La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 PREVENTION SANTE PRESENTATON DE LA MALADIE ALCOOLIQUE Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 PREVENTION SANTE PRESENTATON DE LA MALADIE ALCOOLIQUE Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat."— Transcription de la présentation:

1 1 PREVENTION SANTE PRESENTATON DE LA MALADIE ALCOOLIQUE Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat Mlle MARIE Laura, étudiante infirmière en 2éme année Mlle MARIE Laura, étudiante infirmière en 2éme année Etablissements priv é s catholiques sous tutelle Vincentienne

2 2 Ce quil faut savoir sur lalcool Les alcools de consommation alimentaire: – Vin – Bière – Spiritueux / Liqueur

3 3 Ce quil faut savoir sur lalcool Problème majeur de santé publique En 2006:12.9L dalcool/an/habitant Lalcool est la seconde cause de mortalité évitable.

4 4 Les constats On estime à le nombre de morts, directement ou indirectement imputables à lalcool décès sont directement imputables à lalcool 1ère cause de mortalité en France, le cancer dont 30% dû au tabac et 10% à lalcool

5 5 Les constats:

6 6 Lalcool dans lorganisme Définition de lalcool: lalcool est obtenu par fermentation de végétaux riches en sucres, ou par distillation. On retrouve: vin, cidre, bière, boissons apéritives, liqueurs.

7 7 Lalcool dans lorganisme ALCOOLEMIE = Taux dalcool dans le sang (formule de Widmarck) Quantité dalcool pur ingéré Poids du sujet x 0.7pour les hommes 0.6 pour les femmes

8 8 Lalcool dans lorganisme

9 9 Lalcool absorbé passe rapidement dans le sang. Pic dalcoolémie atteint au bout : – ½ heure à jeun – 1 heure au cours du repas

10 10 Source: alcool Assistance, AXA, Sécurité routière

11 11 Lalcool dans lorganisme

12 12 Lalcool dans lorganisme Les verres domestiques sont deux à trois fois plus dosés que les verres de café.

13 13 Lalcool dans lorganisme Le coma éthylique peut survenir à partir de 3g dalcool par litre de sang Le taux dalcool dans le sang baisse de 0.15g/L et par heure. Il faut 4 à 5 heures pour éliminer 0.5g/l. Le foie peut éliminer au maximum, 2.4g dalcool par jour en moyenne.

14 14 Le risque alcool Quest-ce que le risque alcool? Cest lensemble des conséquences liées à la consommation dalcool IndividuellesSociales

15 15 Le risque alcool Primaire et secondaire 2% 8% 10% 65% 15% Source: revue alcoolo assistance

16 16 Le risque alcool Les seuils de risque Usage Pour les hommes: MAXI 3 verres /j Pour les femmes:MAXI 2 verres /j Pas plus de 4 verres en une seule occasion Non usage Primaire: jamais Secondaire: a usé et a arrêté Mésusage Consommation à risque Consommation excessive Dépendance

17 17 Les risques immédiats: État divresse Troubles digestifs Nausées, vomissements Hypoglycémie Taux dalcoolémie élevé

18 18 Effets physiques de lalcool à court terme

19 19 Les effets sur la santé HTA Troubles du sommeil Irritabilité et trouble de lhumeur Troubles de la mémoire et de la concentration Accidents et traumatismes Biologie perturbée (Gama GT, …) Et tous les autres problèmes

20 20 Les risques à plus long terme: Le risque de cancers est augmenté (bouche, gorge, œsophage, …) Maladie du foie (cirrhose) Maladie du pancréas Troubles cardiovasculaires Maladie du système nerveux Troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement)

21 21

22 22 Description des risques Les effets sur la santé Lalcoolisation aiguë (selon individus et habitudes de consommation) –Problème de santé Coma pour les taux dalcool > à 3g/L Hépatite aiguë Trouble du rythme cardiaque Delirium tremens

23 23 Description des risques Les effets sur la santé – Des accidents: De la circulation » 0.00g/L pour les permis probatoires »À 0.50g/L dalcoolémie, risque x 2 (135 damende + retrait de 6 points) »À 0.80g/L dalcoolémie, risque x 10 (retrait de 6 points, 4500 damende, 2 ans demprisonnement, suspension voire annulation du permis) Du travail domestique

24 24 Description des risques Les effets sur la santé – Des troubles du comportement: * violences verbales et/ou physiques, notamment familiales * Problèmes professionnels, avec risque de perte demploi par exemple * Suicides, homicides (lever des inhibitions, passage à lacte)

25 25 Description des risques Effets sur la santé Alcoolisation chronique –1)Risques somatiques: Troubles digestifs (stéatose, cirrhose, pancréatite) Cancers digestifs (bouche, œsophage, foie,...)

