La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une promenade parmi les richesses archéologiques de Tarente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une promenade parmi les richesses archéologiques de Tarente."— Transcription de la présentation:

1 Une promenade parmi les richesses archéologiques de Tarente

2 INDEX LA VILLE DE TARENTE AU IVe SIECLE AU TEMPS DARISTOSSENE MONUMENTS ET LIEUX PUBLICS DE LANTIQUE A TARENTE CHRONOLOGIE DE LHISTOIRE DE LA VILLE DE TARENTE AU TEMPS DARISTOSSENE LA RECHERCHE ESTHETIQUE DE LA BEAUTE LA MUSIQUE A TARENTE AU IVe SIECLE LE SPORT A TARENTE AU IVe SIECLE LA FEMME A TARENTE AU IVe SIECLE LA CHASSE ET LA GUERRE ORPHISME ET DYONISISME A TARENTE DYONISOS OU CELUI QUI INTENSIFIE LA VIE LES MYSTERES DELEUSIS ET LE CULTE A PERSEPHONE LA BACCHANTE ENDORMIE

3 LA VILLE DE TARENTE AU IV e SIECLE AU TEMPS DARISTOSSENE. A quand remonte la fondation de la ville de Tarente ? La fondation de la ville de Tarente remonte au VIIIe siècle av J.C. Doù proviennent les colonisateurs de la ville de Tarente ? Les colonisateurs de Tarente proviennent de la Laconie : la région basse de la péninsule du Péloponnèse. Où débarquent-ils ? Ils débarquent à Satyrion, à quelques kilomètres de la ville pour trouver des terres à coloniser et des débouchés à leurs produits. En 706 av J.C., les colons grecs chassent les indigènes vers lintérieur des terres et sinstallent en ville, à un endroit appelé le rocher du thon. Cest lentrée principale et unique pour accéder à la mer intérieure (Mar Piccolo). Qui sont les auteurs grecs qui nous parlent de la colonisation de la ville ? Les auteurs littéraires qui ont attesté la colonisation de cette ville de la Grande-Grèce sont : Antiochos et Ephoros de Cumes en Eolide. Ces auteurs qui ont vécu respectivement au IVe s et Ves av J.C.sont cités par le géographe Strabon (I s av J.C.)

4 Quelles sont les raisons qui ont poussé les colons spartiates à émigrer ? Les vrais motifs de létablissement des Spartiates à Tarente sont de nature économique et politique. Les Parthéniens sont les fils illégitimes de leur ville. Au moment où Sparte se bat contre Messène, les guerriers les plus anciens ne pouvant abandonner le champ de bataille, envoient les guerriers les plus jeunes à Sparte pour sunir avec les femmes et les filles vierges. Les enfants qui naissent ne sont reconnus ni légitimes ni citoyens. Phalante, leur chef, veut inciter ses compagnons à se révolter. Il est démasqué et reçoit lordre dabandonner Sparte. Il se rend à Delphes pour consulter loracle qui lui dit quil doit devenir le fléau des Iapyges : des habitants du Salente. Ils partent donc et sinstallent pacifiquement à Satyrion où ils fondent un sanctuaire dédié à Perséphone. Comment a t-on pu attester la présence des colons Spartiates à Satyrion ? On a retrouvé sur le site de Saturo à 12 km de Tarente, les restes dune présence grecque remontant au dernier quart du VIIIe siècle av J.C, attestée par des céramiques laconiennes à décor géométrique tardif. Où sinstallent les colons grecs à Tarente ? Ils sinstallent dans la vieille ville actuelle, où ils fondent leur acropole. Cest la partie la plus haute de la ville et la mieux défendable. Lacropole est fortifié et signifie en grec forteresse. Cest le lieu où les colons grecs érigent les temples et les lieux de culte. Le site est beaucoup plus étroit quil ne lest aujourdhui, et il nexiste pas le canal navigable, creusé en La partie basse de la ville où se trouve aujourdhui le port de pêche (Marina) a été dégagée au moment de loccupation byzantine au IXe siècle après J.C., et donc se présente certainement aussi de façon escarpée au moment de loccupation grecque.

5 Comment se présente lacropole ? A lemplacement du canal navigable, il y a un fossé et un mur de fortification. Une rue centrale (Plateja) traverse lacropole et des rues perpendiculaires (Stenopoi) donnent accès au port. Où se trouve lAgora ? A lemplacement actuel de la place Garibaldi ou en tout cas très proche de ce lieu a été localisé lAgora. Cest la place publique, le coeur de la ville grecque et le lieu de réunion de lassemblée populaire. Ses fonctions religieuses, politiques, commerciales en font le point de référence de toute la vie urbaine. Lagora a la même valeur que le Forum romain. Sur lAgora, se trouve la statue colossale en bronze de Zeus fulminant, haute de 17m, dont la base est mobile. Cette statue a probablement été réalisée par Lysippe.

6 MONUMENTS ET LIEUX PUBLICS DE LANTIQUE TARENTE. Quels sont les monuments et les lieux publics de lantique Tarente ? Le musée : lédifice sacré aux muses où les poètes et les hommes de lettres se réunissent. Le gymnase : où les athlètes sentraînent et séduquent, car des maîtres y donnent des leçons de musique, de philosophie, de mathématiques. Lauleterion : le lieu pour les concerts de musique, de flûte surtout. Le théâtre. Un grand sanctuaire à Perséphone est établi depuis le VIIe siècle av J.C. au promontoire du Pizzone. A lemplacement de la place du Château, est érigé un temple dorique. Les colonnes du temple ont été englobées dans le couvent des Célestins, au XVIIe siècle. En 1966, quand la chapelle de la Trinité a été démolie, on a mis à jour les colonnes. Le temple remonterait au VIe siècle av J.C. Les colonnes sont hautes de 8,47 m avec un diamètre de 2,05m. Elles possèdent 24 rainures. Cest le temple en grec le plus ancien de la Grande-Grèce qui est certainement dédié à une divinité féminine qui semble être Perséphone, et non pas Poséidon. La déesse est souvent représentée sur les statuettes du musée avec un haut couvre-chef. On a retrouvé près du temple des petits os danimaux attestant les sacrifices, et des lucernes indiquant un culte nocturne. Un temple à Aphrodite sélevait à lemplacement actuel de léglise de San Agostino. Le port se trouve situé dans la petite mer, à la hauteur du jardin public qui est aujourdhui la Villa Peripato. Le Forum des marchands existe : marché de la laine et des étoffes. marché de la viande. Le Prytanée : le tribunal de justice, dont les juges vont jusquau nombre de dix.

7 CHRONOLOGIE DE LHISTOIRE DE LA VILLE DE TARENTE. Que se passe-t-il à partir du Ve siècle avant J.C. ? Tarente est engagée, au Ve siècle av J.C. dans des luttes continuelles contre les Iapyges et les Messapiens. La ville de Carbina, ville messapienne est prise par Tarente. Cest une tentative dexpansion territoriale mais il sagit aussi de razzias entreprises dans le but de constituer une classe servile et dacquérir de la main dœuvre. Pourquoi la date de 473 av J.C, est importante pour les Tarentins ? En 473 av J.C., la défaite des Tarentins, alliés avec les Reggiens, sont battus. Cest un véritable massacre. A la suite de ce désastre, une nouvelle politique est décidée. Quel type de gouvernement apparaît ? Le gouvernement change dun régime aristocratique de type oligarchique à un régime démocratique dont le pouvoir exécutif est tenu par un collège de stratèges qui commande larmée et préside lassemblée populaire (la Boulè). Comment les Tarentins marquent-ils leu victoire successive sur les Peucétiens, peuple indigène voisin ? Les Tarentins offrent à Delphes deux dons, selon le témoignage oculaire de Pausanias. Lun, commandé au sculpteur Agelades dArgos représente un butin de guerre sous forme de chevaux et de femmes ; lautre, dû à Onatas dEgine, était un groupe constitué, entre autres, dOpis, roi des Iapyges tombé dans la bataille, entouré des symboles de la ville : le héros éponyme Taras, Phalanthe et un dauphin.

