La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE"— Transcription de la présentation:

1 I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE
PROPOSITION D’UNE SEQUENCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU PROGRAMME DE 5ème C.Mazin

2 HUMANITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE
PROGRAMME GEOGRAPHIE 5ème  HUMANITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE A l‘école primaire : 1ère approche du développement durable En sixième : action concrète étudiée en Éducation civique Le programme de 5ème est la poursuite de l’étude du développement durable « Une étude de cas, placée en tout début de programme permet, en posant les trois dimensions du développement durable, d’appréhender simplement le concept  » La première partie du programme de géo 5ème s’ouvre sur les hommes, car c’est l’humanité qui est au cœur du développement durable. (...) » « La démarche géographique privilégie les études de cas à partir desquelles les élèves constatent les inégalités et les déséquilibres, perçoivent les jeux d’acteurs, les impacts des actions des hommes sur l’environnement et mesurent l’importance des choix politiques. Ces études de cas prennent pleinement leur sens par une mise en perspective à d’autres échelles géographiques et parfois de temps (....). »

3 (environ 25% du temps consacré à la géographie)
I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE (environ 25% du temps consacré à la géographie) CONNAISSANCES Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable dans un territoire sont précisés, définis et mis en relation. DEMARCHES  Ces enjeux sont abordés à partir d’une étude de cas au choix : -un enjeu d’aménagement dans un territoire (déchets, transports et déplacements, équipements touristiques et de loisirs.....) L’étude de cas débouche sur une approche de la notion de développement durable. CAPACITES Identifier les principaux enjeux du développement durable dans le territoire étudié.

4 (environ 25% du temps consacré à la géographie)
I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE (environ 25% du temps consacré à la géographie) CONNAISSANCES Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable dans un territoire sont précisés, définis et mis en relation. DEMARCHES  Ces enjeux sont abordés à partir d’une étude de cas au choix : -un enjeu d’aménagement dans un territoire (déchets, transports et déplacements, équipements touristiques et de loisirs.....) L’étude de cas débouche sur une approche de la notion de développement durable. CAPACITES Identifier les principaux enjeux du développement durable dans le territoire étudié.

5 Quelques remarques Le programme de géographie en cinquième s’intitule « HUMANITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE ». Le développement durable devient une notion géographique transversale au programme cinquième qui s’articule autour. Le Bulletin Officiel du 28 août 2008 précise dans l’introduction au programme de cinquième « Une étude de cas, placée en tout début de programme permet, en posant les trois dimensions du développement durable, d’appréhender simplement le concept »  . Cet intitulé suscite des remarques : 1ère remarque : quelles sont « les 3 dimensions du développement durable » ? Dans la 1ère partie du programme  LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE   en particulier dans le thème 1il est précisé « Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable dans un territoire sont précisés, définis et mis en relation. » Les trois dimensions définis sont donc la dimension économique, la dimension sociale et la dimension environnementale. Ces trois dimensions résultent de la construction progressive du concept 

6 -En 1987, le rapport Brundtland donne une première définition du  développement durable:«Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.» -En 1992, suite à la Conférence de Rio,les trois dimensions (ou piliers ou sphères) sont établies .Il s’agit de concilier l’efficacité économique, le progrès social (équité sociale) et l’équilibre écologique (protection de l’environnement).Et ce à toutes les échelles temporelles (entre générations présentes et futures) et spatiales (du mondial au local). -En 2002, lors du Sommet de la Terre à Johannesburg,la notion de développement durable s’élargit considérablement Un quatrième pilier s’adjoint aux précédents : c’est le pilier culturel, fondé sur la valorisation et la diversité culturelle. La « notion de bonne gouvernance » émerge également. Le principe de démocratie participative est perçu comme seul modèle politique susceptible de mettre en œuvre le développement durable.

7 Différentes représentations des dimensions du développement durable
Agenda 21 de la Dordogne La plus classique, la plus diffusée

8 La fleur du développement durable
Source : Information géographique, vol 71, septembre 2007

9 Seconde remarque : Que signifie « appréhender simplement le concept » ?
C’est la 1ère étude de cas de l’année de cinquième qui introduit une 1ère définition de la notion de développement durable. Cette définition sera enrichie par les autres études de cas. Il y a une progression dans la construction du concept « Au terme de l’année de 5ème les élèves sont capables, confrontés à l’étude d’un territoire, de mobiliser les trois dimensions du développement durable » Par conséquent la première étude de cas ne permet pas d’aborder dans la totalité un concept difficile à définir car « concept-slogan » (Vincent Clément /Site géoconfluence) polysémique et en construction. La 1ère étude de cas permet aux élèves d’entrer dans le programme de géographie de cinquième et de s’interroger sur l’intérêt suscité actuellement par le développement durable.

