La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les fonds de vallées dans le Parc naturel régional des Vosges du nord. P Hamann.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les fonds de vallées dans le Parc naturel régional des Vosges du nord. P Hamann."— Transcription de la présentation:

1 Les fonds de vallées dans le Parc naturel régional des Vosges du nord. P Hamann

2 Le Parc en chiffres :

3 · hectares (1 305 Km2) compris dans un triangle Wissembourg- Saverne-Volmunster ·113 communes : 2/3 dans le Bas-Rhin et 1/3 en Moselle habitants. 4 secteurs paysagers : d'Ouest en Est : le plateau ouvert, la zone intermédiaire, le massif forestier, le piémont ·65% de couverture forestière, soit hectares (45 % de feuillus, 30 % de résineux, 25 % mixtes) ·2 200 hectares de vergers ·600 hectares de sites naturels sous protection juridique ·Point culminant : le Grand Wintersberg à Niederbronn-les-bains(581m)

4 ·2.600 km d'itinéraires de randonnées pédestres, équestres, VTT ou cyclotouristiques, balisés sur le Parc dont km par le Club Vosgien.. 35 châteaux forts sur des éperons de grès et 2 châteaux Renaissance. 26 musées et expositions liés à l'histoire, aux traditions populaires ou à des savoir-faire techniques et artistiques monuments historiques et sites, classés ou inscrits. ·5 ouvrages de la ligne Maginot.

5 Le réseau hydrographique :

6 Le massif est fortement entaillé par des vallées parallèles de direction NW – SE essentiellement, et dont les débouchés forment les grands pôles urbains (Saverne, Ingwiller, Niederbronn, Wissembourg) Ces vallées témoignent du rôle de réservoir deau du massif gréseux vosgien : les précipitations infiltrées par le massif et le plateau lorrain se déversent sous forme de sources. Les rivières ont entaillé les dalles de grès et creusé des vallées souvent étroites à pente très forte

7

8

9 Histoire des fonds de vallée : Les fonds de vallées boisés ont été défrichés au moyen âge ( tout comme la plaine dAlsace!) pour permettre leur exploitation par les populations qui se sont installées :

10 - Pour utiliser la force hydraulique ou la pisciculture des étangs ont été créés

11

12

13

14 - Ou pour lutilisation agricole sous forme de prairies

15

16

17

18 Ces prairies permettaient un apport de fourrage et de foin aux petites exploitations douvriers- paysans qui travaillaient en forêt ou dans les carrières et possédaient une ou deux vaches. Les parcelles étaient fauchées à la main et lherbe souvent rapportée à dos dhomme en fin de journée..

19 Pour beaucoup de ces prairies, étroites et humides, il y avait un mode de gestion original et très élaboré qui permettait plusieurs fauches pendant la belle saison, quelles que soient les conditions climatiques :

20 les « prés à dos »

21

22

23

24

25 Ces parcelles perpendiculaires au lit de la rivière comprenaient -des fossés de drainage pour assécher en période humide et - des canaux dirrigation pour irriguer en période sèche

26

27

28 De petits barrages permettaient damener leau dans des fossés latéraux qui la redistribuaient ensuite au centre des prés bombés

29

30

31 Leau était un bien très précieux et son utilisation ainsi que le fonctionnement de ce système collectif étaient soumis à une réglementation très stricte depuis des temps très anciens.

32

33

34

35 Des conflits existaient et il nétait pas rare de se « faire voler leau du ruisseau »

36

37 Ce système a fonctionné jusqu après la deuxième guerre mondiale lorsque la double activité a cessé. Ces parcelles nétaient plus intéressantes car trop petites et humides pour utiliser les machines agricoles de plus en plus lourdes et volumineuses…

38 Sest posé alors un problème de gestion et daménagement et souvent de conscience, pour ces habitants proches de leur terre………..

39 « que faire de ces parcelles qui ont perdu leur destination dorigine ?? »

40 Différentes solutions ont été mises en œuvre pour « occuper » le terrain, de manière assez anarchique et avec des impacts souvent négatifs sur lenvironnement….

41 Des plantations dépicéas, en « timbre-poste » qui ont rapidement fermé la perspective des vallées et acidifié leau..

42

43 Des étangs de « pêche » de taille très variable

44

45

46 Des résidences secondaires pour un « retour à la nature » qui occasionne souvent une pollution visuelle…

47

48

49

50 des friches Beaucoup de parcelles ont été laissées à labandon, devenant des friches et retournant petit à petit à leur état déquilibre, cest à dire la forêt

51

52

53

54

55

56

57

58 Cest là que se pose un problème de développement durable Que faire pour allier à la fois :

59 La protection de lenvironnement: La protection de lenvironnement: Est-il mieux - de revenir en arrière en défrichant ? - laisser « faire la Nature »? - maintenir létat actuel ? Quelle exploitation sur les parcelles rentables ? Intensive ??

60 Laspect économique : Laspect économique : -ces prairies peuvent-elles être rentables ? - quel coût pour « lentretien » de lespace? Et qui paie ? - quelles sont les solutions les moins onéreuses ?

61 Laspect social : Laspect social : permettre aux habitants de rester sur place, dans les vallées avec des conditions de vie agréables, si possible des emplois et des conditions de circulation optimales

62 Seules les vallées les plus larges continuent dêtre exploitées par lagriculture

63 Dans ces secteurs, le Sycoparc encourage et soutient des opérations de réhabilitation (abattage des épicéas par exemple…) Parfois, la Nature, par tempête ou scolytes interposés, participe au processus…

64 Des études sur les conséquences hydrauliques,écologiques, paysagères,climatiques et sociologiques ont permis dorienter les décisions concernant les parcelles inexploitées :

65 Les prairies ouvertes, ont une biodiversité supérieure aux zones de friche correspondantes et méritent dêtre conservées

66 La reconstitution de forêts humides (aulnaies marécageuses, aulnaies-frênaies) est dun grand intérêt écologique et mérite dêtre favorisée

67

68

69

70

71 A proximité des villages, il convient de garder le milieu ouvert pour des raisons essentiellement paysagères et sociologiques

72 Cest ainsi quest né le programme de gestion écologique des friches (GEF)

73 au système dinformation géographique (SIG) Les parcelles intéressantes sont sélectionnées en tenant compte de différentes contraintes grâce au système dinformation géographique (SIG) du Sycoparc

74 Highlands cattle Cette gestion écologique fait appel à des bovins rustiques, les Highlands cattle qui sont très bien adaptés à des milieux humides

75

76

77 l'évolution de la friche est donc stoppée Ces bovins consomment des végétaux herbacés même très coriaces ainsi que les colonisateurs ligneux, l'évolution de la friche est donc stoppée

78 « Le paysage a du goût » Lévolution du cheptel permet actuellement de valoriser cette action par lopération : « Le paysage a du goût »

79

80

81 LES PARCS NATURELS REGIONAUX SONT DES LIEUX DEXPERIMENTATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE


Télécharger ppt "Les fonds de vallées dans le Parc naturel régional des Vosges du nord. P Hamann."

Présentations similaires


Annonces Google