La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ecriture journalistique Philippe Bellissent Janvier 2013 Licence 2 Communication UFR LASH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ecriture journalistique Philippe Bellissent Janvier 2013 Licence 2 Communication UFR LASH."— Transcription de la présentation:

1 Ecriture journalistique Philippe Bellissent Janvier 2013 Licence 2 Communication UFR LASH

2 Plan 1/ Les règles de base en écriture journalistique 2/ Les différents genres journalistiques 3/ La mise en forme de linformation 4/ Ecrire pour la presse en ligne 2UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

3 1/ Les règles de base en écriture journalistique Le cadre décriture du discours dinformation (QQOQCPC) Langle Le style rédactionnel Les parties du texte Attaque Développement Chute Le Plan 3UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

4 Le cadre décriture du discours dinformation (QQOQCPC) 4UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Qui Quoi Où Quand Comment Pourquoi Conséquences non standard par rapport au modèle de base, jamais dans les dépêches AFP

5 Langle Un maître mot de lécriture journalistique. On considère quun sujet peut être traité sous des aspects complètement différents. On a ainsi une variété des approches sur un sujet donné. Ainsi la construction du viaduc de Millau peut donner lieu à: Un angle économique incidence locale, Un angle technique avec les performances technologiques Un angle humain en soulignant la performance collective des hommes ayant réalisé un ouvrage dexception 5UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

6 Le style rédactionnel Le style rédactionnel du journalisme obéit un certain nombre de critères : - La simplicité de la construction syntaxique Tournure de phrases à la forme active Absence de phrase à tiroirs avec des subordonnées Un nombre réduit de mots par phrase - La simplicité lexicale Penser que le lecteur moyen nutilise pas plus de 1500 mots en moyenne Éviter les jargons techniques, les formules trop familières (argot) qui risque de ne pas être comprise par la totalité du lectorat - Lobligation de la continuité textuelle Cohérence, connectivité -Simplicité narrative On privilégie un déroulement chronologique des événements 6UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

7 Rendre simple le compliqué : métaphore et analogie Certains domaines sont difficilement compréhensibles par le lecteur moyen (textes scientifiques, textes économiques). On privilégiera le recours à trois figures de style: - La métaphore Un trou noir dévore toutes les étoiles qui passent à sa portée Les lymphocytes T vont identifier lagresseur et les éosinophiles et les neutrophiles vont combattre linfection - Lanalogie Les galaxies séloignent les unes des autres comme des dessins sur un ballon que lon gonflerait indéfiniment -La comparaison La distance entre un électron et le noyau dun atome est équivalente entre la distance entre la terre est le soleil (la distance réelle ne dit rien) Ce projet de nouvelle usine représente 10 terrains de football Cette nanoparticule en forme de tube est 1000 fois plus fine quun cheveu… 7UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

8 Les parties du texte On distinguera soigneusement les différentes parties du texte Attaque Cest elle qui détermine le lecteur à poursuivre la lecture Elle doit résumer dans une phase clé le le contenu de larticle Développement Il doit correspondre à une logique dexhaustivité des informations à donner au lecteur avec une règle déconomie de langage et de concision Chute Elle doit interpeller le lecteur à vouloir en savoir plus sur le sujet donné 8UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

9 Le plan Essentiel dans la rédaction journalistique Il est présent mais ne doit jamais se montrer Eviter absolument les méta-éléments de langage Dans un premier temps nous verrons… puis dans un deuxième temps Privilégier le plan chronologique direct 9UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

10 1 le plan causal ou analytique Un plan fondé sur lanalyse dun phénomène complexe 3 modalités 2 le plan thématique on analyse un problème suivant différents critères ( par disciplines de recherches, par niveau, par définitions, acteurs concernés) 3 le plan alternatif Ce plan est structuré en arguments pour et contre 4 le plan combiné Ce type de plan reprend les différentes modalités de structuration précédente attention à la clarté des thématiques définies 10 Ph. Bellissent – LASH constatationexplicationremède problèmecauseconséquence Analyse dun problèmeperspectivessolution Le choix du plan

11 4 types de plan Méthodes de communication écrite et orale Michel Faye et Jean Denis Commeignes Dunod 2005 Rappel la roue du raisonnement

12 2/ Les différents genres journalistiques Les genres informatifs Brève Filet Article Mouture ou rewriting Montage Résumé de rapport Compte rendu Les commentaires Commentaire proprement dit Critique La note technique Editorial Chronique Portrait Tribune libre Les genres divers Echo Billet Courrier des lecteurs Les genres construits enquête reportage interview 12 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

13 Brève Lessentiel de linformation en quelques lignes, voire une. Parfois une seule phrase Répond aux questions :Qui Quoi Où Quand Pas de titre mais peut être surmonté de mots repères permettant une mise en rubrique (économie, national, étranger). Elles sont souvent regroupées dans une même rubrique avec un chapô (confidentiel, en bref, nominations, la vie des médias etc.) Premier mot en général soulignant gras ou en capital 13 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

14 Le filet Plus long que la brève Rarement plus de trois paragraphes généralement surmontés dun titre Identique dans son organisation mais comprend aussi des réponses aux questions du pourquoi et du comment 14 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