10 Le Bulletin Officiel du 28 août 2008 évoque les connaissances à faire acquérir aux élèves à l’issue de cette étude de cas « Ces enjeux sont abordés à partir d’une étude de cas au choix : -un enjeu d’aménagement dans un territoire (déchets, transports et déplacements, équipements touristiques et de loisirs.....) L’étude de cas débouche sur une approche de la notion de développement durable. » La construction de cette étude de cas nécessite de faire des choix : choix du territoire : le choix s’est porté sur la France afin « que les élèves puissent poursuivre le parcours des différentes parties du monde » et en raison de l’accessibilité des ressources. choix de l’enjeu d’aménagement : il est suggéré d’aborder les déchets ou les transports, les déplacements, les équipements touristiques et de loisirs.... Le choix s’est porté sur les déchets car c’est un thème qui peut être repris comme fil conducteur dans la seconde (déchets et pauvreté /Les déchets pouvant être utilisés comme un indicateur des inégalités de développement dans le monde.) et troisième partie (ménager l’atmosphère) du programme de géographie ainsi qu’en Education civique (thème III la sécurité et les risques majeurs et/ou partie IV Une action solidaire )

11 Situation pédagogique, place dans le programme
Niveau : Collège 5e Intégration dans le programme : La séquence présentée s’inscrit dans la première partie du programme de géographie cinquième (I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE) et correspond à la première étude de cas : Les enjeux du développement durable. Temps envisagé : 5 à 6 heures envisagées (évaluation comprise)

12 Première Séance : Quelques images de la Guyane.........................
Vue aérienne de la forêt guyanaise(http://membres.lycos.fr/missionguyane°

13 Décharge de Maripasoula (blog : elotia.nipox.com)

14 Décharge sur la route aux alentours de Macouria
(blog : elotia.nipox.com)

15 Dépôt sur les plages (blog : elotia.nipox.com)

16 Quel est le point commun de ces différentes photographies ?
1ère séance A/Déroulement /Démarche -travail à l’oral à partir des réactions des élèves et/ou questionnement guidé Quel est le point commun de ces différentes photographies ? Un même lieu:la Guyane Idée de déchets « sauvages » déposés n’importe où Faire définir aux élèves simplement ce qu’ils comprennent par le mot déchet + appel de la définition donnée par la loi 15 juillet 1975 qui définit un déchet comme « tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon ». -définition du sujet: les déchets en Guyane. -distribution des documents +présentation de l’objectif de 1ère séance

17 B/Objectifs de la 1ère séance
Objectifs de connaissances -Etre capable de constater, définir ce qui « pose problème » à une population. Etre capable de constater, décrire les impacts des actions des hommes sur l’environnement Documents/ressources -photographies de paysages -textes -carte de la Guyane Capacités -Etre capable de prélever des informations dans des documents de nature différente. -Etre capable de les mettre en relation pour construire/compléter un schéma fléché Déroulement/Démarche : -Distribution des documents + trame du schéma fléché a /Lecture et analyse des documents travail individuel des élèves sur les docs et questions reprise collective : correction du travail faire compléter le schéma aux élèves en lui-même, il est la correction des exercices précédents

18 Un défi pour la Guyane : la gestion des déchets
SEANCE 1 Un défi pour la Guyane : la gestion des déchets Objectif :Etre capable d’expliquer comment la gestion des déchets pose un problème aux Guyanais. Consigne :Pour atteindre cet objectif,vous devez compléter à l’aide du dossier documentaire le schéma fléché. Document 1 /La production de déchets en Guyane Le territoire de la Communauté de Communes du Centre Littoral produit 70 % des déchets de la Guyane L’Ile de Cayenne produit 70 % des déchets du département, soit tonnes de déchets par an en 2002, dont : t d’ordures ménagères ; t de déchets industriels banals ; t d’encombrants ; t de déchets verts. La production moyenne d’ordures ménagères par habitant est de l’ordre de 350 kg/an. Source : La CCCL est composée de 6 communes : Cayenne, Macouria, Matoury, Montsinéry-Tonnégrande , Rémire-Montjoly et Roura  Document 2 /La production de déchets par les entreprises en Guyane (www.guyane.cci.fr)

