La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETUDE D IMPACT DE LA STATION D EPURATION DE LA SOUTERRAINE SUR LA SEDELLE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETUDE D IMPACT DE LA STATION D EPURATION DE LA SOUTERRAINE SUR LA SEDELLE."— Transcription de la présentation:

1

2 ETUDE D IMPACT DE LA STATION D EPURATION DE LA SOUTERRAINE SUR LA SEDELLE

3 Groupe 3 Hochard Adrien Girard Justine Giry Emilie Landry Arthur Deschamps Antoine

4 STAGE DHYDROBIOLOGIE CLASSE DE 3 ème Rapport d'étude présenté à l'ancienne Mairie de La Souterraine dans la grande salle de réunions le Samedi 15 Octobre 2005 à 14h30 Soutenance devant le jury : Martine Escure (Mairie de La Souterraine) Sandrine Parotin (Office International de l Eau) Jean-Michel Bienvenu (Animateur nature) Michel Bouneau (Personne volontaire)

5 LE JURY

6

7 EN PHYSIQUE Nous avons mesuré : - le pH avec du papier pH,

8 - la température avec un thermomètre,

9 - à laide dun papier test la concentration (en mg/L) en Nitrates, Nitrites, Sulfates et Fe II, - toujours avec du papier test, la dureté totale (eau calcaire ou douce),

10 - la concentration doxygène (en mg/L) et son taux à laide dun oxymètre, - grâce à un conductimètre, nous avons déterminé la conductivité (en micro siemens par centimètre : S/cm),

11 - puis nous avons mesuré la vitesse du courant à laide dun courantomètre (en m/s)

12 et prélevé deux échantillons deau.

13 EN SVT Au départ on a placé le filet surber dans la Sédelle, on a ramassé les pierres qui se trouvaient dans le carré du filet. On les a frottées délicatement pour décoller les insectes accrochés juste à lentrée du filet.

14 A la fin de cette opération, on replie le cadre du filet, on vide le contenu du filet dans une bassine remplie deau, après avoir vidé le contenu du filet on enlève les insectes restés collés au filet et on les met dans la bassine, on verse le contenu de la bassine dans une petite épuisette que lon retourne dans un bocal en plastique rempli deau.

15 Puis on réalise un autre prélèvement avec cette fois un filet Haveneau, avec celui-ci la pratique de récupération des invertébrés est différente, là on racle les berges.

16 A chaque fin de prélèvement on met ce que l on a récupéré dans des flacons et pour que les invertébrés ne pourrissent pas on enlève la moitié de l eau contenue dans le flacon et on la remplace par de l alcool. Pour finir on ferme le bocal.

17 TRAVAIL DE LABORATOIRE EN PHYSIQUE Nous sommes allés à lOffice International de lEau afin de calculer la masse des matières en suspension (MES), des matières minérales, des matières organiques, des matières minérales transportées (en mg/s), des matières organiques transportées (en mg/s) ainsi que la masse des MES transportées (en mg/s).

18 On a calculé leurs masses en : Pesant une coupelle et un filtre,

19 Filtrant 100 mL deau récupérée lors de la sortie,

20 Faisant sécher le filtre humide dans un four (105°C), Mettant dans un dessiccateur afin dabsorber lhumidité lorsque le filtre est refroidi, En repesant le filtre (avec les MES) et la coupelle,

21 En faisant calciner le tout dans un four afin de faire brûler les matières organiques (550°C), En repesant le filtre et la matière minérale.

22 TABLEAU DE LA FILTRATION ET DE LA CALCINATION

23 On a aussi calculé la vitesse du courant grâce à un courantomètre. Il calcule le nombre de tour de son hélice en 30 secondes (on place lhélice à mi-hauteur sous la surface de leau). Ensuite on a pu calculer le débit de leau qui est de : L/seconde EN AVAL L/seconde EN AMONT

24

25 LABORATOIRE SVT Au laboratoire de S.V.T., notre travail était de classer par groupe les animaux précédemment prélevés. Notre but étant de déterminer lindice biologique situé entre un et vingt grâce aux espèces danimaux trouvés sur place. Les animaux réagissent à la pollution. Plus lindice biologique est bas, plus leau prélevée est polluée.

26 Premièrement, nous avons trié à laide une loupe binoculaire les animaux des débris végétaux, des graviers, du sable et éventuellement des cailloux.

27 Ensuite, nous avons dû classer à laide de la clef de détermination

28 les groupes danimaux pour pouvoir déterminer lindice biologique.

