La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

09/05/2012 Déclinaison du plan national Alzheimer en Ile-de-France Sandrine COURTOIS Sandrine COURTOIS – Responsable du département organisation de loffre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "09/05/2012 Déclinaison du plan national Alzheimer en Ile-de-France Sandrine COURTOIS Sandrine COURTOIS – Responsable du département organisation de loffre."— Transcription de la présentation:

1 09/05/2012 Déclinaison du plan national Alzheimer en Ile-de-France Sandrine COURTOIS Sandrine COURTOIS – Responsable du département organisation de loffre pour personnes âgées – Siège ARS Représentant de la Délégation territoriale du 77

2 2 Quelques données chiffrées Combien de personnes sont touchées par la maladie dAlzheimer ? personnes (France) - 18 % des personnes âgées de plus de 75 ans - IDF : malades (+ 75 ans) en Estimation : en 2015 Quelle analyse des résidents en EHPAD - Coupes PATHOS dans les EHPAD en 2010: - Sur 135 coupes validées comptant résidants : - 59 % présentaient un syndrome démentiel, - 40 % des troubles du comportement - et 23,25% de dénutrition. Quel impact sur lorganisation des soins ? - Elle doit être adaptée en fonction de lévolution de la maladie - Elle nécessite du personnel spécifiquement formé - Elle est le fruit dun engagement de lensemble du personnel

3 3 Le plan national Alzheimer Le 3ème plan national comprend trois axes : - Améliorer la qualité de vie des malades et des aidants (6 objectifs et 20 mesures) - Connaître pour agir : recherche et suivi épidémiologique (2 objectifs, 14 mesures) - Se mobiliser pour un enjeu de société : informer et sensibiliser le grand public, promouvoir une réflexion et une démarche éthique, faire de la maladie dAlzheimer une priorité européenne (3 objectifs et 7 mesures) 44 mesures destinées aux aidants, aux malades eux-mêmes et aux professionnels de santé Une enveloppe nationale de 1.6 milliards sur 5 ans, dont 1.2 sur le champ médico-social

4 4 Les mesures du PNA qui impactent les EHPAD focus sur les mesures 1 et 16 du PNA Pour soutenir les aidants au quotidien : développement et diversification de structures de répit (mesure 1) - Laccueil de jour, lhébergement temporaire : accueil séquentiel en EHPAD permettant de bénéficier dactivités thérapeutiques spécifiques par du personnel formé et daméliorer la vie quotidienne à domicile avec laidant. - En Ile-de-France : constat : des dispositifs qui ont du mal à fonctionner, très hétérogènes mise en œuvre de la réforme du seuil minimal de capacité engament dun processus de recomposition de cette offre - En Seine-et-Marne : 50% des AJ ne sont pas conformes aux seuils, ou ne sont pas installés ou ne sont pas inscrits dans FINESS fonctionnement des AJ assez hétérogène : problématique des transports, du reste à charge pour lusager, taux de remplissage insuffisant un groupe de travail départemental DT ARS-CG a été constitué afin de remédier aux difficultés rencontrées HT : difficulté à maintenir leur mission daccueil temporaire

5 5 Pour soutenir les aidants au quotidien : développement et diversification de structures de répit (mesure 1) - Les plateformes daccompagnement et de répit : accueil de jour dau moins 10 places, autonome (ou adossé à un EHPAD), offre une palette diversifiée de solutions de répit pour les aidants de malades Alzheimer (accueil de jour, hébergement temporaire, soutien psychologique, groupes de parole, sorties culturelles, séjour de vacances, etc.) - En Ile-de-France Objectif régional de 21 plateformes fin 2012, 9 autorisées à ce jour appel à candidatures en cours (date dépôt des dossiers : 11 juillet 2012) retour positif de ce dispositif, panel de services à disposition des usagers - En Seine-et-Marne : pas de plateforme autorisée à ce jour toutes les candidatures seront les bienvenues !

6 6 Pour réduire les troubles du comportement en établissement daccueil médico-social et sanitaire (mesure 16) : Création au sein des EHPAD dunités adaptées pour les patients souffrant de troubles comportementaux - Les pôles dactivités et de soins adaptés (PASA) : lieu de vie doté dun environnement architectural adapté et identifié dans la structure qui organise en journée des activités sociales et thérapeutiques pour les résidents atteints de la MA ou de maladies apparentées, ayant des troubles du comportement modérés (12 à 14 personnes) - En Ile-de-France : Objectif : 257 PASA à créer jusquen 2012 au , 60 PASA labellisés ou en cours de labellisation, objectif régional décalé à En Seine-et-Marne : objectif départemental de 33 PASA, 11 PASA en cours de labellisation montée en charge progressive du dispositif difficultés rencontrées : liées au respect du cahier des charges sur le plan architectural, au recrutement du personnel qualifié notamment ergothérapeute et /ou psychomotricien, et à lidentification du public éligible au PASA

7 7 Pour réduire les troubles du comportement en établissement daccueil médico-social et sanitaire - Les unités dhébergement renforcées (UHR) : lieu de vie au sein dun EHPAD ou dune unité de soins de longue durée (USLD), doté dun environnement architectural adapté qui propose et organise des soins, des activités sociales et thérapeutiques pour des résidents ayant des troubles sévères de la MA ou de maladies apparentées (12 à 14 personnes) Prise en charge de ces malades à temps complet (jour et nuit) - En Ile-de-France : Objectif : 17 UHR à créer en EHPAD jusquen 2012 (+33 en USLD) au , 11 UHR labellisés ou en cours de labellisation, objectif devrait être atteint en En Seine-et-Marne : objectif départemental de 2 UHR 2 UHR déjà retenues, en cours de labellisation travaux lourds actuellement en cours

8 8 Les initiatives régionales de lAgence en direction des malades Alzheimer Mise en place dun « comité régional Alzheimer » - Réunit lensemble des partenaires régionaux engagés dans la lutte contre cette maladie (créé en 2007) - Suivi de la mise en œuvre des mesures du plan, force de proposition - Groupes de travail : propositions dactions Guide daide à lorientation des malades Alzheimer et de leurs familles - A linitiative des membres du « comité régional Alzheimer » - 10 fiches pratiques : informations essentielles relatives aux professionnels intervenants, dispositifs daccompagnement et aides existantes - En ligne sur le site Internet de lAgence Participation au « Train Alzheimer » en 2011 organisé par la SNCF - Stand ARS, support visuel créé : 9 fiches pratiques expliquant des mesures issues du plan Alzheimer et le guide daide aux malades Organisation de réunions régionales avec nos partenaires - Réunions thématiques : les PASA et UHR en EHPAD et USLD - Réunions détat davancement des mesures du plan

9 9 La mesure 15 : améliorer le bon usage du médicament Mesure pilotée par la Haute Autorité de Santé Indicateur de qualité de vie - Diminution de la prescription de neuroleptiques chez le malade Alzheimer - Lutte contre la iatrogénie - Référence de départ : exposition chronique aux neuroleptiques (plus de 3 prescriptions annuelles) taux national de 16,9% en 2007, 15,5% en 2010 Développement de supports daccompagnement - Réactualisation de la liste des médicaments concernés - Publication doutils de démarche damélioration de la santé des patients pour médecins - Diffusion scientifique du programme AMI Alzheimer (Alerte et Maitrise de la Iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie dAlzheimer)


Télécharger ppt "09/05/2012 Déclinaison du plan national Alzheimer en Ile-de-France Sandrine COURTOIS Sandrine COURTOIS – Responsable du département organisation de loffre."

Présentations similaires


Annonces Google