La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La recherche sur la démographie médicale (ESP – ULB) Prof. A. De Wever / N. Benahmed.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La recherche sur la démographie médicale (ESP – ULB) Prof. A. De Wever / N. Benahmed."— Transcription de la présentation:

1 La recherche sur la démographie médicale (ESP – ULB) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

2 Plan Activité natteignant pas le seuil daccréditation en (Belgique) Enquête sur les activités réduites à charge de lINAMI (Communauté française) Mesure de loffre et de la demande en médecine générale à lhorizon 2010 – 2020 dans le contexte du numerus clausus en Belgique Prof. A. De Wever / N. Benahmed

3 I. Activité natteignant pas le seuil daccréditation en (Belgique) Médecins actifs (INAMI) Spécialistes et candidats actifs 25,4 % sous le seuil daccréditation Généralistes et candidats actifs 42,5 % sous le seuil daccréditation Prof. A. De Wever / N. Benahmed

4 II. Enquête sur les activités réduites à charge de lINAMI (Communauté française, 2000) médecins actifs spécialistes Sous le seuil soit 23,3 % interrogés en ,7 % activité réduite réelle après enquête généralistes Sous le seuil Soit 47,4 % interrogés en ,5 % Activité réduite réelle après enquête Observation 2000 Enquête en 2003 sur lactivité 2000 Prof. A. De Wever / N. Benahmed

5 Résultats de lenquête généralistes Répartition :nProportion relative (%)Taux ajustés* (%) Médecins à létranger7410,3 Médecins pensionnés23312,2 Médecins du travail1242,3 Médecins dentistes271,9 Spécialistes identifiés comme généralistes à lINAMI 62 Diplômés en 2000 non identifiés à lINAMI 51 Erreur de classification57141,6 Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles Prof. A. De Wever / N. Benahmed

6 Activité hospitalière714,8 Activité en maison médicale392,6 Activité médicale au forfait ou salariée553,2 Autres fonctions : enseignement, médecine scolaire, recherche pharmaceutique, etc ,9 Activité médicale non INAMI52538,230,5 Faible activité pour raisons médicales392,81,7 Professions non médicales584,23,5 Généralistes réellement faiblement actifs18113,214,0 Total Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles (suite) * Ajustement pour lâge et le sexe Prof. A. De Wever / N. Benahmed

7 Résultats de lenquête spécialistes Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles Répartition :nProportion relative (%)Taux ajustés* (%) Médecins à létranger Médecins pensionnés Enregistrement erroné de la discipline par lINAMI 4 Activité réduite due au système de facturation 12 Diplômés en 2000 non identifiés à lINAMI 82 Erreur de classification Prof. A. De Wever / N. Benahmed

8 Activité médicale au forfait302.9 Autres fonctions : enseignement, médecine scolaire, recherche pharmaceutique, etc Activité médicale non INAMI Faible activité pour raisons médicales Professions non médicales10.1 Spécialistes réellement faiblement actifs Total Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles * Ajustement pour lâge et le sexe Prof. A. De Wever / N. Benahmed

9 III. Mesure de loffre et de la demande en médecine générale à lhorizon 2010 – 2020 dans le contexte du numerus clausus en Belgique Prof. A. De Wever / N. Benahmed

10 1. Objectif 2. Matériel 3. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande 4. Limites de lapproche développée 5. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

11 I. Objectif Mesurer ladéquation de loffre et de la demande en médecine générale à lhorizon 2010 – 2020 dans le contexte du numerus clausus en Belgique Prof. A. De Wever / N. Benahmed

12 1. Objectif 2. Matériel 3. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande 4. Limites de lapproche développée 5. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

13 II. Matériel Analyse dune base de données INAMI (1996 – 2001) Étude de lévolution du nombre de consultations et de visites à domicile Enquête sur les généralistes natteignant pas 1250 contacts – patient en 2000 Enquête sur la durée de prise en charge des patients en consultation et à domicile Prof. A. De Wever / N. Benahmed

14 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande a. Mesure du temps dune prise en charge b. Prévision du nombre de consultations c. Prévision du nombre de visites à domicile d. Prévision du temps nécessaire à la prise en charge curative de la population 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

