La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rôle du médecin généraliste Dépistage et prise en charge du mésusage d'alcool Coordination avec les soins spécialisés Dr Rosenzweig Médecin Généraliste.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rôle du médecin généraliste Dépistage et prise en charge du mésusage d'alcool Coordination avec les soins spécialisés Dr Rosenzweig Médecin Généraliste."— Transcription de la présentation:

1 Rôle du médecin généraliste Dépistage et prise en charge du mésusage d'alcool Coordination avec les soins spécialisés Dr Rosenzweig Médecin Généraliste - Gévezé

2 Données épidémiologiques en médecine générale Les différentes conduites d'alcoolisation Comment repérer les problèmes d'alcool Que faire devant un patient alcoolodépendant

3 Données épidémiologiques 3 études épidémiologiques en médecine générale dans les années 90. Environ 1 patient sur 5 consultant en médecine générale a un problème en lien avec lalcool. Assiduité des patients En 1992, environ 9 C/an (moy. nat. : 5,8) Un an plus tard, 80% revus au moins 1 fois

4 Données épidémiologiques en médecine générale Les différentes conduites d'alcoolisation Comment repérer les problèmes d'alcool Que faire devant un patient alcoolodépendant

5 Non usage Usage sans risque (critères OMS)

6 Consommation sans risque selon l'OMS 4 verres par occasion de boire 14 verres par semaine pour les femmes 21 verres par semaine pour les hommes Pas d'alcool dans certaines circonstances Enfance Grossesse Conduite ou travail sur machine Prise de certains médicaments Toute activité nécessitant une vigilance accrue Au moins un jour sans alcool par semaine ECN

7 Non usage Mésusage Usage sans risque (critères OMS)

8 Non usage - dépendance - nocif - à risque Mésusage Usage sans risque (critères OMS)

9 Usage à risque = statistique Quantitatif ex: 4 verres par jour (28/S) = RR de cirrhose X 2 Situationnel ex: 0,5 g/l = accident mortel X 2,7 alcoolisation des jeunes Mais ne débouche pas forcément sur problème et peut s'éteindre sans jamais avoir eu de conséquences

10 Usage nocif ou abus d'alcool: le risque devient réalité Consommation répétée induit des dommages somatiques psychoaffectifs sociaux (famille, travail, judiciaires…) pour la personne ou son entourage Sans critères de dépendance

11 En France 5 M de personnes ayant un problème d'alcool = mésusage 2,5 M usage à risque ou nocif 2,5 M dépendance

12 Données épidémiologiques en médecine générale Les différentes conduites d'alcoolisation Comment repérer les problèmes d'alcool Que faire devant un patient alcoolodépendant

13 Repérage des problèmes d'alcool Repérer : QUAND ? Quels outils ? Repérer : COMMENT ?Comment le dire ? Que dire ? Que proposer ?

14 Devant des signes d'appel Pathologies somatiques en rapport avec l'alcool (HTA) Plaintes psychologiques Anxiété, dépression, nervosité, insomnies, cauchemars Plaintes digestives Anorexie, nausées, vomissements, ++ si matinaux Pathologies du lundi matin Asthénie, altération état général Chutes ou traumatismes à répétition, passage aux urgences Problèmes familiaux, scolaires ou professionnels à répétition Troubles cognitifs, mnésiques

15 Voire… PRESENTATION (tardif +++) Démarche ébrieuse - euphorie ou irritabilité - haleine tremblements - aspect négligé - varicosités et parotidomégalie SIGNES BIOLOGIQUES (dépistage opportuniste) -GT Macrocytose (VGM) Hypertriglycéridémie Thrombopénie Hyperuricémie

16 INTERET DU DEPISTAGE SYSTEMATIQUE Patients vus pour la première fois Consultations à caractère préventif certificat de sport, vaccinations, prescription de contraception, certificat prénuptial, déclaration de grossesse Prise en charge d'un fumeur

17 Repérage des problèmes d'alcool Repérer : QUAND ? Quels outils ? Repérer : COMMENT ?Comment le dire ? Que dire ? Que proposer ?

