de 185 milliards d - priorité à léquipement : 16.9 milliards en moyenne par an et 18 milliards en objectif : 101 milliards en 6 ans - personnel réduction de postes, 12 milliards d en moyenne par an, en moyenne environ 8000 postes par an. En 2014, Armée de terre , Mer, , Air cessions demprises militaires dont 14 parisiennes

3 Priorité à la fonction stratégique connaissance et anticipation : - le renseignement électronique : système MUSIS en remplacement dHélios, avec collaboration allemande, italienne belges, espagnoles et grecques Satellite HELIOS II système CERES : observation et écoute Système de drones SDT Neuron Nacelles Reco NG Loi de Programmation Militaire – 1 fonction connaissance et anticipation

4 –Le renseignement humain : - création de 700 postes supplémentaires - création dune académie du renseignement - renseignement orienté tout azimut, du terrorisme à lingérence économique - passage facilité dun service à un autre -Le renseignement géographique des zones daction: -GEODE 4 D -Galileo (2010) Vue d'artiste d'un satellite Galileo (Copyright ESA) - La maîtrise de linformation : protection et développement des systèmes de transmissions. Loi de Programmation Militaire – 2 fonction connaissance et anticipation

5 Fonction dissuassion : –Les deux composantes sont maintenues et seront adaptées en permanence, le nombre de vecteurs sera réduit dun tiers, la France possèdera 300 vecteurs. –La composante océanique : 4 sous marins nucléaires lance engins Armés de missiles M51 à compter de 2010 Protégés par les SNA, les avions de patrouille maritime et les frégates anti-sous-marines qui seront renouvelés. -La composante aéroportée : Rafales et Mirages 2000N équipés du missile ASMPA, renforcés par des ravitailleurs en vols - Renforcement des transmissions « nucléaires » Loi de Programmation Militaire – Fonction dissuassion

6 Les forces pré-positionnées : –Deux pôles en Afrique, une en façade atlantique, lautre en façade orientale –Un pôle au Moyen Orient –Renforcement des moyens en Guyane Les accords de défense - liste devenue publique, le parlement sera informé si opération concerne lengagement de forces - les conventions des accords pour maintien de lordre seront abrogées La lutte contre les trafics –neutraliser les réseaux avant leur action dans lespace européen –La collaboration européenne sera recherchée La lutte contre la prolifération des armements - le contrôle des exportations, lentrave et le renseignement,mesures de surveillance et de protection, et mesures de surveillance des accords de désarmement - lutte contre la menace balistique et NRBC par la mise en œuvre de moyens de protection. Loi de Programmation Militaire – Fonction Prévention

7 Réaction rapide des pouvoirs publics, disponibilité de H en quelques jours, renforcement de la coopération civilo-militaire, renforcement de la coopération européenne. Protection des réseaux de transmission dinfrastructure Sécurité : contrôle et surveillance des espaces - sauvegarde maritime : 2014 : 8 bâtiments de soutien et dassistance hauturière (contrats avec lEtat) 2009 : transfert de moyens aériens, Atlantique 2, Falcon 50, et Avisos A69, SPATIONAV : système de centralisation des senseurs - sûreté aérienne : développement du système SCCOA (Système de commandement et de conduite des opérations aériennes), identification et interception, existence daccords de poursuite avec pays voisins. - espace extra atmosphérique : radar GRAVES et programme SSA (surveillance de lespace) de lESA Loi de Programmation Militaire – 1 Fonction Protection

8 Évolution des risques : - Détection avancée : Création du système SPIRALE, et de satellites à lhorizon 2015 Recherche dune coopération européenne - Sécurité de linformation : menace majeure, actuellement DCSSI, plus moyens de chaque ministère. Futur, agence de la sécurité des systèmes dinformations - Protection NRBC : 2010 fin du renforcement des unités NRBC, le régiment spécialisé NRBC disposera de 1000H, soit 12 équipe de détection, et 6 de liaison système intégré des moyens militaires NRBC Renforcement de la coopération civilo militaire au niveau interministériel (comité NRBC); et opérationnel entre unités civiles et militaires - Réorganisation des dispositifs de souveraineté dans les DOM-COM Diminution de 40% des effectifs militaires, transferts de missions à la gendarmerie et services civils Concentration sur 4 missions : risques naturels, centre spatial, narco-trafics, flux migratoires. Loi de Programmation Militaire – 2 Fonction Protection

9 La composante terrestre constituera une force opérationnelle de personnes organisée en : - 8 brigades interarmes disposant de 250 chars lourds de bataille de type Leclerc, 650 véhicules blindés de combat de type VBCI, 80 hélicoptères de combat, 130 hélicoptères de manoeuvre équipements individuels du combattant de type Félin, - 3 brigades spécialisées et la brigade des forces spéciales, - moyens dappui correspondants. canon Caesar système SATCP Loi de Programmation Militaire – 1 Fonction Intervention

10 La composante maritime mettra en oeuvre notamment : -4 sous-marins nucléaires lanceurs dengins, -6 sous-marins nucléaires dattaque, - 1 porte-avions et son groupe aérien, - 18 frégates de premier rang, - 4 bâtiments de projection et de commandement. Loi de Programmation Militaire – 2 Fonction Intervention

11 La composante aérienne mettra en oeuvre : -300 avions de combat modernes, Rafale et Mirage 2000 polyvalents, incluant ceux de laéronautique navale, -les systèmes de détection et de contrôle avancé de type Awacs, -une flotte davions de ravitaillement et de transport comprenant de lordre de 14 appareils de type MRTT et environ 70 avions de transport Loi de Programmation Militaire – 3 Fonction Intervention

12 Les objectifs dactivité Terre Nombre annuel de jours de préparation et dactivité opérationnelles par homme pour les unités opérationnelles 150 Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote dhélicoptère 180 Marine Nombre annuel de jours de mer (JDM) par bâtiment pour lensemble des bâtiments (bâtiments hauturiers) 100 (110) Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote de chasse (qualification appontage de nuit) 180 (220) Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote dhélicoptère 220 Nombre annuel dheures de vol (HdV) par équipage de patrouille maritime 350 Air Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote de chasse 180 Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote de transport 400 Nombre annuel dheures de vol (HdV) par pilote dhélicoptère 200 Loi de Programmation Militaire – 4 Fonction Intervention

13 Crédits photos lh5.ggpht.com maintenance-03777/


Télécharger ppt "La Loi de Programmation 2009-2014 Hervé BURDIN Université dOrléans IAE/IHEDN Beaugency 15 janvier 2009."

Présentations similaires


Annonces Google