15 Larticle Cest le rédactionnel de base du journaliste Taille et présentation sont variables Il met en contexte lévénement décrit Développe les causes et les conséquences de lévénement Comporte nécessairement une partie prépondérante de description de lévénement mais sautorise une analyse à partir des faits. Contrairement aux catégories précédentes larticle est généralement signé 15 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

16 La mouture ou rewriting Consiste à rédiger une synthèse à partir dun certain nombre de documents (articles de presse, statistiques, communiqué de presse) NB : terme peu usité 16 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

17 Le montage Montage de parties de dépêches, de textes, sur un même sujet avec des marqueurs de connectivité pour donner une apparence dun unique article Ainsi une revue de presse (obligation de rappeler les sources) 17 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

18 Le résumé de rapport Permet de rendre accessible au grand public un document long et techniques. On mettra bien en évidence ce qui ressort du rapport technique lui-même de la rédaction du journaliste (utilisation de la typographie pour marquer ces différences). Possibilité de rajouter des éléments non contenus dans la même forme dans le rapport (tableaux statistiques complexes simplifiés par le biais dune infographie) 18 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

19 Le compte rendu Concerne les réunions telles que: Les assemblées générales dentreprise Les comptes rendus daudience judiciaire. Compte tenu de limportance du contenu du document initial il est bien sûr impossible de donner le verbe intime de la réunion on choisira donc un certain nombre de passages clés dont on rendra compte dans le rapport soit intégralement soit sous forme de résumé 19 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

20 Les commentaires Les commentaires Ils constituent lapport du journaliste au strict récit dinformation. La règle non écrite veut que lon puisse différencier la relation des faits et la valeur ajoutée du journaliste dans la compréhension de lévénement Commentaire proprement dit Critique La note technique Editorial Chronique Portrait Tribune libre 20 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

21 Le commentaire Le commentaire proprement dit Il vient en complément dun article, dun dossier, dune enquête dun reportage. Il doit normalement être plus court que la relation des faits présentés les faits sont normalement présentés en premier puis le journaliste développe son en montrant quelle est la portée et la signification des éléments étudiés. Un article de commentaire est toujours signé. Il est parfois présenté en tant que tel sous la mention explicite commentaire 21 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

22 La critique 22 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent La critique est un genre spécifique au journalisme Il est centré sur les productions artistique ou littéraires. Cest le genre journalistique dans lequel la subjectivité est la mieux admise Les auteurs de critiques ne sont pas toujours les journalistes à part entière mais des personnes choisies dans leurs milieux respectifs pour leurs compétences La critique littéraire est aussi un genre à part entière dans la littérature

23 La note technique 23UFR LASH 2013 Philippe Bellissent La technique est un genre de plus en plus répandu dans le journalisme et plus particulièrement dans la presse magazine. Elle a pour but dévaluer les qualités ou les défauts dun produit mis sur le marché. Limportance de la presse consommateurs ou des revues spécifiques à un secteur donné (informatique, photo, téléphone, portable chasse-pêche, jeux vidéo, matériel de sport) en fait un genre de plus en plus répandu. On recours à des experts du secteur donné dont on attend le maximum dobjectivité dans lappréciation des produits analysés

24 Leditorial 24 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Il a pour but de donner la tonalité de la rédaction sur un sujet donné. Il peut être un commentaire général sur lactualité du moment. Il peut être la synthèse dun dossier thématique présent à lintérieur du support. Il est généralement le fait du directeur de la rédaction. Il est signé et est généralement personnalisé avec la photo du rédacteur de léditorial. Plus rarement il peut être signé collectivement (La rédaction) Ne dépasse jamais une page. Doit être isolé par rapport aux autres articles

25 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 25

26 Le portrait 26 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Elle fait le point sur les différents aspects dun actant : - Un personnage - Une ville - Une région On décrit globalement les différents aspects dune personnalité. Pour un personnage permet de décrire dautre aspects que ceux pour lesquels elle est généralement médiatisée. Permet de mieux faire comprendre la personnalité de la personne interviewée ( portrait de famille dun homme politique, portrait intime dun chanteur dopéra)

27 Le portrait Le Figaro Nicole Rubi, bistrot et réseaux Mots clés : Nicole Rubi, Dominique Desseigne, La Petite Maison, Groupe Lucien BarrièreNicole RubiDominique DesseigneLa Petite MaisonGroupe Lucien Barrière Par Lena Lutaud 08/02/2013 | Mise à jour : 15:01 PORTRAIT - La restauratrice niçoise s'installe aux fourneaux du Fouquet's. People et gourmets s'en félicitent. Rencontre avec une femme partie de rien, pour qui le travail est sacré.Lena Lutaud J'aime les femmes au ­caractère bien trempé.»Avec Nicole Rubi, ­Dominique Desseigne est servi. Assise au ­Fouquet's en face du PDG du Groupe Lucien Barrière, lovée dans un ample pull noir, cheveux courts à la Liza Minnelli, Nicole Rubi, la soixantaine UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

28 Le portrait 28 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

29 Cest généralement un article revenant à intervalles réguliers sous la plume de même hauteur. Comme pour la critique il peut être confié à un rédacteur extérieur au journal mais dont la compétence dexperts autorise la pertinence de son écrit On les repère par les formules suivantes : le bloc-notes de … Le point de vue de … La lettre de … Et bien entendu la chronique de … 29UFR LASH 2013 Philippe Bellissent La chronique

30 La tribune libre 30 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent La tribune est confiée à une personnalité extérieure choisie en tant quexpert sur le sujet donné. Il est souvent mentionné que son point de vue nengage pas la rédaction de la publication Certains supports choisissent de juxtaposer des points de vue opposés sur un même sujet avec des paroles dexperts contradictoires (le Monde, le Figaro). La tribune comporte de façon explicite le nom du rédacteur avec ses titres.

