La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D. Degallaix 06/12/2010 Coqueluche en Ehpad Journée de formation à laide aux investigations épidémiologiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D. Degallaix 06/12/2010 Coqueluche en Ehpad Journée de formation à laide aux investigations épidémiologiques."— Transcription de la présentation:

1 D. Degallaix 06/12/2010 Coqueluche en Ehpad Journée de formation à laide aux investigations épidémiologiques

2 D. Degallaix 06/12/2010 Circonstances de lalerte Le 25/08/09, lEOH est prévenue par la cadre de santé de lEHPAD dun cas de coqueluche confirmée sérologiquement chez une ASH. Information du service « santé au travail » Information du service « santé au travail » Médecin du service, cadre de santé Médecin du service, cadre de santé Epidémie en ville (crèche) Epidémie en ville (crèche)

3 D. Degallaix 06/12/2010 Description du premier cas S1 toux depuis début juillet 10/07: antibiothérapie/ 7J pas damélioration traitement pour suspicion dasthme par son généraliste. 24/08: sérologie +/coqueluche antibiothérapie/macrolide. antibiothérapie/macrolide. 25/08: EOH informée Difficultés de diagnostic?

4 D. Degallaix 06/12/2010 La coqueluche BG-: Bordetella pertussis et parapertussis Réservoir: Humain Durée dincubation: 10j (7 à 21j) Contagiosité: 10 à 21j /signes cliniques 5j/Clarithromycine, 3j/Azithromycine 5j/Clarithromycine, 3j/Azithromycine Transmission type gouttelettes Durée des signes cliniques: moyen 49j Tt adulte: Azithromycine 500mgx1/j pdt 3j Clarithromycine 500mgx2/j pdt 7j Clarithromycine 500mgx2/j pdt 7j I rénale sévère 250mgx2/j 7j I rénale sévère 250mgx2/j 7j Si intolérance aux macrolides: Cotrimoxazole Si intolérance aux macrolides: Cotrimoxazole 320mg/j en 2 prises 14j 320mg/j en 2 prises 14j

5 D. Degallaix 06/12/2010 Diagnostic clinique Infection peu ou pas fébrile Toux quinteuse persistante Aggravation nocturne Chez ladulte: toux banale « le chant du coq » peut être absent chez le NN, ladulte et les sujets anciennement vaccinés Risques/NN non vacciné de -3 mois /âgé fragilisé (bpco, asthme…) /âgé fragilisé (bpco, asthme…) /immunodéprimé /immunodéprimé ?/toux spasmodique sans cause et de + de 7j? ?/toux spasmodique sans cause et de + de 7j?

6 D. Degallaix 06/12/2010 Coqueluche: immunité naturelle: protection ans vaccinale: protection 6-8 ans Protection vaccinale: -16mois/3 doses +16mois/dernière dose -5ans +16mois/dernière dose -5ans Revaccination vers 25 ans projet de maternité (parents & grands parents…) projet de maternité (parents & grands parents…) Pas rappel vaccinal= Adulte non protégé

7 D. Degallaix 06/12/2010 Suites de lalerte du 25/08 Le 26/08/09: 2ème ASH/sérologie + Suspicion chez une patiente Suspicion chez une patiente même lieu: maison de cure n°3 même lieu: maison de cure n°3 Contact avec la DDASS Contact avec la DDASS Information président du CLIN et Directeur Information président du CLIN et Directeur Le 28/08/09: confirmation sérologique pour la patiente patiente Déclaration DDASS et CCLIN Déclaration DDASS et CCLIN Cas suspects (/clinique) confirmés par sérologie

8 D. Degallaix 06/12/2010 Diagnostic biologique Toux de – 20j: Toux de – 20j: Référence=PCR/ prlvmt naso-pharyngé Référence=PCR/ prlvmt naso-pharyngé + dans les 3 1ères semaines + dans les 3 1ères semaines traumatisante pour le patient traumatisante pour le patient couteuse (non remboursée…) couteuse (non remboursée…) Toux de + 20j: Toux de + 20j: La sérologie: La sérologie: intérêt 3 semaines après signes intérêt 3 semaines après signes pas de vaccination depuis 3 ans pas de vaccination depuis 3 ans Ac antitoxine/ infection en cours Ac anti Adénylcyclase/séquelle vaccinale interprétation difficile: refaire 3 sem après interprétation difficile: refaire 3 sem après Hyperlymphocytose? Non retrouvée Hyperlymphocytose? Non retrouvée

