La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge du patient alcoolodépendant CAHUN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge du patient alcoolodépendant CAHUN."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge du patient alcoolodépendant CAHUN

2 Quelques chiffres... Troisième rang européen Troisième rang européen 1 consultation / 5 1 consultation / 5 15 à 25 % des hospitalisations 15 à 25 % des hospitalisations décès / an décès / an 1,5 M « alcoolodépendants » en France 1,5 M « alcoolodépendants » en France

3

4

5

6 Les consommations Les seuils

7 Quelques chiffres... OMS OMS –3 verres/jour pour les hommes –2 verres/jour pour les femmes –Maximum 4 verres en 1 occasion Quantification Quantification –1 verre = 10 g dalcool Jamais seul Jamais seul Jamais tous les jours Jamais tous les jours Jamais quand ça va mal Jamais quand ça va mal

8

9

10 Type de consommation Abstinents Consommateurs Anodins (faible risque) Consommateurs à Risque (haut risque) Consommateurs à Problème Dépendant Prévention primaire 85% Prévention Secondaire Prévention de la Rechute 2 millions Soin Skinner H et al. Can Med Assoc 1981

11 Dépistage

12 Risques liés à lalcoolisme Médicaux Médicaux –Cirrhose… –Accidents de la route, travail… Surconsommation médicamenteuse Surconsommation médicamenteuse –Benzodiazépines –Antidépresseurs Polyaddictions Polyaddictions –Tabac, cannabis, drogues dures... Social Social

13 Dépistage, à quelle occasion ? Devant la présence de certains signes fonctionnels Devant la présence de certains signes fonctionnels –Symptômes fréquents : troubles du sommeil, diarrhée … –Questions ouvertes sur la consommation –Parler des autres risques : HTA … Campagnes de sensibilisation Campagnes de sensibilisation Messages dans les médias, salle dattente A loccasion dun bilan A loccasion dun bilan Approche systématique Approche systématique

14 Signes cliniques Signes généraux Signes généraux –HTA –Anxiété –Troubles du sommeil –Diarrhée… Signes de maladie évoluée Signes de maladie évoluée –Cirrhose –Insuffisance cardiaque

15 Les questionnaires AUDIT (alcohol use disorders identification test)* AUDIT (alcohol use disorders identification test)* –Auto questionnaire –10 questions DETA/CAGE DETA/CAGE 1. Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation d'alcool ? 2. Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation d'alcool ? 3. Avez-vous déjà eu l'impression que vous buviez trop ? 4. Avez-vous déjà eu besoin d'alcool le matin pour vous sentir en forme ? *Gache P et al. Rev Prat. 1999

16 Linterrogatoire Relations avec les produits, recherche des signes associ é s Objectif : FAIRE REFLECHIR SUR LES CONSOMMATIONS Quelles quantités? Pour quels effets? Quelles quantités? Pour quels effets? Fréquence des consommations? Fréquence des consommations? Depuis combien de temps? Depuis combien de temps? Consommation festive, solitaire, dhabitude? Consommation festive, solitaire, dhabitude? les prises de risque pour le patient, lentourage? les prises de risque pour le patient, lentourage? alcool + tabac + cannabis + X + cocaïne + héroïne + médicaments + etc. alcool + tabac + cannabis + X + cocaïne + héroïne + médicaments + etc. Le patient se donne-t-il des limites dans ses usages, arrive-t-il à les respecter?

17 Marqueurs biologiques Marqueurs indirectes Marqueurs indirectes –VGM –γ-GT –CDT* (carbohydrate deficient transferrin) Se 70-80% Sp 90-95% au del à de 60mg 1 semaine de consommation quotidienne > 50 g 1 semaine de consommation quotidienne > 50 g D é cro î t de moiti é apr è s arrêt de l alcoolisation sur 12 à 15 jours 12 à 15 jours –Thrombopénie –Transaminases –Triglycérides *Koch H et al. Alcohol Alcohol. 2004

18 Marqueurs biologiques Marqueurs directes Marqueurs directes –Alcoolémie –Alcoolurie –Test respiratoires

19 Interventions brèves Pas plus de 5-10 mn Pas plus de 5-10 mn Simple information Simple information Objectif : induire des changements de comportements au prix dune activité de conseil plus ou moins étendue et répétée mais globalement simple, reproductible, économe en temps. Objectif : induire des changements de comportements au prix dune activité de conseil plus ou moins étendue et répétée mais globalement simple, reproductible, économe en temps. Wilk AI et al. J Gen Intern Med 1997

