La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XX/XX/XX POINT SUR LACTIVITE DE TRAITEMENT DU CANCER: - La radiothérapie en Ile-de-France Dr Danièle LEGRAND, référent cancérologie DOSMS Claire GENETY,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XX/XX/XX POINT SUR LACTIVITE DE TRAITEMENT DU CANCER: - La radiothérapie en Ile-de-France Dr Danièle LEGRAND, référent cancérologie DOSMS Claire GENETY,"— Transcription de la présentation:

1 XX/XX/XX POINT SUR LACTIVITE DE TRAITEMENT DU CANCER: - La radiothérapie en Ile-de-France Dr Danièle LEGRAND, référent cancérologie DOSMS Claire GENETY, conseiller juridique DOSMS Le 19 septembre 2011

2 2 La radiothérapie Utilisation de rayonnements pour détruire les cellules cancéreuses. Radiothérapie externe Radiothérapie interne - Radiothérapie interne vectorisée - Curiethérapie Activités soumises à autorisations

3 3 La radiothérapie externe les rayons sont émis à partir d'une source extérieure à l'organisme Evolutions techniques afin de limiter lirradiation des tissus sains

4 4 La radiothérapie externe Types dirradiation : - Photons / électrons - Protons Techniques dirradiation - Standard : du bi au tridimensionnel Irradiation corporelle totale (conditionnements de greffe) - Innovantes par ex RT per opératoire - Protonthérapie

5 5 La curiethérapie Implanter des grains radioactifs au sein de lorgane pathologique. Forte irradiation de lorgane concerné et irradiation la plus faible possible des organes voisins 3 techniques : bas débit, haut débit et débit pulsé 14 étabs autorisés

6 6 La radiothérapie interne vectorisée administrer un radiopharmaceutique dont les rayonnements ionisants délivrent une dose importante à un organe cible dans un but: -curatif (thyroïde (iode 131), lymphome (anti CD20 + Yttrium….) -palliatif (métastases osseuses multiples, strontium, samarium) -17 étabs autorisés

7 7 FOCUS SUR LA RADIOTHERAPIE EXTERNE

8 8 Régime juridique Conditions techniques de fonction et dimplantation fixées par décrets et arrêté de mars 2007 dont : - Volume dactivité opposable de 600 patients - 2 accélérateurs minimum par site géographique - Critère transversaux de qualité (dispositif dannonce, RCP …) - Critères de lInca Déclinaison des objectifs du volet cancérologie du SROS III - Autorisation délivrées en juillet Actuellement : 30 implantations prévues au SROS - Conformité des établissement en février 2011 (18 mois suivant la notification de lautorisation)

9 9 Centres de radiothérapie Ile-de-France © 2011 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés PSPH Etablissement public Cours deau AP-HP Etablissement privé : 27 implantations en fonctionnement + le centre de protonthérapie dOrsay, + 1 implantation hors schéma (Val de Grâce). Suspension dautorisation de Saint-Germain en Laye (novembre 2009) Retrait dautorisation CH Corbeil

10 10 Etat des lieux en 2011 Origine géographique des patients traités par RT externe % de la patientèle francilienne traitée dans le département Activité déclarée 2009 Equipement au 30 juin 2011

11 11 Statut des centres Centres : Public – ESPIC : 50% / Privé libéral : 50 %

12 12 Activité en radiothérapie en 2010 Source: PMSI 2010 © 2011 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés

13 13 Flux des patients en radiothérapie en 2009 Etude des fuites des patients du territoire de santé 77-1 Source: PMSI 2009 ESPIC Etablissement public AP-HP Centre de lutte contre cancer Clinique © 2011 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés patients résidant dans le 77-1 traités par radiothérapie => 67% de ces patients sont traités dans le 77 => 60% de ces patients sont traités dans le 77-1

