La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Définir des indicateurs de pauvreté en participation avec les personnes pauvres : Le projet Recherche - Action - Formation Ramón Peña Casas Observatoire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Définir des indicateurs de pauvreté en participation avec les personnes pauvres : Le projet Recherche - Action - Formation Ramón Peña Casas Observatoire."— Transcription de la présentation:

1 1 Définir des indicateurs de pauvreté en participation avec les personnes pauvres : Le projet Recherche - Action - Formation Ramón Peña Casas Observatoire social européen OASI - Londres 22 & 23 février 2007

2 2 Pourquoi ce projet ? Une nécessité sociale, politique et scientifique Une nécessité sociale, politique et scientifique – invisibilité et sous-représentation des pauvres dans les statistiques –approche conceptuelle et indicateurs reflètent imparfaitement la réalité du vécu de la pauvreté et lexclusion sociale : nécessité dune approche en termes de déni des droits fondamentaux – risques liés à la manipulation des indicateurs

3 3 Un consensus entre les acteurs Un consensus entre les acteurs – National : Rapport Général sur la Pauvreté (1994) Rapport Général sur la Pauvreté (1994) Accord de coopération entre État, Communautés et Régions sur la continuité de la politique en matière de lutte contre la pauvreté (1998) Accord de coopération entre État, Communautés et Régions sur la continuité de la politique en matière de lutte contre la pauvreté (1998) –International : PNUD et 1 er rapport développement humain PNUD et 1 er rapport développement humain UE : MOC inclusion sociale (objectif commun 4 : participation de tous les acteurs) UE : MOC inclusion sociale (objectif commun 4 : participation de tous les acteurs)

4 4 Lancement en 2000 du « Projet de recherche-action-formation : une autre approche des indicateurs de pauvreté », sous légide du Service de lutte contre la pauvreté (Centre Egalité des chances) Lancement en 2000 du « Projet de recherche-action-formation : une autre approche des indicateurs de pauvreté », sous légide du Service de lutte contre la pauvreté (Centre Egalité des chances) Objectifs : Objectifs : – chercher des pistes pour élaborer des indicateurs qui rendent effectivement compte de la réalité de la pauvreté – permettre la participation des pauvres eux- mêmes à lensemble de la recherche en concertation avec tous les autres acteurs concernés

5 5 Une mobilisation multiple Participants au projet Participants au projet – associations – militants des associations – scientifiques – administrations et institutions nationales, régionales et locales – (grands absents : employeurs et syndicats) Équipe(s) dencadrement Équipe(s) dencadrement –Équipe pédagogique (mise au point méthode, suivi et évaluation) –Comité de Pilotage (mise en place et suivi global) –Commission dAccompagnement plus globale

6 6 Phases du projet Janvier 2000 à juin 2002 : phase préliminaire (mise au point projet et méthode, contacts participants) Janvier 2000 à juin 2002 : phase préliminaire (mise au point projet et méthode, contacts participants) Juillet à décembre 2002 : phase initiale (réunions préparatoires par groupes dacteurs et sessions plénières) Juillet à décembre 2002 : phase initiale (réunions préparatoires par groupes dacteurs et sessions plénières) Janvier à août 2003 : phase de développement des thèmes (évaluation intermédiaire, réflexion collective sur la suite des travaux, groupes de travail unilingues sur définition des thèmes, sessions plénières déchange) Janvier à août 2003 : phase de développement des thèmes (évaluation intermédiaire, réflexion collective sur la suite des travaux, groupes de travail unilingues sur définition des thèmes, sessions plénières déchange) Septembre à décembre 2003 : phase de rédaction finale (groupes bilingues sur chapitres thématiques, relecture collective des textes, évaluation finale du projet) Septembre à décembre 2003 : phase de rédaction finale (groupes bilingues sur chapitres thématiques, relecture collective des textes, évaluation finale du projet)

