La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur."— Transcription de la présentation:

1 Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur : Pascal MARTIN Psychosociologie des organisations 1

2 Séance 3 Personnalité et valeurs 2

3 Personnalité 1. Quest-ce que la personnalité ? C'est en 1931 que Kurt Lewin pose l'équation suivante : le comportement (B) est une fonction (ƒ) de la personnalité (P) et de l'environnement (E), soit de manière formalisée : B=ƒ(P,E) 3

4 Personnalité Personnalité Quest-ce que la personnalité ? Définition de la personnalité : 1.1. Définition de la personnalité : L'étymologie permet de mieux en appréhender le sens : Persona, terme latin dérivé de l'étrusque, désigne le masque de théâtre antique grec, qui était l'interface entre l'acteur, son rôle, et le public La personnalité se définit comme le résultat, chez un sujet donné, de lintégration dynamique des composantes cognitives, pulsionnelles et émotionnelles Lagencement de ces différents facteurs constitue les traits de personnalité, à savoir les modalités relationnelles de la personne, sa façon de percevoir le monde et de se penser dans son environnement 4

5 La personnalité dépend de… Tendances héréditaires et constitutionnelles Influence de la famille, du milieu, de léducation, de la culture Fait davoir subi des épreuves et éprouvé des difficultés Réussites et échecs Exercice dun métier Conformisme imposé par des groupes religieux ou professionnels etc… 5

6 Les bases fondamentales de la personnalité Lunité : se comporte et réagit comme un tout cohérent Lidentité: continuité ou consistance de la personne dans le temps La vitalité: dynamisme, vigueur, énergie que la personne déploie dans ses activités La conscience de soi: capacité de la personne à percevoir dune manière réaliste et à se représenter correctement à la fois sa vie intérieure et le monde extérieur Les rapports avec le milieu ambiant: capacité de déterminer ses possibilités et ses limites et de régler ses comportements sur les circonstances 6

7 Personnalité Quest-ce que la personnalité ? - Lunité fonctionnelle intégrative que constitue la personnalité présente deux autres caractéristiques : elle est à la fois stable : (la personnalité contribue à la permanence de lindividu) et unique (elle rend le sujet reconnaissable, distinct de tous les autres) -Un ensemble de caractéristiques affectives, émotionnelles et dynamiques relativement stables et générales de la manière dêtre dune personne dans sa façon de réagir aux situations dans lesquelles elle se trouve (Bloch et al., 2002) 7

8 Personnalité Étudier la personnalité, cest : - Etudier ce quest la personne, ici et maintenant (being) - Et, ce quelle est en train de devenir (becoming) 8

9 Personnalité 1.2. La mesure de la personnalité Pourquoi mesure-t-on la personnalité ? En quoi est-elle utile pour les managers et les organisations ? Les tests de personnalité sont utiles pour décider des attributions de chacun Les managers peuvent ainsi prévoir quelle personne est la mieux adaptée à un poste donné On comprend mieux les personnes sous notre responsabilité et leur comportement au travail 9

10 Personnalité 1.3. Quels sont les facteurs déterminants de la personnalité ? Inné ou acquis ? La personnalité apparait comme le résultat des deux influences : LHérédité et lEnvironnement 10

11 Personnalité La personnalité dun adulte est façonnée à la fois par son hérédité et son environnement : -Lhérédité : lapport parental (biologiques, physiologiques et psychologiques). Les études sur les jumeaux montrent linfluence des facteurs génétiques (Illies R., Arvey R. D. et Bouchard T. J., 2006) 11

12 Personnalité -Lenvironnement : Plusieurs facteurs environnementaux influencent notre personnalité : la culture dans laquelle lindividu est baigné léducation que lindividu reçoit les normes en vigueur au sein de la famille, des amis, des groupes sociaux, … 12

13 Personnalité 1.4. Les traits de personnalité Quest-ce quun trait de personnalité ? Trait de personnalité = Caractéristique constante et stable du comportement dun individu Il existe différents outils pour identifier et classifier les traits de personnalité qui sont déterminants dans le comportement dun individu au travail. Nous en retiendrons 2 qui sont largement reconnus tant sur un plan scientifique que professionnel : Indicateur typologique de Myers-Briggs (MBTI) Le modèle des Big Five 13

