La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Corrigé du Brevet dHistoire-Géographie n°1 Lépreuve du Diplôme National du Brevet a été modifiée. Les nouvelles définitions des trois épreuves écrites.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Corrigé du Brevet dHistoire-Géographie n°1 Lépreuve du Diplôme National du Brevet a été modifiée. Les nouvelles définitions des trois épreuves écrites."— Transcription de la présentation:

1 Corrigé du Brevet dHistoire-Géographie n°1 Lépreuve du Diplôme National du Brevet a été modifiée. Les nouvelles définitions des trois épreuves écrites terminales prennent en compte les nouveaux programmes qui s'appliquent à la classe de troisième en , ainsi que la validation des compétences attendues au palier 3 du socle commun de connaissances et de compétences, validation nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet selon les dispositions de l'arrêté du 9 juillet 2009 modifiant l'arrêté du 18 août 1999 relatif au DNB. En histoire - géographie - éducation civique, le candidat devra traiter les trois sujets, un pour chaque discipline. Les sujets sont élaborés en fonction des programmes ou référentiels des classes de troisième correspondant à la série ; ils peuvent faire appel aux acquis des classes antérieures.

2 Épreuve d'histoire, géographie, éducation civique Durée de l'épreuve : 2 heures Première partie : Histoire On attend du candidat : - qu'il réponde à des questions : portant sur les repères chronologiques inscrits au programme d'histoire ; permettant de vérifier la connaissance de notions, d'acteurs et de faits historiques essentiels ; ces questions appellent des réponses de longueur inégale, et l'une d'elles peut être l'objet d'un développement ; - qu'il ait la capacité de travailler sur un document en relation avec un thème du programme d'histoire. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, de prélever des informations, et, si on le demande, de porter sur ce document un regard critique en indiquant son intérêt ou ses limites. Le candidat est guidé par des questions ou des consignes.

3 Deuxième partie : Géographie On attend du candidat : - qu'il localise sur un fond de carte des repères inscrits au programme de géographie ; - qu'il réponde à des questions permettant de vérifier la connaissance de notions, d'acteurs et de situations géographiques ; ces questions appellent des réponses de longueur inégale, et l'une d'elles peut être l'objet d'un développement ; - qu'il ait la capacité de travailler sur un document se rapportant à un thème du programme de géographie. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, de prélever des informations. Le candidat est guidé par des questions ou des consignes ; - qu'il ait la capacité, si on le demande, de réaliser une tâche cartographique simple.

4 Troisième partie : Éducation civique On attend du candidat : - qu'il réponde à des questions permettant de vérifier la connaissance de valeurs, de principes, de notions, d'acteurs ; - qu'il ait la capacité de travailler sur un document se rapportant à un thème du programme d'éducation civique. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, en rendant compte du problème politique ou social qu'il illustre. Le candidat est guidé par des questions ou des consignes. Notation de l'épreuve L'épreuve est notée sur 40 points. Première partie : 13 points Deuxième partie : 13 points Troisième partie : 10 points Maîtrise de la langue : 4 points Source :

5 Corrigé du Brevet Blanc dHistoire- Géographie n°1

6 Première Partie : Histoire (13 pts) I. Questions (6 pts) Question 1 (1 pt) La IIIè République dure de 1870 à (0,5 pt) La loi de séparation de lÉglise et de lÉtat adoptée en 1905 est une loi qui affirme le principe de laïcité dans la République. (0,5 pt) Ou : lois scolaires de Jules Ferry qui instaurent lécole gratuite, laïque et obligatoire en 1882.

7 Question 2 (2 pts) La Première Guerre mondiale se déroule entre 1914 et (0,5 pt) Deux caractéristiques au moins étaient attendues : - Une guerre totale : mobilisation de la population, mobilisation de léconomie et mobilisation idéologique (utilisation massive de la propagande notamment) ; (0,5 pt) - Une violence de masse : plus de 70 millions de soldats ont combattu pendant les quatre années du conflit, guerre dans les tranchées effroyable, « gueules cassées », violence faite aux civils (génocide arménien, exécutions sommaires, viols). (0,5 pt) Ou : - Un bilan démographique très lourd : près de 10 millions de morts ; - Longueur des batailles : Verdun qui dure de février à décembre 1916 (10 mois), la Somme qui dure de juillet à novembre 1916 (4 mois) ; - Violence et brutalisation.