14 14 Flux des patients en radiothérapie en 2009 Etude des fuites des patients du territoire de santé 77-2 Source: PMSI 2009 ESPIC Etablissement public AP-HP Centre de lutte contre cancer Clinique © 2011 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés patients du 77-2 traits en radiothérapie - 67% traités dans le % traités dans le 77-2

15 15 Radiothérapie externe - Les constats Une activité stable ( patients traités par an) Un parc suffisant en nombre daccélérateurs, en cours de renouvellement constant (la moitié des accélérateurs < 5 ans) Difficultés : Certaines structures non conformes aux conditions réglementaires. Des investissements en cours et dans la durée conséquents Mobilité géographique importante des patients / impact sur la qualité et le coût de la prise en charge Accès à des techniques spécifiques : irradiations corporelles totales, protonthérapie, techniques innovantes

16 16 Des projets de coopération en cours sur la région Seine-et-Marne Nord Est : Rapprochement CROSF / Ch. de Lagny sur le site du nouveau CH à Jossigny. Plateau de radiothérapie privé au sein de la filière de cancérologie du CH de Lagny. Protocole daccord signé le 14 septembre 2011, ouverture probable du centre deuxième semestre Essonne : réflexion en cours sur la coopération entre le Centre de radiothérapie de Ris-Orangis et CHSF Yvelines : Réouverture du centre de radiothérapie de Saint-Germain: 2 ème trimestre 2012

17 17 Dans ce contexte : - offre suffisante mais ne répondant pas aux conditions réglementaires sur plusieurs sites, - mutations importantes en cours, - investissements lourds rendant délicate la remise en question de lexistant, - impact de cette activité sur le recrutement parallèle des structures, - notion dune mobilité géographique des patients qui pourrait être limitée, Les objectifs de lagence: - garantir à chaque francilien un parcours de santé lisible accessible et sécurisé, - améliorer la qualité et lefficience du système de santé, - conduire une politique de santé partagée avec tous les acteurs au plus près de la réalité des territoires Radiothérapie externe - Les constats

18 18 Des projets de coopération en cours sur la région Seine-et-Marne Nord Est : Rapprochement CROSF / Ch. de Lagny sur le site du nouveau CH à Jossigny. Plateau de radiothérapie privé au sein de la filière de cancérologie du CH de Lagny. Protocole daccord signé le 14 septembre 2011, ouverture probable du centre deuxième semestre Essonne : réflexion en cours sur la coopération entre le Centre de radiothérapie de Ris-Orangis et CHSF Yvelines : Réouverture du centre de radiothérapie de Saint-Germain: 2 ème trimestre 2012

19 19 La mission IGAS sur la radiothérapie en Ile-de-France Lorganisation de la radiothérapie implique : - La garantie de léquité daccès de toute la population francilienne à une offre de radiothérapie sécurisée et de qualité - La pérennité et solidité des structures de radiothérapie mission dappui sur le sujet de la radiothérapie externe demandée par le DGARS. Objectifs de la mission: - Effectuer un états des lieux de lactivités de radiothérapie - Analyser lorganisation au regard des besoins de la population - Proposer une réponse à brève échéance aux difficultés rencontrées dans certains territoires - Porter une attention toute particulière à la question des coopérations nécessaires pour satisfaire les besoins de la planification Durée: janvier 2011 – juin 2011 Missions réalisée par : Dr NIZRI et Mr AOUN (CGES) Conclusions à lintention du DG : le 11 juillet 2O11

20 20 Articulation entre les recommandations de lIGAS et la politique de lARS Ile-de-France Différents niveaux de recommandations : la mise en place dune cellule régionale de suivi et de coordination, la confirmation des projets de coopération déjà engagés, des préconisations nouvelles. Rapport dappui au DG ARS qui contribue à la réflexion régionale engagée


Télécharger ppt "XX/XX/XX POINT SUR LACTIVITE DE TRAITEMENT DU CANCER: - La radiothérapie en Ile-de-France Dr Danièle LEGRAND, référent cancérologie DOSMS Claire GENETY,"

Présentations similaires


Annonces Google