La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Calendrier vaccinal 2011: nouveautés Pr D. SALMON - Pr Th. MAY 1 Semaine Européenne de la Vaccination.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Calendrier vaccinal 2011: nouveautés Pr D. SALMON - Pr Th. MAY 1 Semaine Européenne de la Vaccination."— Transcription de la présentation:

1 Calendrier vaccinal 2011: nouveautés Pr D. SALMON - Pr Th. MAY 1 Semaine Européenne de la Vaccination

2 Points abordés Rougeole HPV Méningocoque conjugué Grippe Rotavirus 2

3 Epidémie dampleur inquiétante, Due à laccumulation dadultes susceptibles Nécessité dune CV de 95% pour 2 doses pour arrêter la transmission Rougeole

4 Epidémie de rougeole en France : plus de cas depuis

5 Incidence variable selon les départements en 2010

6 Incidence de la rougeole selon lâge en Depuis 2008 o Augmentation des cas chez lenfant < 1 an ( x 3), incidence : 50/ o Et chez le jeune adulte ( x 5), incidence : 15/

7 Formes graves de rougeole Taux dhospitalisation élevé 38% avant un an 46% chez le jeune adulte Formes graves Pneumopathies Encéphalites (8 cas) Plus de 50 cas nosocomiaux

8 8 8 Taux dhospitalisation liées à la rougeole selon lâge, Japon, patients dans 377 hôpitaux Taux dhospitalisations plus élevés chez le moins de un an et le jeune adulte Yasunaga H, Intern Med, 2010, 49; 1965

9 9 9 Complications de la rougeole selon lâge la rougeole au Japon, , < 14 ans (n=324) ans (n=469) > 30 ans (n=244) pDurée du séjour > 1 complication20.3%13%11.5% Pneumonie16.4%5.5%4.5% Encéphalite0.9%3%2% Complication digestive0.6%0.9%0.4%0.666 Méningite0%0.4%0.6% Otite0.6%0.4%0%0.497 Autre1.2%2.3%2% Yasunaga H, Intern Med, 2010, 49; 1965

10 Proportion élevée de cas non vaccinés Non vaccinés: 84% - 2 doses : 3% - 1 dose : 12% (mais 22% des adultes)

11 Couverture vaccinale rougeole o Enquête Vaccinoscopie, septembre-novembre 2010 o Questionnaire internet : nature et dates des vaccins indiquées dans carnet de santé de lenfant o mères réparties en 5 groupes o 3 groupes de 2250 mères denfants de 0-35 mois (0-11, 12-23, mois) o 1000 mères denfants de 6 ans o 2250 mères denfants de14, 15 et 16 ans

12 Progression de la vaccination ROR entre 2007 & 2010 Source : Institut des Mamans, Vaccinoscopie ,3 pts Nombre de doses chez les enfants de mois mars 2011

13

14

15 Enquête de séroprévalence : augmentation de la population adulte réceptive Adultes nés après 1980 (19-30ans) : 8% de réceptifs Adultes nés avant 1980: moins de 5% de réceptifs Séroprévalence INVS 2009,-2010,

16 Actualisation Recommandations Vaccin trivalent ROR Deux volets : Extension de la vaccination avec deux doses Mise en oeuvre de prophylaxie post exposition

17 Vaccination ROR recommandée : 2 doses pour toutes les personnes nées après 1980 dès 12 mois (9 mois si collectivités) Rattrapage ensuite jusquà 31 ans 1 dose : personnels de la petite enfance et professionnels de santé nés avant 1980

18 Vaccination des sujets contact dun cas (clinique ou confirmé biologiquement) Nourrissons mois 1 dose monovalent dans les 72h post contage (+ 2 doses de vaccin trivalent après lâge de 12 mois) Nourrissons mois 1 dose trivalent dans les 72h post contage (+ 1 dose entre 12 et 15 mois) 12 mois – 30 ansMise à jour pour atteindre 2 doses 31 – 45 ans et travaillant au contact denfants 1 dose trivalent

19 IG polyvalentes en post-exposition dans les 6 jours suivant un cas confirmé Indiqués chez contacts proches, non protégés et à risque de complications Immunodéprimés : quel que soit le statut vaccinal ou les ATCD Femmes enceintes : non vaccinées, sans ATCD de rougeole Si doute, faire sérologie en urgence (présence AC : OK) Enfants <6 mois : si rougeole chez la mère ou mère non immune (non vaccinée ou sans ATCD rougeole), sérologie IgG mère en urgence, si doute Enfants 6-11 mois : non vaccinés dans les 72h post- exposition (quel que soit le statut vaccinal ou les ATCD de la mère) Posologie : 400 mg/kg Ig IV