14 Comment décrire la personnalité? Traits –Dimensions de la personnalité indépendants qui servent essentiellement à décrire et à prédire des comportements typiques –Ne permet pas de comprendre la dynamique ni les processus psychologiques Types –Combinaison unique dattributs –Censés déterminer certaines tendances personnelles et des réactions typiques –Permet de mieux comprendre la dynamique et les processus Traits et Types

15 Traits de personnalité Exemples de traits : –extraverti –altruisme –sensible –indépendant –impulsif –sociable –anxieux 15

16 Conséquences possibles si le type psychologique nest pas reconnu Oblige la personne à faire des activités moins satisfaisantes pour elle Déforme son type psychologique véritable (deviendra habile à exercer des fonctions pour lesquelles a un intérêt partagé) Rend la personne vulnérable à des problèmes dadaptation 16

17 Personnalité Indicateur typologique de Myers-Briggs (MBTI) Cet outil est le plus utilisé au monde. Il est fiable et valide Il a été élaboré dans les années 1940 par Katherine Briggs et Isabel Myers Cest un questionnaire composé de 100 questions basées sur ce que ressentent ou font habituellement les personnes dans des situations diverses 17

18 Personnalité Le MBTI fait émerger 4 dimensions dominantes de la personnalité, définies par une caractéristique et son contraire: Extraversion (E) versus Introversion (I) Sensation (S) versus Intuition (N) Pensée (T) versus Sentiment (F) Jugement (J) versus Perception (P) 18

19 16 types psychologiques de Myers-Briggs 19

20 Personnalité On peut ainsi extraire 16 types de personnalité avec les combinaisons Par exemple : lIndividu de type INTJ est un visionnaire. Il est original et mène ses propres idées et desseins avec un grand dynamisme. Il est sceptique, critique, indépendant, déterminé et souvent obstiné lIndividu de type ESTJ est un organisateur patenté. Il est réaliste, logique, analytique et décidé et a un don naturel pour les affaires ou la mécanique. Il aime organiser et gérer des activités 20

21 lIndividu de type ENTP excelle à conceptualiser. Il est innovateur, individualiste, polyvalent et attiré par les idées entrepreneuriales. Il dispose de grandes ressources pour résoudre des problèmes difficiles mais se lasse des activités routinières Apple, FedEx, Honda, Microsoft, Sony ont recruté des hommes daffaires à la personnalité NT (penseurs intuitifs) qui ont permis leurs réussites La personnalité NT ne représente que 5% de la population totalePersonnalité 21

22 Personnalité Néanmoins, les résultats tirés du MBTI ne sont pas liés à la performance au travail Il nest pas recommandé de lutiliser comme outil de sélection et de recrutement Par contre, il constitue un bon outil de développement de soi, de progression de carrière, de formation en management et leadership, ou encore de teambuilding 22

23 Personnalité Le modèle des Big Five 5 dimensions fondamentales de la personnalité sous-tendent toutes les autres et elles englobent la majeure partie des variations de celle-ci : -Lextraversion (extraversion) : Dimension de la personnalité décrivant un individu sociable et assuré -Lagréabilité (agreableness) : Dimension de la personnalité décrivant un individu agréable, coopératif et confiant 23

24 Personnalité -La conscience (conscientiousness) : Dimension de la personnalité décrivant un individu responsable, organisé, fiable et persévérant -La stabilité émotionnelle (emotional stability) : Dimension de la personnalité décrivant un individu soit calme, confiant et se sentant en sécurité, soit, au contraire, nerveux, dépressif et ne se sentant pas en sécurité -Louverture à lexpérience (openness to experience) : Dimension de la personnalité décrivant un individu en termes dimagination, de sensibilité et de curiosité 24

25 Personnalité Le modèle des Big Five génère un schéma de personnalité abouti et met des liens majeurs entre les dimensions de la personnalité et la performance au travail La dimension « conscience » montre sans ambiguïté que les individus qui sont fiables, attentifs, minutieux, capables de planifier, organisés, travailleurs, persévérants et qui recherchent laccomplissement de soi manifestent généralement une performance accrue dans la plupart des métiers 25