29 Puis nous avons calculé lindice biologique avec un tableau

30 Exemple: pour le prélèvement aval rapide 1, il ny a pas de plécoptères donc on regarde dans le groupe des éphéméroptères nous en trouvons un et le prélèvement contient 273 individus. Lindice biologique est donné à lintersection de la colonne du nombre total dindividu et de la ligne déterminant les groupes sensibles à la pollution ce qui nous donne un indice biologique de 17, ce qui nous dit que leau nest pratiquement pas polluée.

31 INTERPRETATION PHYSIQUE-CHIMIE

32 Nous avons fait les mêmes prélèvements en amont et en aval. Nous constatons que la température est plus chaude en amont 15.5°C alors quen aval elle est de 14.2°C. Le pH ne varie pas beaucoup 0.8 de différence, il reste relativement neutre. Les taux doxygène sont de 97% en amont et de 94% en aval. La concentration en nitrate et en nitrite est négligeable dans les deux cas autant en amont quen aval, la concentration en fer est de 0 mg/L en amont et en aval. Le sulfate est entre 400 et 800 mg/L en aval et en amont.

33 Les débits du cours deau sont différents car ils sont de 18,5 L/s en amont et de 49,3 L/s en aval. Cette différence sexplique par les petits cours deau qui sajoutent à la Sédelle. La conductivité est différente mais ce nest pas une grande différence, en amont il y a 149,8 µs/ cm alors quelle est de 231µs/ cm en aval. Cette différence nest que de 81,2 µs/ cm, qui sexplique par les petits cours deau qui sajoutent.

34 Il y a une grosse différence de résultat de la masse des MES (matières en suspension ) qui est plus faible en amont (12) quen aval (21), cest la même chose pour la masse des matières organiques ; en amont il y a 75% alors quen aval il y a 86%, donc la station dépuration déverse des rejets dans la station de lagunage qui se jettent dans la Sédelle.

35 Seule la masse de matière minérale est la même en amont quen aval car leau a une concentration de 3 mg/L. Il y a moins de matières minérales transportées en amont quen aval car des petits cours deau sajoutent à la Sédelle donc le débit augmente mais la concentration reste la même. Mais il y a plus de matières organiques transportées par le cours deau en aval, la station de lagunage a des bactéries qui détruisent les matières minérales émises par la station dépuration. A cause des algues photosynthétiques qui deviennent des matières organiques qui sont formées par un mélange de sels minéraux, CO ² (dioxyde de carbone ) + H2O réagissant avec la lumière pour donner des matières organiques.

36 INTERPRETATION BIOLOGIQUE Les résultats des prélèvements ont donné des indices biologiques :

37 En amont, nous pouvons observer que le plus faible des indices biologiques est 16 et que le plus élevé est 19. Il y a donc très peu de variation. Ceci nous permet de calculer une moyenne qui est de 18/20.

38 En aval, nous pouvons observer que le plus faible des indices biologiques est 10 et que le plus élevé est 20. Il y a donc une assez grande différence entre les deux. En regardant le résultat du prélèvement qui a servi à calculer cet indice biologique : - nous constatons que le nombre dindividus est de 64, on doit donc le considérer. Ce prélèvement a été fait avec un filet haveneau qui ne permet pas un échantillonnage complet. Ceci nous permet de calculer une moyenne qui est de 16/20.

39 Nous constatons que lindice biologique le plus élevé se trouve en amont et que donc le plus faible se trouve en aval. La différence nest que de deux points. Lorsque la différence nest que de deux points on ne peut pas dire quil y a une différence. Leau nest donc pas polluée. Cest donc un milieu presque naturel.

40 Comme nous lavons expliqué en Physique-Chimie la station de lagunage transforme les rejets délivrés par la station dépuration en matières organiques. Or si il y a beaucoup de matières organiques, elles vont être dégradées par les bactéries qui vont consommer de loxygène, ce déficit en oxygène devrait entraîner des indices biologiques faibles indiquant des milieux pollués. SYNTHESE

41 Mais d après les résultats obtenus en biologie et en physique-chimie, nous constatons que ce nest pas le cas. Ceci s explique par une forte pente de la Sédelle à la sortie de la Souterraine qui permet un brassage de lair et de leau qui fait fortement augmenter le taux doxygène ce qui permet la dégradation des matières organiques, tout en conservant un milieu pratiquement naturel.

42 Interprétation Physique/Chimie Interprétation Biologique => MATIERES ORGANIQUES FORTE PENTE => BONS INDICES BIOLOGIQUES OXYGENATION =


Télécharger ppt "ETUDE D IMPACT DE LA STATION D EPURATION DE LA SOUTERRAINE SUR LA SEDELLE."

Présentations similaires


Annonces Google