8 Question 3 (2 pts) La France est un pays qui sindustrialise au XIXè s. et son économie a donc besoin de main-dœuvre. Celle des campagnes ne suffit plus, cest pourquoi des populations dorigines belge, allemande, italienne, polonaise et espagnole arrive progressivement en France. Après 1945 et pendant les Trente Glorieuses, la France connaît un développement économique et industriel sans précédent. Ses besoins en main-dœuvre sont importants notamment après la Deuxième Guerre mondiale pour permettre au pays de se reconstruire. Cette main-dœuvre provient dAfrique du Nord, dAsie et dAfrique noire dans les années Site à consulter :

9 Question 4 (1 pt) Exemple de deux grandes dates de la médecine : : mis au point du vaccin contre la tuberculose en France (BCG). (0,5 pt) : découverte de la pénicilline par A. Fleming. (0,5 pt) Ou : : première greffe du rein : Première transplantation cardiaque par le chirurgien sud-africain Christian Barnard. Ou : : découverte de la structure de lADN : décryptage du génome humain.

10 II. Travail sur document (7 pts) Question 1 (2 pts) Lauteur de ce discours occupe les fonctions de président du Conseil des ministres et ministre de la Guerre. (1 pt) Il sadresse aux députés. (1 pt) Georges Clemenceau Homme politique français (Mouilleron-en-Pareds, Vendée, 1841-Paris 1929). Source : enceau/113797

11 Incarnant par le verbe et l'action un idéal politique fondé sur la conception intransigeante qu'il avait de l'intérêt général, Georges Clemenceau fut l'une des grandes figures de la III e République. Au terme d'une carrière politique qui a marqué un demi-siècle, c'est lui qui mena la France à la victoire en Famille : il est né le 28 septembre 1841 dans une famille à la fibre républicaine. Son père, Benjamin Clemenceau, médecin, a participé aux Trois Glorieuses (27, 28, 29 juillet 1830) et a créé, lors de la Révolution de 1848, une « Commission démocratique nantaise ». Formation : élève au lycée de Nantes, bachelier ès lettres en 1858, étudiant en médecine et en droit à Nantes puis à Paris, il soutient en 1865 une thèse de doctorat intitulée « De la génération des éléments atomiques ». Il pratiquera la médecine pendant une vingtaine d'années. Début de carrière : député à partir de 1876, il prend la tête des radicaux, rompt avec le président Mac-Mahon et combat avec vigueur la politique coloniale de Jules Ferry. « Premier flic de France » : ministre de l'Intérieur puis président du Conseil, il dirige l'un des plus longs gouvernements de la III e République. Gouvernement marqué par la création du ministère du Travail mais aussi par la manière sanglante avec laquelle il réprime la révolte des viticulteurs du Midi, ce qui lui vaut le surnom de « premier flic de France ». Consécration : de nouveau au pouvoir en 1917, en pleine guerre, il s'emploie à remonter le moral des troupes avant de devenir après l'armistice, aux yeux de tous les Français, le « Père la Victoire ». Fin de carrière : principal négociateur du traité de Versailles, où il subit l'influence américaine, il se présente en janvier 1920 à la présidence de la République. Son échec marque son retrait définitif de la vie politique. Biographie sommaire de G. Clemenceau Source :

12 Question 2 (2 pts) On appelle « poilus » les soldats français qui combattent dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale. (0,5 pt) G. Clemenceau qualifie aussi de « poilus » les ouvriers (« ces silencieux soldats de nos usines »), les paysans qui sont trop vieux pour combattre (« ces vieux paysans courbés »), les femmes qui travaillent dans les usines et dans les champs (« ces robustes femmes au labour ») et les enfants qui aident dans les travaux des champs notamment (« ces enfants qui leur apportent laide »). (1 pt) Toutes ces catégories de personnes aux yeux de Clémenceau sont des « poilus » car elles participent activement à leffort de guerre. (0,5 pt)

13 Photographie de « poilus » pendant la Première Guerre

14 Question 3 (1 pt) N.B. : Deux mesures étaient attendues. Le chef du gouvernement (G. Clemenceau), annonce un certain nombre de mesures (ou de décisions) comme : - la censure des informations, (0,5 pt) - des restrictions alimentaires. (0,5 pt) Ou : - des restrictions budgétaires, - une participation de la population à lemprunt national.