8 Pourquoi en 433 av J.C. Tarente fonde –t-elle une nouvelle colonie ? Cette colonie prend le nom dHéraklée, lactuelle Policoro en Basilicate. Cette fondation marque la fin dune guerre de dix ans menée par Tarente contre les Thuriens, colonie panhellénique, pour la possession de la ville de Siris qui était très riche. Quest-ce qui est construit à Tarente à partir de 450 av J.C. ? On construit à Tarente une énorme ceinture de murs longue de 12 km. La nécropole devra être située à lintérieur des murs. Quel est le moment de plus grande splendeur pour la ville ? Cest dans la première moitié du IVe siècle, de 367 à 360 av J.C., durant le gouvernement dArchitas que la ville atteint son moment de plus grande splendeur. Il gouverne comme unique stratège et est réélu sept fois. Tarente devient la métropole la plus importante de la Grande-Grèce. Elle senrichit de monuments, de temples, dédifices. On émet de nouvelles monnaies et des médailles, et la ville atteint un exceptionnel développement économique et commercial. Architas est non seulement un stratège, mais aussi un philosophe, disciple de Pythagore. Cest un grand mathématicien et un musicien. Il écrit de nombreux traités à ces sujets. Il invente même des jouets dont une colombe mécanique et un jeu appelé raganella (u ruèzzele). Il est tempéré, prudent, sage et juste. Pourquoi la ville entre –t-elle dans une période de décadence après le gouvernement dArchitas ? La pression des Lucaniens sur les frontières du territoire contrôlé par Tarente contraint celle-ci à organiser sa défense quelle confie à des mercenaires; ceux-ci provoquent peu à peu son affaiblissement politique et militaire.

9 Qui est Archidamos ? Cest le roi de Sparte, appelé par les Tarentins. Il meurt dans un combat contre les Messapiens sous les murs de Manduria en 338 av J.C. Que fait Alexandre Le Molosse ? Alexandre le molosse, roi dEpire, appelé par les Tarentins, réussit à obtenir lalliance ou la neutralité des Messapiens, des Peucétiens et des Dauniens. Il bat plusieurs fois les Lucaniens, les Bruttiens et les Samnites et domine un vaste territoire. Il signe un pacte dalliance avec Rome. Les Tarentins ont peur de sa puissance et labandonnent. Il meurt dans un combat contre les Bruttiens en 331 av J.C. Que réussit à faire Cléonime de Sparte ? Son armée est si nombreuse quil réussit à convaincre les Lucaniens à renoncer à leurs prétentions. Les Romains signent un traité dalliance avec les Tarentins par lequel ils sengagent à ne pas dépasser le cap Lacinium près de Crotone, reconnaissant ainsi la prépondérance de Tarente sur la mer Ionienne et sur lAdriatique. (303 av. J.C.) Pourquoi les Tarentins demandent-ils laide de Pyrrhus, le roi dEpire ? Les romains violent le traité dalliance de 303 av J.C. et leur flotte apparaît au large de la ville. Pyrrhus, malgré des victoires initiales, est battu en 275 av J.C. et rentre en Grèce où il meurt à Argos deux ans plus tard. Milon, représentant militaire du roi dEpire en Italie, remet la ville aux Romains. Comment le statut de la ville change-t-il à partir de ce moment ? Tarente devient alliée navale de Rome et doit lui remettre un tribut et fournir des navires en cas de nécessité. Les Romains imposent la présence de leurs troupes dans la ville.

10 A qui les habitants de Tarente font-ils alors appel ? Ils font appel à Hannibal, général carthaginois qui pénètre en Italie en traversant les Alpes. Des carthaginois sintroduisent de nuit dans la ville et la prennent (213 av J.C.). La ville nest reprise quen 209 av J.C. par les Romains. Pourquoi la date de 209 av J.C. est-elle funeste pour la ville ? Le général romain Quintus fabius Maximus prend la ville et la saccage : la ville est rasée, ses habitants déportés en exil et vendus comme esclaves. Quel est le statue de Tarente en 202 av J.C. ? Elle devient ville fédérée romaine et il lui est interdit de battre monnaie. Comment la romanisation saffirme-t-elle totalement ? En 123 av J.C. des colons campaniens sinstallent à Tarente et fondent la colonie Neptunia. En 60 av J.C. Pompée fait envoyer encore dautres colons italiques. La ville cependant reste appréciée des autorités romaines pour la douceur de son climat et sa façade maritime.

11 AU TEMPS DARISTOSSENE. Pourquoi la ville de Tarente est-elle particulièrement florissante au IV e siècle av J.C. ? Le IV e siècle av J.C. est le moment de plus grande splendeur pour la Tarente antique. On estime que la ville possède habitants. Cest Architas qui, par sa sagesse, sa prudence, sa tempérance et son grand sens de la justice à gouverner la cité de 367 av J.C. à 361 av J.C. Cest un disciple de Pythagore, ami de Platon et fondateur de la mécanique scientifique. Cest Aristossène qui va soccuper décrire sa biographie, malheureusement aujourdhui disparue. Qui est Aristossène ? Il est né à Tarente vers la moitié du IV e siècle av J.C. ( av J.C.). Cest lun des plus grands musicologues de lAntiquité. Il est philosophe et musicien. On pense quil a écrit au moins 453 œuvres entre mémoires, traités de philosophie et de théorie musicale. A quelle doctrine philosophique sintéresse-t-il ? Il sintéresse à la doctrine de Pythagore avant de devenir un disciple dAristote. On raconte quil aurait voulu succédé à la direction de lécole péripatéticienne et que le choix de Théophraste à la direction de lécole lui provoque une profonde déception. On le dit ennemi du rire et vivant de façon très sévère. Quelles sont les œuvres quil a écrites ? Des nombreuses œuvres quil a écrites, seulement deux sont en partie conservées. Ce sont les Eléments dharmonie et les Eléments rythmiques, où il expose et traite les éléments de la théorie musicale grecque.

12 Quelle est sa pensée sur lart musical et sur lesthétique ? On peut relever dans ses écrits une pensée esthétique sur lœuvre dart musicale. On a malheureusement perdu une de ses œuvres intitulée Sur lécoute de la musique, dans laquelle il soutient le caractère essentiellement actif de cette opération, qui demande une comparaison entre le passé et le futur. Aristossène reconnaît le rôle actif de la mémoire dans lintelligence de la musique, comme il résulte dun paragraphe des Eléments dharmonie : De ces deux choses, la musique est coexistence : sensation et mémoire. Il faut sentir ce qui se passe et se rappeler de ce qui sest passé. la musique est, pour lui, un élément indispensable de léducation, en tant quelle est capable de bienfaits immenses au niveau éthique, comme celui de purifier les mœurs. Il considère lâme comme résultant de lharmonie entre les différentes parties du corps. Si une partie vient à manquer, linconscience et la mort arrivent.