19 Document 3/ Les problèmes posés par les déchets en Guyane
La politique peu efficace de traitements des déchets présente des difficultés, tant sur le plan sanitaire que sur le plan de la qualité de vie. Le traitement et la valorisation des déchets sont insuffisants et il existe peu de tri sélectif pour les ordures ménagères. Alors qu’en métropole 57,7% des déchets ménagers et assimilés sont traités dans des décharges, en Guyane la totalité des déchets recueillis partent directement à la décharge sans qu’il y ait recyclage ou valorisation thermique. Les communes ne disposent pas de moyens financiers nécessaires pour mettre leurs installations en conformité aux normes en vigueur . Quand au coût du transport des déchets, il est élevé en raison de l’isolement de nombreuses communes et de la nécessité de traiter certains déchets hors de Guyane. L’absence de collecte de déchets qui comportent un danger pour la santé et l’environnement (batteries, huile de vidange...) est une question particulièrement préoccupante. On note la pollution de certains sols par des hydrocarbures. Le problème des déchets nuit à l’activité touristique. Extrait de l’Agenda 21 régional de la Guyane (P56)

20 Questions sur le dossier documentaire
1/Quels sont les différents types de déchets évoqués dans les documents ? Pour trouver la réponse, j’utilise les documents 1et 2 2/Qui produit des déchets ? Pour trouver la réponse, j’utilise les documents 3 /Quelle partie de la Guyane est particulièrement confrontée à la production de déchets ? Comment l’expliquez-vous ? Pour trouver la réponse, j’utilise le document 4/En vous appuyant sur la photographie suivante et sur le document 3, retrouvez et indiquez les difficultés posées par ces déchets pour les habitants (santé ; cadre de vie ; activité économique)

21 4/-Compléter les cadres à l’aide des informations suivantes : Un cadre de vie dégradé (la saleté; les odeurs,une pollution visuelle ) /Une pollution du sol (et de l’eau) /Un risque sanitaire (développement de moustiques qui peuvent être vecteurs de maladies graves, comme la dengue, la fièvre jaune, le paludisme) -Puis colorier en vert les conséquences environnementales et en jaune les conséquences pour les habitants -D’après le dernier paragraphe de l’extrait de l’agenda 21 de la Guyane , quelle activité économique serait pénalisée par la présence des déchets ?

22 Une pollution du sol (et de l’eau)
4/-Puis colorier en vert les conséquences environnementales et en jaune les conséquences pour les habitants . -D’après le dernier paragraphe de l’extrait de l’agenda 21 de la Guyane , quelle activité économique serait pénalisée par la présence des déchets ?  « Le problème des déchets nuit à l’activité touristique. » (doc 3) Un cadre de vie dégradé (la saleté; les odeurs,une pollution visuelle ) Un risque sanitaire (développement de moustiques qui peuvent être vecteurs de maladies graves, comme la dengue, la fièvre jaune, le paludisme) Une pollution du sol (et de l’eau)

23 La trace écrite de la séance 1 peut être envisagée de plusieurs manières
Proposition 1 : la reprise à l’oral des réponses sert à construire collectivement le schéma fléché suivant

24 Un défi pour les Guyanais :
Produisent de plus en plus de déchets. - Mais Quelles conséquences pour l’environnement ? Quelles conséquences sanitaires ? Quelle conséquence pour l’économie ? Un défi pour les Guyanais :

25 Un défi pour les Guyanais :
Une population de plus en plus nombreuse en Guyane et qui consomme beaucoup Les entreprises installées en Guyane Produisent de plus en plus de déchets. -déchets ménagers -déchets industriels (banals+dangereux) -déchets verts Mais -Des déchets qui ne sont pas traités, valorisés -Absence de collectes de certains déchets dangereux Quelles conséquences sanitaires ? -les décharges sauvages attirent la vermine (rats) -cas de la dengue Quelle conséquence pour l’économie ? -les déchets ont une conséquence négative pour le tourisme Quelles conséquences pour l’environnement ? -pollution des eaux et des sols -dégradation des paysages Un défi pour les Guyanais : la gestion des déchets

26 A quel problème doivent faire face les Guyanais ?
Proposition 2 : Après avoir corriger les questions , les élèves doivent organiser leur réponse sous forme d’un schéma fléché : ici , c’est la mise en relation des informations sélectionnées qui est privilégiée CONSIGNES 1. Découper les étiquettes 2. Les disposer pour créer une mise en relation des faits répondant à la question posée 3. Coller – tracer les flèches reliant les informations entre-elles 4. Donner la signification de la flèche (donc) A quel problème doivent faire face les Guyanais ? Les entreprises installées en Guyane +Une population de plus en plus nombreuse en Guyane et qui consomme beaucoup Des déchets qui ne sont pas traités, valorisés -Absence de collectes de certains déchets dangereux Produisent de plus en plus de déchets. -déchets ménagers -déchets industriels (banals+dangereux) -déchets verts -les déchets ont une conséquence négative pour le tourisme -les décharges sauvages attirent la vermine (rats) -cas de la dengue pollution des eaux et des sols -dégradation des paysages Un défi pour les Guyanais : la gestion des déchets

