La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L intimidation et votre enfant Atelier présenté par Brigitte Brideau-Rousselle et Lucie Michaud Service de psychologie, District 09.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L intimidation et votre enfant Atelier présenté par Brigitte Brideau-Rousselle et Lucie Michaud Service de psychologie, District 09."— Transcription de la présentation:

1 L intimidation et votre enfant Atelier présenté par Brigitte Brideau-Rousselle et Lucie Michaud Service de psychologie, District 09

2 Plan Définition Conséquences Vidéo Comment savoir si votre enfant est victime? Que faire si votre enfant est victime? Comment savoir si votre enfant intimide? Que faire si votre enfant intimide? Et si rien ne fonctionne? Conclusion

3 Définition et caractéristiques à retenir

4 Définition «Il y a intimidation quand une ou plusieurs personnes ont du plaisir à utiliser le pouvoir pour maltraiter de façon répétitive et constante une ou plusieurs personnes. » William Voors, 2003

5 Caractéristiques à retenir Rapport de force sur la victime (physiquement, verbalement ou socialement). Caractère répétitif, régulier et pour les mêmes raisons. Affaiblissement constant de lestime de soi. Survient dans des endroits où il y a moins de surveillance.

6 Caractéristiques à retenir Il doit y avoir une différence entre les émotions ressenties des deux parties. La menace peut parfois passer inaperçue. Il ny a pas nécessairement de gestes d agression. –Intimidation physique –Intimidation verbale –Intimidation relationnelle –Intimidation et l humour Acte criminel (voir Article 423)

7 Conséquences.

8 Conséquences pour la personne qui subit l intimidation Problèmes personnels (dépression, isolement, perte de confiance en soi, anxiété, risque suicidaire…) è Ces problèmes dordre émotionnel ne cessent pas toujours pendant lenfance; ils peuvent se poursuivre et avoir un effet sur la personne adulte. Problèmes interpersonnels (timidité, pensées de vengeance, inconfort dans rencontres sociales…)

9 Conséquences pour la personne qui subit l intimidation Problèmes académiques ( difficultés de concentration, baisse dans les résultats scolaires, absentéisme, décrochage scolaire…) (10% des décrocheurs scolaires au secondaire rapportent qu ils ne sont pas retournés à l école par crainte d être harcelés ou agressés) Problèmes dabus de substance ( consommer afin d être acceptés, pour échapper à leur souffrance…)

10 Conséquences pour la personne qui intimide Problèmes personnels: (perception erronée des intentions hostiles des autres, colère, dépression, impulsivité... mais peu conscient) Problèmes interpersonnels: (perçoit des intentions hostiles, difficulté à gérer la colère, manque dempathie, peu de remords, faible estime de soi) Problèmes académiques, professionnels et légaux: (attitude négative envers les études, à risque de décrochage scolaire, plus faible revenu, davantage impliqué dans le vandalisme, les bagarres, les vols, les abus dalcool)

11 Présentation du vidéo.

12 Comment savoir si votre enfant est victime dintimidation?.

13 Soyez vigilants pour les signes suivants… Tout changement dans son comportement normal. Peu d enthousiasme pour aller à l école ou pour participer à des activités scolaires en groupe. Baisse inexplicable des résultats scolaires. Vêtements déchirés. Maux de tête, destomac ou autres maladies inexplicables.

14 Soyez vigilants pour les signes suivants… Réveils fréquents, périodes de sommeil prolongées ou autres changements dans les habitudes de sommeil. Évitement des pairs et des activités sociales à l école. Évitement de la cafétéria ou de la cour de récréation de l école. Évitement des activités parascolaires.

15 Soyez vigilants pour les signes suivants… Comportement triste et déprimé. Perte dintérêt pour des activités quil aimait. Réticence à se rendre ou à revenir de l école à pied. Hésitation à parler de ce qui se passe à l école.

16 Comment juger de la gravité d un comportement d intimidation Se situe sur un continuum, de léger à sévère. L interprétation est fondée sur: L acte lui-même (voir tableau). La gravité des torts causés. La fréquence et la durée. La nature de l intention. La force du pouvoir dominateur de celui qui fait de l intimidation.

17 Comment juger de la gravité d un comportement d intimidation La plus ou moins grande incapacité de l enfant «victime» à se défendre. Létendue des actes d intimidation de l agresseur. è Le degré de risque du comportement d intimidation servira de guide pour décider du niveau d intervention (Intervenir directement ou indirectement? Contacter lenseignant? La direction de lécole? La police? Autres?)