13 LA RECHERCHE ESTHETIQUE DE LA BEAUTE L éducation dun jeune aristocrate doit passer par la mise en valeur de ses qualités et la recherche de lharmonie, de lordre et de la beauté. Deux pièces du musée de Tarente représentent à ce titre la recherche esthétique de la beauté : La tête dAphrodite en marbre (1), école de Praxitèle, II e moitié du IV e siècle av J.C. Les lignes très pures du visage de la jeune déesse sont mises en relief par la blancheur brillante du marbre, et par la coiffure élégamment relevée en chignon et soutenue par un bandeau. Le torse en marbre dEros (2), copie romaine dun original grec du IVe siècle av JC, école de Lysippe. La statue est sans ailes et sans bras qui étaient tendus en avant et soutenaient la vasque dune fontaine. Cest un exemplaire exceptionnel des innombrables répliques romaines qui avaient un usage principalement décoratif. 1 2

14 LA MUSIQUE A TARENTE AU IV e SIECLE. Pourquoi la musique et le sport sont-elles deux disciplines que lon peut rapprocher ? Ces deux disciplines ont lune comme lautre un but thérapeutique. Non seulement, elles recherchent toutes deux à calmer le corps, à le soumettre en élevant lâme, mais ont chacune comme objectif la recherche de la simplicité, de léquilibre, de la juste mesure. Si la musique est sans harmonie, elle dérange. Si le sport est poussé à lextrême, il est nocif. La musique, dailleurs, accompagne les athlètes durant les jeux. On fait venir les meilleurs joueurs de double-flûte. La musique et le sport sont considérés comme les bases indispensables de léducation dun jeune aristocrate. Que dit Platon dans le Protagora à propos de la musique ? De leur côté, les maîtres de cithare doivent enseigner aux jeunes élèves à avoir le sens de la mesure et à se tenir loin du mal ; en outre, alors quils apprennent à jouer de la cithare, ils apprennent arithmétiquement sur leur instrument de la fine poésie, qui doit être accompagnée de musique, les obligeant ainsi à se former sur le rythme et les harmonies, afin quils deviennent raffinés et quils ressentent en eux-mêmes lexigence dun rythme et dune harmonie aussi bien dans leur conversation que dans leurs actions, exigence qui est commune à toute la vie humaine. Que dit aussi Platon dans la République ? Celui qui sait unir dans la meilleure proportion la gymnastique et la musique et qui réussit à les faire pénétrer dans son âme de manière équilibrée, celui-là pourra être nommé le musicien parfait.

15 Quel est le matériel musical que possède le musée de Tarente ? Le musée archéologique de Tarente conserve des fragments et des modèles dinstruments musicaux, des statuettes en terre-cuite en train de jouer de la cithare et du tambourin, des vases peints avec limage dhommes et de femmes en train de jouer de la flûte ou de la cithare. Des témoignages qui remontent entre le IVe et le I e s av J.C. et expriment limportance de la musique dans le monde grec, ou mieux de la mousiké, lart des muses donnée aux hommes par Zeus, qui ne se réfère pas seulement à la mélodie mais comprend la poésie et la danse. La musique accompagne surtout la vie de lhomme dans sa vie quotidienne, dans les courses, dans les symposiums et au théâtre, dans les rituels de la religion et de la mort, dans les combats militaires. Le matériel que le musée possède provient de la nécropole de lancienne ville. Ce sont des témoignages très précieux pour la fragilité et détérioration des instruments dans le temps. Des témoignages écrits dauteurs racontent que la culture musicale se diffusa dans la Grande- Grèce grâce aux doctrines orphique et pythagoricienne.

16 Qui sont les musiciens de la Tarente antique que lon connaît ? A Tarente, non seulement a vécu Aristossène, excellent musicologue qui avait écrit un traité sur les instruments de musique et qui théorisa la fonction éthique de la musique. On cite également Nicocle, auteur dœuvres sur la musique, qui gagna de nombreuses compétitions musicales. Quel est linstrument le plus rare ? Cest la harpe qui nappartient au monde culturel grec. Dans une tombe du IIe s av J.C, on a retrouvé des fragments dune harpe. Ce sont quelques clés en os avec trous pour fixer la corde et une petite tête de Dyonisos qui servait comme élément décoratif. Ce sont seulement quelques éléments qui permettent avec les décorations des vases daffirmer la rareté de cet objet dont les femmes jouaient à lintérieur du foyer. A quoi servent les cymbales ? Les trousseaux funéraires nous ont restitués des cymbales, sorte de castagnettes en métal avec un trou au centre pour faire passer la ficelle qui est enroulée au doigt du musicien, et qui sert à créer beaucoup de bruit durant les mystères et les rites en lhonneur de Dyonisos. Cet instrument est utilisé surtout par les ménades du cortège bachique. Quel est linstrument préféré de Architas ? Cest la double flûte appelée aussi aulòs, dont on dit quil ne se sépare jamais. Cet instrument est semblable au hautbois, avec deux tubes fins de métal parsemés de trous.

17 Quel est linstrument le plus difficile à jouer ? Cest la cithare, instrument à cordes dont on obtient de complexes mélodies et que seulement les musiciens de haut rang jouent. Quel est linstrument le plus connu ? Cest la lyre, le plus connu des instruments de musique. On a retrouvé une caisse de résonance dune lyre représentée par une carapace de tortue que lon vidait et que lon recouvrait dune peau de bovin. Comment les anciens Grecs considèrent le son ? Le son est considéré comme lessence vive universelle. Un son qui acquiert des connotations physiques et devient substance. Le principe de toute chose. Comment les anciens Grecs considèrent le chant ? Le chant est considéré comme une offrande au dieu qui en se répétant en perpétue le sacrifice et lacte créatif.

18 LE SPORT A TARENTE AU IV e SIECLE. Qui pratique du sport dans lAntiquité ? Les aristocrates peuvent se concentrer à la chasse, au sport et à la guerre, nayant pas dactivités journalières, ils ont le temps de prendre soin de leur corps. Ils se procurent leur propre équipement qui consiste en une cuirasse, un casque, un bouclier et une épée. La chasse et le sport sont considérés comme la base de lapprentissage physique et moral, qui doit former les guerriers. Qui pratique léquitation ? Léquitation est aussi une activité réservée aux aristocrates. Le cheval est considéré comme un bien prestigieux. On dit que la cavalerie tarentine est particulièrement renommée et quil existe 3000 cavaliers. Quel est le but de lactivité sportive ? Lactivité sportive a pour but le développement harmonieux du corps et de lâme. La beauté physique repose sur léquilibre parfait des lignes du corps mais autant sur la noblesse dâme. Les athlètes de Tarente sont connus dans toute la Grèce pour leur bravoure et se sont distingués souvent aux jeux olympiques auxquels ils participent régulièrement.

19 Où se tiennent les jeux panhelléniques ? A Olympie, en lhonneur de Zeus se tiennent, tous les quatre ans, en juillet-août, pendant cinq jours les jeux Olympiques, dont le prix est une couronne des oliviers sacrés. Ces jeux existent depuis 776 av J.C. A Corinthe, en lhonneur de Poséidon se tiennent tous les deux ans, entre avril et mai, les jeux Isthmiques dont le prix est une couronne de céleri ou de pin. Ces jeux existent depuis 581 av J.C. A Delphes, en lhonneur d Apollon, se tiennent les jeux Pythiques dont le prix est une couronne de laurier. Ces jeux existent depuis 582 av J.C. A Némée, en lhonneur de Zeus se tiennent tous les deux ans, en juillet, les jeux Néméens dont le prix est une couronne de céleri. Ces jeux existent depuis 573 av J.C. Les Grandes Panathénées ont été instituées à Athènes en 566 av J.C.. Le vainqueur reçoit lhuile sacrée des oliviers de lattique dont la vente est interdite et une couronne en or. A partir de quel âge, un jeune garçon fréquente-t-il le gymnase ? A partir de quinze ans, le jeune aristocrate fréquente le gymnase où il pratique le sport, mais cest aussi un lieu fréquenté par les maîtres qui donnent des leçons dastronomie, de mathématiques, de musique, de médecine. Est-que le sport est une pratique qui se démocratise à une certaine époque ? A partir du Ve siècle av J.C., la pratique sportive se démocratise davantage et accueille des athlètes dorigine plus humble. Toutefois, la course de chars et de chevaux reste le privilège des aristocrates. Les athlètes deviennent des professionnels, dont les frais dentraînement et de séjour sont pris en charge par la cité. Dimportantes sélections sont faites dans toute la Grande-Grèce. Le rôle dentraîneur devient une charge importante et bien rémunérée.