7 7 Partir du vécu de la pauvreté pour rechercher des indicateurs et non linverse Partir du vécu de la pauvreté pour rechercher des indicateurs et non linverse Des dispositions éthiques : Des dispositions éthiques : –Un dialogue empreint de respect mutuel –Un dialogue respectant la confidentialité –Données de base du projet sont propriété collective Des temps de travail adaptés Des temps de travail adaptés – selon phases du projet – selon acteurs Particularité belge (?) : surmonter difficultés du bilinguisme Particularité belge (?) : surmonter difficultés du bilinguisme Caractéristiques du projet

8 8 Thèmes développés 1. Aspects financiers 2. Emploi et travail 3. Mise en œuvre des droits 4. Sentiments humains

9 9 1. Aspects financiers Question centrale, mais nécessité compléter langle traditionnel de la pauvreté monétaire (comptage des individus) pour mieux cerner ce que cela signifie concrètement de vivre avec des ressources limitées (choix) Question centrale, mais nécessité compléter langle traditionnel de la pauvreté monétaire (comptage des individus) pour mieux cerner ce que cela signifie concrètement de vivre avec des ressources limitées (choix) Compléter lapproche relative du revenu par un seuil budgétaire en termes de consommation (relatif ou absolu), malgré les difficultés Compléter lapproche relative du revenu par un seuil budgétaire en termes de consommation (relatif ou absolu), malgré les difficultés Montrer linsuffisance des minimas sociaux pour vivre dignement Montrer linsuffisance des minimas sociaux pour vivre dignement

10 10 Importance de la question de lendettement Importance de la question de lendettement – lié à incapacité épargner pour faire face aux imprévus – mise en évidence de 3 types de dettes liées à des droits fondamentaux Éducation : poids des frais scolaires Éducation : poids des frais scolaires Santé : poids des frais dhospitalisation Santé : poids des frais dhospitalisation Logement : loyers et services (eau, gaz et électricité) Logement : loyers et services (eau, gaz et électricité) « reste à vivre » : que reste-t-il dans le budget dun ménage pauvre une fois que toutes les dépenses liées à des besoins fondamentaux ont été effectuées ? « reste à vivre » : que reste-t-il dans le budget dun ménage pauvre une fois que toutes les dépenses liées à des besoins fondamentaux ont été effectuées ? Problème de lexclusion bancaire Problème de lexclusion bancaire

11 11 2. Travail et emploi perte de lemploi et emploi de faible qualité sont principaux facteurs menant et/ou maintenant les gens dans la pauvreté perte de lemploi et emploi de faible qualité sont principaux facteurs menant et/ou maintenant les gens dans la pauvreté Ne surtout pas limiter la lutte contre la pauvreté à la question de lemploi Ne surtout pas limiter la lutte contre la pauvreté à la question de lemploi Nécessité dune approche dynamique de lemploi en termes de parcours individuels au cours du temps Nécessité dune approche dynamique de lemploi en termes de parcours individuels au cours du temps Compléter approche classique en termes de taux demploi et de chômage par dautres indicateurs (taux emploi ETP, ménages (pauvres) sans emploi, taux de sous-emploi et réserve de main dœuvre, incorporer catégories individus exclus des statistiques chômage) Compléter approche classique en termes de taux demploi et de chômage par dautres indicateurs (taux emploi ETP, ménages (pauvres) sans emploi, taux de sous-emploi et réserve de main dœuvre, incorporer catégories individus exclus des statistiques chômage)

12 12 Détermination de 6 critères dun emploi « stable » (de qualité) à prendre en compte pour évaluer les emplois Détermination de 6 critères dun emploi « stable » (de qualité) à prendre en compte pour évaluer les emplois 1.Existence dun contrat clair qui fixe droits et obligations 2.Contrat donne accès à intégralité protection sociale et droits des travailleurs 3.Rémunération convenable 4.Emploi doit être autant que possible garanti dans le temps 5.Emploi doit être choisi par la personne et non imposé 6.Tenir compte des nombreux obstacles à lemploi – parcours éducatif (enseignement spécial), – prendre en compte et valoriser compétences réelles, – coût du travail (transports, garde enfants,habillement,…), – accompagner les plus vulnérables dans le retour à lemploi, – effets pervers des emplois subsidiés quand on nest pas dans conditions