31 Les genres divers Les genres divers Echo Billet Courrier des lecteurs 31 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

32 Lecho Petite info anecdotique… Sert à meubler souvent une absence de contenu ou fait partie de la marque de fabrique du journal (Le canard enchaîné) 32 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

33 Le Billet Un article dhumeur qui suit plus ou moins lactu. Cf le billet de Philippe Bouvard dans Nice Matin Assez bref, doit être valorisé par de grandes qualités rédactionnelles 33 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

34 34

35 Le courrier des lecteurs Un genre en désuétude depuis lapparition du web2.0. Les commentaires sont maintenant postés en ligne. Ce qui permet de ne plus limiter le nombre de courriers nécessairement limités dans le journal papier… et la subjectivité des rédactions qui choisissaient de publier ou non tel ou tel commentaire de lecteurs. Particulièrement important pour la presse en ligne et les blogs 35 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

36 Les genres construits Trois genres principaux vont au-delà des catégories précédentes. Ils ont en commun la nécessité dun temps de préparation assez long. Ils peuvent être construits avec la participation de plusieurs journalistes Enquête Reportage interview 36 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

37 Lenquête 37 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Elles ont pour but de faire le point sur une question donnée. Elles doivent pouvoir démontrer le point de vue dun journaliste sur un dossier. Elles nécessitent de réunir une documentation importante sur la question par un ensemble de moyens différents : - Archives et banques de données du média - Interview de personnes concernées - Recueil de différentes sources dinformation auprès dorganismes extérieurs. - Elle peut aussi donner lieu à des micros trottoirs des interviews multiples, pour apprécier lattitude du public face à un sujet donné. Un travail préalable de recherche une problématique est nécessaire avant de lancer une enquête sur le terrain. Sur un certain nombre de dossiers des positions divergentes peuvent apparaître qui impliquent de la part du journaliste de mettre en avant les arguments des différentes parties concernées. Elles constituent souvent la matière à différents marronniers (fonctionnement des hôpitaux coût de limmobilier palmarès des villes de France)

38 Le reportage 38 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Le reportage est une enquête de terrain visant à relater un certain nombre de faits ou dévénements. Elle nimplique pas forcément de conclusions de la part du journaliste. On retiendra limportance de limage pour appuyer les textes.. Des interviews partielles ou des citations de personnages rencontrés à loccasion du reportage sont normalement insérées dans ce type de documents journalistiques. Ils peuvent être aussi individualisés sous la forme dun encart à lintérieur du reportage

39 Linterview 39 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent Dans linterview il sagit de recueillir lavis ou le témoignage dune personne unique sur un sujet donné. Cet exercice suppose une préparation préalable recueil dinformations sur la personne concernée détermination dun rendez-vous convenant à la personne interrogée. En presse écrite linterview doit normalement donner lieu à une relecture par la personne interrogée pour vérifier que les éléments indiqués par le journaliste sont conformes aux propos tenus par celle-ci. Attention cette disposition nexiste pas pour la télé ou la radio la personne interrogée est normalement responsable de ses propos. Dans la forme linterview doitclairement faire apparaître ce qui est question du journaliste et réponse de la personne interrogée. Dans toute la mesure du possible la réponse de linterviewé doit réellement apparaître comme la transcription dun entretien oral. Il peut être parfois utile si la personne interrogée ne dispose pas dune grande notoriété de placer un encart rappelant brièvement la biographie de linterviewé et éventuellement ses contributions écrites sur un sujet donné

40 3/ La mise en forme de linformation La titraille Le chapô Illustrations Infographie Mise en page Choix typographiques La une 40UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

41 La titraille La titraille est traditionnellement le moyen de mettre en relief limportance relative des différents articles et aussi de hiérarchiser linformation à lintérieur dun même article. On distinguera : Titre Sous-titre Intertitres Contenu de texte La règle absolue et celle de la diminution croissante de taille du titre vers le texte. Indépendamment de la taille il est aussi possible dutiliser la graisse des (G/G) caractères. Possibilité dutiliser aussi des polices de caractères différentes entre le titre et le contenu. Nécessité de cohérence entre les différents articles dun support (diminution de taille utilisation des graisses changement de police titres contenu) 41UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

42 La titraille : mettre en scène le contenu Le titre doit être le plus évocateur possible du contenu de larticle. Il ne doit pas tenir sur plus dune ligne mais être suffisamment évocateur pour comprendre ce qui va suivre dans le corps de larticle. Il doit être suffisamment percutant pour attirer lattention du lecteur. Attention de ne pas utiliser trop de formules creuses, trop de jeux de mots. Éviter les clichés ou le caractère choquant gratuitement des titres. Le titre sécrit après avoir rédigé larticle. Attention dans beaucoup de supports cest le secrétaire de la rédaction qui écrit le titre et pas journaliste (risque de dénaturation de la tonalité de larticle) 42UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