20 Qui est Icco de Tarente ? Icco de Tarente, fils de Nicolaïde, a vécu aux environs du Ve siècle av J.C. cest un fameux médecin de grande renommée et surtout lun des meilleurs athlètes de lépoque et maître, à son tour, de fameux athlètes. Il remporte le grand prix dOlympie et sa statue a été élevée dans le temple dHéra. Il est aussi connu pour sa vie chaste et tempérée et ses repas à la nourriture très frugale. Il a eu, en premier, lintuition de la grande influence de la gymnastique sur la médecine et sur le régime alimentaire, en tant que moyen prophylactique et curatif. Il applique ces principes dans son gymnase. Quels sont les différents types de course qui existent ? Il existe six types de course répertoriés : -Le stàdion : course de vitesse sur 185m. Le stade mesurait 190m de longueur et 29 m de largeur. -Le diaùlos : course de demi-fond, 370m environ. Les athlètes, au nombre de dix, partaient au son dune trompette. Arrivés à un certain signal, ils revenaient en arrière en restant chacun dans son couloir. -Le dòlicos : course de fond sur 4500m environ, 24 fois la longueur du stade. -Lippios dròmos : course à cheval sur une distance de 800m. -La course dhoplites : course de fond, à laquelle les athlètes participaient armés de bouclier et de casque. -La course lampadedromia : course de relais dont le témoin était une torche.

21 Comment se déroule le saut en longueur ? Lathlète prend son élan et le saut en longueur seffectue avec des poids à la main, appelés haltéres. Ces poids sont en plomb, en fer ou en pierre, et sont tendus en avant durant lexercice. Ils permettent davoir plus délan et de garder léquilibre durant le saut. Existe-t-il des vases qui représentent le lancer du javelot ? Oui, par exemple, un vase très connu est une lekythos du Ve siècle av J.C., qui représente un athlète qui se prépare à lancer un javelot, et un autre prêt à lancer le disque. Un joueur de flûte les accompagne. Le javelot consiste dans une fine lance de bois, longue un mètre et demi environ, dont la pointe est en fer. Pourquoi le lancer du disque est très apprécié ? Il est très apprécié pour lélégance de ses mouvements. Lathlète accomplit un mouvement rotatif sur lui-même denviron 180 degrés, et tout en ne sappuyant que sur une seule jambe, lance le disque jusquà une distance de 30 m environ. Le disque est au départ en pierre, puis fabriqué en métal, dun poids moyen de 2 kilos environ. Certains peuvent atteindre cinq kilos. Le son de la flûte accompagne toujours le lancer du disque. Quest- ce que le pentathlon ? Cest une compétition très éprouvante, composée de cinq épreuves différentes : la course, le saut en longueur, le lancer du disque et la lutte. Pour obtenir la victoire finale, il faut au moins gagner dans trois disciplines. La lutte se révèle souvent déterminante dans ce cas.

22 Pourquoi la lutte est une épreuve difficile ? Il faut mettre à terre ladversaire selon une série de prises et de tactiques. Ladversaire doit tomber à genoux ou les épaules par terre. Il faut démontrer beaucoup dhabileté et de grâce. Cest une des épreuves préférées du public. Quest-ce que le pancrace ? Cest un mélange de boxe et de lutte. Toutes les prises sont possibles. On peut utiliser les jambes et les coups de talon sont courants. Comment se déroulent les courses de char ? Il y a des courses à quatre chevaux (680 av J.C.) et des courses à deux chevaux (408 av J.C). Ce sont des compétitions réservées aux aristocrates, étant que le vainqueur nest pas celui qui conduit les chevaux, mais le propriétaire des chevaux eux-mêmes. Les courses se déroulent sur lhippodrome dune longueur de 400m, aux extrémités de lhippodrome sélèvent des colonnes quil faut contourner. Le parcours moyen prévoit huit tours, qui forment un parcours de 14 km environ.

23 Comment a-t-on obtenu autant dinformations sur le sport à Tarente ? A Tarente, les athlètes sont enterrés dans des hypogées à tombes multiples. En 1920 on a retrouvé la tombe des athlètes. Grande tombe à chambre de la fin du V e s, début du VI e s av J.C., via Crispi, à langle de la rue Pitagora. Il sagit dune tombe de forme carrée avec sol dallé, plafond de marbre et architraves soutenu par des colonnes doriques placées au centre. Tout autour sept sarcophages en pierre avec couvercles coulissants sont placés contre les quatre murs. Les sarcophages sont disposés comme le sont les klinè dans la salle du symposium (andron). La tombe a déjà été violée et en particulier, le deuxième et le septième sarcophage à partir de la gauche. Le cinquième sarcophage na jamais été utilisé. Sur le troisième sarcophage, on a découvert une amphore panathénaïque et une couronne en or, signe de limportance du personnage. Chaque sarcophage contenait, outre, le squelette, un riche trousseau funéraire, placé à lintérieur et en partie à lextérieur. On a retrouvé dans la tombe plus de 60 objets dont 4 grands cratères, une amphore panathénaïque, 44 vases entre amphores, oinochoiai, skyphoi, lekythoi, strigiles et alàbastra. Tous ces vases, à part les lekythoi, constituent le service à banquet complet et indiquent que les défunts appartiennent à une couche sociale élevée, et quils ont voulu après leur mort continuer à célébrer ce qui les liait dans leur existence : Intérêts sportifs, religieux et sociaux qui les avaient réunis autour de leur champion.

24 Quels sont les vases qui ont été retrouvés dans la tombe de lathlète du musée de Tarente ? Cette tombe remonte à environ 460 av J.C. On sait que cet athlète a remporté lépreuve de pentathlon grâce aux amphores panathénaïques retrouvées autour de sa tombe. -La première amphore panathénaïque appartient à une série analogue de la première moitié du Ve s av J.C : en argile orangé, vernis noir luisant, couvercle à disque surmonté dun pommeau. Sur le côté A : Athèna Promachos avec casque attique à crête élevée, qui porte une courte tunique (peplo) cousue sur un chiton long, orné de volants. Elle porte une égide décorée de serpents, dans la main droite la lance, dans la main gauche, elle porte un bouclier rond où est représentée Pégase en vol. Sur le bras, elle porte un bracelet à spirales. A côté delle, des colonnes doriques ornées de coq. Sur la colonne gauche, on peut lire : Ton athenethen athlon qui atteste la participation aux grandes Panathénées. Sur le côté B : scène de pentathlon avec deux disciplines : le lancer du disque et le saut avec haltères. A droite, un joueur de flûte vêtu dune riche tunique avec traîne, au son de la musique, le discobole nu sapprête à lancer le disque. A côté de lui, lautre athlète se prépare à lépreuve du saut. -Lautre amphore panathénaïque a les mêmes caractéristiques sur le côté A que la précédente.Sur le côté B : une splendide course de char est représentée, avec des chevaux en action et conducteur sur le char vêtu dune longue tunique blanche. La netteté du dessin et la scène suggestive font penser que cette amphore appartient à un céramiste dexception : le peintre de Kléophrades. -La troisième amphore : sur le côté B est représentée une scène de lutte entre deux athlètes nus, presque gigantesques, prêts au combat. A côté des lutteurs, deux domestiques portent une canne métrique, qui sert à indiquer la distance réglementaire. A gauche, impatient, un autre lutteur attend son tour.