15 III.1.a. Mesure du temps dune prise en charge (mesuré par enquête – taux de réponse : 9,5 %) VariablesnMe (Min – Max)p Temps de prise en charge< 0,001 Consultations38015,0 (2,0 – 60,0) Visites16020,0 (5,0 – 60,0) Mesure du temps dune consultation et dune visite à domicile par 10 généralistes (n patients = 520) Prof. A. De Wever / N. Benahmed Idem dans Bogaert K., De Prins L., De Maeseneer J., Women – men Powerplaning in de Huisartsgeneeskunde in België, Scenario voor 2010 en 2020, Univ. Gent, Vakgroep huisartsgeneeskunde en Eerstelijnsgezondheidzorg, Universiteit Gent 1999 ; 87

16 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande a. Mesure du temps dune prise en charge b. Prévision du nombre de consultations c. Prévision du nombre de visites à domicile d. Prévision du temps nécessaire à la prise en charge curative de la population 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusion Prof. A. De Wever / N. Benahmed

17 III.1.b Prévision du nombre de consultations (analyse de tendance) Nombre de consultations en 2010 : : Nombre annuel de consultations de médecine générale en Belgique en fonction du temps (source INAMI 1980 – 2004) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

18 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande a. Mesure du temps dune prise en charge b. Prévision du nombre de consultations c. Prévision du nombre de visites à domicile d. Prévision du temps nécessaire à la prise en charge curative de la population 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusion Prof. A. De Wever / N. Benahmed

19 III.1.c Prévision du nombre de visites à domicile (analyse de tendance) Analyse de la tendance récente Nombre annuel de visites à domicile de médecine générale en Belgique en fonction du temps (source INAMI 1980 – 2004) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

20 (analyse de tendance) Nombre de visites en 2010 : : source : INAMI Nombre annuel de visites à domicile de médecine générale en Belgique en fonction du temps (source INAMI 1995 – 2004) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

21 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande a. Mesure du temps dune prise en charge b. Prévision du nombre de consultations c. Prévision du nombre de visites à domicile d. Prévision du temps nécessaire à la prise en charge curative de la population 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

22 III.1.d Prévision du temps nécessaire à la prise en charge curative de la population Estimation du nombre de consultations (C) et du nombre de visites à domicile (V) de médecins généralistes en Belgique ainsi que le volume horaire en heure correspondant Année destimation Nombre de C Nombre de V Volume horaire total Volume horaire ajusté* * Ajustement pour les indépendants ne cotisant que pour les gros risques et les personnes non en ordre de cotisation mutuelle Prof. A. De Wever / N. Benahmed

23 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre a. Évaluation du nombre de généralistes b. Évaluation de la population médicale active c. Évaluation du nombre déquivalents temps - plein d. Évaluation du volume horaire dun ETP généraliste 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

24 III.2.a Évaluation du nombre de généralistes Population médicale en 2000 Population médicale en 2005 Population médicale 2010/2020 Nouveaux diplômés Pensions Décès Départs à létranger Autres Pensions Décès Départs à létranger Autres Autres : généralistes suspendus, radiés, inactifs temporaires et numéros INAMI clôturés pour cessation dactivité médicale dans le cadre INAMI Méthode de calcul des effectifs en médecine générale en Belgique Prof. A. De Wever / N. Benahmed

25 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre a. Évaluation du nombre de généralistes b. Évaluation de la population médicale active c. Évaluation du nombre déquivalents temps - plein d. Évaluation du volume horaire dun ETP généraliste 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

26 III.2.b Évaluation de la population médicale active Définition Définition : La population médicale est la proportion de généralistes par tranche dâge et par sexe dont lactivité annuelle est supérieure à 1250 contacts patient augmentée par le bruit de fond. Le bruit de fond correspond à la force de travail des généralistes natteignant pas le seuil précité Prof. A. De Wever / N. Benahmed

27 III.2.b Évaluation de la population médicale active Le bruit de fond est estimé à 2,71 % (±0,04) La fraction de la population active a été déterminée par analyse de la base de données INAMI 1996 – 2001 Pertinence du seuil dactivité Prof. A. De Wever / N. Benahmed