43 Le chapô Le chapô est une phrase clé en deux ou trois lignes au maximum qui annonce le contenu de larticle. Il ne doit pas être la reprise du titre, mais introduire un élément dinformation supplémentaire. Une importance devenue plus grande avec la presse en ligne où le chapô est souvent la seule partie visible de larticle avec letout début de la phrase de contenu. Cest lui qui va donc inciter à la lecture de la dépêche 43UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

44 44 rubrique châpo Titre Corps du texte Hyperliens vers dautres articles du support liens vers réseaux sociaux Les Echos.fr

45 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent45

46 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 46

47 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 47

48 Le sommaire Plus fréquent en presse magazine quen PQR ou en PQN (voir à linverse Le Figaro) permet dorienter les choix du lecteur sur ses thèmes dintérêt favoris. A placer le plus tôt possible dans la pagination Sannonce comme tel avec la mention sommaire Plus facile à mettre en place en presse on line. Dans ce cas fonctionne avec des hyperliens 48 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

49 49

50 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent50

51 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent51

52 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent52

53 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent53

54 Illustrations Les illustrations sont devenus incontournables depuis la montée de limage dans notre société due à la télévision. Pratiquement toute la presse recoure maintenant à lillustration. On veillera alterner différents sites dimages dans un même article en termes de contenu et despace occupé Illustration a été rendue beaucoup plus facile par le développement des technologies numériques : -facilité de prise de vue avec les appareils photo numériques -facilité de transmission de limage par tous moyens-messagerie électronique, téléphone satellite - retravail de limage avec des logiciels comme PhotoShop). 54UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

55 Infographie Linfographie explique et appuie une présentation. Elle permet une économie du discours quand celui est trop complexe à appréhender Elle est fréquente dans les enquêtes et rompt luniformité visuelle des textes Utilisation: Mise en forme de données statistiques Cartes Schéma dun processus industriel ( cycle de leau dans une usine, station spatiale Représentation simplifiée dun élément du vivant (action dun médicament représentation simplifiée dune partie du corps humain pour décrire une nouvelle thérapie) Suppose la maitrise de logiciels spécialisés ( Illustrator) 55UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

56 Mise en page Un élément clé de la mise en scène du contenu. Sert à définir la maquette dune page Permet de définir les choix de priorité de lecture de la part dune rédaction La maquette dune page est souvent définie avant lécriture définitive des articles. Sur certains supports maquette fixe ou du moins présence déléments fixes, (organisation de la page suivant les rubriques, nombre de colonnes, emplacements des photos) Suppose la maitrise de logiciels spécialisés de PAO (InDesign, QuarkXpress, Publisher) 56UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

57 57

58 Les choix typographiques Les choix typographiques sont lélément fondamental permettant la reconnaissance visuelle dun média. - On rappellera la police Times New Roman spécialement réalisée pour le journal The Times. - Un équilibre difficile à trouver entre variété et profusion en ce qui concerne lutilisation de plusieurs polices de caractères -lutilisation de la PAO permet une variété plus grande dans la mise en page des caractères. Attention à ne pas abuser des possibilités typographiques Serif ou non Serif ? La tendance actuelle est à labandon des serif surtout pour les médias magazines ou scientifiques. Importance de la hiérarchie des tailles des polices pour les titres sous-titre et textes. On recherchera la cohérence de taille entre les différents articles dun même journal 58UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

59 La une Carte de visite du journal, elle reflète les choix de la rédaction quant au contenu informatif. La maitrise de la titraille, la définition dune charte graphique avec une typographie bien individualisée, le choix des illustrations, la mise en page sont les éléments constitutifs de cette carte didentité visuelle du support 59UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

60 4/ Ecrire pour la presse en ligne Les contraintes dues à la lecture sur écran Le zapping du lecteur Ecrire dans lunivers de lhyper texte 60UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

61 Les contraintes dues à la lecture sur écran Une plus grande fatigue visuelle dans la lecture sur écran. On lit 25% plus lentement que sur papier Réduction de la taille des articles Le module de base du feuillet (1500 caractères) déjà passé à 1200 caractères dans la PQR passe à 800 caractères dans la presse en ligne et à 300 dans linfo web Soigner le rapport texte image fixe Isoler les vidéos pour éviter linconfort visuel Pensez à multiplier les zones blanches pour éviter limpression de fouillis Soyez sobres : pas de zone en clignotement 61UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

62 Les contraintes dues à la lecture sur écran Eviter les longs balayages horizontaux où lœil se perd ( 80 car au maximum, mais 30 au mieux) Eviter le scrolling autant que possible à remplacer par des pages écran Penser à multiplier les paragraphes ( pas plus de 10 lignes par paragraphe) Faire attention aux contrastes entre police et fond décran Privilégier le noir sur blanc ou gris pâle ou jaune paille très clair Eviter les fonds texturés Nutiliser que les polices du web et de préférence sans empatement 62UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