25 Qui est lathlète qui repose dans la tombe ? Cest un athlète exceptionnel, car il a été enterré seul. Il a gagné le pentathlon entre 500 et 460 av J.C, au moins trois fois et il appartenait à une famille daristocrates, sil a pu se permettre le luxe de faire courir des chevaux. Il est mort jeune, peut-être à cause des efforts continuels exigés dans la lutte. On ignore son nom, mais il devait être célèbre, sil mérita une sépulture monumentale toute pour lui, au contraire de lusage de Tarente de dédier les grandes tombes collectives aux athlètes. Son squelette retrouvé intact dans la tombe a permis détablir quil mesurait 1m 70, quil était donc grand et élancé. Son visage a été reconstitué à lordinateur, et en analysant ses os, on a pu comprendre quil se nourrissait de viande, mais surtout de poisson et de fruits de mer. Sa tombe a été retrouvée en décembre 1959 durant des travaux Via Genova. Cest un sarcophage monolithique en carpare de près de deux mètres et demi de long, et fermé par un couvercle en forme de toit coulissant. Pourquoi les villes de la Grande-Grèce sont-elles connues pour leurs fameux athlètes ? Les villes de la Grande -Grèce fournissent de fameux athlètes. La ville de Crotone rappelle Daippos, premier lutteur de la Grande -Grèce à remporter les jeux olympiques dans cette discipline, et le fameux Milon, fils de Diotime, philosophe pythagoricien, guerrier et homme politique, le plus grand athlète de la Grande-Grèce, qui a été couronné cinq fois consécutives à Olympie et a gagné sept fois aux jeux Pythiques, dix fois aux jeux Isthmiques et neuf fois aux jeux de Némée. Cela a permis la diffusion de gymnases et la création de jeux locaux en lhonneur des divinités du lieu. On effectue également des concours pour la sélection des meilleurs athlètes. Les prix en argent peuvent attirer des jeunes athlètes des classes sociales moins aisées.

26 Qui sont les athlètes de Tarente qui ont gagné des épreuves aux jeux olympiques ? Anochos : vainqueur dans la course du stade et du diaulos (520 av J C) Epicratide : vainqueur dans la lutte (476 av J.C.) Ikkos de Nicolaide ( av J.C.) Dyonydoras dans la course du stade (380 av J.C.) Smikrinas dans la course du stade (352 av J.C.) Mys dans la lutte (336av J.C.)

27 LA FEMME A TARENTE AU IV e SIECLE. Comment sont considérées les femmes dans la société grecque ? Les femmes ne sont pas considérées comme égales à lhomme, mais de capacités intellectuelles, expressives limitées. A quel âge se marient les jeunes filles grecques ? Elles se marient vers ans, avec un homme plus âgé quelles ne choisissent pas, mais qui est le choix de leur père et de leur famille. Elles sont toujours soumises à lautorité du père ou du mari, ou si orphelines ou veuves, du parent masculin le plus proche. Elles sortent rarement de la maison, à part pour des fêtes ou des cérémonies religieuses. Elles sont reléguées dans le gynécée, les pièces de la maison partagées par les femmes. Dans la Grande-Grèce, les femmes sortent de la maison et participent aux fêtes et aux spectacles. Comment le musée de Tarente présente-t-il la vie des femmes dans lAntiquité ? Malgré le manque de considération pour la femme dans lancienne Grèce, le musée de Tarente nous offre une ouverture très grande sur la vie quotidienne des femmes de la Grande-Grèce. Leur présence est attestée presque toujours : sur les vases à figures noires et rouges, dans la sculpture, les statuettes comme les fameuses tanagrines tarentines. On peut voir la femme dans sa vie quotidienne : toilette, habillement, loisirs, activités de tissage, danses et cérémonies. Le musée de Tarente possède, en outre, une magnifique collection de bijoux appelée les ors de Tarente qui nous informe, non seulement, de la richesse et de la splendeur de la ville au IV e siècle, mais nous permet de comprendre le goût du luxe de ses habitantes. La ville possède certainement des ateliers dorfèvrerie locaux. Le port du bijou se diffuse dans le monde fèminin.

28 Quel est le bijou le plus répandu ? Cest la bague. Elle peut être de deux types : à chaton gravé, ou à scarabée. Ce dernier type est une bague de calcédoine dont la pierre est mobile, présentant une face et un dos convexe en forme de scarabée. Les exemplaires les plus précieux sont entièrement en or, et on suppose un usage de type funéraire, semblable à lutilisation des couronnes en bronze doré retrouvées dans les tombes. Ces couronnes représentent des feuilles de laurier ou de lierre, de myrthe. Quelquefois de chêne. Comment se présentent les boucles doreilles ? Les boucles doreilles sont de différent type. Le type dit à navette ou nacelle formé dune verge semi-circulaire sépaississant au centre. La grosse boucle doreille trouvée dans une tombe déjà à moitié pillée de Via Umbria en 1958 est probablement la variante la plus luxueuse de ce type de bijoux : la partie en nacelle est décorée de motifs complexes en filigranes (fleurs, rinceaux, palmettes et campanules). Le points dattache et les extrémités de lardillon sont dissimulées par des rosettes à côté desquelles se dressent deux minuscules victoires, aux ailes déployées, serrant un cygne contre leur poitrine au-dessus de deux rosettes plus petites. Enfin, deux colombes, en feuille dor martelée, relient lensemble du corps de la boucle doreille auquel leurs pattes sont soudées. Un autre type de boucles doreilles est celui à disque. Cest à Crispiano, localité proche de Tarente, qua été retrouvée une splendide parure de bijoux : un diadème et une paire de boucles doreilles à disque. Boucle doreille en or à navette

29 Quels sont les caractéristiques de la parure de Crispiano ? Le diadème est formé dune courte feuille dor incurvée, à lorigine probablement montée sur un support en bois et décoré de rinceaux doù partent des palmettes, des campanules et des fleurs en filigrane. Au centre, une touffe de feuilles dacanthe décorées dans une feuille dor et soudées à la base produit un intéressant effet dornement en relief. A la fin du siècle apparaîtra un nouveau type de diadème avec un nœud herculéen sur le font et des chaînettes munies de pendentifs. Les boucles doreilles sont formées dun disque orné au centre dune petite rose aux pétales concentriques auquel sont accrochés trois pendentifs. Le pendentif central représente une tête de femme parée de bijoux, portant entre autres, un diadème semblable à celui-là même qui fut retrouvé avec les boucles doreilles dans les cheveux coiffés en arrière. Est-ce quil existe encore un autre type de boucles doreilles ? Les boucles doreilles, dites en hélice, formées dune structure tubulaire spiralée et renflée au centre, ne sont certainement pas de type pratique et difficilement peuvent être insérées dans le lobe de loreille. Est- ce quil existe des bijoux plus accessibles que lor ? Il existe une production de bijoux en terre cuite dorée qui imite les exemplaires les plus riches en or et pierres précieuses, beaucoup plus accessible économiquement. Quelle forme possèdent les colliers ? Le type de collier qui semble avoir eu le plus de succès est un collier très court, avec des extrémités coniques au bout desquelles est parfois soudé un anneau qui doit servir à fixer le bijou au moyen de deux fibules ou à le coudre directement sur le vêtement.

