La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenquête de terrain février-mars 2010 Rennes le 2010 Chafik.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenquête de terrain février-mars 2010 Rennes le 2010 Chafik."— Transcription de la présentation:

1 Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenquête de terrain février-mars 2010 Rennes le 2010 Chafik HBILA – Doctorant sociologie CIFRE, chargé de mission RésO Villes Benjamin DREANO – étudiant-stagiaire en master ingénierie de laction sociale

2 Lenquête dans le quartier de Bréquigny Professionnels : 6 professionnels de lanimation socioculturelle 3 éducateurs de la prévention spécialisée 3 professionnels de linsertion professionnelle (MEIF et Mission Locale) 2 assistants sociaux du CDAS 2 chargés de mission APRAS 1 chargé de mission politique de la ville 11 jeunes rencontrés : 9 garçons et 2 filles 1 de 16 ans 6 de 18 ans 4 de 20 ans Parmi lesquels: 5 lycéens 2 suivis dans le cadre de missions daccompagnement à linsertion 4 étudiants + une observation participante à Dullin

3 Petit rappel ethnographique Bréquigny : trois sociologies urbaines Un taux déchec scolaire plus fort, notamment dans les îlots Suède et Champs Manceaux Des difficultés plus fortes à trouver un emploi Le phénomène de zapping dans la recherche demploi La force des groupes de pairs dans les processus de socialisation : un mécanisme de reproduction Le phénomène du consumérisme chez les jeunes

4 Le territoire de Bréquigny à lépreuve de sa jeunesse : A la croisée des chemins…

5 Les enjeux jeunesse du territoire Comment organiser les ressources institutionnelles et associatives pour que laction jeunesse profite aux jeunes qui en ont le plus besoin ? La Maison de Suède : quel programme élaborer pour répondre aux parcours de vie des jeunes en difficulté ? La MJC Bréquigny : Comment sorienter vers les jeunes les plus en difficulté sans abandonner les programmations courantes ? Le centre social des Champs Manceaux : Peut-il durablement être écarté des questions de jeunesse ?

6 Une densité dacteurs jeunesse ans sur le territoire… Les acteurs du champs de lanimation socioculturelle: La maison de Suède La MJC de Bréquigny Les animateurs de rue du Cercle Paul Bert LAPRAS et les LCR Les acteurs de la prévention spécialisée: Les éducateurs du Relais Les acteurs de linsertion professionnelle: Mission Locale MEIF C3 consultants Associations intermédiaires Les acteurs qui « gravitent » autour de la jeunesse: Le CDAS Le centre social des Champs Manceaux Les acteurs de lanimation sportive (CPB…) Les acteurs de lÉducation Nationale: le lycée…

7 …avec un partage territorial et thématique des jeunes. Les trois structures socioculturelles comme équipement central dun îlot Des acteurs dans les interstices pour produire du lien: le Relais et le Cercle Paul Bert Une multitude dacteurs sur le champ de linsertion professionnelle : Un manque de lisibilité globale pour les acteurs Un sentiment de concurrence ? Un jeu dinstrumentalisation des structures par les jeunes

8 La maison de Suède: « laimant » « Lépicentre » du quartier? Petit point historique Le lieu de regroupement privilégié des jeunes… de lîlot de Suède Le réceptacle de lessentiel des demandes des jeunes: emploi, logement… Des caractéristiques sociologiques du public accueilli qui en chassent dautres: « cest leur quartier et nous cest le nôtre » Un contenu dactivité appelé à évoluer

9 Les propositions : Le soutien à la citoyenneté des jeunes, et dans une plus large mesure, des habitants de lîlot Associer les habitants et les jeunes à la gouvernance de léquipement La construction dun véritable espace dédié ans, lieu ressource des problématiques liées aux « jeunes adultes » du quartier Un laboratoire didées pour lanimation de demain

10 La MJC Bréquigny: une « tour divoire »? La perception de la MJC par certains acteurs et jeunes de Bréquigny…: Une MJC qui nattire pas les jeunes des îlots les plus en difficulté : un filtre social et culturel Une MJC qui donne le sentiment de ne sintéresser quaux lycéens et étudiants Une MJC perçue comme « bureaucratique », « scolaire » et « élitiste » par les jeunes de Suède …en cours de modification: Une volonté forte de souvrir aux jeunes du quartier Une volonté forte de partenariat avec les autres structures du quartier

11 Les propositions : Préserver les spécificités des programmes dactivités mais les rendre plus accessibles aux différents publics de jeunes du quartier Travailler la mobilité des publics entre les trois équipements structurants

12 Le centre social des Champs Manceaux Léquipement « référent » de lîlot Champs Manceaux… dont la vocation porte sur lensemble du territoire CDAS (de la rocade à la gare) Va être repositionné au cœur de lîlot Régi par la convention CAF-Ville, sinscrit dans la tradition « familialiste » avec deux composantes : Animation sociale du quartier Soutien à la parentalité Naccueille pas de jeunes au-delà de 11 ans Laccueil a tjrs été externalisé dans les locaux jeunes à proximité

13 La nécessité de coordonner les interventions dans le quartier La concertation jeunesse Historiquement pilotée par le CDAS sur un objectif généraliste de concertation jeunesse Depuis 2004 : Traitement collectif de cas individuels en grande difficulté dinsertion sociale et professionnelle repérés par les partenaires Une volonté de la Ville dimpulser et coordonner la mobilisation des acteurs sur la question des jeunes adultes : une « coordination jeunesse » Un projet politique de territoire sous forme de contrat entre la Ville et les associations Recherche de cohérence, complémentarité et mutualisation

14 Des pistes pour laction future Entre la MJC et la maison de Suède, il ny a quun pas… Le centre social des Champs Manceaux: une structure sans jeunes pour des jeunes sans structure ? Associer les professionnels et les élus associatifs à la construction de la future « coordination jeunesse » Rendre lisible la structuration du champ de linsertion Travailler sur la citoyenneté et la participation des jeunes à la vie de la Cité


Télécharger ppt "Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenquête de terrain février-mars 2010 Rennes le 2010 Chafik."

Présentations similaires


Annonces Google