28 III.2.b Évaluation de la population médicale active (évaluation par enquête CF taux de réponse : 40,5 % n = 1387) Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles Prof. A. De Wever / N. Benahmed Répartition :nProportion relative (%)Taux ajustés* (%) Médecins à létranger7410,3 Médecins pensionnés23312,2 Médecins du travail1242,3 Médecins dentistes271,9 Spécialistes identifiés comme généralistes à lINAMI 62 Diplômés en 2000 non identifiés à lINAMI 51 Erreur de classification57141,6

29 III.2.b Évaluation de la population médicale active * Ajustement pour lâge et le sexe Répartition des généralistes dont lactivité est inférieure à 1250 contacts – patient dans différentes situations socioprofessionnelles (suite) Prof. A. De Wever / N. Benahmed Activité hospitalière714,8 Activité en maison médicale392,6 Activité médicale au forfait ou salariée553,2 Autres fonctions : enseignement, médecine scolaire, recherche pharmaceutique, etc ,9 Activité médicale non INAMI52538,230,5 Faible activité pour raisons médicales392,81,7 Professions non médicales584,23,5 Généralistes réellement faiblement actifs18113,214,0 Total

30 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre a. Évaluation du nombre de généralistes b. Évaluation de la population médicale active c. Évaluation du nombre déquivalents temps - plein d. Évaluation du volume horaire dun ETP généraliste 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

31 III.2.c Évaluation du nombre dETP Comparaison de la force relative par rapport à la classe dâge ans de sexe masculin sur base des données 1996 – 2001 (= 1 ETP) Création dun coefficient tenant compte de lâge et du sexe du praticien Nombre dETP (féminisation de linflux 60 %) Nombre dETP Estimation du nombre dETP en médecine générale à lhorizon Prof. A. De Wever / N. Benahmed

32 I. Objectif II. Matériel III. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre a. Évaluation du nombre de généralistes b. Évaluation de la population médicale active c. Évaluation du nombre déquivalents temps - plein d. Évaluation du volume horaire dun ETP généraliste 3. Adéquation de loffre et de la demande IV. Limites de lapproche développée V. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

33 III.2.d Évaluation du volume horaire dun ETP généraliste 50 heures par semaine Estimation par enquête d : déplacement / a: administration / f: formation + GLEM / t : téléphone heures 9195 : 46 Prof. A. De Wever / N. Benahmed

34 1. Objectif 2. Matériel 3. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande 4. Limites de lapproche développée 5. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

35 III.3 Adéquation de loffre et de la demande Volume horaire / semaine dun ETP Tendance historique Maintien nbre visites %88.6 %76.7 % %83.0 %71.8 % %60.5 %52.3 % Prof. A. De Wever / N. Benahmed

36 1. Objectif 2. Matériel 3. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande 4. Limites de lapproche développée 5. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

37 IV. Limites de lapproche développée Qualité du modèle = qualité de linformation disponible Calcul de lâge construit à partir de la date de diplôme Estimation de la durée dune consultation et dune visite (petit échantillon) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

38 1. Objectif 2. Matériel 3. Modélisation à lhorizon La demande 2. Loffre 3. Adéquation de loffre et de la demande 4. Limites de lapproche développée 5. Conclusions Prof. A. De Wever / N. Benahmed

39 V. Conclusions Premier modèle se basant sur lactivité INAMI Premier modèle tenant compte des carrières médicales hors INAMI Le contingentement en médecine générale aurait dû être précédé du développement doutils solides de management des ressources humaines médicales Prof. A. De Wever / N. Benahmed

40 V. Conclusions Quelque soit lhypothèse de travail, une pénurie est prévue en 2020 Sans ajustement des quotas, le système de soins de première ligne ne pourra assurer la même accessibilité Le glissement des prises en charge vers la médecine spécialisée nest souhaitable ni pour le patient (approche globale du patient) ni pour les spécialistes (NC liste dattente) Prof. A. De Wever / N. Benahmed

41 V. Conclusions La libre circulation des personnes et des diplômes dans lUnion Européenne na pas été prise en compte en terme dentrée et de sortie des praticiens du système de santé national Prof. A. De Wever / N. Benahmed


Télécharger ppt "La recherche sur la démographie médicale (ESP – ULB) Prof. A. De Wever / N. Benahmed."

Présentations similaires


Annonces Google