30 Comment les bijoux évoluent-ils au cours de cette période ? Les nouveaux motifs ornementaux, tels que les motifs végétaux, de même que la première apparition de lutilisation de pierres dures sont des phénomènes typiques de lHellénisme. Un autre trait distinctif de lorfèvrerie du IV e siècle est lemploi de la polychromie. Les objets en métal précieux acquièrent ainsi une valeur de symbole du niveau social et il est possible de faire remonter à cette époque la première diffusion de largenterie de table. A la même période se répand un nouveau type dhabillement féminin consistant en une plus grande variété de vêtements, souvent coupés dans les étoffes de qualité, aux trames brodées de fil dor et aux boutons précieux en or et en argent repoussé. Ces derniers se substituent progressivement même à Tarente, à lemploi de la fibule, archétype de nos broches. La toilette et le maquillage (komotiké téchne) sont des activités importantes de la femme grecque, suivi de lhabillement et de la mise en place de bijous (Kosmetiké téchne). Que sont les Tanagrines ? Parmi les centres de production de statuettes de terre cuite antique se distingue la ville de Tanagra, ville de Boétie, qui a donné naissance à un type de statuettes appelées. Tanagrines. On estime que Tarente également produit des statuettes de ce type uniques au monde. Ce sont des statuettes dont la base est souvent circulaire et qui représentent des femmes dans leurs gestes quotidiens. Les exemplaires les plus beaux remontent à la fin du IVe siècle av J.C. et au début du III e siècle av J.C. au moment où a ville atteint le sommet de la gloire, de sa richesse et de son prestige politique et culturel, après le gouvernement dArchita. Ces statuettes nous révèlent des détails intéressants sur lhabillement des femmes grecques.

31 Comment sont habillées les femmes grecques ? En général. Elles portent une tunique (chiton), une combinaison (chitonion), un manteau (himation). La robe ou la tunique est le chiton ionien, fabriqué en lin, et souvent froncé à ka taille, qui se modèle sur le corps de façon arrondie et qui descend harmonieusement en plis soupes sur les chevilles. Le chiton court appartient aux femmes de Sparte, aux ménagères et aux danseuses, mais la plupart du temps est porté par les hommes. Le manteau (himation) est toujours représenté sur les statuettes et donne aux statues toute leur élégance et personnalité, car il est enroulé autour du corps comme un grand châle. Il est fermé au moyen de fibules qui quelquefois ne sont pas très pratiques et souvent dangereuses car elles peuvent servir aussi bien darmes dans les mains de femmes agressives. Hérodote narre quà Athènes elles furent interdites. Pourquoi les mœurs tarentines sont-elles connues dans lAntiquité ? Tarente est connue dans lAntiquité pour la mollesse des coutumes. Les attitudes des danseuses du musée suffisent pour nous le faire comprendre. On pratique une danse appelée baukismos, une sorte de tango qui est dansé la bouche et le menton couvert dun voile selon la mode égyptienne et qui saccompagne de mouvements rotatifs qui font virevolter les plis des tuniques.

32 Que représente la statuette du musée appelée la ménade endormie ? La statuette appelée la ménade endormie représente avec grâce toute la langueur féminine et la souplesse des tissus qui lenveloppent. Cette statuette a été retrouvée le 22 décembre 1909 dans une tombe près du verger de léglise de San Francesco avec dautres objets. Elle mesure 38 cm de longueur, mais possède toute la finesse, le raffinement et léquilibre des statues de grande taille. Elle représente une ménade qui, après le délire orgiaque des mystères de Dyonisos sabandonne au sommeil. Elle dort sur une peau de lion et elle est couverte dun chiton alors que lapotygma entoure seulement sa jambe. La figure est prise de dos avec la tête légèrement inclinée et appuyée sur le bras gauche, le droit est également soulevé. Ménade endormie

33 LA CHASSE ET LA GUERRE. Qui pratique la chasse ? La chasse est une activité sociale que tout jeune aristocrate a lhabitude de pratiquer en vue de ce qui sera probablement son activité principale : la guerre. Il faut savoir utiliser larc et le javelot et éviter des dangers de tous types. Même le sport vise à développer les attitudes militaires. On ne peut compter le nombre de vases représentant des guerriers affrontés ou des scènes de départ à la guerre. Tarente est une cité guerrière ? Tarente étant une cité autonome, avec un territoire limité, a dû lutter contre ses voisins pour pouvoir étendre ce territoire et accéder à des débouchés économiques plus larges. Cest ainsi que de nombreux conflits éclatent avec les indigènes : Messapiens, Peucétiens, Lucains. Tarente est battue par les Messapiens en 473 av J.C., mais les bat à son tour par la suite. Enfin, la ville a dû affronter la guerre avec les romains de 281 av J.C. jusquà 272 av J.C. où la ville a conclu un accord avec lenvahisseur. Accord non respecté qui a abouti à la destruction de la ville par les Romains en 209 av J.C. En quelle période de lannées se déroulent les guerres ? En général, les conflits ont lieu entre le printemps et lété. Lhiver est généralement une période de trêve.

34 A quel âge devient-on soldat ? Tous les citoyens reçoivent une formation militaire à partir de dix-huit ans et doivent se mettre au service de la ville en cas de besoin, jusquà cinquante ans. Comment sont habillés les fantassins ? Le gros de larmée est formée des hoplites : des fantassins avec une lourde cuirasse qui portent un grand bouclier rond appelé òplon. Il est composé dun cercle de bois sur lequel est accroché une plaque de bronze, quelquefois recouvert de cuir. Il faut le porter sur le bras gauche au moyen dun anneau de cuir dans lequel on glisse lavant-bras, et il est accroché au bras par une ceinture. La cuirasse (thòrax) est composée de deux plaques de bronze : une pour le thorax et lautre pour le dos, qui sont jointes sur les épaules et sur les hanches avec des épaulières et des ceintures de cuir. Par la suite, on utilise des cuirasses plus légères en cuir ou étoffe épaisse sur lesquellles on coud des plaques de métal. Pour protéger les tibias contre les coups au-dessous du bouclier, on utilise des jambières en bronze (knemides) attachées aux mollets. La tête est protégée par un casque de bronze (Kòrys) revêtu de cuir à lintérieur, de forme différente selon les époques. Le guerrier porte sur son casque une crinière de cheval ou des plumes qui font toute sa fierté Quelles sont les armes utilisées ? Larme offensive est la lance (dòry) qui est une hampe de bois, en général de frêne, mesurant un peu plus de deux mètres, avec une pointe métallique en forme de feuille. Les guerriers en portent en général deux, une dans chaque main. Elle nest pas lancée, mais sert à transpercer ladversaire dans les endroits non couverts par larmure. Lépée, en général, courte et un peu courbée, sert dans la lutte corps à corps. Elle est souvent portée dans un fourreau sur lépaule gauche.

35 Qui devient soldat ? Larmure complète doit être achetée par le citoyen. Il faut donc posséder des ressources économiques suffisantes pour pourvoir à un tel achat. Les hoplites sont, en général, des paysans propriétaires de leurs champs et constituent la partie la plus importante de larmée. Il existe également des soldats qui portent un équipement plus léger : sans cuirasse et avec un bouclier en cuir en forme de demi-lune. Ils utilisent le javelot et un poignard comme armes offensives. Ils servent pour de rapides assauts ou pour des embuscades. Dautres soldats utilisent des arcs et des frondes pour lancer de petites balles de plomb. Les Grecs considèrent larc une arme vile, qui évite le corps à corps avec lennemi. Il est utilisé surtout pour la chasse. Larmée de Tarente est importante ? Tarente possède dans sa période de majeure expansion (moitié du IV e s) fantassins et 4000 cavaliers, La cavalerie est moins nombreuse à cause du coût élevé des chevaux. Seulement les aristocrates possèdent des chevaux quils enfourchent sans selle et sans fers aux sabots, ce qui rend la pratique de léquitation extrêmement éprouvante aussi bien pour lhomme que pour les chevaux. Les cavaliers ne portent pas de cuirasse, mais seulement un petit bouclier et un casque léger, une courte épée et deux javelots. Il existe trois différentes spécialités de cavaliers : Les Elaphroi agiles qui après avoir lancé leurs javelots affrontent lennemi. Les Hippakontistài lanceurs qui se contentent de lancer leurs javelots, et les Amphippoi, qui conduisent deux chevaux et dont on ignore le rôle précis.