27 Comment gérer, valoriser les déchets pour améliorer durablement
Séance 2 Comment gérer, valoriser les déchets pour améliorer durablement les conditions de vie des Guyanais ? Déroulement : -La classe est divisée en groupe. Chacun des groupes travaille sur un ou deux exemples de mise en œuvre et cherche à définir si c’est une action inscrite dans une démarche de développement durable  (trace écrite intermédiaire). Ce travail peut être éventuellement mené en salle informatique. -Mise en commun des différents groupes avec présentation rapide à l’oral -Réalisation du document (trace écrite intermédiaire) -Proposition de trace écrite finale : inscrire l’exemple étudié dans les 3 piliers du Développement Durable Ressources pour les élèves Un dossier documentaire fourni aux élèves en fonction des groupes constitués.

28 Objectifs de connaissances
-Etre capable percevoir les jeux des différents acteurs -Etre capable de mesurer l’importance des choix politiques. Capacités -Etre capable de prélever des informations dans des documents de nature différente. -Etre capable de les mettre en relation pour compléter un tableau

29 Projet /réalisation 1 Gestion des déchets
La responsabilité de la collecte et du traitement des déchets relève des communes et des communautés de communes. Le Conseil général intervient cependant à un double titre : à travers l'élaboration du Plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés à travers l'aide aux communes et aux communautés de communes Le Plan départemental d'élimination des déchets ménagers (PDEDMA) Le PDEDMA est un programme réglementaire qui prévoit les équipements de gestion des déchets sur les ans à venir (collectes sélectives, traitement, valorisation, stockage, des déchets produits par les ménages).  L'aide aux communes et aux communautés de communes  Le Conseil Général aide les communes financièrement dans la mise en oeuvre de leurs équipements et leur apporte un appui technique SOURCE

30 Projet 2 Cayenne    Ne Plus Jeter Ne Plus Jeter  (NPJ) Tel : Mail : Ne Plus Jeter est une association loi 1901, créée en Son objectif est de contribuer à une meilleure gestion des déchets sur le territoire guyanais.« La meilleure valorisation d’un déchet est de ne pas en produire » Bernard Tramier220 tonnes de déchets produits chaque jour sur le territoire de la CCCL … Agissons ! Réduisons vite nos déchets, ça déborde ! Utilisez des piles rechargeables. Utilisez des cabas. En forêt ou à la plage, ramenez vos déchets. Si vous souhaitez agir pour une meilleure gestion des déchets en Guyane, rejoignez l’association.

31 Projet/réalisation 3

32 Guyane :Rouler sur du verre…
Les habitants de Guyane peuvent contribuer à la construction et à la réfection des routes : depuis la fin 2006, leurs déchets en verre sont collectés et valorisés en sous-couche routière. En quatre mois, 70 tonnes de verre ont ainsi été récupérées, grâce à une opération «coup de poing» organisée par la délégation Guyane de l’ADEME(Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) . Complice, la Communauté de communes de centre littoral (CCCL) a financé dix conteneurs et 100 bacs à roulettes répartis dans les restaurants et les libres-services de Cayenne, Matoury et Rémire-Montjoly. «Il fallait parvenir, en un temps très court, à collecter un minimum de 40 tonnes pour pouvoir effectuer un premier chantier et évaluer la faisabilité de la mise en œuvre du verre par l’entreprise de BTP choisie pour cette opération», explique Magali Rocher, ingénieur de la délégation Guyane de l’ADEME. Le test a eu lieu en septembre 2007, dans une rue pleine de nids de poule du centre de Cayenne. 80 % de graves (de gros graviers) et 20 % de verre ont servi à fabriquer 75 mètres de chaussée neuve. Ce succès est le fruit du travail de préparation des mentalités à la collecte du verre. Pendant les festivités de fin d’année et la période du carnaval, très populaire dans ce département, la communauté de communes de centre littoral et la délégation Guyane de l’ADEME ont lancé une grande campagne d’affichage dans les rues et publié de nombreuses publicités dans la presse, la radio et la télévision locales. Le nombre de conteneurs sera multiplié par 20 pour atteindre, d’ici 2009, tonnes de verre collectées. L’équivalent de 30 km de route, la longueur moyenne de chaussée construite chaque année en Guyane. Revue de l’AEDEME &Vous n°12 février 2008 (www.ademe.fr/.../lettre)

