La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Laure PREVOT Julie PLICHON 16/02/2012 PORTÉE ET LIMITES DE LENTRETIEN COLLECTIF Exposé de Méthodes de Sciences Politiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Laure PREVOT Julie PLICHON 16/02/2012 PORTÉE ET LIMITES DE LENTRETIEN COLLECTIF Exposé de Méthodes de Sciences Politiques."— Transcription de la présentation:

1 Laure PREVOT Julie PLICHON 16/02/2012 PORTÉE ET LIMITES DE LENTRETIEN COLLECTIF Exposé de Méthodes de Sciences Politiques

2 Origine : tradition anglo-saxonne, focus group, reprise par les études marketing. « Entretiens de groupe », « groupes de discussion » : vision française Définition selon Duchesne et Haegel dans Lenquête et ses méthodes : lentretien collectif -Entretiens de recherche qui impliquent au moins deux personnes et qui met en jeu une relation sociale dépassant le traditionnel couple constitué par lenquêteur et lenquêté -But : recueillir des données discursives différentes de celles obtenues lors des entretiens individuels en changeant dunité danalyse. Quest-ce que lentretien collectif peut apporter aux méthodes quantitatives et dans quelles mesures ? INTRODUCTION

3 I) Lapport de la délibération: imbriquer lindividuel et le collectif pour mieux interpréter les résultats des analyses quantitatives A)Lentretien collectif met en évidence la construction de lopinion et la compétence des individus B) Lentretien collectif accentue les interactions aux sein du groupe II) Une délibération intéressante mais difficile à mettre en place et à interpréter A)Le difficile recrutement du groupe étudié B)Linterprétation encore hésitante des résultats : entre qualitatif et quantitatif PLAN

4 A)Lentretien collectif met en évidence la construction de lopinion et la compétence des individus 1) Les résultats des entretiens complètent certains résultats quantitatifs Florence Haegel et Guillaume Garcia Lentretien collectif peut aider linterprétation dune étude quantitative en amont ou en aval Fishkin et la sondage délibératif (Nona Mayer): discordances entre sondage classique et sondage délibératif 2) Des différences de résultats expliqués par la libération de la parole et de la réflexion permise par lentretien Kurt Lewin et les 3 effets de lentretien collectif (entrainement/synergie/stimulation) I) LAPPORT DE LA DÉLIBÉRATION: IMBRIQUER LINDIVIDUEL ET LE COLLECTIF POUR MIEUX INTERPRÉTER LES RÉSULTATS DES ANALYSES QUANTITATIVES

5 A)Lentretien collectif met en évidence la construction de lopinion et la compétence des individus 2) Des différences de résultats expliqués par la libération de la parole et de la réflexion permise par lentretien Kurt Lewin et les 3 effets de lentretien collectif (entrainement/synergie/stimulation) Lenquête dAlfredo Joignant sur la citoyenneté au Chili lentretien collectif témoigne de la compétences de chacun en matière politique, par la verbalisation des expériences ordinaires I) LAPPORT DE LA DÉLIBÉRATION: IMBRIQUER LINDIVIDUEL ET LE COLLECTIF POUR MIEUX INTERPRÉTER LES RÉSULTATS DES ANALYSES QUANTITATIVES

6 B) Lentretien collectif accentue les interactions aux sein du groupe 1) Lentretien peut aussi bien révéler le conflit que le consensus Haegel, Garcia et le concept dintensité des opinions Duchesne et Haegel: la conflictualisation des discussions illustrent limbrication entre le niveau individuel et le niveau collectif Des normes propres au groupe encadrent les propos antérieurement recueillis en entretien individuel: le cas de Ming, révélation dincohérences JB Comby: rôle des schèmes dans lémergence de significations partagées I) LAPPORT DE LA DÉLIBÉRATION: IMBRIQUER LINDIVIDUEL ET LE COLLECTIF POUR MIEUX INTERPRÉTER LES RÉSULTATS DES ANALYSES QUANTITATIVES

7 B) Lentretien collectif accentue les interactions aux sein du groupe 2) Le rôle déterminant de lanimateur dans lorientation de la délibération Leffet enquêteur/enquêté Limportance dune bonne préparation en aval de lenquêteur Les stratégies de recherche des enquêteurs ont une influence directe sur lanimation selon si on veut montrer des significations partagées ou des désaccords. I) LAPPORT DE LA DÉLIBÉRATION: IMBRIQUER LINDIVIDUEL ET LE COLLECTIF POUR MIEUX INTERPRÉTER LES RÉSULTATS DES ANALYSES QUANTITATIVES