36 Quels sont les armes qui ont été retrouvées ? Dans une tombe trouvée à Conversano (Bari) en 1953, on a identifié un casque de type corinthien, une pointe de lance en fer et des fragments dépieu. Il existe deux types de casques : celui de lAttique et celui de Corinthe. Le casque attique est en forme de calotte, avec un protège-nuque, sans nasal, et des protège-joues mobiles. Le casque corinthien est à cimier à crête, avec nasal et protège-joues très rapprochés. Cest le casque que porte Athéna. On a retrouvé à Oria une belle ceinture de bronze dont la lame est toute travaillée en bosselage et qui porte une décoration représentant des animaux (lion, sanglier, sphinx). Cest à Ginosa que lon a retrouvé un équipement exceptionnel du Ve s av J.C. Les personnage de la tombe doit appartenir à laristocratie indigène car il a été enseveli avec un char de guerre à deux chevaux et un équipement constitué de deux casques en bronze, de type corinthien mais de production locale. On a retrouvé également une cuirasse en bronze, un ceinturon en bronze avec boucle, deux jambières et quelques lances. Il est intéressant aussi dobserver lharnachement de deux modèles de chevaux, avec frontaux et pectoraux.

37 ORPHISME ET DYONISISME A TARENTE. LORPHISME. PYTHAGORE DE SAMOS. Quest ce que sont les religions des mystères ? Les religions des Mystères ont été importées de Grèce dans la Grande-Grèce et ont été pratiquées dans la plupart des villes. Tarente, en particulier, a été influencée par les disciples de Pythagore qui ont diffusé le culte orphique. Le mystère est tout ce qui transcende la compréhension rationnelle et donc la connaissance nest possible quà travers la révélation et la foi. Le mystère nécessite donc une initiation. Les initiés nont pas le droit de parler de leur culte. Qui est Pythagore de Samos ? Pythagore de Samos est un des plus grands nom de lancienne philosophie grecque. Il a vécu vers 532 av J.C.. Chassé de sa patrie, il se réfugie à Crotone, dans lItalie Méridionale où il a vécu pour le reste de ses jours. Quelle est la pensée philosophique de Pythagore ? Le nombre et la mesure sont les moyens à travers lesquels il se propose de résoudre le mystère de lunivers.Il est lui-même profondément influencé par ce mouvement religieux du Ve s av J.C. appelé Orphisme.

38 Quest-ce que lOrphisme ? Au lieu du délire bachique qui déchaîne lenthousiasme dans les sectes populaires et assure le bonheur dans lautre vie, Pythagore instaure la discipline de lâme, en mesure, ordre et harmonie. Une règle de vie stricte est à suivre, même en ce qui concerne lhabillement et le régime alimentaire. Les membres de lordre forment des communautés cénobitiques, qui peuvent être comparées à celle des Esséniens juifs ou des moines chrétiens. On recherche la purification de lâme à travers la sainteté de la vie. Mais leur activité politique provoque une réaction, et vers la moitié du Ve s, lordre est supprimé avec violence, les maisons saccagées, et les adeptes massacrés. Ceux qui échappent à ce massacre, senfuient en emportant avec eux la doctrine de Pythagore quils diffusent dans les lieux où ils trouvent refuge. Statuette votive en terre cuite

39 Quels sont les règles de lOrphisme ? Lorphisme prône légalité des sexes. Il est interdit de manger de la viande, des œufs et des fèves. Le vin nest pas interdit, mais leau est conseillée. Il faut shabiller avec simplicité et se comporter avec modestie sans jamais céder au rire, et sans toutefois apparaître trop sévère. Il faut aussi se demander quelles erreurs on a commis chaque jour, quels devoirs ont été négligés, quelles ont été les bonnes actions. La purification sobtient dans la chasteté, le contrôle de soi, lobéissance. On étudie la géométrie, larithmétique, lastronomie et la musique. A quoi servent les Mathématiques ? Les Mathématiques enseignent lordre et la clarté à travers la déduction et la recherche de preuves. Larithmétique et la théorie abstraite des chiffres et des nombres conduit à la musique, elle aussi, basée sur le rapport numérique dont dépendent les tons. On peut calculer les intervalles musicaux exprimés mathématiquement. A quoi sert la Géométrie ? La géométrie recherche la structure secrète du monde à travers les théorèmes, les axiomes et les démonstrations. Comment lhomme peut-il arriver à lharmonie ? Lâme est aussi divisée en trois parties : le sentiment (cœur), lintuition (le cerveau), la raison. Lharmonie vient à lâme à travers la sagesse, une calme compréhension des vérités intérieures.

40 Où est diffusé le culte orphique ? Le culte orphique semble avoir été surtout diffusé dans les territoires de frontière, la Grande-Grèce, les îles, la Thessalie, les colonies de la Mer Noire. Les lamelles dor orphiques retrouvées dans les tombes principalement de la Grande-Grèce reportent des textes presque identiques qui seraient les formules utilisées pour accompagner le défunt dans son itinéraire dans lau-delà. Elles sont pliées ou enroulées autour du cou. Elles contiennent une sorte de mot de passe que le défunt doit répéter aux gardiens de lHadès pour pouvoir sapprocher de la source de Mnemosine (la mémoire). Le rôle de la mémoire est la purification. Les Pythagoriciens se servent de la mémoire pour purifier le corps, de la philosophie pour purifier lâme. Ils estiment, selon Aristossène, quon doit retenir et conserver tout ce qui est enseigné et expliqué, et que les doctrines et les enseignements de cette façon sacquièrent, en étant capable de les recevoir cette partie de lâme qui apprend et se souvient. La mémoire est donc le principe à travers lequel on acquiert la connaissance et où se cache le jugement.

41 Qui est Orphée ? Fils dApollon et de Clio, roi de Thrace et de la muse Calliope. Cest un musicien et un officiant du culte de Dyonisos. Cest un esprit gentil, tendre, affectueux et méditatif. Il joue de la lyre, donnée par son père, avec tant de douceur et chante si mélodieusement que ceux qui lentendent ladorent comme un dieu, que les bêtes sauvages se calment et que même les pierres deviennent sensibles. Il a été initié aux mystères de Dyonisos par son père qui la envoyé étudier en Egypte pour connaître les cérémonies occultes tenues par les prêtres. Il a épousé Eurydice et quand elle est morte empoisonnée par un serpent venimeux, sa perte inconsolable la poussé à aller la rechercher aux Enfers. Il fascine Perséphone par sa lyre et a obtenu la permission de ramener Eurydice à la vie, à la condition de ne pas la regarder avant la sortie des Enfers. Mais ne lentendant pas derrière lui, il na pas résisté à lidée de se retourner et Eurydice a disparu à jamais. Son désespoir est immense et il ne veut plus jamais regarder aucune femme. Les femmes de Thrace, les ménades du culte bachique, lont assailli durant les fêtes en lhonneur de leur dieu, lont tué et fait en morceaux.