63 Mise en page sur le web 63 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

64 Mise en page sur le web 64 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

65 65

66 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 66

67 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent67

68 Le zapping du lecteur Tendance très forte au zapping de la part du lecteur. Ramasser linformation Privilégier les hyper liens dans le même support Etre attentif à la place des bannières publicitaires Penser aux tailles respectives image texte 68UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

69 Ecrire dans lunivers de lhyper texte Lhyper texte : le plus de lécriture en ligne … Mais qui doit dans la mesure du possible rester dans le même support Indiquer dans la page des liens sur des sujets connexes qui pourraient intéresser le lecteur Penser à mettre en place des hyper liens sur une infographie Soyez discret dans la présentation de lhyperlien 69UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

70 Merci de votre attention 70 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

71 Exercices : trouver le titre BUDGET - La Cour des comptes a dévoilé mardi son rapport annuel «Aides injustifiées», «effets d'aubaine massifs»: le rapport 2013 de la Cour des comptes tacle les dispositifs de soutien financier «universel» (contrats d'avenir, compléments de remise, etc.) mis en place depuis 2004 pour compenser la baisse des ventes après la hausse du prix des cigarettes.rapport 2013Cour des comptes Selon elle, la profession a perçu 2,6 milliards d'euros sur huit ans (300 millions par an en moyenne), alors même que les ventes TTC de tabac en valeur ont progressé de 21% entre 2002 et «Sauf dans des cas très minoritaires» en zone frontalière, la rémunération moyenne des buralistes aurait même crû de 53,9% (67,1% avec les aides), selon la Cour, pour qui une «remise en cause rapide et complète du dispositif est impérative». Des chiffres aussitôt contestés par la Confédération des buralistes. «Je suis amer et surpris par cette charge contre la profession», expliquait mardi son président, Pascal Montredon. «La Cour confond l'évolution de notre chiffre d'affaires, qui permet de payer nos charges, les remises sur les produits de tabac qui rémunèrent le travail effectué pour compte de l'Etat et les aides réelles au titre du contrat d'avenir, qui ne dépesseront pas 120 millions d'euros en 2013», détaillait-il, avant de rappeler que, «sans ces aides, ce ne sont pas mais buralistes qui auraient disparu.» – car. source : 20 minutes 13/2/13 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 71

72 Exercices : trouver le titre Après la découverte de viande de cheval utilisée à la place de bœuf dans des plats cuisinés, une enquête préliminaire pour tromperie a été ouverte à Metz (Moselle), puis transférée mardi au pôle santé publique du parquet de Paris, compétent sur le plan national pour les produits alimentaires destinés à l'homme.de viande de cheval utilisée à la place de bœuf dans des plats cuisinés enquêtesantéParis L'enquête a été confiée au service national d'enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique. On ignore où la viande a été frauduleusement étiquetée Parallèlement à cette enquête pénale, les conclusions d'une enquête administrative, confiée également à la répression des fraudes, devraient être rendues publiques mercredi ou jeudi. Des agents ont inspecté lundi plusieurs entreprises dans le cadre de cette affaire, dont le siège de Comigel à Metz et celui de Spanghero à Castelnaudary (Aude). La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis chypriote, avant d'arriver chez Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel. Findus accuse la société Spanghero d'avoir fourni du bœuf sans s'assurer de la qualité du produit. L'enquête menée dans les différents pays n'a pas permis pour l'instant de déterminer dans quel pays la viande de cheval a été frauduleusement étiquetée comme étant du boeuf et si elle présentait un risque à la consommation. Picard a par ailleurs annoncé mardi que de la viande de cheval avait été également détectée dans deux lots de lasagnes à la bolognaise surgelées. Du cheval avait été identifié précédemment dans des lasagnes Findus distribuées en Angleterre. Le pays avait déjà connu une crise similaire en janvier. Il s'agissait alors de hamburgers car. source : Le Parisien 13/2/13le siège de Comigel à Metz et celui de Spanghero à Castelnaudary (Aude) Picard a par ailleurs annoncé mardi que de la viande de cheval avait été également détectée Le pays avait déjà connu une crise similaire en janvier. Il s'agissait alors de hamburgers. UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 72

