La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 1 Les isolements.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 1 Les isolements."— Transcription de la présentation:

1 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 1 Les isolements

2 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 2 Les isolements 1°) Isolement septique Ensemble des mesures prises pour sopposer à la transmission des agents infectieux dune personne infectée ou colonisée à une autre personne. Le choix de ces mesures tient compte : -de lagent infectieux -du site de linfection ou de la colonisation -des voies de transmission des agents infectieux en cause 2°) Isolement protecteur Lensemble des mesures destinées à protéger un sujet immunodéprimé de tout risque infectieux provenant de lenvironnement ou des personnes Diffusion des agents infectieux à laquelle il faut faire barrière Barrière Cette icône symbolise l environnement immédiat du patient (ex. : sa chambre)

3 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 3 Cadre réglementaire « Isolement septique » Recommandations pour les établissements de soins par le Comité Technique National des Infections Nosocomiales et la Société Française dHygiène Hospitalière. - La mise en œuvre des mesures disolement et leur interruption, sont des prescriptions médicales Décret n° du 29 juillet 2004 du code de la santé publique relatif au livre III - titre 1er « profession dinfirmier ou dinfirmière » chapitre I et II « exercice de la profession et règles professionnelles » -Article R Dans le cadre de son rôle propre linfirmier ou linfirmière accomplit… « Soins et surveillance des patients placés en milieu stérile » Participe à la prévention du risque infectieux

4 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 4 Indications de lisolement septique Patient atteint dune infection naturellement contagieuse (ex : fièvre typhoïde, varicelle). Patient infecté par un agent infectieux spontanément non contagieux mais susceptible de disséminer dans lenvironnement et dêtre transmis à un autre patient via les mains du personnel ou le matériel (ex : abcès avec écoulement purulent, infection cutanée à Staphylococcus aureus…). Patient porteur ou excréteur dun agent infectieux multi- résistant aux antibiotiques et connu pour son risque de diffusion épidémique (ex : Staphylocoque aureus résistant à la méticilline, klebsielle productrice de béta–lactamases à spectre étendu, Clostridium difficile).

5 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 5 Isolement septique Les voies de transmission Avec le site de linfection, elles conditionnent le choix du type disolement : Voie manuportée et contact direct ou indirect - Main - Matériel médico–chirurgical - Linge sale, déchets, tenues du personnel…… précautions contact (isolement cutané) PC Voie aéroportée –Dropplet nuclei ( 5 µm) précautions air : PR type A –Gouttelettes de Pflügge ( 5 µm) précautions gouttelettes : PR type G

6 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 6 Mesures communes aux isolements septiques (1) Lavage des mains - Hygiénique (antiseptique) avant de quitter la chambre - Ou lavage simple suivi dune désinfection des mains avec une solution hydro-alcoolique*. Le linge Conditionnement permettant le transport et le lavage ultérieur sans contaminer lenvironnement Les déchets Tout déchet produit dans la chambre est considéré comme déchet contaminé (sac jaune) Liquides biologiques -Incinération après solidification -Incinération Matériel médico-chirurgical Privilégier lusage unique –Individualisation du matériel de soins de base (stéthoscope, pousse- seringue…) –Pré-désinfection des instruments réutilisables dans la chambre avant évacuation *La friction peut être réalisée sans lavage simple des mains au préalable, si les mains sont macroscopiquement propres

7 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 7 Vaisselle Pas de mesure particulière sinon de servir et de desservir ces patients en dernier. Entretien des locaux Seffectue à la fin de lentretien des locaux du secteur Nettoyer le matériel avec un détergent-désinfectant avant de le ranger Lunettes de protection, masque en cas de risque de projection Signalisation Planification, porte de la chambre, dossier patient (logo ou pictogramme) tout en respectant le secret médical Signalisation aux brancardiers et services receveurs Information Patient, visiteurs, personnel soignant Mesures communes aux isolements septiques (2)

8 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 8 Précautions particulières (1) PRECAUTIONS « CONTACT » Port de gants à usage unique non stériles Pour tout contact avec le patient ou son environnement immédiat (adaptable, lit…) Hygiène des mains Friction avec solution hydro-alcoolique (si mains macroscopiquement propres), ou Lavage simple suivi dune friction avec solution hydro-alcoolique (si mains souillées, poudrées…), ou Lavage hygiénique obligatoire avant de quitter la chambre Tenue Tablier usage unique ou surblouse à ôter avant de quitter la chambre Locaux - Chambre individuelle recommandée - Ou regroupement des patients présentant les mêmes pathologies infectieuses ou une surinfection au même germe

9 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 9 PRECAUTIONS RESPIRATOIRES type « Air » Locaux -Chambre seule obligatoire en dépression si possible -Porte fermée obligatoire -Renouvellement dair Masque -Pour le personnel : répondant à la norme EN 149 posé avant de rentrer dans la chambre et retiré après la sortie de la chambre -Pour le patient : port obligatoire dun masque pour ses déplacements (chirurgical) -Pour les visiteurs : idem que pour le personnel Hygiène des mains -Friction avec solution hydro- alcoolique à lextérieur de la chambre après avoir ôté et jeté le masque (filière DASRI) Précautions particulières (2)

10 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 10 PRECAUTIONS RESPIRATOIRES type « Gouttelettes » Locaux -Chambre seule recommandée, porte fermée ou non -Ou : regroupement des patients porteurs de la même pathologie infectieuse ou du même micro–organisme Masque -Pour les soignants : masque chirurgical pour tout contact avec le patient dans un périmètre de 1m à 1m 50 -Pour le patient : masque chirurgical pour les déplacements hors de la chambre Tenue : Tablier à usage unique si risque de projections Précautions particulières (3)

11 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 11 INDICATIONS : - Patient immunodéprimé par un traitement ou par une maladie - Grand brûlé - Transplantation dorgane MESURES DISOLEMENT Variables suivant le degré dimmunodépression du patient Les mesures les plus draconiennes consistent en : -Traitement de lair : (flux laminaire, air en surpression avec utilisation de bulle plastique ou non) afin de limiter le risque de contamination par Aspergillus -Surveillance de leau : afin de prévenir le risque de légionellose -Alimentation : suppression des salades et légumes crus afin de prévenir le risque de contamination du tube digestif par Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Klebsielle… -Suppression des fromages non pasteurisés, œufs, viande et poisson, fruits non pelés pouvant être la source dentérobactéries, de salmonelles…. -Désinfection de tout matériel entrant dans la chambre -Tenue stérile de toute personne entrant dans la chambre Isolement protecteur (1)

12 Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 12 Dans tous les cas : mesures visant à protéger le patient -Lavage de mains hygiénique (antiseptique) ou friction avec solution hydro-alcoolique avant tout soin au patient -Chambre individuelle -Tenue propre ou port dune surblouse changée régulièrement -Port dun masque chirurgical pour les soins rapprochés -Hygiène corporelle minutieuse du patient afin déviter toute contamination endogène -Hygiène de lenvironnement : bionettoyage quotidien Isolement protecteur (2)


Télécharger ppt "Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007) 1 Les isolements."

Présentations similaires


Annonces Google