18 Repérage (outils) Consommation Déclarée dAlcool (CDA) En verres (ou unités) par occasion de boire par jour par semaine ECN

19 =10 g alcool

20

21 Repérage (Outils) CAGE-DETA Avez vous déjà ressenti le besoin de Diminuer votre consommation de boissons alcoolisées ? Votre Entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation ? Avez vous eu déjà l'impression que vous buvez Trop? Avez vous eu déjà besoin d'Alcool dès le matin pour vous sentir en forme ? > 1 réponse positive = problème d'alcool ECN

22 Repérage (outils) Questionnaire AUDIT Autoquestionnaire à faire remplir en salle d'attente 3 minutes pour le remplir 1 minute pour le calculer Consommation nocive Femme Homme 7-12 Dépendance > 12

23 Repérage des problèmes d'alcool Repérer : QUAND ? Quels outils ? Repérer : COMMENT ?Comment le dire ? Que dire ? Que proposer ?

24 Le tabou Un patient qui a du mal à parler Et un médecin qui a du mal à entendre

25 Avec empathie Capacité à comprendre le cadre de référence (valeurs, croyances, émotions) de l'autre sans le juger, sans y adhérer De façon souriante et chaleureuse Respect Valorisation En évitant +++ jugement moralisation confrontation

26 Repérage des problèmes d'alcool Repérer : QUAND ? Quels outils ? Repérer : COMMENT ?Comment le dire ? Que dire ? Que proposer ?

27 Consommation Déclarée dAlcool Intégrer dans un questionnaire global sur les "habitudes de vie" "Est-ce que vous faites un régime ? Mangez vous souvent hors de chez vous ? Est-ce que vous fumez ? Avez vous déjà pensé stopper ? Est-ce que vous consommez des boissons alcoolisées ? Qu'est ce que vous prenez ? Aux repas ? Combien de verres ? Entre les repas ? Est ce qu'il vous arrive d'en prendre plus ? Combien ? Comment ça se passe le weekend Du vin ? De la bière ? Du cidre ? Des apéritifs ?

28 DETA Intégrer dans la conversation plutôt que sous forme d'un questionnaire

29 Dépistage systématique récapituler "vous consommez 2 verres de vin aux repas et 2 bières laprès midi, soit 6 boissons par jour " lancer la discussion "savez vous que cest deux fois plus que ce qui peut être mauvais pour la santé ?"

30 Dépistage orienté Formuler ou reformuler le problème "vous êtes déprimé" Puis poser l'hypothèse de la responsabilité de l'alcool "je me demande si l'alcool n'en est pas en partie la cause"

31 Repérage des problèmes d'alcool Repérer : QUAND ? Quels outils ? Repérer : COMMENT ?Comment le dire ? Que dire ? Que proposer ?

32 Conseil simple Expliquer la consommation à risque et excessive notion de verre de seuil à risque Les risques encourus Les conséquences déjà présentes chez le patient Proposer une réduction quantifiée en laissant le choix des méthodes pour réduire sa consommation un suivi en consultation à distance Remettre un document Inpes

33

34 Cette démarche s'appelle le RPIB Repérage précoce et intervention brève ECN

35 Suivi Vérifier périodiquement avec le patient Le maintien des objectifs cliniques biologiques Les bénéfices éventuels les valoriser Les problèmes éventuels en discuter En cas d'échecs répétés du maintien d'une consommation sans risque Envisager la dépendance et des soins plus complexes

36 Données épidémiologiques en médecine générale Les différentes conduites d'alcoolisation Comment repérer les problèmes d'alcool Que faire devant un patient alcoolodépendant

37 Que proposer en cas de dépendance ? Prise en charge pluridisciplinaire très souhaitable Pour le patient Pour le médecin Travail en réseau Informel Formalisé ECN

38 Rôle spécifique du médecin généraliste Dépister la dépendance et alerter le patient Motiver au changement Savoir faire avec le patient un sevrage ambulatoire Orienter vers les soins spécialisés Participer au suivi au long cours


Télécharger ppt "Rôle du médecin généraliste Dépistage et prise en charge du mésusage d'alcool Coordination avec les soins spécialisés Dr Rosenzweig Médecin Généraliste."

Présentations similaires


Annonces Google