33 Communiqué de presse de la CCCL
Projet/ réalisation 4 Communiqué de presse de la CCCL Ramasse tes déchets Trop souvent encore les déchets des pique-niques souillent les sites naturels même en présence de poubelles. Ils exposent les familles à des risques sanitaires (coupures, sections de tendon, tétanos, dengue, maladies véhiculées par les mouches ou les rats) et génèrent des dépenses financières importantes pour les établissements publics (mairies, Conseil Régional, ONF, Conservatoire du Littoral.) responsables de l'aménagement de ces sites

34 Mission et messages des ambassadeurs
Les ambassadeurs ont une mission de sensibilisation et non pas de nettoyage des sites, car l'objectif est de responsabiliser le citoyen vis-à-vis des déchets qu'il produit. Un des messages fort des ambassadeurs est d'inciter les personnes rencontrées à remporter les déchets du pique-nique dans un sac plastique par exemple et de jeter le sachet à la maison. > Lieux et dates d'intervention Les ambassadeurs seront présents sur les sites naturels des communes membres de la CCCL (Cayenne, Macouria, Matoury, Montsinéry-Tonnegrande, Roura, Rémire-Montjoly). Cette opération est lancée en partenariat avec l'association DAAC Guyane et se déroulera tous les vendredis, samedis et dimanches jusqu'au 26 août 2007. Les ambassadeurs font écho à la campagne « Ramasse tes déchets » diffusée à la télé, radio et en affichage urbain et à « Louvri zot lèsprit », programme de sensibilisation sur l'environnement et les déchets diffusé à 7h20 et à 10h50 sur radio RFO Guyane (Cayenne ) jusqu'au 31 juillet > Plus d'info : CCCL Service Environnement-Déchets Tél / ASSOCIATION DAAC Guyane Tél

35 ENDEL a reçu le "Label Développement Durable".
Projet/réalisation 5 ENDEL, comme toutes les sociétés du groupe SUEZ, inscrit le Développement Durable au coeur de sa stratégie qui s'articule autour de trois piliers : économique, social et environnemental. Ce label a été obtenu grâce à la création d'un centre de transit des/de déchets industriels à Kourou (Guyane). En effet, dès le début de l'année 2007, ENDEL a mis en service la première station transit de déchets industriels banaux et dangereux. L'exploitation de ce site comprend la gestion globale et collective des déchets (collecte, conditionnement, acheminement, traitement et traçabilité) ainsi que le conseil technique dans ce domaine.  ENDEL a souscrit pour un très grand nombre de ses sites un contrat de fourniture d'électricité verte (contrat "AlpEnergie 100") et participe ainsi à l'action du groupe SUEZ en faveur du développement d'énergies renouvelables.). SITE ENDEL ENDEL a reçu le "Label Développement Durable".

36 AFFICHE POUR UN ECOFESTIVAL
Projet/réalisation 6 AFFICHE POUR UN ECOFESTIVAL GRAINE Guyane a pour vocation de structurer un réseau local d’associations et d’individuels intervenant dans le domaine de l’éducation à l’environnement vers un développement durable.

37 Premier bilan sur l’écofestival Koérens
Eclectisme culturel et respect de l’environnement, telle était la recette de la première édition de l’écofestival Koérens samedi dernier à Roura. Plus de 600 festivaliers ont joué le jeu, dans la bonne humeur, tout en respectant les initiatives mises en place par l’association PORTNAWAK pour produire moins de déchets et consommer moins d’énergie. En effet, le festival Koérens avait pour ambition d’allier culture et nature : poubelles et cendriers étaient mises à disposition sur le site, ampoules à économie d’énergie pour l’éclairage pour accompagner la pleine lune, gobelets réutilisables consignés, pas de vente de cannettes, de bouteilles en plastiques ou en verre à la buvette, nourriture servi dans des feuilles de balourou, structures en bambou démontables pour les stands, toilettes sèches…. et animations d’éducation à l’environnement ont été réalisées pour l’occasion (papiers recyclage, compost…. (.....) Au final, moins de 500 L de déchets produits et un sol quasiment sans déchets ont conclu agréablement ce festival. Des idées plein la tête à retenir pour l’organisation des manifestations culturelles, sportives et institutionnelles « propres »…avis aux organisateurs ! Source sur le site de l’association GRAINE (http://graineguyane.blogspot.com/2008/11/korens.html)