18 Qui sont les cibles? Les cibles passives: Les enfants gênés. Les enfants traumatisés. Les enfants physiquement faibles ou petits. Les cibles qui provoquent: Les enfants qui recherchent l attention. Les enfants qui recherchent l excitation. Les enfants qui recherchent la vengeance.

19 Que faire si votre enfant est victime dintimidation?.

20 À ne PAS faire: Ne riez pas et ne prenez pas à la légère ce que votre enfant vous dit. Ne pas régler le problème à sa place. Ne critiquez pas la manière dont il sy est pris jusquà présent. Ne pas donner toute la place à vos émotions au point dignorer celles de votre enfant. Ne pas envenimer davantage la situation. Ne pas agir trop vite et sous leffet de la colère. Nexprimez pas dagressivité!

21 À ne PAS faire (suite) Ne dénigrez pas lenfant qui intimide et ne lui accolez pas détiquettes. Attention à la surprotection! –Gage damour et de bonnes intentions –Lui donne le message quil est incapable –Amène lenfant à se sentir anxieux, insécure et faible.

22 À faire: 1. Écoutez –Parlez à votre enfant et encouragez-le à souvrir. –Prêtez-lui une oreille respectueuse, regardez-le dans les yeux, faites de lécoute active. –Restez calme. –Soutenez-le.

23 À faire (suite): 2. Valorisez –Accueillez ses émotions (tristesse, peur, colère…). -Reconnaissez quelles sont valables même si la façon de gérer ses sentiments ou de régler le problème est inappropriée. -Affirmez clairement que personne na le droit de maltraiter un autre individu, que lintimidateur a tort. –Reconnaissez quil faut beaucoup de courage pour en parler.

24 À faire (suite): 3. Aidez-le à trouver des solutions possibles –Donnez-lui votre amour inconditionnel et la confiance dans ses talents. –Analogie de la colère et lessence. –Il peut être utile de partager un cas dintimidation dont vous étiez la cible et dont vous vous êtes sorti avec succès. –Faire un remue-méninges, félicitez-le pour son ingéniosité. Éliminer celles qui pourraient envenimer la situation.

25 À faire (suite) –Assurez-vous de bien saisir jusquoù votre enfant désire que vous vous impliquiez directement. –Sil nest pas en danger de dommages physiques ou émotifs importants, respectez son désir. –Enseignez-lui des techniques efficaces et non violentes. –Si vous croyez quil a provoqué, posez-lui des questions.

26 Banque didées Parler à une autre personne comme si lintimidateur nétait même pas là. Si une enfant te demande de lui donner ton argent ou tes biens, fais-le puis rapporte- le. La prudence avant tout. Sois daccord avec lintimidateur. Dis « Tu as raison » et éloigne-toi. Sil le faut, évite lenfant qui intimide. Prend un chemin différent. Évite certains endroits.

27 Banque didées (suite) Encourage-toi. Dis-toi: « Je sais que ce que tu dis nest pas vrai. Jaime qui je suis » La bataille nest pas une solution. Si tu es en danger physiquement, demande laide dun adulte. Noublie pas: Lenfant qui intimide cherche à obtenir une réaction. Si tu peux apprendre à agir comme sil ne te dérangeait pas, il cessera probablement de tintimider.

28 Habiletés pour la victime Enseigner des habiletés à la victime, comme: L affirmation de soi: posture, démarche, contact visuel. Message en « je ». Communication directe, honnête, respectueuse et non provocatrice. Même si l autre n écoute pas, on se sent mieux. L estime de soi, le doute, la peur de la critique: Louanger pour des succès et des comportements précis.

29 Habiletés pour la victime Encourager une attitude positive et optimiste (ne pas la laisser se déprécier). Importance de dénoncer (voir le tableau). Comment se faire des amis… entouré, on a moins de chance d être intimidé. Rester à une bonne distance (environ 2 mètres). Éviter tout contact physique. Parler à l intimidateur quand il n y a pas d auditoire.

30 Habiletés pour la victime Parfois s affirmer n est pas un choix sage: –Quand il est menacé de violence physique. –Quand il fait face à un groupe. –Quand il ne se sent pas en sécurité. Dans de tels cas, il vaut mieux –Demander l aide d un adulte. –Utiliser une manœuvre de distraction. –Séloigner de la situation. –Crier, attirer l attention.

31 Aider les cibles provocatrices Identifier les comportements qui poussent lenfant qui intimide à réagir. Identifier pourquoi la cible provoque.

32 Aider les cibles provocatrices Recherchent lattention Recherchent lexcitation Recherchent la vengeance Une façon de se faire des amis. Une façon de créer de lagitation. Une façon de rendre furieux lenfant qui intimide. Une façon dêtre « cool » ou populaire. Une façon de samuser. Une façon de se venger (de linstigateur, des spectateurs ou des adultes qui nont pas agi).