26 Personnalité En outre, les personnes qui présentent une forte dimension « conscience » ont un niveau de connaissances professionnelles supérieur, qui contribue alors à un niveau de performance supérieur Un lien fort existe entre la dimension « conscience » et le comportement dengagement que lon observe sous le terme « esprit dentreprise » (ou citoyenneté organisationnelle) 26

27 Personnalité La dimension « Extraversion » est décisive pour les postes de dirigeants et de ventes. Les individus extravertis sont socialement plus dominants et saffirment plus facilement que les individus introvertis. Mais, elles sont, en général, plus impulsive (taux dabsentéisme plus important et comportement dangereux) De même, les personnes agréables (au sens des Big Five) sont censées être plus heureuses que les personnes plus désagréables. En fait, elles le sont mais dans une faible proportion. On se tourne vers elles en premier 27

28 Personnalité 28 Les personnes dites consciencieuses (conscientiousness) peuvent par excès dorganisation et de structuration sadapter moins bien au changement de contexte. Elles peuvent être moins créatrices Par contre, contrairement à une idée répandue, la stabilité émotionnelle na pas de lien avec la performance. Ces personnes affichent une meilleure satisfaction professionnelle et un taux de stress faible Enfin, les personnes les plus ouvertes aux expériences nouvelles sont plus créatrices et elles font plus facilement face au changement dorganisation et sadaptent mieux aux évolutions de leur environnement

29 Lapproche psychanalytique de la personnalité Ce nest quaprès la mort de Freud (1939) et la fin de la Seconde Guerre mondiale que la psychanalyse devient une approche reconnue de la personnalité Freud révèle à lhumanité la notion dinconscient qui est la pierre angulaire de sa théorie du dynamisme psychique Conscience et inconscient interagissent 29

30 Lapproche psychanalytique de la personnalité Lapproche psychanalytique de la personnalité 2. Lapproche psychanalytique de la personnalité La structure de la personnalité : La personnalité psychique se met en place au cours du développement selon trois grandes organisations que lon appelle structures Lensemble de la population se répartit ainsi entre ces trois structures névrotique, psychotique ou perverse, mais cela ne veut pas dire pour autant que nous sommes tous malades : au contraire, cela signifie seulement que notre personnalité est organisée, donc structurée, suivant un type déterminé 30

31 Lapproche psychanalytique de la personnalité Il peut arriver que nous tombions vraiment malades, mais le trouble qui nous affecte alors dépendra de la structure de notre personnalité. Ainsi un sujet de structure névrotique, sil se fragilise et tombe malade (on dit souvent quil « décompense »), laissera apparaître des symptômes névrotiques, tandis quune personne de structure psychotique, produira vraisemblablement un délire, et une autre, perverse se trouvera confrontée au risque dun passage à lacte de type pervers Dans le même ordre didée, la structure de personnalité est permanente, c'est-à-dire quelle ne change pas au cours de sa vie 31

32 Lapproche psychanalytique de la personnalité 2.1. Les traits de personnalité et le comportement organisationnel Les connaissances en psychanalyse ont permis de discerner quelques attributs spécifiques de la personnalité, identifiés comme les plus à même dexpliciter le comportement des individus dans les organisations Il sagit de : limage de soi, le machiavélisme, le narcissisme, lautorégulation, la prise de risque, la personnalité dite de « type A » et la personnalité proactive 32

33 Lapproche psychanalytique de la personnalité Image de soi : Perception qua une personne delle-même : si elle sapprécie ou non, les capacités et lefficacité quelle sattribue, et si elle se sent capable ou non de contrôler son environnement Quel est le lien entre le concept dimage de soi et la satisfaction professionnelle ? Les personnes qui disposent dune image de soi positive perçoivent plus de défis à relever dans leur travail, ce qui le rend plus satisfaisant. Elles cherchent aussi à obtenir des emplois plus complexes, porteurs de challenges à relever 33

