La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson. 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson. 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts."— Transcription de la présentation:

1 Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson. 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Josette Delaporte et Mireille Rosello (Keller)

2 Étymologie et définitions Étymologie : Du bas latin intuitio, regard, de intueri, regarder. Signifiant contemplation depuis le XIV e siècle, cest avec Descartes au XVII e siècle quIntuition prend son sens actuel. Définitions : Larousse internet : i. Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l'expérience. ii. Sentiment irraisonné, non vérifiable qu'un événement va se produire, que quelque chose existe : Avoir l'intuition d'un danger. Synonymes : Inspiration, prémonition, prescience, sentiment. Contraires : Déduction, raisonnement. Dictionnaire La philosophie de A à Z : Sentiment non rationnel, difficilement définissable, voire mystique, grâce auquel nous sommes censés «sentir » une vérité ou une réalité.

3 Notions / Concepts / Prise de vue Thomas dAquin ( ) : Dieu connaît intuitivement parce que le raisonnement déductif procède par étapes et suit la ligne du temps tandis que Dieu est hors du temps. Une idée semblable est développée dans la philosophie bouddhiste : le Bouddha omniscient saisit la totalité dun coup sans comparer ni déduire. Thomas dAquin ( ) : Dieu connaît intuitivement parce que le raisonnement déductif procède par étapes et suit la ligne du temps tandis que Dieu est hors du temps. Une idée semblable est développée dans la philosophie bouddhiste : le Bouddha omniscient saisit la totalité dun coup sans comparer ni déduire. Descartes ( ) : Fait de lintuition lun des deux vecteurs de certitude avec la déduction : elle est la claire saisie des principes. Cest la simple vision intellectuelle du simple : vision évidente de lévidence : «Ainsi, chacun peut voir par intuition quil existe, quil pense, que le triangle est limité par trois lignes seulement et la sphère par une seule surface ». Soppose en ce sens à la déduction ou au raisonnement, mais aussi le permet. Un raisonnement est une suite alternée dintuitions et de déductions. Ainsi lintuition peut se passer de raisonnement, non le raisonnement se passer dintuition. Descartes ( ) : Fait de lintuition lun des deux vecteurs de certitude avec la déduction : elle est la claire saisie des principes. Cest la simple vision intellectuelle du simple : vision évidente de lévidence : «Ainsi, chacun peut voir par intuition quil existe, quil pense, que le triangle est limité par trois lignes seulement et la sphère par une seule surface ». Soppose en ce sens à la déduction ou au raisonnement, mais aussi le permet. Un raisonnement est une suite alternée dintuitions et de déductions. Ainsi lintuition peut se passer de raisonnement, non le raisonnement se passer dintuition. Kant ( ) : Lintuition est aussi pour lui une façon immédiate, pour la connaissance, de se rapporter à un objet quelconque : elle est ce par quoi un objet nous est donné. Mais lhomme ne dispose daucune intuition intellectuelle et créatrice. Il na dintuition que sensible et passive : lintuition est la réceptivité de la sensibilité (elle ne contient que « la manière dont nous sommes affectés par des objets ». Lintuition soppose à la connaissance par concepts, qui nest pas intuitive mais discursive : « Des pensées sans contenu sont vides ; des intuitions sans concepts sont aveugles. » Kant ( ) : Lintuition est aussi pour lui une façon immédiate, pour la connaissance, de se rapporter à un objet quelconque : elle est ce par quoi un objet nous est donné. Mais lhomme ne dispose daucune intuition intellectuelle et créatrice. Il na dintuition que sensible et passive : lintuition est la réceptivité de la sensibilité (elle ne contient que « la manière dont nous sommes affectés par des objets ». Lintuition soppose à la connaissance par concepts, qui nest pas intuitive mais discursive : « Des pensées sans contenu sont vides ; des intuitions sans concepts sont aveugles. » Bergson ( ) : A lencontre de lintelligence conceptuelle applicable au seul domaine de la quantité et de lespace, lintuition est comme une « espèce de sympathie intellectuelle » capable de saisir la durée qualitative (chronos : le temps créatif) qui constitue non seulement létoffe de la conscience, mais encore lessence même de toute réalité. Bergson ( ) : A lencontre de lintelligence conceptuelle applicable au seul domaine de la quantité et de lespace, lintuition est comme une « espèce de sympathie intellectuelle » capable de saisir la durée qualitative (chronos : le temps créatif) qui constitue non seulement létoffe de la conscience, mais encore lessence même de toute réalité. Pour Descartes, Kant et Bergson lintuition est définie positivement mais de 3 façons différentes. Elle est condition : De toute pensée chez Descartes, De toute pensée chez Descartes, De toute connaissance chez Kant, De toute connaissance chez Kant, De toute saisie de labsolu qui est esprit, durée, changement pur chez Bergson. De toute saisie de labsolu qui est esprit, durée, changement pur chez Bergson. Elle na en commun chez eux quune forme dimmédiateté. Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson.

4 QUESTIONS 1.Lintuition procède-t-elle du sentiment ? 2.Lintuition soppose-t-elle à la raison ? 3.Lintuition est-elle nécessaire à la création ?

5 1.Lintuition procède-t-elle du sentiment ? Animation Mireille Rosello Quest-ce quun sentiment ? Lintuition est-elle un affect, fut-il fondé ?