33 Aider les cibles provocatrices Celles qui recherchent de lattention –Besoin dapprendre de bonnes façons de combler leur besoin dêtre reconnues. –Besoin de se sentir bien dans sa peau. –Besoin de se sentir fort dune manière acceptable socialement. –Besoin de découvrir et utiliser ses forces et intérêts cachés.

34 Aider les cibles provocatrices Celles qui recherchent de lexcitation –Besoin didentifier les conséquences probables de leurs actions. –Besoin de faire des choix intelligents avant dagir. –Besoin de trouver dautres stimulants et plaisirs qui soient productifs et sans conséquences. –Vérifier si DA/H.

35 Aider les cibles provocatrices Celles qui recherchent la vengeance: –Se sentent aliénées, incomprises et en colère. Elles ont donc besoin quon les écoute sérieusement et quon les aide à prendre les mesures nécessaires pour que cesse lintimidation. –Sont souvent déprimées ou elles ont dautres troubles émotionnels, qui entravent leur capacité de raisonner. Elles ont donc besoin de soins psychiatriques.

36 Comment savoir si votre enfant intimide?

37 Modes de réaction dans une situation d intimidation A- L intimidateur B- L intimidateur passif (homme de main) C- L intimidateur passif (supporteur) D- Supporteur passif (potentiel intimidateur) E- Badaud F- Défenseur possible G- Défenseur de la victime H- Victime

38 Soyez vigilants pour les signes suivants... Un enfant pourrait avoir un problème dintimidation si: il aime rabaisser les autres; il ne semble pas ressentir de remords après avoir blessé les sentiments des autres; il ne respecte pas lautorité; il est fasciné par le néo-nazisme ou la suprématie raciale; il ne respecte pas les gens de lautre sexe; il blague sur le viol ou les autres formes de violence contre les femmes;

39 Soyez vigilants pour les signes suivants... il aime se battre; il croit que tout doit être fait à sa manière; il refuse dadmettre ses erreurs; il lui arrive souvent de mentir pour se sortir de lembarras; il croit que les règles sont stupides; il fait délibérément souffrir les animaux;

40 Soyez vigilants pour les signes suivants... il a de la difficulté à faire confiance aux autres; il ne veut pas admettre lorsquil a peur; il a recours à la colère pour arriver à ses fins; il adopte une attitude de supériorité face aux autres enfants.

41 Difficultés fréquemment retrouvées chez les familles des enfants qui intimident Les relations parentales sont tendues. Il y a peu de supervision parentale. Les parents ont recours à une discipline peu efficace. Les enfants voient et entendent plus de violence.

42 Que faire si votre enfant intimide?

43 Enseignez à votre enfant à se soucier des autres Comment développer lempathie chez lenfant: olui demander comment il se sent; olui donner de lamour inconditionnel; osattarder sur ses ressemblances avec les autres; orefuser de raconter ou de rire des blagues cruelles ou humiliantes; ose prêter à des gestes de bonté simples et délibérés; oappliquer la Règle dOr... traitez les autres comme vous aimeriez être traité.

44 Que faire si votre enfant intimide? Apprenez à votre enfant à être un conciliateur Comment arriver à trouver des solutions non violentes afin de résoudre un conflit: oappliquer une discipline respectueuse et non physique (conséquences logiques au lieu des punitions); outiliser des mots apaisants (merci... japprécie cela... je taime... je mexcuse... je te pardonne...) Apprenez à votre enfant à changer certaines façons de penser Pensées correctes vs pensées incorrectes (tableau).

45 Que faire si votre enfant intimide? Apprenez à votre enfant à être responsable Assumer ses choix et les résultats qui en découlent. Ne pas chercher dexcuses. Ne pas essayer de se soustraire de ses obligations. oavoir une attitude positive face à son rôle de parent; oagir comme un modèle dhonnêteté; oexercer une bonne surveillance; odécider avec lui des tâches appropriées à son âge; ocollaborer et soutenir lécole ainsi que lautre parent de lenfant; oadmettre ses erreurs; oréparation.

46 Que faire si votre enfant intimide? Aidez votre enfant à gérer la colère Lui donner lexemple dune bonne gestion de la colère à la maison. Lui apprendre comment communiquer ses besoins de sorte à ce que les autres lécoutent. Nous devons examiner nos croyances et notre gestion de la colère en tant que parents. oRien de répréhensible dans la colère; toutefois elle peut être une émotion difficile à gérer. oCest la mauvaise gestion de la colère qui peut amener des enfants à faire du mal aux autres ou à eux-mêmes.

