La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelle(s) politique(s) pour les quartiers populaires? Quartier des Dervallières Restitution de lenquête de terrain Nantes le 16 novembre 2010 Chafik HBILA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelle(s) politique(s) pour les quartiers populaires? Quartier des Dervallières Restitution de lenquête de terrain Nantes le 16 novembre 2010 Chafik HBILA."— Transcription de la présentation:

1 Quelle(s) politique(s) pour les quartiers populaires? Quartier des Dervallières Restitution de lenquête de terrain Nantes le 16 novembre 2010 Chafik HBILA – Sociologue, chargé de mission RésO Villes

2 Lenquête dans le quartier des Dervallières 9 professionnels et adultes du quartier un animateur socioculturel un éducateur de prévention spécialisé un conseiller Mission Locale deux dirigeants de clubs un éducateur sportif un professionnel de laccompagnement scolaire un chargé de mission politique de la Ville un responsable dassociation culturelle 9 jeunes rencontrés 2 de 16 ans au lycée 2 de 18 ans : un en CDD, lautre en recherche demploi 1 de 19 ans en recherche demploi 1 de 20 ans CDI 1 de 24 ans en CDD 1 de 16 ans en CDI 1 de 26 ans en recherche demploi 1 de 31 ans en recherche demploi Dont 4 filles

3 Des invariants sociologiques retrouvés chez les jeunes des Dervallières Un taux déchec scolaire plus fort Des jeunes faiblement diplômés Des jeunes variables dajustement des conjonctures économiques, qui dépendent de lintérim Des jeunes plus déçus que désintéressés par la vie de la vie de la Cité : une très faible implication citoyenne et politique aux Dervallières Des jeunes en réussite qui adoptent des stratégies dévitement du quartier Des fonctionnements en groupes de pairs Des problématiques liées au deal Des jeunes en manque de réseaux Des jeunes relativement présents sur les espaces publics Des filles qui donnent le sentiment de mieux réussir

4 Habitat et cadre de vie Un quartier apprécié où les jeunes sy sentent bien Un quartier agréable sur le plan urbain Une histoire liée aux vagues de migrations : une richesse culturelle Un sentiment de décalage entre cadre de vie et conditions de vie des habitants La rénovation urbaine Très positive pour le quartier : Désenclavement, cadre de vie et estime de soi Un sentiment de sélection sociale dans laccessibilité aux nouveaux logements « faut rentrer aussi chez les gens et pas que changer les façades ! »

5 Loffre jeunesse dans le quartier des Dervallières Entre « espoir » et « rage » dune jeunesse,comment organiser les ressources professionnelles (institutionnelles et associatives) pour que laction publique profite au plus grand nombre de jeunes, notamment les plus en difficulté ? Jusquà quel point les jeunes des Dervallières intègrent les mesures de la Ville ?

6 Etat des lieux des ressources sur le territoire : je vis dans le quartier, jai entre 16 et 25 ans, à qui puis-je madresser ? Ressources Ville de Nantes Direction de quartier CLAP Les acteurs du champ de lanimation socioculturelle: La Maison de Quartier géré par lACCOORD Les acteurs de linsertion professionnelle: Mission Locale Maison de lEmploi Associations intermédiaires Les acteurs de lanimation sportive « Fête le mur » Olympique Derville Association culturelle et sportive des Dervallières Boxing Club Les acteurs de lanimation culturelle 1000 couleurs Rapacité Les acteurs de la prévention spécialisée : APSFD Service social du Conseil Général : assistantes sociales Les acteurs de laccompagnement scolaire Association « Les deux rives » Les acteurs de lÉducation Nationale: le lycée…

