La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011."— Transcription de la présentation:

1 Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011

2 Le SPEPS, en quelques données… Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril adhérents 270 publications traditionnelles (print) (30 millions dexemplaires diffusés / an) 141 publications en ligne Edition douvrages scientifiques (2 millions dexemplaires diffusés / an ) Populations cibles : des médecins aux cadres de santé en passant par les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens, les sages-femmes, les infirmiers… Des positionnements variés : - presse dinformation - presse de formation initiale et/ou continue - presse scientifique Un financement reposant sur les abonnements et la publicité

3 Utilité de la presse Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 Enquête CSD février 2009 : Pour réactualiser vos connaissances, dites-moi si vous jugez indispensable, très utile, plutôt utile, plutôt pas utile ou pas du tout utile ? Résultats auprès des MG mais % comparables chez les spécialistes et les pharmaciens

4 Fonctions de la presse Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 Enquête CSD février 2009 : Pour chacune des fonctions suivantes que peut remplir la presse médicale, dites-moi si vous la jugez pour vous très utile, plutôt utile ou plutôt pas, pas du tout utile …. Résultats auprès des médecins spécialistes mais % comparables chez les généralistes et les pharmaciens

5 La publicité dans la presse Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 Un marché publicitaire qui a connu une croissance soutenue de 1975 à 2000 Une récession majeure depuis Exemple : dans la presse dite généraliste, une récession de plus de 70% Volumes 2010 (en valeur nette) presse dite généraliste : 22M dont environ 90% dans un quotidien et trois hebdomadaires presse médecins spécialistes : 22M presse pharmaceutique : 13M Total des investissements publicitaires 2010 : 57M 3% des investissements promotionnels Avec la récession publicitaire, il nexiste plus de modèle économiquement viable sans une part très significative de recettes dabonnement

6 Des activités très encadrées Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 Par lAfssaps : commission de la publicité qui exerce un contrôle a posteriori sur lensemble des publications, à la fois sur les publicités et les publi-rédactionnels mais aussi sur les numéros spéciaux. Par une commission de suivi Union des Annonceurs – SPEPS chargée didentifier tout manquement au Code de bonnes pratiques en matière de publicité signé entre lUDA et le SPEPS Par un règlement intérieur du SPEPS (adopté en novembre 2010), encadrant très strictement les pratiques en matière de publicité. Règlement opposable à chacun des adhérents. Sanctions allant jusquà lexclusion du Syndicat en cas de manquement grave, potentiellement préjudiciable à lensemble des éditeurs.

7 Des convictions Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 La publicité : elle fait partie intégrante du modèle économique des médias. Mais elle doit être très strictement encadrée. Son interdiction est une utopie à lheure dInternet Son interdiction serait le meilleur moyen de perdre le contrôle sur lindépendance éditoriale des publications. La diffusion payante : elle assure lindépendance du média Elle est contraignante pour léditeur Elle est source de légitimité Elle est désormais indispensable à la viabilité économique La crise actuelle : elle doit être mise à profit pour assurer Davantage de qualité, Davantage de transparence Davantage dindépendance

8 Des engagements Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011 Défendre la liberté de la presse et les missions de nos publications, aussi bien en termes dinformation que de formation. Renforcer le respect des bonnes pratiques en matière de publicité Inciter les éditeurs adhérents à diffuser les informations produites par les autorités sanitaires, et notamment lAfssaps et la HAS. Valoriser la presse scientifique et de formation continue en tant quoutil du DPC, en définissant des critères précis déligibilité (articles de fond, bibliographie, comité éditorial, comité de lecture, gestion des conflits dintérêt…) Participer à chaque groupe de travail qui pourrait se mettre en place (HAS par exemple) et visant à renforcer la qualité de la presse professionnelle


Télécharger ppt "Les Assises du Médicament - Séance du 8 avril 2011."

Présentations similaires


Annonces Google