38 Une nouvelle déchetterie
Projet/réalisation 7 La déchetterie de Rémire-Montjoy Une nouvelle déchetterie La Communauté de Communes du Centre Littoral s’est ainsi investie dès 1999 dans la réalisation de la première déchetterie intercommunale, qui a ouvert ses portes en mars 2002 sur la commune de Rémire-Montjoly. Depuis son ouverture, la déchetterie a enregistré plus de visites ayant pour objet le dépôt de déchets. Les principaux utilisateurs de la déchetterie sont les habitants et professionnels de Rémire-Montjoly (69 %), Cayenne (18 %) et Matoury (11 %). Prévue initialement pour desservir de à habitants, la déchetterie intercommunale à Rémire-Montjoly est le seul équipement de ce type sur le territoire de la CCCL Elle dessert pour l’instant la totalité des habitants du territoire, soit environ habitants

39

40 Projet/réalisation 8 La création d’une plate-forme de compostage
La plate forme de compostage, implantée sur la commune de Matoury, pourra traiter 8000tonnes /an de déchets verts dés le mois de septembre 2004. Les déchets verts seront broyés, pour faciliter leur dégradation, humidifiés et placés dans un bâtiment de « fermentation » où l’on va injecter de l’air. En présence de l’eau et de l’oxygène de l’air, les micro-organismes vont se multiplier et « consommer»  les déchets verts. (......) Au bout de 4 semaines, le compostage sera terminé. Le compost sera stocké en attendant sa vente dans un bâtiment. Les 8000 tonnes de déchets verts annuelles seront ainsi transformées en 3500 tonnes de compost, la différence s’étant évaporée en eau ou dispersée sous forme de gaz carbonique.

41 Le succès de cette opération est un enjeu qui nous concerne tous, élus et habitants :
-d’abord, il est grand temps que nous ayons une valorisation de déchets qui fonctionne afin de réduire nos apports en décharge. -ensuite, le compostage sera moins cher que la mise en décharge dans le futur centre d’enfouissement, qui respectera les nouvelles normes environnementales .C’est donc un avantage économique! -enfin, le produit fabriqué va être utilisé sur place, évitant ou ralentissant l’épuisement de nos sols: moins de déchets, une réduction des pollutions, de la création d’activité, un produit utile pour l’avenir ! voilà un vrai programme de développement durable, à notre portée. Source :

42 Comment gérer, valoriser les déchets pour améliorer durablement
les conditions de vie des Guyanais ? Référence de la réalisation/du projet A qui ce projet est-il destiné ? (échelle temporelle) Quel territoire est concerné ? (échelle spatiale ) Qui a l’initiative de cette réalisation ? (acteurs) Ce projet améliore-t-il les conditions de vie des Guyanais ? Expliquez votre réponse Pilier social Ce projet respecte-t-il l’environnement ? Pilier environnemental Ce projet favorise-t-il l’activité économique ? Pilier économique Projet 1 Projet 2 Projet 3

43 TABLEAU COMPLETE (retour des différents groupes)

44

45 A la fin de la séance , les élèves auront identifié différents acteurs
-des acteurs politiques (conseil général –communauté de communes du centre littoral – commune) -des acteurs institutionnels (ADEME ) -des acteurs sociaux (les associations) -des acteurs économiques (Endel) -l’habitant/le citoyen Les élèves auront pu identifier différentes formes d’action -informer –sensibiliser pour changer les comportements : « les éco-gestes » -collecter (ramasser) les déchets : -traiter les déchets (recyclage -compostage, réutilisation, incinération) -valorisation : transformer un déchet en un autre produit On peut également retravailler avec eux la typologie des déchets -déchets sauvages -déchets ménagers -déchets industriels -déchets verts

46 Séance 3 La gestion des déchets en Guyane,
une préoccupation liée au développement durable Déroulement: 1er temps : -Le thème de la séance est noté au tableau « Pourquoi la gestion des déchets est une des préoccupations du développement durable »? et est suivi d’un « remue méninges » sur le terme de « développement durable » : -Les élèves dressent une première liste de trois mots qui leur viennent à l’esprit , puis une seconde liste de trois mots qui s’opposent à celui de « développement durable » . Les propositions sont notées au tableau. -L’enseignant présente ensuite des Une de magazines pour la jeunesse. L’objectif est de repérer les points communs et les différences, de définir une des dimensions. Les documents présentés montrent que l’idée de développement durable  est souvent associer seulement au pilier environnemental, à l’idée d’un combat « sauver la planète » . -L’intérêt de cette séance est de faire comprendre que le développement durable  ne se résume pas seulement à préserver un environnement.