20 Interventions brèves –Explication du test de repérage –Explication de la valeur seuil et du risque alcool –Explication du verre standard –Explication de lintérêt personnel de la réduction –Explication des méthodes utilisables pour réduire sa consommation : réduire les occasions, les fréquences, les quantités, trouver des occupations de substitution. Wilk AI et al. J Gen Intern Med 1997

21 Interventions brèves –Proposer des objectifs, laisser le choix –Donner la possibilité de réévaluer dans une autre consultation –Remise de documents Wilk AI et al. J Gen Intern Med 1997

22 Les sevrages

23 indifférence ambivalence

24 Alcoolodépendance Alcoolodépendance Psychique : désir compulsif de boire de lalcool incapacité à maitriser sa consommation Psychique : désir compulsif de boire de lalcool incapacité à maitriser sa consommation Comportementale : Comportementale : Evitement Evitement Augmentation de la tolérance Augmentation de la tolérance Toute autre activité passe au second plan Toute autre activité passe au second plan Objectif du sevrage : abstention complète et durable dalcool Objectif du sevrage : abstention complète et durable dalcool

25 INDICATIONS Sevrages programmés : projet thérapeutique Sevrages programmés : projet thérapeutique Demande du patient, de la famille, médecins Sevrages non programmés Sevrages non programmés Incarcération Incarcération Hospitalisation Hospitalisation

26 SEVRAGE Troubles subjectifs : anxiété, … Troubles subjectifs : anxiété, … Troubles neurovégétatatifs : sueurs, tremblements, tachycardie, HTA Troubles neurovégétatatifs : sueurs, tremblements, tachycardie, HTA Troubles digestifs : anorexie, nausées, vomissements Troubles digestifs : anorexie, nausées, vomissements Hyperthermie Hyperthermie Signes confusionnels, hallucinations Signes confusionnels, hallucinations Délirium Tremens Délirium Tremens Convulsions Convulsions

27 CONTRE-INDICATIONS Absence de volonté Absence de volonté Absence de projet social et thérapeutique Absence de projet social et thérapeutique Situation de crise : affective, sociale, professionnelle… Situation de crise : affective, sociale, professionnelle…

28 SEVRAGE Ambulatoire Ambulatoire Poursuite de lactivité professionnelle Poursuite de lactivité professionnelle Maintien des relations familiales et sociales Maintien des relations familiales et sociales Meilleure acceptation Meilleure acceptation Syndrome de sevrage modéré

29 SEVRAGE Ambulatoire Ambulatoire Poursuite de lactivité professionnelle Poursuite de lactivité professionnelle Maintien des relations familiales et sociales Maintien des relations familiales et sociales Meilleure acceptation Meilleure acceptation Syndrome de sevrage modéré Institutionnel (< 10 j) Institutionnel (< 10 j) Surveillance continue Surveillance continue Rupture avec son environnement Rupture avec son environnement Pathologies intriquées Pathologies intriquées Syndrome de sevrage sévère

30 Autres Addictions Tabac Tabac Sevrage OH + patch de nicotine Sevrage OH + patch de nicotine Sevrage OH et Tabac : Clonidine Sevrage OH et Tabac : Clonidine Benzodiazépines Benzodiazépines ne pas prescrire chez un alcoolodépendant non sevré ne pas prescrire chez un alcoolodépendant non sevré par paliers de 25 % tous les 3 jours par paliers de 25 % tous les 3 jours Opiacés Opiacés Cocaïne Cocaïne

31 Ce qui fonctionne en ambulatoire? Les prises en charge pluridisciplinaire : Les prises en charge pluridisciplinaire : Médical - psychologique – social/relationnel Adressé votre patient vers : Psychothérapie de soutien (psychiatre, psychologue, mouvements néphalistes) Psychothérapie de soutien (psychiatre, psychologue, mouvements néphalistes) Thérapie à médiation corporel (kiné, relaxation, sophrologie,yoga, activité sportive) Thérapie à médiation corporel (kiné, relaxation, sophrologie,yoga, activité sportive) Activités de groupe (club de vacances, de rencontres, vie associative, etc.) Activités de groupe (club de vacances, de rencontres, vie associative, etc.) PORTE DE SORTIE : Dispositifs spécialisés : CCAA CSST

32 CCAA Hôpital Archet II Niveau - 1 Tel : Tel :


Télécharger ppt "Prise en charge du patient alcoolodépendant CAHUN."

Présentations similaires


Annonces Google