7 Des tentatives de coordination de laction des acteurs de terrain LEspace de stratégie éducative (stoppé en 2008) Créé en 1998 en réponse à des situations dincivilités et de délinquance Travail sur les questions éducatives des jeunes, essentiellement jusquà 16 ans Groupe insertion jeunes de Dervallières (GSE) Traitement collectif de « cas individuels » sur des problématiques dinsertion professionnelle CF « Concertation jeunesse de Bréquigny - RENNES » Groupe territorial de la jeunesse (Ville de Nantes) Diffusion dinformations et rationalisation de loffre culturel et de loisirs entre partenaires : mise en place dactions communes, coordination… Des volontés daller plus loin… : co-construction de laction

8 Lisibilité et cohérence densemble de loffre jeunesse territoriale Une faible présence institutionnelle dans laction jeunesse ans Les associations : un « paravent » par défaut de la faiblesse de loffre institutionnelle ? Laction jeunesse ans est assumée tacitement par les associations : fondées sur des bases militantes aujourdhui gérées par d« anciens jeunes » du quartier en difficulté dans la transmission

9 Linsertion professionnelle La Mission Locale : 200 jeunes inscrits et répertoriés Des liens solides avec une partie des jeunes Des tensions permanentes dans laccompagnement Un travail sur la formation : avec Motiv action… Des associations intermédiaires : « Entreprise dans la cité » « Un parrain, un emploi » Des opérations « argent de poche » - mise à lemploi immédiate pour « un pied à létrillé » Chantiers petits boulots avec la DEJ Chantiers jeunes avec lAPSFD : 4 jours de travail (28h payés au SMIC) avec des encadrants techniques et des éducateurs

10 Les clubs sportifs ACSD et OD, émanations de lAmicale des Dervallières : Des émanations de lALD : une envie de se regrouper « entre potes » Deux clubs, deux publics de jeunes ? attirent un public de jeunes qui échappent aux institutions seule ouverture vers lextérieur pour de nombreux jeunes des clubs stigmatisés dans les instances dirigeantes du foot en raison du quartier et de leur public : des tensions avec linstitution dus à « des bâtons dans les roues » Fête le mur : Accueille une centaine de jeunes de moins de 16 ans en offrant la possibilité aux jeunes adultes dencadrer et prendre des responsabilités Le Boxing Club

11 Loffre « pratiques culturelles » Rapacité Touche une quarantaine de jeunes Un questionnement sur les lieux déchanges et de sociabilité : « culture populaire » Le rap comme levier dexpression des parcours de vie « Connoté » par une partie des jeunes du quartier 1000 couleurs

12 La Maison de Quartier De « laristocratie ouvrière » à lACCOORD : une illustration des mutations du militantisme associatif Pour lheure, pas doffre spécifique ans en dehors de la salle de musculation Une volonté de bâtir un espace dédié ans sous réserve de moyens supplémentaires Un accompagnement à la création dassociations de jeunes et un accompagnement à la formation BAFA Les jeunes rencontrés dénoncent le peu de changement dans les activités dans le temps

13 « La nature a horreur du vide » Les associations comme seul levier dexpérience de laltérité ? Des usages « détournés » ou « par défaut » de lieux institutionnels en labsence despaces dédiés jeunes : Accueil dans les locaux de Rapacité le soir Ré-appropriation local sportif par les jeunes adhérents de lOD

14 Où et comment bâtir les expériences dautonomie structurantes ? Laccès aux réseaux et à la ville : développer des actions vers lextérieur La consolidation et le développement des actions en direction de lemploi La formation des bénévoles La question dun espace dédié producteur de rapports citoyens aux institutions

15 Les fondements dune politique de jeunesse Retour sur le forum du 9 octobre à Lorient Deux principes-clés Reconnaître la place des jeunes comme acteurs de la vie de la Cité Donner du sens à laction Un « triangle politique » « Expérimentation » « Prise de risque » « Frottements »


Télécharger ppt "Quelle(s) politique(s) pour les quartiers populaires? Quartier des Dervallières Restitution de lenquête de terrain Nantes le 16 novembre 2010 Chafik HBILA."

Présentations similaires


Annonces Google