47

48 2nd temps  -Les élèves travaillent en autonomie sur les documents à l’aide d’un questionnaire . L’objectif est de montrer que la gestion des déchets est une des préoccupations du développement durable car elle met en relation des besoins différents : la préservation de l’environnement, un meilleur cadre de vie pour les Guyanais . Le traitement des déchets est une activité nécessaire. -La trace écrite  pourrait être la représentation des 3 dimensions du développement durable  et les réponses aux questions (2nd temps) Objectifs de connaissances -Etre capable de définir les enjeux sociaux, économiques, et environnementaux du développement durable dans le cas de la gestion des déchets en Guyane. -Etre capable d’appréhender simplement le concept en posant les trois dimensions du développement durable. Capacités -Etre capable de prélever des informations dans des documents de nature différente. -Etre capable de les mettre en relation

49 La gestion des déchets en Guyane,
Séance 3  La gestion des déchets en Guyane, une préoccupation liée au développement durable Document 1/Résultat d’une enquête menée auprès de 1000 habitants des 14 communes littorales guyanaises  lors de l’élaboration de l’Agenda 21 en septembre 2004. L’Agenda 21 est un programme d’actions pour le 21ème siècle orienté vers le développement durable. Il a été adopté par les pays signataires de la Déclaration de Rio de Janeiro en juin Ses principales fonctions sont la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la production de biens et de services durables, la protection de l’environnement.

50 Document 2 / L’Agenda 21 de la Guyane
Quatre axes d'actions ont été retenus pour l'Agenda 21 local de la Guyane, rédigé en mai 2006. 1. La préservation et la valorisation des ressources locales (gestion durable des ressources dans le respect des droits des populations locales et de la préservation de l’environnement). 2. La formation de la jeunesse (offrir une éducation de qualité à tous et assurer l’insertion professionnelle des jeunes). 3. L'accès équitable aux services de base sur tout le territoire (accès aux moyens de communication et d’information, à la santé, à l’eau potable, à la gestion des déchets, à l’énergie…) 4. Le respect de la diversité culturelle (satisfaire les besoins essentiels tout en permettant aux communautés locales de maîtriser leur avenir dans le respect des traditions). source : site internet du Conseil régional.

51 Proposition 9 : Les déchets
Gérer les déchets : Trier, collecter et expédier les déchets vers des centres de traitement quand cela est possible. Traiter et valoriser les déchets : Rechercher les filières de retraitement et de valorisation de déchets les plus satisfaisantes.

52 Questions : 1/Quelle est la première demande des Guyanais en matière de développement durable ? Pour trouver la réponse, j’utilise le document 2/Dans quels axes d’action de l’Agenda 21 cette demande est-elle prise en compte ? Dans quel contexte est rédigé l’Agenda 21 de la Guyane ? 3/Quels sont les deux objectifs principaux définis à propos des déchets dans l’Agenda 21 de la Guyane ? Pour trouver la réponse, j’utilise le document A l’aide des documents et de vos réponses, rédigez un petit texte où vous expliquerez pourquoi la gestion des déchets est une préoccupation liée au développement durable

53 Un projet ou un aménagement s’inscrit dans une démarche de développement durable s’il prend en compte trois aspects Favorise-t-il le développement économique de la Guyane  ? Ce projet permet-il de limiter les atteintes à l’environnement  ? Gestion des déchets Guyane Ce projet permet-il aux Guyanais de vivre mieux ? Quels sont les différents acteurs de la gestion des déchets  ?

54 La gestion des déchets en Guyane s’inscrit dans une démarche de développement durable
-Valorisation des paysages du littoral , un impact économique indirect (tourisme) -Valorisation des déchets intervient dabns les économie d’énergie Les projets et réalisations permettent de limiter les atteintes à l’environnement   Gestion des déchets Guyane Pour tous les Guyanais Acteurs institutionnels Économiques Association Une meilleure qualité de vie pour les Guyanais (santé+ cadre de vie ) Echelle locale Echelle mondiale

55 On met en valeur les deux piliers les plus développés
La gestion des déchets en Guyane s’inscrit dans une démarche de développement durable On met en valeur les deux piliers les plus développés Les projets et réalisations permettent de limiter les atteintes à l’environnement   -Valorisation des paysages du littoral , un impact économique indirect (tourisme) -Valorisation des déchets intervient dans les économie d’énergie Gestion des déchets Guyane Pour tous les Guyanais Acteurs institutionnels Économiques Association Une meilleure qualité de vie pour les Guyanais (santé+ cadre de vie ) Echelle locale Echelle mondiale

56 Pistes pour l’évaluation
Qu’est-ce que l’enseignant peut évalué ? Une capacité ? « Identifier les principaux enjeux du développement durable dans le territoire étudié. » Des connaissances ? « Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable dans un territoire sont précisés, définis et mis en relation. » Proposition d’évaluation Avant l’évaluation l’élève sait qu’il sera interrogé sur sa capacité à identifier c’est-à-dire à trouver, à décrire les trois dimensions du développement durable sa capacité à mettre en relation les trois dimensions dans un territoire pour un enjeu d’aménagement