34 Lapproche psychanalytique de la personnalité Les personnes qui sauto-évaluent de façon positive pensent aussi avoir un contrôle sur leur travail et estiment généralement leurs propres actions plus positives Au niveau de la performance professionnelle, les individus ayant une image de soi positive sont plus productifs car ils se fixent des buts plus ambitieux, sengagent davantage et persévèrent plus longtemps pour atteindre ces buts. 34

35 Lapproche psychanalytique de la personnalité Le Machiavélisme : Meure dans laquelle un individu est pragmatique, conserve une distance émotionnelle et croit que la fin justifie les moyens Ce trait de personnalité est en référence à Nicolas Machiavel, homme dEtat et historien du 16 ème siècle, auteur du Prince (1513). Ouvrage dans lequel il enseigne aux puissants de ce monde comment obtenir le pouvoir et le conserver, au besoin par la ruse et la manipulation. Ladage « Si cette technique fonctionne, utilise-la » correspond à ce trait de personnalité 35

36 Lapproche psychanalytique de la personnalité Le Narcissisme : Tendance à être arrogant, à avoir une haute estime de sa personne, davoir besoin dêtre admiré et à outrepasser ses fonctions Le terme provient du mythe grec de Narcisse. Selon la légende on lui fit voir son reflet dans l'eau claire d'une source, et il tomba amoureux de sa propre image reflétée dans l'eau. Devant cette passion désespérée il préféra se suicider. Selon une autre légende, il avait une sœur qui lui ressemblait beaucoup et dont il tomba éperdument amoureux; quand la jeune fille mourut, il se rendit tous les jours près d'une source pour y retrouver son image en se mirant dans l'eau limpide. 36

37 Lapproche psychanalytique de la personnalité Par exemple, Steve Jobs a la réputation dêtre narcissique, certains sites web un peu satyriques le nomment même « iGod ». Il a apparemment comme désagréable habitude dhumilier ses collaborateurs LAutorégulation : Mesure dans laquelle un individu est capable dajuster son comportement en fonction des facteurs situationnels externes En général, plus lautorégulation est élevée, plus lindividu porte dattention au comportement des autres et peut sadapter. Il est plus performant et se voit un destin de leader sans simpliquer de trop dans lorganisation. 37

38 Lapproche psychanalytique de la personnalité La prise de risque : Selon les individus la prise de risque est assumée ou évitée. Ceux qui lévitent mettent plus ou moins de temps à prendre une décision et ont besoin de plus ou moins dinformations avant de faire leur choix Exemples : Un emploi dagent de courtage est ainsi mieux indiqué pour un individu qui aime prendre des risques, ce type de métier exige de savoir prendre des décisions rapidement. A linverse, la propension au risque nest pas un critère favorable pour celui qui est censé réaliser un audit. Ce poste sera davantage du ressort dune personne ayant un indice de prise de risque plus faible 38

39 Lapproche psychanalytique de la personnalité En général, les managers des grandes organisations sont peu enclins à la prise de risque, à lencontre des entrepreneurs qui cherchent à faire progresser de petites structures Personnalité de « type A » : Individu en état durgence chronique, qui cherche, de façon agressive, à faire toujours plus en toujours moins de temps, et, si nécessaire, en sopposant aux autres faits et opinion dautrui 39

40 Lapproche psychanalytique de la personnalité Les personnalités de « type A » : -sont constamment en mouvement -trouvent que les choses ne vont jamais assez vite -se démènent pour penser à, ou faire, deux choses en même temps -ne profitent pas de leur temps libre -sont obsédés pas les chiffres, évaluant leur succès en termes de quantités de choses acquises -agissent sous un stress modéré, voire important -se soumettent elles-mêmes à des contraintes de temps plus ou moins importants, se créant une existence faite de délais -travaillent vite en privilégiant la quantité à la qualité 40

41 Lapproche psychanalytique de la personnalité Aux postes de direction, les personnalités de « type A » démontrent leur compétitivité par de longues heures de travail, mais leur capacité décisionnelle se révèle toutefois souvent pauvre car ils vont trop vite Elles sont rarement créatives. Elles font plutôt référence à leurs expériences passées pour résoudre un problème, sans prendre le temps de développer une solutions unique pour un problème unique Leurs réponses aux défis particuliers varient donc peu ; en cela, leur comportement est prévisible 41