20 ACTUALISATION RECOMMANDATIONS VACCINATION HPV

21 Une couverture vaccinale insuffisante qui augmente avec lâge Base 2010 : 1090 filles de ans (375 filles de 14 ans, 356 filles de 15 ans, 360 filles de 16 ans ) Source : Institut des Mamans, Vaccinoscopie 2010

22 Une couverture vaccinale HPV insuffisante Age en 2009Couverture - 1 doseCouverture - 3 doses 1839 %26 % 1747 %33 % 1645 %30 % 1538 %23 %

23 Actualisation Recommandations Vaccinales HPV Levée de la recommandation préférentielle (17/12/2010) Considérant efficacité démontrée du CERVARIX à 3 ans lésions pré-cancéreuses (CIN2+) liées aux HPV 16, 18 Protection croisée contre HPV oncogènes non contenus dans le vaccin Efficacité globale / lésions cancéreuses 70 % Durée Ac persistante pendant au moins 7 ans Considérant tolérance de adjuvant ASO4 satisfaisante Absence de risque induction ou révélation maladies auto- immunes Effets indésirables locaux + fréquents Les deux vaccins ne sont pas interchangeables

24 GARDASILCERVARIX QuadrivalentBivalent Composition 20 g prot LP1 de HPV 6, 11, 16, 18 + PhospAl 20 g prot LP1 de HPV 16, 18 + adjuvant AS04 + OHAl Schéma vaccinal0, 2, 6 mois0, 1, 6 mois Protection contre les CIN2+ liès aux HPV 16 96% (92,3-98,2%) à 2 ans 90,4 % (53,4-99,3%) à 1 an Protection croisée non contenus dans le vaccin HPV 31HPV 31, 33, 45 Protection contre les condylomes et lésions vulvaires 99% (96,2-99,9%)0 Durée taux AC protecteurs > 5 ans> 4,5 ans Prix124 euros Remb sec soc 65% 112 euros Remb sec soc 65%

25 Actualisation Recommandations Vaccinales HPV Mettre en œuvre les moyens organisationnels pour atteindre une couverture vaccinale élevée particulièrement chez les jeunes filles vivant dans des conditions socio-économiques défavorables. Poursuivre dépistage des lésions pré-cancéreuses du col de lutérus sur lensemble du territoire Ne pas pas altérer les messages de dépistage du cancer du col et de prévention des autres IST

26 RECOMMANDATIONS VACCIN CONJUGUE TETRAVALENT A, C, Y, W 135 (Menveo )

27

28 Vaccin Conjugué tétravalent A, C, Y, W 135 MENVEO Conjugué à la protéine CRM 157 AMM à partir de 11 ans depuis mars 2011 Efficacité clinique démontrée : Comparaison/vaccin non conjugé MENCEVAX Même réponse pour Y et W135 Meilleure pour A et C

29 Recommandations Vaccin Conjugué Tétravalent A, C, Y, W 135 Indications Adultes et adolescents (> 11 ans) à risque dexposition Personnel de labo travaillant sur le méningo Contact dun cas Pélérinage à la Mecque Séjour en zone dendémie (Niger, Burkina Faso ++) Extension chez lenfant > 2 ans et adulte à risque dIIM Déficit en fraction complément ou properdine Asplénie anatomique ou fonctionnelle

30 Recommandations Vaccin Conjugué Tétravalent A, C, Y, W 135 Une tolérance correcte Céphalées, nausées, érythème, prurit, fébricule 10 % Interactions Pas interaction avec dTcoq mais sites injection séparés Éviter administration même jour par vaccin vivant Les questions en suspens : Essais en cours chez enfant > 2 mois Pas de données immumnogénicité après 65 ans Pas de données sur la durée de protection Pas de données dimmunogénicité si revaccination après un autre vaccin méningo

31 RECOMMANDATIONS MENINGITE B

32 Recommandations Méningite B Le HCSP recommande la poursuite en 2011 de la campagne vaccinale avec le vaccin MenBvac dans les 3 zones définies dans les précédents avis (Seine Maritime et Somme) pour les personnes âgées de 2 mois à 24 ans. MenBvac demeure le seul vaccin disponible ayant démontré son efficacité sur la souche B14 : P1, 7, doses administrées depuis 2006 Tolérance correcte

33 Vaccin Conjugué tétravalent A, C, Y, W 135 MENVEO Conjugué à la protéine CRM 157 AMM à partir de 11 ans depuis mars 2011 Efficacité clinique démontrée : Comparaison/vaccin non conjugé MENCEVAX Même réponse pour Y et W135 Meilleure pour A et C