8 1)Lenjeu du recrutement détermine la fiabilité de lenquête Enjeu double pour lentretien collectif : Caractère imprévisible des interactions sociales la construction dun groupe interactif diffère forcément dun agrégat de réponses individuelles 2) De nombreux paramètres qui impactent sur le contenu de lentretien -Groupe naturel dinterconnaissance (Comby) -Groupe artificiel selon homogénéité sociale ou expérience commune (Duchesne) -Homogénéité sociale de chaque groupe mais hétérogénéité des groupes entre eux Fortes limites : -Homogénéité sociale toujours relative -Dépendance de la prise de contact -Problème du nombre de groupes et de leur taille II) UNE DÉLIBERATION INTERESSANTE MAIS DIFFICILE A METTRE EN PLACE ET A INTERPRETER

9 B)Linterprétation encore hésitante des résultats : entre qualitatif et quantitatif 1) Les difficultés liées à la spécificité complexe de lentretien collectif - La diversité des matériaux (comportements extra-verbaux, video, impression des chercheurs entre eux) -La diversité des niveaux danalyse (groupe en lui-même ou interactions entre participants en son sein). 2) Les limites de linterprétation par codage quantitatif Intérêt du codage : -voir précisément dans quel sens chaque unité de texte a été mobilisée -mettre en relation les différents morceaux du corpus les uns avec les autres Codage quantitatif Objectif : repérer la fréquence de telle ou telle catégorie Ex : Haegel et Garcia : codage difficile des réponses ambivalentes sur lUE dans Les enquêtés disent-ils toujours la même chose Difficulté de coder quantitativement des interventions II) UNE DÉLIBERATION INTERESSANTE MAIS DIFFICILE A METTRE EN PLACE ET A INTERPRETER

10 3) Privilégier une méthode danalyse qualitative a)Une analyse systématique : le codage qualitatif Objectif : élaboration de catégories par comparaison et répétition Inspiré de la Grounded Theory (Glaser et Strauss) Ex : thèse dElizabeth Frazer sur la féminité Autre ex : Duchesne et Haegel, La politisation : deux séries de codes sur la délinquance Logiciels daide à lanalyse qualitative (CAQDAS): légitimité de cette technique danalyse b) Une analyse plus souple : la grille de lecture et lattention aux cas déviant Grille de lecture qui nest pas construite à partir des données, mais à partir du questionnement théorique Validation de la grille de lecture se fait en sintéressant aux cas déviants. Ex sur la politisation : les tentatives dapplication de la grille de lecture ont rapidement volé en éclat (ex : processus de conflictualisation pas linéaire) Méthode dynamique qui oblige à repenser les hypothèses théoriques II) UNE DÉLIBERATION INTERESSANTE MAIS DIFFICILE A METTRE EN PLACE ET A INTERPRETER

11 Unité danalyse pertinente théoriquement sans quelle soit étudiable facilement en pratique. Limites importantes: très grand nombre de paramètres rentrent en compte Convient dêtre rigoureux dans lélaboration de lentretien Pertinence pour analyser les résultats dune enquête objectifs de recherche à déterminer Bien définir le but de la recherche pour ensuite adapter au mieux les modalités de mise en pratique. CONCLUSION

12 Duchesne Sophie et Haegel Florence, LA POLITISATION DES DISCUSSIONS, AU CROISEMENT DES LOGIQUES DE SPÉCIALISATION ET DE CONFLICTUALISATION Presses de Sciences Po | Revue française de science politique, 2004 Duchesne Sophie et Haegel Florence, Lenquête et ses méthodes, lentretien collectif, 2004 Lefébure Pierre, LES APPORTS DES ENTRETIENS COLLECTIFS A L'ANALYSE DESRAISONNEMENTS POLITIQUES, Composition des groupes et dynamiques discursives, Presses de Sciences Po | Revue française de science politique, 2011 Haegel Florence et Garcia Guillaume, LES ENQUÊTÉS DISENT-ILS TOUJOURS LA MÊME CHOSE ? Concordances et discordances entre les réponses à un questionnaire et les interventions dans un entretien collectif, Presses de Sciences Po | Revue française de science politique, 2011 Comby Jean-Baptiste, « Ancrages et usages sociaux des schèmes d'appréhension d'un problème public. Analyses de conversations sur les changements climatiques », Revue Française de Science Politique, vol. 61, n° 3, 2011, pp Joignant Alfredo, « Compétence politique et bricolage. Les formes profanes du rapport au politique », Revue Française de Science Politique, vol. 57, n° 6, 2007, pp Joignant Alfredo - Compétence et citoyenneté au Chili ou les logiques de compétences du citoyen, 2002, revue française de science politique Mayer Nona, LE SONDAGE DÉLIBÉRATIF AU SECOURS DE LA DÉMOCRATIE Gallimard | Le Débat 1997/4 - n° 96pages 67 à 72 BIBLIOGRAPHIE


Télécharger ppt "Laure PREVOT Julie PLICHON 16/02/2012 PORTÉE ET LIMITES DE LENTRETIEN COLLECTIF Exposé de Méthodes de Sciences Politiques."

Présentations similaires


Annonces Google