26 26 Description des risques Effets sur la santé – Maladies cardio-vasculaires Hypertension, trouble du rythme cardiaque, myocardie – Maladies neurologiques Crampes, polynévrites des MI, névrite optique rétro bulbaire, atrophie cérébrale et cérébelleuse, syndrome de Korsakoff, encéphalopathie de Gayet Wernicke

27 27 Description des risques Effets sur la santé -2) Risques psychologique et psychiatrique: * Altération cognitive * Altération relationnelle (irritabilité) * Anxiété, dépression * Détérioration mentale * Suicide

28 28 Description des risques Effets sur la santé –3) Risque social: * Désinsertion sociale, familiale, professionnelle * Problèmes judiciaires * …

29 29 Description des risques Effets sur la santé –4) Chez les femmes enceintes: Syndrome dalcoolisation fœtale (S.A.F) Vulnérabilité du système nerveux Malformations Prématurité Hypotrophie Alcool = Danger Dès les 1 ers mois de grossesse et même en petite quantité

30 30 Description des risques Effets sur la santé

31 31 La dépendance Définition: –Incapacité de sarrêter de consommer malgré des inconvénients sérieux. 2 mécanismes et 2 cercles vicieux:

32 32 La dépendance Les mécanismes de la dépendance Dépendance physique « tolérance » du cerveau État de manque Reprise de la consommation Dépendance psychologique Alcool source de plaisir Perceptions conditionnées Recherches de « bonnes occasions »

33 33 Estimation du risque Le questionnaire DETA-CAGE Permet en 4 questions simplesde dépister une consommation dalcool à problèmes. Sources : Rueff B.Les maladies de lalcool.pp.144 ed. John Libbey Eurotext. Paris Bereford TP Blow FC, Singer K, Lucey MR Comparison of CAGE questionnaire and computer-assisted laboratory profiles in screening alcoholism. Lanced

34 34 Questionnaire de dépistage Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation? OUINON Avez-vous déjà eu limpression que vous buviez de trop? OUINON Avez déjà eu besoin d alcool dés le matin pour vous sentir en forme? OUINON Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boissons alcoolisées OUINON 3 4 Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boissons alcoolisées? OUINON 1 Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation? OUINON 2 Avez-vous déjà eu limpression que vous buviez de trop? OUINON 3 Avez déjà eu besoin d alcool dés le matin pour vous sentir en forme? OUINON 4 Un score DETA/CAGE sup ou = à 2 cest-à-dire au moins 2 réponses positives au test, témoigne de lexistence très probable de problèmes liés à l une consommation excessive dalcool.

35 35 Comment sensibiliser les sur-consommateurs? Diffuser les questionnaires Diffuser la pyramide Expliquer le rôle de chacun Cibler les actions Dépendance Consommateurs excessifs Consommation à risque Abstinents Accompagnement Maladie = Prise en Charge médicale

36 36 Parler dalcool Les buveurs à risques, à problèmes: Ne se repèrent pas facilement Ont le sentiment dune consommation « normale » Pas de culpabilité Lenjeu = Prévention secondaire - Éviter un passage vers lalcoolo-dépendance - Parler du « problème secondaire » à la consommation dalcool

37 37 Parler dalcool Lintervention Brève (IB) LIB est destinée aux buveurs à risques. Il est démontré que les buveurs excessifs peu dépendants répondent favorablement à cette pratique de conseils. 30 à 50% des buveurs à risques diminuent leur consommation après une IB.

38 38 Parler dalcool Mener une IB: - Discuter du ou des tests effectués - Situer le risque: faible, modéré, dangereux (nombre de verres standards) - Encourager à lister les bénéfices de la réduction de la consommation - Inciter à fixer un objectif, une méthode pour latteindre - Renforcer périodiquement la motivation par une auto-réévaluation (livret édité par lINPES)

39 39 En conclusion: Pour le médecin: –Approcher les patients différemment selon le stade de motivation –Pour les alcoolo-dépendants Prise en charge médicale pluridisciplinaire Rechercher une demande personnelle

40 40 En conclusion: Pour le médecin: –Pour les buveurs excessifs Proposer régulièrement un dépistage Pratiquer des IB, cest rendre service à la personne

41 41 En conclusion: A lattention de tous les accompagnants : –Renoncer au fantasme de toute puissance –Se mettre au clair sur ses représentations, et lusage que lon a de lalcool –Renoncer à juger

42 42 En conclusion: A lattention de tous les accompagnants: –Considérer le sujet et non la déviance –Sautoriser le doute et son expression –Accepter que le chemin soit long ou que la personne ne se sente pas concernée


Télécharger ppt "1 PREVENTION SANTE PRESENTATON DE LA MALADIE ALCOOLIQUE Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat Mme COUTEUX Véronique, Infirmière diplômée détat."

Présentations similaires


Annonces Google