La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction au Vieillissement Cognitif Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction au Vieillissement Cognitif Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007."— Transcription de la présentation:

1 Introduction au Vieillissement Cognitif Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année

2 4 de ces personnes sont AD

3

4

5

6 Respect des personnes

7

8 Les liens avec la famille

9 Les liens avec les soignants

10 Le diagnostic

11 Quelques pré-requis….sur lattention/MDT 1 – Que faudrait-il évaluer (et comment) pour savoir si les capacités globales de la MDT chez une personne âgée MA sont déficitaires? 2 – Quels sont les effets expérimentaux qui signent chez une PA un déficit de la boucle phonologique et un déficit de la boucle de répétition subvocale? 3 – Quels seraient les composantes de la MDT à évaluer chez une PA? 4 – Quelles sont les fonctions de lattention à tester chez une PA? Quelles tâches permettent ces évaluations? 5 – Comment évaluer les capacités (a) dinhibition, (b) dalterner son attention entre diff. sources et diff. tâches, (c) de manipulation des infos en MDT, (d) dattention divisée, (e) dattention préparatoire et dattention soutenue 6 – Pour chacune des fonctions de lattention, quels scores dune PA constitueraient la marque dun déficit?

12 Sur la mémoire…. 1 – Quelles tâches utiliser pour déterminer si les processus dencodage sont détériorés chez les PA? 2- Mêmes questions pour les processus de maintien/stockage et de récupération-rappel. 3- Quels résultats montreraient un déficit des processus dencodage, stockage, et réupération chez les PA? 6- Quelles tâches pouvons-nous utiliser pour déterminer si une PA des troubles de la mémoire sémantique? 7- Quels effets (ou résultats) doit-on sattendre chez une PA dont la mémoire sémantique serait déficitaire? 8- Comment contrôler quune PA ayant de mauvaises performances à une tâche de dénomination ait bien la mémoire sémantique déficitaire? 9- Quels résultats plaident en faveur dune dégradation des représentations sémantiques et non dun déficit daccès aux informations en mémoire ? 10- Quest-ce sont les différents types deffets damorçage à tester chez une PA en consultation pour déterminer les représentations mnésiques dégradées?

13 Sur la résolution de problèmes et le raisonnement 1- Les procédures détude de la résolution de problèmes en laboratoire peuvent-elles être utilisées avec des PA? 2- Quels sont les deux effets expérimentaux les plus robustes en résolution de problèmes à tester auprès des PA? 3- Quelles sont les dimensions stratégiques à étudier pour comprendre les effets du vieillissement en résolution de problèmes et en raisonnement? 4- Quels résultats montreraient un déficit chez les PA en résolution de problèmes? 5- Comment déterminer quels types de raisonnement sont détériorés chez les PA? 6- Quelles données montreraient que lune des sources de difficulté des PA en raisonnement nest pas la mécanique inférentielle mais la gestion en MDT des prémisses?

14 Lemaire, P. (2006). Psychologie Cognitive, 137 pages, Bruxelles: De Boeck.

15 PSE2-PSY04 – CONCEPT EN PSYCHOLOGIE PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT DateIntervenantEnseignement 4.10P. LEMAIREVieillissement 11.10P. LEMAIREVieillissement 18.10P. LEMAIREVieillissement 25.10P. LEMAIREVieillissement 8.11P. LEMAIREVieillissement 15.11P. LEMAIREVieillissement 22.11P. LEMAIREVieillissement 29.11P. LEMAIREVieillissement 6.12P. LEMAIREVieillissement 13.12C. TARDIFPathologie Dvlpt Enfant 20.12C. TARDIFPathologie Dvlpt Enfant 3.1C. TARDIFPathologie Dvlpt Enfant

16 2005

17 Contrôle 1 heure dexamen 1 sujet/enseignement (QCM, question): 40 minutes/vieillissement+20 min/patho. Note finale: Moyenne des 2; Vieillissement=2; Patho=1.

18 Examen : Février Les études sur la vigilance montrent que la vigilance correspond au niveau déveil ne diminue pas chez les personnes âgées peut être étudiée avec lépreuve du pendule de Macworth 2 - Les études sur lattention sélective montrent que la capacité à ignorer les stimuli non pertinents se détériorent avec lâge montrent que leffet stroop ne sannule pas avec lâge 3 - Les travaux sur lattention partagée sollicitent les sujets dans des tâches où ils doivent répartir leurs ressources attentionnelles ont utilisé la technique de lécoute dichotique montrent que les sujets âgés ne savent plus partager leur attention 5 - Les travaux sur la capacité de la mémoire de travail montrent quelle diminue de 10% avec lâge quelle se maintient jusquà 70 ans et diminue après quelle diminue spectaculairement à partir de 90 ans 6 - Les travaux expérimentaux sur la répétition mentale montrent que la mémoire est dautant meilleure que le matériel est répété avec lâge, la répétition mentale diminue la diminution de la répétition mentale avec lâge entraîne une diminution de la mémorisation 7 - Les études sur le rappel des informations montrent que le rappel libre est plus difficile que le rappel sériel la différence rappel libre/rappel sériel augmente avec lâge 8 - Chez les personnes âgées, les processus dencodage sont moins efficaces que chez les personnes jeunes les processus de rappel sont moins facilement exécutés que chez les sujets jeunes 9 - Les expériences sur les facilitateurs du rappel montrent que la profondeur du traitement de linformation est déterminante dans le stockage les informations superficielles ne peuvent jamais être stockées avec lâge, linformation est traitée moins profondément

19 10 - Leffet de la profondeur du traitement de linformation est responsable en partie de la diminution des performances mnésiques avec lâge ne sobserve pas sur du matériel familier 11 - Avec lâge, la diminution des performances en résolution de problèmes résulte en partie dune diminution des ressources cognitives saccompagne de variations stratégiques 12 - Avec lâge, la diminution des performances cognitives en raisonnement inductif provient du fait que les sujets âgés ne recherchent pas le même type dinformation que les sujets jeunes ont plus de mal à extraire les constantes générales 13 - Les variations stratégiques associées à des effets de vieillissement cognitif concernent quelles stratégies sont utilisées quand chaque stratégie est utilisée comment chaque stratégie est exécutée comment les stratégies sont sélectionnées comment une stratégie entre en compétition avec une autre 14 - Les performances aux tâches de raisonnement sont affectées par la familiarité de la situation le type de règles logiques à appliquer les modèles mentaux de la situation construits par les sujets 15 - Les travaux sur le raisonnement déductif montrent que, par rapport aux sujets jeunes, les sujets âgés font des inférences moins facilement prennent plus de temps utilisent avec plus dagilité les règles de la logique formelle 16 - La diminution des performances mnésiques avec lâge concerne systématiquement tous les individus concerne uniquement les femmes dans des tâches de mémorisation spatiale ne peut être contrecarrée en aucune sorte par des opérations de traitement spécifiques


Télécharger ppt "Introduction au Vieillissement Cognitif Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007."

Présentations similaires


Annonces Google