13 13 3. Mise en œuvre des droits En partant dexpériences vécues laccent a été mis sur les difficultés dans la mise en œuvre des droits fondamentaux plutôt que sur ceux-ci directement En partant dexpériences vécues laccent a été mis sur les difficultés dans la mise en œuvre des droits fondamentaux plutôt que sur ceux-ci directement Point de départ : étapes du parcours à effectuer pour mettre son droit en œuvre (information, demande, recours, perte du droit, accompagnement) Point de départ : étapes du parcours à effectuer pour mettre son droit en œuvre (information, demande, recours, perte du droit, accompagnement) Recommandations Recommandations –Étude qualitative pour évaluer les diverses étapes de mise en œuvre des droits –Évaluer les effets des mesures daccompagnement (contribuent-elles à lobtention du droit, à donner plus autonomie aux personnes ?) –Déterminer les cas où solidarité et mise en œuvre du droit rentrent en conflit

14 14 4. Sentiments humains Thème important bien que quasi impossible à quantifier Thème important bien que quasi impossible à quantifier Sentiments évoqués : découragement, honte, besoin de respect, peur/angoisse, se battre pour soi et sa famille Sentiments évoqués : découragement, honte, besoin de respect, peur/angoisse, se battre pour soi et sa famille Sujet difficile à évoquer car délicat et souvent douloureux Sujet difficile à évoquer car délicat et souvent douloureux Nécessaire pour mieux comprendre ce que vivent les personnes pauvres et en raison de la place que ces sentiments occupent dans la vie quotidienne Nécessaire pour mieux comprendre ce que vivent les personnes pauvres et en raison de la place que ces sentiments occupent dans la vie quotidienne Ces divers sentiments ne sont pas en soi caractéristiques de la pauvreté, ce qui lest cest laccumulation, linter- relation de ces divers sentiments entre eux et leur intensité Ces divers sentiments ne sont pas en soi caractéristiques de la pauvreté, ce qui lest cest laccumulation, linter- relation de ces divers sentiments entre eux et leur intensité Rejet général du groupe des tentatives didentifier ces sentiments à laide denquêtes ou autres méthodes, surtout si on veut les relier avec la question de la pauvreté Rejet général du groupe des tentatives didentifier ces sentiments à laide denquêtes ou autres méthodes, surtout si on veut les relier avec la question de la pauvreté

15 15 Réflexions générales transversales Créer un « groupe de vigilance » où sont représentés tous les acteurs pour analyser, commenter et critiquer les chiffres sur la pauvreté tels quils sont utilisés Créer un « groupe de vigilance » où sont représentés tous les acteurs pour analyser, commenter et critiquer les chiffres sur la pauvreté tels quils sont utilisés Tenir compte de laccumulation des divers domaines pour les personnes pauvres et non les envisager comme des dimensions juxtaposées Tenir compte de laccumulation des divers domaines pour les personnes pauvres et non les envisager comme des dimensions juxtaposées Nécessité daborder la pauvreté dans des termes qui rendent compte des limitations aux droits et la liberté des individus (capacité de faire des choix, bâtir des projets pour soi ou sa famille, orienter sa vie) Nécessité daborder la pauvreté dans des termes qui rendent compte des limitations aux droits et la liberté des individus (capacité de faire des choix, bâtir des projets pour soi ou sa famille, orienter sa vie)

16 16 Quels apports du projet ? Recommandations reprises dans divers autres groupes : Recommandations reprises dans divers autres groupes : –Rapport bisannuel service lutte pauvreté –Groupe indicateurs fédéral À titre individuel À titre individuel

17 17 Rapport complet (FR-NL) téléchargeable Rapport complet (FR-NL) téléchargeable


Télécharger ppt "1 Définir des indicateurs de pauvreté en participation avec les personnes pauvres : Le projet Recherche - Action - Formation Ramón Peña Casas Observatoire."

Présentations similaires


Annonces Google