73 Trouver un titre cheval-une-enquete-a-ete-ouverte-pour- tromperie php UFR LASH 2013 Philippe Bellissent73

74 Montré du doigt dans le scandale de la fraude à la viande de cheval, l'abattoir roumain Doly-Com a assuré mardi avoir respecté les normes européennes, rejetant la responsabilité sur les chaînons de la longue filière menant le cheval de cette région pittoresque du nord de la Roumanie jusque dans les assiettes des Britanniques. "Nous avons vendu du cheval, quelqu'un sur le trajet a changé l'étiquette", résume Iulian Cazacut, directeur de l'abattoir, dans une interview à l'AFP. L'abattoir situé dans un champ enneigé, à l'entrée de la commune de Roma, est doté d'équipements allemands et danois de dernière génération. La température y est strictement contrôlée, de même que les règles d'hygiène imposées aux 300 employés et aux visiteurs. De la musique de relaxation pour les bovins résonne dans une étable attenante. Inquiet des retombées de ce scandale sur la réputation de sa compagnie qui exporte vers une dizaine de pays, dont les Pays-Bas, la Pologne, la France et la Suède, le directeur regrette une "tentative de jeter le blâme sur la Roumanie". "J'ai demandé au trader chypriote s'il était concerné et il a assuré avoir vendu la viande toujours sous l'étiquette de cheval. Maintenant, ils font eux aussi l'objet d'un contrôle et vont devoir s'expliquer", indique-t-il. Le scandale avait éclaté en Grande-Bretagne quand des lasagnes du géant de l'alimentation suédois Findus, étiquetées comme étant à base de boeuf uniquement, s'étaient révélées contenir de la viande de cheval. Elles avaient été fabriquées par un sous-traitant français, Comigel. La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis un chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel. L'enquête menée dans les différents pays n'a pas permis pour l'instant de déterminer dans quel pays la viande de cheval a été transformée frauduleusement en boeuf dans l'étiquetage. Le producteur français a mis en cause deux abattoirs roumains, mais Bucarest a assuré lundi qu'"aucune irrégularité n'a été commise" depuis la Roumanie, rejetant le statut de "suspect de service". Créée il y a 15 ans et ayant un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2012, Doly-Com a malgré tout stoppé l'abattage de chevaux depuis que le scandale a éclaté. La viande chevaline représente 5% de ses exportations totales, soit 80 tonnes par mois. "Nous avons demandé à tous nos clients de faire des tests ADN de la viande et allons rendre publics les résultats", dit M. Cazacut, assurant vouloir "dissiper toutes les suspicions«.Les chevaux sont achetés dans la région, auprès de particuliers notamment. "Ce sont des chevaux qui ne peuvent plus être utilisés pour des travaux agricoles", précise-t-il. La plupart des importateurs font leurs propres vérifications sur place en ce qui concerne l'hygiène et la qualité de la viande et souvent la première livraison vers un nouveau partenaire est mise en quarantaine le temps d'effectuer des tests. M. Cazacut précise n'avoir jamais exporté de viande hachée et met en cause le transformateur: "Des interrogations demeurent: comment se fait-il qu'une grande compagnie qui transforme des milliers de tonnes de viande n'ait pas été capable de faire la différence entre cheval et boeuf?". Après l'ouverture par le ministère de l'Agriculture roumain d'une enquête, les autorités sanitaires vétérinaires ont vérifié tous les documents de Doly-Com, y compris ceux attestant que le destinataire a bien reçu ce qu'il avait commandé, indique M. Cazacut. Bien que le nom de sa société ait été blanchi par le ministère, il dit "craindre qu'une partie des clients soient maintenant réticents à acheter" sa marchandise. UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 74

75 Montré du doigt dans le scandale de la fraude à la viande de cheval, l'abattoir roumain Doly- Com a assuré mardi avoir respecté les normes européennes, rejetant la responsabilité sur les chaînons de la longue filière menant le cheval de cette région pittoresque du nord de la Roumanie jusque dans les assiettes des Britanniques. "Nous avons vendu du cheval, quelqu'un sur le trajet a changé l'étiquette", résume Iulian Cazacut, directeur de l'abattoir, dans une interview à l'AFP. L'abattoir situé dans un champ enneigé, à l'entrée de la commune de Roma, est doté d'équipements allemands et danois de dernière génération. La température y est strictement contrôlée, de même que les règles d'hygiène imposées aux 300 employés et aux visiteurs. De la musique de relaxation pour les bovins résonne dans une étable attenante. Inquiet des retombées de ce scandale sur la réputation de sa compagnie qui exporte vers une dizaine de pays, dont les Pays-Bas, la Pologne, la France et la Suède, le directeur regrette une "tentative de jeter le blâme sur la Roumanie". "J'ai demandé au trader chypriote s'il était concerné et il a assuré avoir vendu la viande toujours sous l'étiquette de cheval. Maintenant, ils font eux aussi l'objet d'un contrôle et vont devoir s'expliquer", indique-t-il. Le scandale avait éclaté en Grande-Bretagne quand des lasagnes du géant de l'alimentation suédois Findus, étiquetées comme étant à base de boeuf uniquement, s'étaient révélées contenir de la viande de cheval. Elles avaient été fabriquées par un sous-traitant français, Comigel. La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis un chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel. UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 75

76 La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis un chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel. L'enquête menée dans les différents pays n'a pas permis pour l'instant de déterminer dans quel pays la viande de cheval a été transformée frauduleusement en boeuf dans l'étiquetage. Le producteur français a mis en cause deux abattoirs roumains, mais Bucarest a assuré lundi qu'"aucune irrégularité n'a été commise" depuis la Roumanie, rejetant le statut de "suspect de service". Créée il y a 15 ans et ayant un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2012, Doly-Com a malgré tout stoppé l'abattage de chevaux depuis que le scandale a éclaté. La viande chevaline représente 5% de ses exportations totales, soit 80 tonnes par mois. "Nous avons demandé à tous nos clients de faire des tests ADN de la viande et allons rendre publics les résultats", dit M. Cazacut, assurant vouloir "dissiper toutes les suspicions«.Les chevaux sont achetés dans la région, auprès de particuliers notamment. "Ce sont des chevaux qui ne peuvent plus être utilisés pour des travaux agricoles", précise-t-il. La plupart des importateurs font leurs propres vérifications sur place en ce qui concerne l'hygiène et la qualité de la viande et souvent la première livraison vers un nouveau partenaire est mise en quarantaine le temps d'effectuer des tests. M. Cazacut précise n'avoir jamais exporté de viande hachée et met en cause le transformateur: "Des interrogations demeurent: comment se fait-il qu'une grande compagnie qui transforme des milliers de tonnes de viande n'ait pas été capable de faire la différence entre cheval et boeuf?". Après l'ouverture par le ministère de l'Agriculture roumain d'une enquête, les autorités sanitaires vétérinaires ont vérifié tous les documents de Doly-Com, y compris ceux attestant que le destinataire a bien reçu ce qu'il avait commandé, indique M. Cazacut. Bien que le nom de sa société ait été blanchi par le ministère, il dit "craindre qu'une partie des clients soient maintenant réticents à acheter" sa marchandise. UFR LASH 2013 Philippe Bellissent 76