47 Que faire si votre enfant intimide? oIl est possible de contrôler la colère: apprendre à reconnaître nos signes avant- coureurs dun accès de colère (au lieu de les ignorer); ce nest pas une question de volonté ou dinstinct, mais plutôt dhabiletés; importance du travail, de la détermination et de la pratique; voir la colère comme sur un continuum (de lagacement, à la colère, jusquà la rage); apprendre à reconnaître les sentiments qui précèdent ou accompagnent la colère nous permet de lidentifier pendant quon peut encore la contrôler.

48 Que faire si votre enfant intimide? oLa colère dun parent est excessive et sexprime de façon inappropriée quand un parent: Engueule un enfant; frappe un enfant; lance un objet à un enfant; menace un enfant de lui faire mal physiquement; traite de tous les noms ou insulte lenfant en faisant référence à ses points faibles; tente de faire peur à un enfant; crie à tue-tête après un enfant. Si vous êtes tenté dagir de la sorte, retirez- vous de la situation, et faites une pause sans attendre!

49 Que faire si votre enfant intimide? oComment la colère excessive des parents affecte les enfants: les enfants peuvent devenir moins coopératifs; les enfants peuvent devenir en colère et chercher la vengeance de façon inappropriée; les enfants peuvent devenir craintifs; les enfants peuvent se sentir honteux. oComment changer la façon dont vous gérez votre colère: sachez quand vous êtes en colère (être attentif aux indices physiques); faites une pause (en trois étapes: arrêtez… réfléchissez… respirez à fond); avoir recours à des pensées positives (voir Voors, 2003).

50 Que faire si votre enfant intimide? oQuelques bons conseils pour aider les enfants à gérer la colère: ne pas nier la colère de lenfant; fixer des règles claires pour exprimer la colère. apprenez à vos enfants à ne jamais lancer des objets aux autres ou crier des insultes; apprenez à vos enfants la différence entre la peur et le respect; pensez aux conséquences.

51 Et si rien ne fonctionne?

52 Vous avez tenté daider vote enfant en travaillant avec lui des techniques pour saffirmer, se faire des amis et avoir une bonne estime de soi et il est toujours la cible dintimidation… Vous avez tenté daider votre enfant en travaillant avec lui des techniques pour être empathique, résoudre des conflits et gérer sa colère et il continue toujours à intimider les autres…

53 Et si rien ne fonctionne? Les solutions suivantes sont à considérer: Communiquer avec lécole pour participer à lélaboration dune solution: obtenir le plus de renseignements possibles sur lintimidation; rencontrer la direction de lécole et coordonner un plan daction qui mettra fin à lintimidation.

54 Et si rien ne fonctionne? Demander laide des services à votre disposition: lorsque les symptômes sont assez sérieux pour nuire au fonctionnement quotidien de votre enfant. des services sont disponibles dans les écoles (psychologie et travail social). des services sont disponibles à lextérieur des écoles (Centre de santé mentale, Services à la Famille, etc.). Ligne parents: Jeunesse Jécoute: Communiquer avec la police: Dans les cas plus graves dintimidation.

55 Conclusion « Nous pouvons aider nos enfants à traverser les rives houleuses de lenfance en apprenant aux cibles et aux instigateurs de lintimidation à reconnaître leur propre valeur en tant que personne unique. Cest seulement à ce moment quils pourront naviguer sur les mers de lâge adulte sans être retenus par lancre des souffrances de lenfance » Voors (2003)

56 Références AQPS Dossier Intimidation: L Intimidation c est pas drôle, Ne reste pas seul, va en parler. (15e colloque-octobre 2003). AQPS(Association québécoise des psychologues scolaires) L intimidation, c est aussi notre affaire! L intimidation… deux sons de cloche. Atelier de formation du Centre de prévention de la violence familiale de Kent. Ministry of Education, British Columbia. Pleins feux sur l intimidation: programme de prévention à l intention des écoles élémentaires. Adresse web:

57 Références (suite) Olweus, D. (1999). Violences entre élèves, harcèlements et brutalités. Les faits, les solutions. Collection Pédagogies recherche. Paris: ESF éditeur. Robichaud Maria G. R. Lenfant souffre-douleur., Lintimidation à lécole, (2003)Les Éditions de lHomme Voors, William (2003). L intimidation, Changer le cours de la vie de votre enfant, Montréal:Sciences et culture.

58 Merci de votre attention!


Télécharger ppt "L intimidation et votre enfant Atelier présenté par Brigitte Brideau-Rousselle et Lucie Michaud Service de psychologie, District 09."

Présentations similaires


Annonces Google