57 Evaluation Géographie
Activité 1/La ville Antananarivo (Madagascar) fait le choix d’aménagements durables Document 1 /La capitale de Madagascar Antananarivo ou Tananarive : la 3ème ville la plus insalubre au monde La gestion, et même la collecte des déchets posent problème dans la capitale malgache. Les infrastructures en place sont très faibles et le service de ramassage par camions-bennes est fréquemment interrompu faute de paiement par la commune. Les ordures non ramassées s'amoncellent et rendent possible la propagation de maladies comme la peste (en moyenne une dizaine de cas par an dans la seule ville de Tananarive entre 1999 et 2001, selon l'Institut Pasteur International). Document 2 Un quartier pauvre d’Antananarivo:le quartier de Tana (sms35.free.fr/index_fichiers/img_0366T.jpg) Question 1/A l’aide du texte et de la photographie, citez trois problèmes auxquels sont confrontés les habitants de Tananarive et en particulier du quartier de Tana.

58 Document 3/ Aménagement du lac Masay en site d'attraction et de loisirs La commune urbaine d'Antananarivo entreprend d'importants travaux pour offrir aux Tananariviens un cadre de vie saine. C'est le cas du lac Masay, d'une superficie totale de 100 hectares, qui sera aménagé en site d'attraction, de loisirs et d'activités sportives. Document 4/ La région Ile de France participe au plan vert pour embellir et développer Antananarivo. La région Ile de France inscrit son projet dans une démarche de développement durable : verdir la ville donc, mais aussi oeuvrer à son développement en relançant des activités artisanales. Ainsi , les arbres à parfum ylang-ylang , qui seront plantés pour freiner l’érosion des collines , produiront des huiles essentielles , indispensables pour la filière des parfums. L’artisanat de la marqueterie et de la soie sauvage sera encouragé , ainsi que la floriculture et bien entendu le tourisme. Parallèlement, des actions sont conduites contre la malnutrition infantile et pour l’accès de la population à l’eau. Magazine Ile de France n°2 décembre 2005

59 Question 2 /En vous appuyant sur les documents 3 et 4, complétez le tableau :
Les trois objectifs du développement durable : Quelles actions sont mises en place par la mairie de Antananarivo et la région Ile de France ? Améliorer les conditions de vie des habitants Développer les activités économiques Protéger l’environnement Question 3/(à faire sur la copie) Est-ce que les objectifs du développement durable sont atteints ? Justifiez votre réponse Objectifs : Etre capable Acquis En cours d’acquisition Difficultés rencontrées De prélever une ou des informations dans les documents (Q1 +Q2 ) De mettre en relation ses informations (Q3) D’expliquer l’information prélevée à l’aide de ses connaissances (Q3)

60 Activité 2 Consigne: Rédigez votre texte sur votre copie en construisant des phrases courtes (sujet-verbe- complément). Naples sous une montagne d'ordures, le 19 février 2008 © NAPOLI / EMMEVI PHOTO / MAPPP

61 le cours n’est pas appris et/ou compris
Consigne Regardez attentivement les deux photographies. Vous êtes journaliste : vous décrivez dans un article ce que vous observez à Naples (Italie) en citant les conséquences possibles de ce phénomène. (5 à10 lignes) Objectif : Etre capable Satisfaisant Incomplet : le cours n’est pas appris et/ou compris Insuffisant Je suis capable d’utiliser mes connaissances pour rédiger une description

62 Bibliographie - Sitographie
1.Sur le développement durable Ouvrage Yvette Veyret, Le développement durable approches plurielles, éd. Hatier, Revues -Vers une géographie du développement durable, « Historiens et géographes », P. Arnould – A. Miossec – Y. Veyret dir. n°387, juillet 2004, p -Pourquoi et comment enseigner le développement durable en géographie ?, « Historiens et géographes », Y. Veyret, n°403, juillet 2008, p -Développement durable, « L’information géographique », vol. 71, n°3/2007 -La documentation photographique N° 8053, Le développement durable. Automne 2006 2.Sur les déchets -Site de l'ADEME : rubrique « déchets » Site du Grenelle de l'environnement : rubrique « déchets ». Ressource l’expédition Thalassa :Escale à Beyrouth (Liban) – émission du 11 décembre 2009 : Reportage des montagnes du Chouf 3.Sur la Guyane -Site de la communauté de commune


Télécharger ppt "I-LA QUESTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE"

Présentations similaires


Annonces Google