42 Quest-ce que le culte orphique ? Le culte orphique est laffirmation de la passion (la souffrance), de la mort et de la résurrection du divin fils Dyonisos Zagreus, et la résurrection de tous les hommes. Les Titans avaient tué Dyonisos, le fils de Zeus et de Perséphone, et lavaient mangé. Zeus aveuglé de colère les a foudroyé, et de leurs cendres sont nés les hommes. Les Titans sont les ancêtres de lhomme, la part de péché originel, lâme renfermée dans un corps. Athéna a réussi à arracher aux Titans le cœur de Zagreus, et Zeus après lavoir avalé, donna naissance avec Sémélé au nouveau Dyonisos. Les hommes, par contre, ont conservé une part de la sauvagerie des Titans et une étincelle de leur origine divine. Mais leur instinct animal nécessite la purification de leur âme et de leur corps. Manger de la viande : cest donc manger Dyonisos, ce qui explique linterdiction de la viande dans lorphisme. Lâme descend aux Enfers pour le jugement. Elle transmigre ensuite vers une vie plus heureuse ou plus douloureuse selon la pureté ou limpureté, jusquà ce quelle atteigne la pureté complète.

43 DYONISOS OU CELUI QUI INTENSIFIE LA VIE. Qui est Dyonisos ? Fils de Zeus et de Sémélé. Sa mère étant morte avant sa naissance, Zeus a porté à terme sa gestation en le cousant dans sa cuisse. A lorigine, il est le dieu de la végétation et de la fertilité mais il devient peu à peu le dieu du vin et de la vigne. Les rites qui lui sont liés ont dabord un caractère orgiastique : accompagné de silènes, il est suivi dun cortège (le Thyase) composé de ménades, de bacchantes et de satyres. Qui sont les satyres ou silènes ? Les satyres ou silènes sont des demi-dieux à jambes de bouc avec de longues oreilles pointues, des cornes et une queue, et au corps couvert de poils. Qui sont les bacchantes ou ménades ? Les bacchantes ou ménades sont les femmes qui sadonnent aux transes sacrées. Dyonisos est un dieu grec ? Dyonisos est un dieu étranger, venu de la Thrace semi-barbare. Le caractère sauvage du culte de Dyonisos frappe les Grecs. Les adorateurs du dieu sont surtout des femmes appelées ménades, qui font des manifestations nocturnes, avec des torches, en dansant en cercle et en criant le nom du dieu dan un délire bachique. Des sacrifices danimaux sont faits.

44 Quelle est la signification de ce culte ? Dyonisos a le pouvoir de libérer les défunts et de les faire renaître. En chantant et en dansant, lhomme se manifeste comme membre dune communauté supérieure : il ne sait plus marcher ni parler et il est sur le point de senvoler dans le ciel en dansant. Dyonisos est celui qui est sacrifié, lenfant innocent, la victime des violences des Titans et celui qui renaît, qui revit. Quand se déroulent les cérémonies en son honneur ? Des cérémonies ont lieu au milieu de lhiver pour le rappeler en vie, en tant que dieu du vin et de la végétation. Ce sont les Anthestéries : typique fête astrologique, qui célèbre le passage de lhiver au printemps, le retour de la lumière dont Dyonisos est une épiphanie. La rencontre de la vie et de la mort : les morts montent du monde souterrain pour se mélanger aux vivants. Le premier jour (Phitoigìa) : on ouvre i Phitoi, grands récipients dargile pour le vin, afin que les âmes des morts, qui séchappent de lenfer, puissent se désaltérer.Le deuxième jour (Choés), cest le jour des pichets. On goûte la divine liqueur de raisin fermenté. Jour divresse et deuphorie. Chanteurs de dithyrambes sur lagora. On déclame des vers en lhonneur du dieu et de sa naissance. Le troisième jour (Chytoi) ou la fête des casseroles. Il faut calmer et éloigner les esprits qui soffrent dans ces récipients. Les fruits de la terre sont bouillis avec les semences. Cest de ces cérémonies quest né le drame attique et donc la tragédie. Le bouc sacrifié est la victime, symbole du jeu cruel que la vie fait avec les vivants (tràgis). La tragédie est donc le récit dun rite de transformation et de purification. Que représente le vin pour les Grecs ? Le vin, pour les Grecs, est un symbole culturel comme le sont les céréales, mais alors que ces dernières sont nécessaires dans la vie quotidienne, le vin appartient au domaine du superflu et de la fête. Ce qui implique la nécessité du contrôle.

45 Comment meurt Dyonisos ? Dyonisos meurt sous les coups de Persée qui en jette le corps dans létang de Lerne. La tombe du dieu serait située à Delphes, où son culte salterne à celui dApollon. Dyonisos, pour linitié, signifie lesprit divin en évolution dans lunivers, et Apollon sa manifestation à lhomme terrestre. Est-ce que le culte de Dyonisos est répandu à Tarente et dans la Grande-Grèce ? On retrouve souvent dans les tombes tarentines des statuettes funéraires dédiées à Dyonisos Kataktonios : épithète de Dyonisos en tant que créature chtonienne, infernale et liée probablement aux origines du mythe, cest-à-dire la terre et à sa mère Sémélé.Le dieu des morts, adulte ou jeune barbu ou imberbe, allongé sur le Kliné ou chevauchant des centaures ou des dauphins. Il participe au banquet funèbre. Cette typologie tarentine a été très diffusée dans les sanctuaires de lItalie méridionale de Tarente à Métaponte, Locri, Reggio. La vie dans lau-delà est imaginée semblable à un banquet auquel le défunt prend part avec les dieux, allongé sur le kliné, brandissant une coupe dans une main et dans lautre une lyre.

46 LES MYSTERES DELEUSIS ET LE CULTE A PERSEPHONE. Est-ce que le culte à Perséphone est répandu à Tarente ? Le culte à Perséphone est particulièrement répandu à Tarente. Il existe un grand sanctuaire à la déesse à la pointe du Pizzone. Qui est Perséphone ? Fille de Zeus et de Déméter, enlevée par Hadès, souverain des enfers, elle devient son épouse et reine de lau-delà. Sa mère obtient cependant de Zeus quelle revienne pour un tiers de lannée sur terre. Symbole de la renaissance de la nature, elle est vénérée comme une divinité agraire et comme telle prend le nom de Koré.

47 Que sont les Mystères dEleusis ? A Athènes ont lieu en son nom les Mystères dEleusis. Les Mystères mineurs ont lieu au printemps, a côté dAthènes, et comportent des purifications préliminaires : bains et jeûnes. En septembre, pendant quatre jours, à partir du 19 septembre, sont célébrés les Mystères majeurs suivis des rites dinitiation. Les participants en habits blancs forment une procession dAthènes au sanctuaire dEleusis et portent leffigie du dieu Iacchos dont ils invoquent le nom et dont limage est déposée dans le temple dEleusis. Iacchos, fils de Perséphone, est une divinité grecque qui forme avec Déméter et Perséphone la triade éleusienne. La procession est très lente et suit la voie sacrée. Au passage dun pont est le signal dun véritable déchaînement dinjures à lencontre de ceux qui avaient commis des torts. Les initiés doivent être à jeûne, et doivent boire une boisson qui est faite dun mélange deau et de céréales. Ils sont ensuite conduits dans des cavernes souterraines et puis dans une chambre remplie de lumière : la demeure des bienheureux. Ce nest quà ce moment quils peuvent voir, avec une cérémonie solennelle, les objets sacrés, les reliques, les icônes qui étaient cachés. Cest le moment de lunion de lâme avec le dieu. La cérémonie se terminait par le mariage mystique du prêtre (Zeus) avec la prêtresse (Déméter). Notre maîtresse a donné à la lumière un enfant reconnu sacré. On montrait alors un épi de blé, symbole de labondance des récoltes à venir et de fécondité.


Télécharger ppt "Une promenade parmi les richesses archéologiques de Tarente."

Présentations similaires


Annonces Google