34 Recommandations Vaccin Conjugué Tétravalent A, C, Y, W 135 Indications Adultes et adolescents (> 11 ans) à risque dexposition Personnel de labo travaillant sur le méningo Contact dun cas Pélérinage à la Mecque Séjour en zone dendémie (Niger, Burkina Faso ++) Extension chez lenfant > 2 ans et adulte à risque dIIM Déficit en fraction complément ou properdine Asplénie anatomique ou fonctionnelle

35 Recommandations Vaccin Conjugué Tétravalent A, C, Y, W 135 Une tolérance correcte Céphalées, nausées, érythème, prurit, fébricule 10 % Interactions Pas interaction avec dTcoq mais sites injection séparés Éviter administration même jour par vaccin vivant Les questions en suspens : Essais en cours chez enfant > 2 mois Pas de données immumnogénicité après 65 ans Pas de données sur la durée de protection Pas de données dimmunogénicité si revaccination après un autre vaccin méningo

36 RECOMMANDATIONS MENINGITE B

37 Recommandations Méningite B Le HCSP recommande la poursuite en 2011 de la campagne vaccinale avec le vaccin MenBvac dans les 3 zones définies dans les précédents avis (Seine Maritime et Somme) pour les personnes âgées de 2 mois à 24 ans. MenBvac demeure le seul vaccin disponible ayant démontré son efficacité sur la souche B14 : P1, 7, doses administrées depuis 2006 Tolérance correcte

38 ACTUALITES GRIPPE

39 Recommandations vaccin grippe 2010 Composition du vaccin Souche A/H1N du virus pandémique Nouvelle souche A/H3N2 Même souche B Evolution des recommandations du HCSP (30/12/2010) Vacciner dans les plus brefs délais les – 65 ans avec FDR Vacciner les femmes enceintes, quelque soit le trimestre de grossesse Vacciner les personnes obèses (IMC > 30) Une incidence plus faible que les années précédentes

40 Actualités grippe Les formes graves en réanimation : 767 signalements décès 125 épisodes dinsuf. respiratoire aiguë en collectivité de sujets âgés Surveillance virologique des formes non graves 2000 virus étudiés à partir des prélèvements réalisés par le GROG 54 % type A : 40 % H1N1, 6 % H3N2, 8 % non typés 46 % type B Etude antigénique du CNR sur 800 souches 99,9 % des souches sont apparentées aux souches vaccinales 3 cas de mutation H275Y, résistant à oseltamivir, détectés chez des patients immuno-déprimés sous traitement 6 cas de mutation D222G chez des cas graves

41 Formes graves de grippe (données InVS)

42 Recommandations calendrier Elargissement et précision de la liste des personnes à vacciner (HCSP 30/12/2010) Personnes âgées de plus de 60 ans Personnes à risque de grippe grave Affections broncho-pulmonaires ALD ou non (dont asthme, BPCO) Cardiopathies Affections neurologiques ou musculaires Néphropathies graves Hémoglobinopathies Diabète 1 et 2 Déficits immnunitaires dont VIH Personnes séjournant dans un établissement de soins Entourage nourrissons < 6 mois Possibilité dutiliser INTENZA° après 60 ans vaccin intradermique, 15 g Immunogénicité similaire voir supérieure à celle des autres vaccins

43 ACTUALISATION RECOMMANDATIONS VACCINATION ROTAVIRUS

44 Actualisation Recommandations Rotavirus (mai 2010) Infections à Rotavirus 1/3 des GEA du nourrisson : 250 à cas/an Recours important au système de soins : libéral, SAU, hospitalisations/an Létalité faible : décès/an Efficacité démontrée des 2 vaccins : 85 à 100 % hospitalisations et des infections nosocomiales Pas de modification des génotypes circulants G1 P(8) et G9 P(8) mais recul encore insuffisant

45 Actualisation Recommandations Rotavirus Données de pharmacovigilance Faible risque invagination intestinale aiguë après 1ère dose ROTARIX Pour ROTATEQ, un risque faible nest pas exclu Contamination ADN de circovirus porcins dans ROTARIX Suspension de commercialisation 01/02/11 : mesure levée par AFSSAPS Evaluation médico-économique Coûts liés au Rotavirus : 44 millions euros/an + 35 coûts indirects Coût de la stratégie vaccinale : 97 à 112 millions euros/an stratégie peu coût-efficace au prix actuel En conséquence, pas de reco de vaccination systématique mais mise en œuvre des mesures de prévention de déshydratation du nourrisson et de leur évolution

46

47


Télécharger ppt "Calendrier vaccinal 2011: nouveautés Pr D. SALMON - Pr Th. MAY 1 Semaine Européenne de la Vaccination."

Présentations similaires


Annonces Google