La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Avancées de la recherche vaccinale anti-VIH Pr Yves Lévy Service dImmunologie Clinique CHU Henri Mondor/AP-HP/UPEC INSERM U955.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Avancées de la recherche vaccinale anti-VIH Pr Yves Lévy Service dImmunologie Clinique CHU Henri Mondor/AP-HP/UPEC INSERM U955."— Transcription de la présentation:

1 Avancées de la recherche vaccinale anti-VIH Pr Yves Lévy Service dImmunologie Clinique CHU Henri Mondor/AP-HP/UPEC INSERM U955

2 Etat des lieux de lavancée de lépidémie Environ 7000 nouvelles infections par jour

3 HISTORIQUE La recherche vaccinale: un processus lentVaccins Nombre dannées Typhoid105 Pertussis89 Polio47 Rougeole42 Hepatitis B16 H. Influenza92 HIV> 27 ans From H.Markel, NEJM, 2005

4 Recherche dun vaccin anti-VIH: Historique 1987:1er essai de phase I : > 85 essais phase I/II avec > 30 candidats (>30 essais en cours) Pas deffets secondaires, non toxique, un certain degré dimmunogenicité. 2003: Résultat du 1er essai phase III : Echec du 2é essai defficacité 2009: premier espoir

5 Stratégies vaccinales traditionnelles. Des obstacles scientifiques non résolus.… Des obstacles scientifiques non résolus.… Pourquoi ?

6 Obstacles Scientifiques (2) Méconnaissances des mécanismes (ou, au moins des corrélats) de protection; Peu de concepts immunologiques nouveaux et applicables; Connaissance insuffisantes des mécanismes précoces impliqués dans linitiation de notre défense immunitaire; Des obstacles spécifiques à linfection VIH….

7 Uninfected primary CD4+ lymphocyte

8 HIV-infected primary CD4+ lymphocyte

9

10 Simultaneous HIV cell-to-cell transfer through polysynapses HIV Gag actin target cell Jurkat

11 Diverse modes of HIV cell-to-cell transfer Virological synapseMultiple contacts HIV Gag Actin Target cell HIV, protrusions, pseudopodiaHIV along filopodia and nanotubes D. Rudnicka & N. Sol-Foulon

12 HIV Gag actin target cell

13 Rôle des réponses immunitaires au cours dune vaccination anti virale PREVENTION DE LINFECTION DE LA MAJORITE DES CELLULES Lymphocytes T CD8+ Induits par vaccins Anticorps vaccinaux QUELQUES CELLULES SONT INFECTÉES PUIS DETRUITES PAR LES LYMPHOCYTES T CD8+ Beaucoup dempirisme dans la réalisation des vaccins Seuls le dosage des anticorps est pris en compte pour apprécier efficacité vaccination

14

15 Echecs essais phase III Candidats vaccins Protéines gp 120 recombinantes Pays concernés Canada, Etats-Unis, Pays-Bas, Porto Rico Thaïlande Populations Sujets avec risque sexuel (Etats-Unis) 500 Toxicomanes (Thaïlande) 2500 AIDSVAX 2003

16 Candidats vaccins Adénovirus avec protéines gag, pol et nef Pays concernés Australie, Brésil, Canada, Etats-Unis, Haïti, Jamaïque, Pérou, Porto-Rico, République Dominicaine Populations Sujets à risque sexuel 3000 STEP 2007 Infections par le VIHCharge virale chez les patients infectés par le VIH durant lessai