77 Créativité Libérer son écriture et enrichir son style Pascal Perrat CFPJ editions UFR LASH 2013 Philippe Bellissent77

78 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent78 Créativité

79 Un titre ? Un chapo ? (1372 car) Dimanche, le ministère des Situations d'urgence avait annoncé cesser les recherches alors que des plongeurs avaient sondé samedi les fonds du lac Tchebarkoul, lieu de chute présumée d'un des fragments du météorite. Envoyés sur place, des scientifiques de l'Université de l'Oural ont quant à eux affirmé lundi avoir retrouvé une cinquantaine de fragments près du lac. "Les membres de l'expédition pour retrouver le météorite ont envoyé à Ekaterinbourg des débris qu'ils avaient retrouvés", indique l'Université dans un communiqué. Alors que le météorite devrait être baptisé "météorite de Tcherbakoul", le chef de l'expédition et membre de l'Académie des sciences Viktor Grokhovski a précisé que "ce météorite relève de la classe des chondrites". Selon l'Université, ce terme désigne un type de météorite pierreux. Elle précise que les fragments retrouvés étaient composés de 10% de fer. Cité par Interfax, M. Grokhovski estime par conséquent que "cela signifie que le principal fragment est dans le lac". Estimé par des scientifiques russes à une dizaine de tonnes, un météorite s'est désintégré vendredi matin au-dessus de la ville de Tcheliabinsk, une cité industrielle de plus d'un million d'habitants. Les fragments sont à leur tour retombés sur la Terre sous la forme de boules de feu suivies de traînées de fumée, accompagnées de violentes explosions et d'éclairs de lumière aveuglante, semant la panique parmi la population, soufflant les fenêtres de nombreux bâtiments et abattant notamment les murs d'une usine. Près d'un millier de personnes ont été blessées, la plupart légèrement.un météorite s'est désintégré vendredi matin au-dessus de la ville de Tcheliabinsk Près d'un millier de personnes ont été blessées, la plupart légèrement Source sur TF1 News : VIDEO. Météorite en Russie : ces si précieux fragments retrouvésVIDEO. Météorite en Russie : ces si précieux fragments retrouvés 79 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

80 Ecrire en style indirect ? Le Paris Saint-Germain vit un petit bisbille avec Jérémy Ménez dont il se serait bien passé. Leonardo a assuré que l'ancien romain avait été recadré dans le vestiaire, et Carlo Ancelotti l'a encouragé à changer d'attitude lorsqu'il était mis sur le banc. Un troisième larron est venu apporter de l'eau au moulin des responsables parisiens, puisque Antoine Kombouaré, l'ancien coach du PSG, a également demandé à son ancien protégé de s'adapter à ce club de stars, et d'en profiter. Pour autant, le Kanak n'est pas sûr que l'International français va apprendre de ses erreurs. « Jérémy, il faut quil apprenne. Avec moi, il était un titulaire indiscutable mais il ne comprend pas quil faut accepter la concurrence. De grands joueurs comme Lucas ou Lavezzi arrivent. Cest triste parce que cest un grand joueur qui peut apporter à léquipe. Jai envie de lui dire : «profite davoir des grands joueurs comme Beckham à tes côtés et apprend». Beckham, lui, va accepter dêtre sur le banc. Sil est capable de passer ce cap, ça va être un très grand joueur. Mais ce qui va le freiner, cest son comportement qui nest pas bon. Je suis surpris parce quil a joué à lAS Rome. Je pensais que ça allait le faire grandir. Il a une attitude de petit con et je le dis avec beaucoup daffection », a expliqué Antoine Kombouaré sur les ondes de RMC, dont les propos font écho à ceux de Claudio Ranieri, qui a également eu Jérémy Ménez sous ses ordres à l'AS Roma, et déclarait être pris entre l'exaspération et l'admiration concernant l'ancien giallorosso. En savoir plus sur kombouare,106267#W6e4E4AAJckE4gsS.99http://www.foot01.com/equipe/paris/menez-est-un-gentil-petit-con-selon-antoine- kombouare,106267#W6e4E4AAJckE4gsS UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