42 Personnalité proactive Personnalité proactive = Individu qui sait reconnaître les opportunités, fait preuve dinitiatives, agit et persévère jusquà obtenir des changements probants. En règle générale,, ces profils de personnalité génèrent des changements positifs dans leur environnement, quel que soient les contraintes ou les obstacles. Ces personnes occupent des places de leaders et dagents de changement au sein des organisations. Parfois, ces personnes peuvent défier lordre établi ou faire entendre leur mécontentement lorsque les choses ne vont pas dans leur sens. Ces personnes sont donc entreprenantes, il nest donc pas rare de les voir lancer un jour leur propre affaire. 42

43 Personnalité La pathologie : - Les névroses : les symptômes proviennent de conflits psychiques non résolus depuis lenfance et toujours présents dans le psychisme sous forme inconsciente. Voici les principales formes de névroses que lon rencontre : * La Phobie : peur incontrôlée et très souvent injustifiée, en tout cas toujours exagérée, danimaux, de personnes, de situations, etc…Le processus de la phobie consiste dans le déplacement de la cause de langoisse 43

44 Personnalité - Les névroses (suite):. * *Lhystérie : symptômes dits de conversions, douleurs physiques, troubles somatiques très diversifiés ayant une origine psychologique (par exemple maux de crânes, trouble du rythme cardiaque, voire certaines paralysies…) ; personnalité « très relationnelle », démonstrative, dont une des principales caractéristiques réside dans la constante insatisfaction du désir Jean-Martin Charcot ( ) durant une leçon avec une patiente hystérique, à l'Hôpital de la Salpetrière 44

45 Personnalité - Les névroses (suite): * La Névrose de contrainte : les TOC (troubles obsessionnelles compulsifs), c'est-à-dire lobligation intérieure daccomplir certains gestes ou certaines actions sous peine dune montée insupportable de langoisse, associée à des idées qui simposent au sujet contre sa volonté alors même quil les refuse avec énergie du fait de leur caractère choquant. Parfaitement conscient de ses troubles mais incapable de sy opposer, lobsessionnel est hanté par lidée de provoquer malgré lui la mort dêtres chers ou sa propre mort. Ses compulsions sont des protections « magiques » qui détournent son agressivité souvent inconsciente et annulent les effets néfastes de ses pensées de mort 45

46 Personnalité - Les névroses (suite): *La mélancolie : elle est caractérisée par un état dépressif extrême, une grande souffrance morale, une perte de lintérêt pour le monde extérieur et un discours sur soi même négatif, dépréciateur, impitoyable et accusateur. La mélancolie peut évoluer par crises successives au cours desquelles le suicide, demeure le risque majeur. Le mélancolique, comme déçu par le monde extérieur et par sa relation aux autres finit par se traiter lui même de manière extrêmement agressive * La manie : La manie est un état dexcitation extrême qui peut succéder à la crise mélancolique. Par son caractère exagéré, létat maniaque est tout aussi dangereux pour le sujet que létat mélancolique 46

47 Personnalité La pathologie (suite): -Les psychoses : Elles représentent des perturbations qui sont caractérisées par une altération majeure de la relation avec la réalité externe qui est niée au profit de la réalité interne. Le malade perd contact avec la réalité 47

48 Personnalité - Les psychoses (suite): Voici les principales formes de psychoses que lon rencontre : * La schizophrénie : elle survient en fin dadolescence ou chez ladulte jeune. Elle se caractérise par un ensemble de troubles que lon nomme dissociatifs et qui se produisent aussi bien sur le plan corporel (sensations déclatement, de déformation, déchange dorganes, pertes des limites corporelles etc…) que sur le plan de la pensée et du langage (hallucinations, ruptures brutales de la pensée, discours étrange etc…) 48

49 Personnalité Les psychoses (suite): Pour le schizophrène la réalité sest effondrée en ouvrant la brèche à une angoisse toujours plus envahissante contre laquelle il na dautre ressource que celle dune tentative de reconstruction délirante du monde qui reste bien souvent fragile 49