17 Essai Thaï Description de lessai RV144: Essai de Phase III Trial associant Priming avec ALVAC-HIV (vCP1521 -Aventis Pasteur) Boost avec VaxGen gp120 B/E (AIDSVAX® B/E) Co-Development Partners Ministry of Public Health (MOPH), Thailand Mahidol University (VTC & DMU) Royal Thai Army National Institute of Allergy & Infectious Diseases (NIAID) Global Solutions in Infectious Diseases (VaxGen) sanofi pasteur Sponsors Surgeon General, US Army; IND is held by USAMMDA; USMHRP and USAMC-AFRIMS execute for Sponsor Phase clinique volontaires Phase IIb (Test of Concept, TOC) Trial Fin des enrôlements Decembre 2005 Dernière injection - Juillet 2006 Premières analyses - Septembre2009 Objectifs primaires Protection contre acquisition infection Etude désignée avec taux de protection attendu de 50% Diminution niveau charge virale Etude désignée pour détecter une diminution de 0.4 Log10 de la charge virale en cas de non protection Candidats-Vaccins Prime: ALVAC-HIV 0, 1, 3, 6 mo (subtype B gag/pro; subtype E env) Boost: AIDSVAX B/E gp120 3, 6 mo (subtype B and E env) Vaccine infections: 51 Placebo infections: 74 p = Efficacy 31.2% Efficacy 95% CI: (1.7, 51.8) Efficacy OBF 95% CI: (1.1, 52.1)

18 Diversifier les vecteurs vaccinaux NYVAC (B/C) MVA (B) LIPO5 Peptide-anti-DC ADN Ad5 O HN HOOC H NH K Palmitoyl O HIV peptide

19

20 DC + T lymphocyte

21 Collaboration Européenne EUROVACC Collaboration Internationale Baylor Institute INSERM VAC 18 (HIV LIPO-5 ) Recrutement (fin) vaccination (fin) VAC 20 (DNA/NYVAC) Nov COHVAC VAC 22 (Phase 2) (MVA + LIPO-5) VAC 23 (Anti-DC Gag/Nef) VAC 24 (Anti-DC Gag/Pol/Nef) Juin 2007Nov Programme vaccinal de lANRS VAC 21 (Phase 1) (DNA + LIPO-5)

22 Poursuivre les essais de phases I/II chez lHomme Faire "acte de candidature" auprès de l'ANRS Etre âgé de 21 à 54 ans Passer un examen médical et psychologique permet de déterminer quon est * séronégatif(ve) pour le VIH * en bonne santé * motivé(e) pour participer à un essai qui nécessite plusieurs mois de suivi * est à faible risque de contamination par le VIH La sélection des candidats s'effectue en tenant compte de deux critères principaux : * Un critère comportemental.. * Un critère psychologique et social. Le réseau des volontaires de lANRS Marseille (I. Poizot-Martin) MP. Drogoul, F. Vion-Dury,C.Farnarier Nantes (B. Bonnet) P. Morineau,M. Audrain Paris Cochin (O. Launay) C.Desaint, Y. Henin Paris Mondor (JD. Lelièvre) C. Dumont, A Kontaratou Paris Tenon (G. Pialoux) L.Slama, C. Fontaine Toulouse (L. Cuzin) F. Balsarin, F. Nicot, J. Izopet

23 La recherche vaccinale anti-VIH est le domaine où on peut espérer des progrès vertigineux au cours de ce 21ème siècle… Elle repose sur des données scientifiques solides de recherche fondamentale qui est et restera le ciment des progrès en recherches appliquées… CONCLUSIONS SI..

24 Trois autres éléments fondamentaux au succès de toute recherche… Transparence CoopérationCollaboration Au niveau international:

25 La recherche, une étape incontournable aux progès médicaux Recherche fondamentale et Clinique Traitement PréventionSoins

26 Immunogénicité - Corrélats de protection Lors du développement dun vaccin on cherche à mettre en évidence son immunogénicité Plusieurs questions se posent: 1.Quel est le marqueur immunologique permettant de prédire la protection? 2.Quels sont les moyens dont on dispose permettant de mettre en évidence limmunogénicité ? 3.A ton induit limmunogénicité voulue avec le candidat vaccin?


Télécharger ppt "Avancées de la recherche vaccinale anti-VIH Pr Yves Lévy Service dImmunologie Clinique CHU Henri Mondor/AP-HP/UPEC INSERM U955."

Présentations similaires


Annonces Google