81 Ecrire un billet Remaniement : Fabius prend Bercy en plus du quai d'Orsay", s'amuse sur son compte Twitter le directeur adjoint de la rédaction de BFM Business Emmanuel Duteil. Après avoir annoncé à la barbe du ministre de l'Économie l'impossibilité pour le gouvernement de respecter l'objectif des 3% de déficit qu'il s'était fixé pour 2013, Laurent Fabius, pourtant ministre des Affaires étrangères, vient de récidiver, mardi matin, en affirmant avant tout le monde que la prévision de croissance allait être revue à la baisse.sur son compte Twitter'impossibilité pour le gouvernement de respecter l'objectif des 3% de déficit vient de récidiver, Ministre de l'Économie, Laurent Fabius ? Depuis quelques semaines, le numéro 2 du gouvernement multiplie les prises de paroles sur des sujets qui, normalement, ne le concernent pas. Quitte à couper l'herbe sous le pied de ses collègues de Bercy Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac, voire du Premier ministre lui-même. Deux prises de paroles, deux emballements que ses collègues s'empressent de tempérer, en attendant un recadrage éventuel du chef du gouvernement qui n'arrivera jamais. La première fois pour envisager la possibilité d'un "réexamen" des objectifs, la deuxième fois pour rappeler qu'en matière d'économie, seules les déclarations du ministre de l'Économie comptent. Et s'en tenir au discours officiel.envisager la possibilité "Pas de cacophonie", assure Jean-Marc Ayrault. D'ailleurs les récentes déclarations du président de la République donneront finalement raison… au ministre des Affaires étrangères, alors que la Commission européenne n'a pas encore rendu ses prévisions de croissance pour la France et pour chacun des pays de l'Europe.Pas de cacophoniedonneront finalement raison Excès de zèle ou réelle volonté de Laurent Fabius de court-circuiter l'ensemble du gouvernement ? Certains voudraient croire que les récentes sorties du locataire du quai d'Orsay révèlent un certain relâchement de celui qui, avec plus de trente ans de carrière politique, notamment à Bercy ou à Matignon, est pourtant le plus "capé" des ministres.un certain relâchement Mardi, l'opposition se jetait sur l'occasion pour dénoncer ce qu'elle considère comme de l'"amateurisme", quand elle n'accusait pas carrément Laurent Fabius de se prendre pour le Premier ministre. l'"amateurisme" 81 UFR LASH 2013 Philippe Bellissent

82 BFM TV M.R. C'est la serveuse elle-même qui l'avait convaincue de prendre une salade. Nadège Vercamer, qui déjeunait avec sa famille au Buffalo Grill de Lomme, dans le Nord, a dû regretter son choix. Elle a trouvé, cachée sous une feuille de salade, une grenouille morte. "C'est étonnant que personne ne l'ait vu car c'était une grenouille plutôt imposante", raconte Philippe Vercamer, le mari. Et de poursuivre, décrivant pour France 3 Nord-Pas-de-Calais le traumatisme de son épouse : "ma femme a crié. Elle a eu du mal à manger jusqu'au lendemain". La fille du couple a, quant à elle, photographié le batracien sous toutes ses coutures.France 3 Nord-Pas-de-Calaisbatracien sous toutes ses coutures "Inadmissible et incompréhensible" Buffalo Grill a offert le repas à la famille choquée et présenté ses excuses dans un communiqué. "Suite à la plainte dune famille cliente auprès du restaurant Buffalo Grill de Lomme (Nord) le samedi 16 février 2013, la direction de Buffalo Grill tient à lui exprimer ses sincères regrets concernant cet événement inadmissible et incompréhensible au regard de lensemble des dispositifs de contrôle sanitaire et de qualité existants au sein de ses restaurants" indique ainsi l'enseigne. La direction de Buffalo Grill indique également avoir lancé une enquête interne ainsi qu'auprès du fournisseur et compte en tirer "toutes les conséquences". UFR LASH 2013 Philippe Bellissent82

83 Ecrire un billet sur : Lautorisation de la nourriture des poissons délevage avec des farines animales UFR LASH 2013 Philippe Bellissent83 Billet dhumeur

84 Analogie Se faire recruter et parcours du combattant La situation des services durgences et les travaux dHercule Les ventes de voitures neuves et la Peau de chagrin de Balzac Les remboursements médicaux et un strip tease UFR LASH 2013 Philippe Bellissent84 Analogies métaphores comparaisons

85 Métaphores: On a fait appel aux soutiers, Papé, Mas, Dusautoir, pour refaire lossature dun XV de France bien malade après ses deux défaites. UFR LASH 2013 Philippe Bellissent85 PSGFinance ( JP Foucauld supporter de lOM) Depardieu et la RussieLunivers de la BD Montebourg et la FinanceLa chevalerie Fillion et CopéLa tragédie grecque Le redressement de léconomie française Lascension de lEverest Kim Jung-un et ses essais nucléaires Titi ( de Titi et Gros Minet) Analogies métaphores comparaisons

86 Comparaisons Le succès est comme un fer à repasser… on peut sy brûler Lennui cest comme la grippe.. cest contagieux La corrida cest comme ladultère La course à pied cest comme la vie professionnelle UFR LASH 2013 Philippe Bellissent86 Analogies métaphores comparaisons


Télécharger ppt "Ecriture journalistique Philippe Bellissent Janvier 2013 Licence 2 Communication UFR LASH."

Présentations similaires


Annonces Google