50 Personnalité *La paranoïa : cest une psychose qui se caractérise par la production dun délire très organisé, logique, où le sentiment de persécution est prédominant. Freud a mis en évidence 4 types de délires paranoïaques : 1) Le délire de persécution proprement dit, où le sujet se sent en permanence observé, poursuivi et agressé par une personne de son entourage qui endosse alors involontairement le rôle de persécuteur 50

51 Personnalité et Identité - Les psychoses (suite): *La paranoïa (suite): 2) Le délire érotomaniaque au cours duquel le sujet a la certitude absolue dêtre aimé de quelquun, souvent de haut placé socialement, alors, bien sûr, quil nen est rien. Ce délire évolue selon 3 stades typiques, décrits par Clérambault : lespoir, le dépit et la rancune, cette dernière savérant parfois meurtrière.- Dans le film « A la folie Pas du tout » le personnage joué par Audrey TAUTOU est érotomaniaque 51

52 Personnalité - Les psychoses (suite): *La paranoïa (suite): 3) Le délire de jalousie, qui correspond à la conviction que le partenaire aime une autre personne. Ce sentiment délirant de jalousie est permanent et envahissant 4) Le délire de grandeur, qui est une surestimation du moi propre, la certitude dêtre en tout supérieur, tout- puissant et invincible Dans le film « Lenfer », François Cluzet joue le rôle dune personne paranoïaque ayant développé un délire de jalousie 52

53 Personnalité et Identité - Les perversions : Cest une pathologie du lien, celui-ci étant bâti artificiellement par le pervers pour servir de support à une déviation de lexercice normal de sa libido. Ce nest pas la déviation en tant que telle qui est perverse mais les conséquences psychiques que le sujet en tire. Il jouit de la transgression de la norme Voici les deux formes de perversions que lon rencontre : * La perversions du choix dobjet : pédophilie, fétichisme… * La perversions du but ou de lacte : ainsi le sadisme ou le masochisme, certaines formes de séduction de même que différentes variante de lescroquerie systématique, le voyeurisme… 53

54 Personnalité Les troubles de la personnalité ne doivent pas être confondus avec : Les troubles addictifs : La Toxicomanie et lalcoolisme : il nexiste par une personnalité particulière du toxicomane ou de lalcoolique. On retrouve souvent cette difficulté à se soutenir soi- même avec le besoin de rétablir léquilibre en se droguant Les troubles organiques : *Epilepsie : lésionnelles (dorigine physique et traumatique..) ou dorigine psychologique *Neurologique : exemple la maladie dAlzheimer *Troubles consécutifs à des atteintes cérébrales : du type cancer ou traumatismes crâniens 54

55 Contributions de la théorie des types psychologiques Résolution de problèmes personnels, interpersonnels et organisationnels Consolidation des équipes de travail Formation au leadership et à la directions Orientation de carrière et développement professionnel Gestion des conflits Gestion du stress Apprentissage et résolution de problèmes Stratégies dentreprise 55

56 Travail déquipe Extraverti 56 Stimule laction Encourage la discussion Apprécie le travail en groupe Comment agir? Pour savoir ce quil pense, il sagit simplement de lécouter Se concentrer sur laction Ne pas être surpris sil prend des initiatives Pour saméliorer … Laisser les autres sexprimer en premier Sarrêter un instant pour réfléchir Ne pas croire que la réflexion nuit à lefficacité Types psychologiques

57 Travail déquipe Introverti 56 Stimule la réflexion Encourage la préparation Respecte les frontières et les domaines privés Comment agir? Pour savoir ce quil pense, il faut le lui demander Lui donner du temps pour réfléchir Sattendre à ce quil préfère travailler seul ou avec quelques personnes Pour saméliorer … Oser exprimer ses bonnes idées Se trouver une place tranquille pour travailler Ne pas croire que les autres savent ce quils pensent Types psychologiques