15 Question 4 (2 pts) Dans sa déclaration, le chef du gouvernement reprend les principaux éléments dune guerre qui doit être totale. Il en appelle dabord à la mobilisation des ressources humaines (soldats et civils : ouvriers, femmes, vieux paysans et même les enfants). Puis, il exige une mobilisation économique grâce à un nouvel emprunt souscrit auprès des Français (cf. les emprunts de guerre). Enfin, G. Clemenceau impose une mobilisation idéologique en utilisant la censure et la propagande comme une arme afin déviter « de troubler la paix civile » et de lutter contre les « campagnes pacifiques ». 2 pts si trois éléments de la guerre totale sont identifiés. 1 pt si deux éléments cités.

16 Deuxième Partie : Géographie (13 pts) I. Questions (8 pts) Paris Lille Lyon Marseille Toulouse La Seine Le Rhône La Loire PNR des Vosges du Nord 1 pt si figuré ponctuel bien choisi (figure géométrique) avec une couleur vive et une localisation des 5 premières aires urbaine. 1 pt si couleur bien identifiée pour les cours deau et leur localisation. 1 pt si figuré de surface et couleur bien choisis et si le PNR est bien localisé. Question 1 (3 pts)

17 Question 2 (4 pts) N.B. : Il sagissait de développer une argumentation en trois temps. 4 pts si au moins deux arguments étaient développés. Aujourdhui, plus de 80% de la population française vit dans un espace urbain. Comment expliquer un tel chiffre ? Premier argument à développer : laire urbaine La très grande majorité de la population se concentre dans une aire urbaine. Cest lINSEE qui met au point cette unité de mesure qui permet dappréhender et de décrire lorganisation urbaine de la France. Une aire urbaine est composée dune grande ville qui étend son influence sur les communes qui lentourent. Elle offre des emplois et attire ainsi une population qui réside dans les communes périurbaines.

18 Ainsi laire urbaine concentre activités et emplois. Elle se compose dune grande ville, de ses banlieues et de communes périurbaines (qui forment une couronne périurbaine). Les villes deviennent de plus en plus attractives et se transforment en métropoles (concentration dactivités et de population) plus ou moins importantes. Cette attractivité provoque le phénomène détalement urbain qui se produit lorsque lurbanisation progresse plus vite que la croissance de la population en gagnant sur des terres agricoles. Deuxième argument : importance de la périurbanisation Létalement urbain accélère le phénomène de périurbanisation. Le rayonnement des métropoles et le développement des axes routiers accentuent encore le développement des communes périurbaines. En effet, les espaces ruraux situés à proximité dune grande agglomération deviennent attractifs car le coût du logement par exemple est moins élevé. Cette attractivité est accentuée par la modernisation des axes de communication.

19 En prenant lexemple de lagglomération strasbourgeoise, on peut remarquer que le long de laxe autoroutier A4 par exemple les communes rurales (comme Mundolsheim, Souffleweyershiem ou Lampertheim) sont progressivement absorbées par la métropole strasbourgeoise. En effet de nouveaux lotissements se construisent autour du centre historique de ces villages. Troisième argument : les espaces ruraux éloignés des agglomérations À la limite de laire urbaine, de nouvelles campagnes, bien desservies par les axes de communications (routiers et autoroutiers) offrent aux citadins des espaces récréatifs. Ces espaces récréatifs peuvent être des espaces protégés comme les parcs régionaux et nationaux. Ces espaces ruraux éloignés des métropoles sont aussi soumis leur à linfluence puisquils accueillent une population urbaine de plus en plus séduite par le calme et lauthenticité de ces espaces le temps dun séjour (week-ends ou vacances en famille).

20 Depuis les années 1960, la part de la population française dans les espaces urbains na fait quaugmenter, passant de 60% à plus de 80% aujourdhui. Cette augmentation sexplique par le poids économique des agglomérations qui ne cesse daugmenter. Question 3 (1 pt) Un Parc Naturel Régional (PNR) est un espace rural dans lequel il doit y avoir une politique qui concilie développement économique et conservations des milieux. Il doit aussi promouvoir des activités dordre culturel, scientifique et touristique. Les PNR sont créés en France le 1 er mars 1967 et sont confiés aux Régions. 1 pt si les mots et expressions figurent dans la réponse : « espace rural », « conciliation développement économique et conservation des milieux », « réglementation stricte », « nature protégée ».