9 D. Degallaix 06/12/2010 prévention de diffusion de la coqueluche prévention de diffusion de la coqueluche MASQUE chirurgical +++ Pour les patients (5j), les visiteurs et les soignants Pour les patients (5j), les visiteurs et les soignantsFHA Si signes cliniques ORL/Pulmonaire Si signes cliniques ORL/Pulmonaire BILAN SANGUIN - NF CRP BILAN SANGUIN - NF CRP - SEROLOGIE à 3 SEM - SEROLOGIE à 3 SEM antibiothérapie: Clarithromycine 500mgx2/J pdt 7j antibiothérapie: Clarithromycine 500mgx2/J pdt 7j (IR sévère 250mgx 2/J) (IR sévère 250mgx 2/J) ANTIBIOPROPHYLAXIE pour les sujets à risque ( immunodéprimés, dénutris, insuffisants respiratoires) ( immunodéprimés, dénutris, insuffisants respiratoires) traitement identique/ antibiothérapie traitement identique/ antibiothérapie

10 D. Degallaix 06/12/2010 Mesures collectives Limitation des visites Arrêt des animations collectives Repas en chambre pour les malades Circulation des malades masqués

11 D. Degallaix 06/12/2010 information Affiche à lattention des visiteurs Conduite à tenir diffusée dans les postes de soins Réunion dinformation pour les soignants avec médecin responsable, cadre de santé et praticien hygiéniste rappel des précautions standard et gouttelettes, bon usage du masque… rappel des précautions standard et gouttelettes, bon usage du masque…

12 D. Degallaix 06/12/2010 Calendrier/contagiosité (5 1ers cas) cas10/0730/0720/0810/09 S1 P1 P2 S2 P3 15/09 15/09 25/0810/0730/0720/0810/09S1 P1 P2 S2 P3 15/09 15/09 alerte

13 D. Degallaix 06/12/2010 Évolution du nombre de nouveaux cas confirmés

14 D. Degallaix 06/12/2010 EPIDEMIE de COQUELUCHE secteur CURE 1 et 3 touchés 20 cas/patients 2 cas/soignants UN CAS REFUTE/patient 40 résidents traités curatif & prophylactique Levées des mesures collectives 1 mois après la date dapparition des signes cliniques du dernier cas confirmé Problème de léviction dans un contexte de manque de personnel

15 D. Degallaix 06/12/2010 SECTEUR EHPAD 48 RESIDENTS JEAN DEVAUX 120 RESIDENTS CURE 3 SECTEURS 42 RESIDENTS COLOMBE 2 SECTEUR FERME

16 D. Degallaix 06/12/2010 prévention Santé au travail: mise à jour de la vaccination des soignants dans les secteurs pédiatrie, maternité et gériatrie ou si projet de maternité (parents & grands parents) Vaccination des résidents Vigilance/ toux persistante Traitement précoce intérêt azithromycine: éviction limitée à 3j administration simplifiée administration simplifiée

17 D. Degallaix 06/12/2010 MESURES POUR LA PREVENTION ET LA MAITRISE DE LA DIFFUSION DE LA COQUELUCHE EN EHPAD CCLIN Sud-Est / ARLIN / CIRE / Tutelles / Conseil général / Professionnels dEHPAD Mars 2009

18 D. Degallaix 06/12/2010

19

20 REALISATION D'UNE ASPIRATION NASOPHARYNGEE OU DUN PRELEVEMENT PHARYNGE POUR LE DIAGNOSTIC DE LA COQUELUCHE

21 D. Degallaix 06/12/2010 Sil nest pas possible de réaliser une aspiration nasopharyngée ou si celle –ci est refusée par le patient, un écouvillonnage peut le remplacer. Seuls les écouvillons en DACRON peuvent être utilisés

22 D. Degallaix 06/12/2010

23 Acheminement des échantillons biologiques au laboratoire à température ambiante 2 à 3h/ laboratoire apte à faire la culture 24h/ laboratoire apte à faire une PCR en temps réel Les laboratoires aptes à réaliser ces examens sont listés sur le site web du CNR « bordetelles » ordet-index.html

24 D. Degallaix 06/12/2010 bibliographie « investigation de cas de coqueluche » « Rapport relatif à la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche » HCSP- 09/2008 « CAT devant un ou plusieurs cas de coqueluche en ETS » CCLIN SUD-EST-07/2009 « cas groupés de coqueluche dans une maison de retraite en gironde » INVS- collection « maladie infectieuse »- 09/2007 « coqueluche: indication de lantibiothérapie » info-antibio n°10- SPILF-11/2010 info-antibio n°10- SPILF-11/2010


Télécharger ppt "D. Degallaix 06/12/2010 Coqueluche en Ehpad Journée de formation à laide aux investigations épidémiologiques."

Présentations similaires


Annonces Google