58 Travail déquipe Sensation 57 Met laccent sur le pragmatique Apporte des notes et des comptes-rendus fiables Suit les étapes Utilise le bon sens pour résoudre les problèmes Comment agir? Respecter les étapes Discuter des détails Montrer la continuité entre la situation présente et lexpérience passée Valoriser les habiletés acquises et le savoir-faire Pour saméliorer … Rechercher différentes options, possibilités, pour résoudre un problème Connaître les implications des plans et des idées Entraîner son imagination par des exercices de créativité Types psychologiques

59 Travail déquipe Intuition 59 Analyse les problèmes à partir dune approche globale Valorise limagination Présente des idées originales, visionnaires Aime et facilite le changement Comment agir? Sattendre à ce quil saute des étapes Lui présenter la situation dans son ensemble Envisager les possibilités et le futur Valoriser lexpérimentation et linnovation Pour saméliorer … Porter son attention sur les aspects essentiels des problèmes Sattacher à ce qui se passe dans linstant présent Développer une discipline personnelle Types psychologiques

60 Travail déquipe Pensée 60 Reste détaché lors de la prise de décision Met laccent sur les objectifs et les moyens pour les atteindre Valorise la rationalité Émet des critiques visant lamélioration Comment agir? Suggérer de faire une analyse Expliciter les postulats et le rationnel Discuter des tenants et des aboutissants, des coûts et des bénéfices Pour saméliorer … Prendre conscience de la fréquence des critiques quil émet par rapport à celle des compliments quil fait Essayer dobtenir la coopération des autres plutôt que leur obéissance Types psychologiques

61 Travail déquipe Sentiment 61 Se soucie des conséquences des décisions Met laccent sur la participation Valorise léquité Donne son soutien et son appréciation Comment agir? Choisir une approche humaine pour la tâche à accomplir Être sincère et faire connaître ses propres croyances Souligner les répercussions humaines de la décision Pour saméliorer … Laisser les autres faire leurs propres erreurs et en tirer des leçons Être ferme quand cest nécessaire Écouter les remarques sans se sentir personnellement visé Types psychologiques

62 Travail déquipe Jugement 62 Planifie et organise les activités Concentre lattention vers les buts et les résultats Fournit un effort pour respecter les échéances Termine les projets Comment agir? Sassurer que les délais prévus sont raisonnables et faire tout pour les respecter Fournir un cadre structuré Pour saméliorer … Accepter que des imprévus se produisent et modifient les plans Si quelquun demande un avis, lui proposer plusieurs possibilités et le laisser choisir Types psychologiques

63 Travail déquipe Perception 63 Règle les problèmes quand ils se présentent Concentre lattention sur les processus Ajuste les décisions selon les nouvelles données Fait des concessions pour permettre lavancement des activités Comment agir? Donner des échéances et clarifier la communication Fournir un cadre non-directif Pour saméliorer … Apprendre et appliquer des techniques de gestion du temps Établir un plan daction réaliste avec un minimum doptions Types psychologiques

64 EXERCICE DE GROUPE Marie et Carlos Étudiants à HEC, Marie et Carlos prennent la décision de réaliser leur petite entreprise. Le type psychologique de Marie est le ESTJ et le type de Carlos est le ENTJ Expliquez trois aspects liés à leurs personnalités pouvant influencer le succès de leur projet 64

65 Pour aller plus loin Bouvard M. (2009). Questionnaires et échelles dévaluation de la personnalité. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson. Carter P., Russell K. (2003). Tests de personnalité (2 tomes). Paris : Editions dorganisation. Cauvin P., Cailloux G. (2007). Les Types de personnalité : les comprendre et les appliquer avec le MBTI. Issy-les-Moulineaux : ESF Editions (7 ème édition). Illies R., Arvey R. D. et Bouchard T. J. (2006). Darwinism, Behavioral Genetics, and Organizational Behavioral, 27, 2, p Lévy-Leboyer C. (2004). La Personnalité. Paris : Editions dorganisation. Nuttin J. (1971). La Structure de la personnalité. Paris : PUF. Pervin L. A., Nadeau L. et John O. P. (2004). La personnalité : De la théorie à la recherche. Bruxelles : De Boeck Université. 65


Télécharger ppt "Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur."

Présentations similaires


Annonces Google