21 Carte des 48 PNR en France Source : regionaux.tm.fr/fr/decouvrir/parcs.asp

22 II. Travail sur document (5 pts) Question 1 (0,5 pt) La Garonne est le fleuve qui traverse Bordeaux. Question 2 (1 pt) 1 pt si les communes sont entourées en rouge et si les flèches sont tracées dans les bonnes directions.

23

24 Question 3 (1,5 pt) Les communes proches de lagglomération bordelaise sont appelées des communes périurbaines. 1pt si « communes périurbaines » figurent dans la réponse. Le bus est un autre moyen de transport alternatif à lautomobile. (0,5 pt) Ou : Le train est un autre moyen de transport alternatif à lautomobile. Question 4 (2 pts) Développer les modes de transports alternatifs a un double objectif. Le premier est de réduire la congestion urbaine (bouchons quotidiens qui sont la conséquence des migrations pendulaires). Le deuxième est de diminuer les émissions de gaz polluants (le CO2) et donc daméliorer la qualité de lair des métropoles. Les modes de transports alternatifs (bus, tram, train) sont appelés « modes de transports doux » (cest-à-dire non polluants). La ville doit ainsi se transformer en « ville durable ».

25 Troisième Partie : Éducation civique (10 pts) I. Questions (5 pts) Question 1 (1,5 pt) (ou 1804) sont les dates de la Première République. (1 pt) sont les dates de la IIIè République. (0,5 pt) Question 2 (2,5 pts) La Vè République est un régime démocratique car les citoyens français participent aux choix qui engagent lavenir de leur pays en votant lors des élections nationales (présidence de la République, députation) et locales (élections municipales, générales et régionales). (1 pt) Les citoyens français peuvent aussi, en dehors du calendrier électoral, être sollicités directement par référendum. (0,5 pt) Enfin, en France la Vè République assure un pluralisme politique (existence de plusieurs partis), une liberté dexpression (grâce notamment à une presse libre) et une séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). (1 pt)

26 Question 3 (1 pt) La liberté, légalité et la fraternité sont les trois valeurs qui incarnent la République française.

27 II. Travail sur document (5 pts) Source : symboles-de-la-republique-francaise

28 Question 1 (1 pt) Lessentiel de ces symboles datent de la Révolution française ( ). (1 pt) Question 2 (1 pt) Marianne incarne les valeurs de la République car en portant le bonnet phrygien, elle symbolise la Liberté (valeur fondatrice de la République). (0,5 pt) Le bonnet phrygien était porté par les esclaves affranchis en Grèce et dans la Rome antiques. Marianne était aussi un prénom très répandu au XVIIIè s. et en loccurrence il fait référence au peuple. Enfin, le choix de la femme comme symbole de la République permet daffirmer légalité des sexes. (0,5 pt)

29 Question 3 (1 pt) En 1792, Rouget de Lisle compose à Strasbourg, le « Chant de guerre pour larmée du Rhin » (0,5 pt) Ce chant est repris par les fédérés marseillais participant à linsurrection des Tuileries le 10 août La IIIè République en fait lhymne national de la Nation en (0,5 pt) Question 4 (2 pts) Les symboles de la République ont pour but de matérialiser principes et valeurs du pays et de rassembler les Français autour de lidée républicaine. Par exemple, le drapeau bleu, blanc, rouge incarne lunité nationale de la France autour dune histoire commune. De même, la Marseillaise incarne le patriotisme. (0,5 pt) La devise « Liberté, Égalité, Fraternité » (inventée en 1790 et reprise dans les Constitutions de la IVè et Vè Républiques, inscrite sur pratiquement tous les bâtiments publics) rappelle que le régime républicain français défend la liberté de ses citoyens,

30 légalité de tous (en refusant toutes les discriminations éthniques, sociales, etc.) devant la loi. (1 pt) Enfin, la fraternité incarne la valeur de solidarité, valeur qui doit simposer à tous les citoyens. (0,5 pt) Ou : Drapeau incarne lunité, la Marseillaise symbolise le patriotisme (ou le combat pour la liberté), la devise incarne les valeurs de la République, le 14 juillet symbolise lunité de la Nation et Marianne incarne la liberté.

31


Télécharger ppt "Corrigé du Brevet dHistoire-Géographie n°1 Lépreuve du Diplôme National du Brevet a été modifiée. Les nouvelles définitions des trois épreuves écrites."

Présentations similaires


Annonces Google