6 1. Lintuition procède-t-elle du sentiment ? Si comme beaucoup le pensent lintuition est nécessaire à la pensée; si partant, on estime quelle est un affect qui nous structure plus quil ne nous emporte; de quel autre ordre que le sentiment lintuition pourrait-elle bien procéder ? Quelles que soient la nécessité et/ou la fiabilité que lon accorde à lintuition, en raison même de son immédiateté, comment lintuition pourrait-elle ne pas être une sorte daffect, fut-il de lordre de lintelligence? 1.Sentiment ? Si laffect, cest comme lécho en nous de ce que le corps fait ou subit, le sentiment à la différence de lémotion nest-il pas un affect durable ? A la différence des sensations, le sentiment ne concerne-t-il pas davantage lesprit ou le cœur que le corps ou les sens ? Si la sensation, lémotion, la passion apparaissent comme des rapports au corps ; le sentiment, napparaît-il pas plutôt comme un rapport à lesprit, au cœur et aux valeurs ? 2.Intuition ? Lintuition est-elle la condition : De toute pensée par le sentiment dévidence du simple quelle donne (Descartes) Ou de toute connaissance par la sensibilité aux objets quelle permet (Kant) Ou enfin de toute saisie de labsolu par la sympathie intellectuelle au monde quelle autorise (Bergson) ? Ou est-elle, plus prosaïquement (entre Descartes et Bergson), laptitude (intelligente ?) qui permet de conclure une analyse ou un raisonnement conscient ou inconscient ? Ou enfin nest-elle quun sentiment spontané de certitude non fondée ? A la différence des passions, le sentiment nest-il pas un affect qui nous structure plus quil ne nous emporte ?

7 2.Lintuition soppose-t-elle à la raison ? Quest-ce que la raison ? Que cherche-t-elle ? Comment procède-t-elle ? Lintuition : rivale ou alliée de la raison dans sa recherche de la vérité ?

8 2. Lintuition soppose-t-elle à la raison ? Tandis que la raison analyse, confronte et spécule, lintuition est comme une réponse instantanée, une synthèse immédiate. La raison doute. Cest sa méthode : de conjectures en réfutations, elle tente déliminer tous les a priori de lego qui tendent à lui faire prendre ses désirs pour des réalités. Lobjectivité est sa force. La raison doute. Cest sa méthode : de conjectures en réfutations, elle tente déliminer tous les a priori de lego qui tendent à lui faire prendre ses désirs pour des réalités. Lobjectivité est sa force. Lintuition en revanche est sûre delle. Lego et sa subjectivité ne sont plus obstacles mais forces. Lintuition en revanche est sûre delle. Lego et sa subjectivité ne sont plus obstacles mais forces. Nest-ce pas précisément parce que tout semble opposer intuition et raison quelles sont à ce point complémentaires ? Lintuition est-elle rivale ou alliée de la raison dans sa recherche de la vérité ? 1.Raison ? On distingue parfois, surtout depuis Kant la raison pratique de la raison théorique : La raison pratique, cest celle qui permet dans le domaine de laction de discerner ce qui est raisonnable de ce qui ne lest pas. La raison pratique commande. La raison théorique, cest celle qui permet dans le domaine de la connaissance de discerner ce qui est vrai de ce qui ne lest pas. La raison théorique connaît. Mais, nest-ce pas le désir de raison, c'est-à-dire de cohérence, de lucidité, defficacité qui commande nos actes plutôt que la raison elle-même, comme le voulait Kant ? Même si nous navons accès à la vérité que par la mise en évidence du faux, comment la raison pourrait- elle se désintéresser de la vérité ? 2.Intuition ? Est-elle un sentiment non rationnel, difficilement définissable, voire mystique, grâce auquel nous sommes censés «sentir » spontanément une vérité ou une réalité (comme le voulait Bergson) ? Donc en opposition ou pour le moins en alternative à la raison ? Ou nest-elle, que la condition nécessaire de toute pensée (comme le voulait Descartes) ou de toute connaissance (comme lestimait Kant) ? Donc un préalable ou un complément nécessaire à la raison ? A quoi dautre quà la recherche de la vérité pourrait bien servir la raison ? Mais est-elle lunique moyen qui permet dy tendre ?

9 3.Lintuition est-elle nécessaire à la création ? Quest-ce quune création ? Lintuition est-elle ce qui la caractérise le plus ? Sinon quoi ?

10 3. Lintuition est-elle nécessaire à la création ? Si lintuition paraît nécessaire à la création au niveau de son expression, plus fondamentalement, nest-ce pas la liberté qui lui est indispensable ? Lintuition ne serait-elle opérante que pour exprimer une vérité et non pour la créer ? 1.Création ? Au sens strict, ce serait produire quelque chose à partir de rien, ou plutôt dit CS à partir de soi seul : ainsi Dieu créant le monde. En un sens plus large, on parle de création, pour toute production qui semble absolument neuve et singulière. Ainsi parle-t-on de création artistique, parce cest une oeuvre sans précédent, sans modèle, sans norme. Sans vérité ? On ne confondra pas la création avec la découverte (dun pays ou dune théorie) qui suppose un objet ou une vérité préexistants, ni avec linvention quun autre aurait pu faire. 2.Intuition ? Quelle soit le seul moyen daccès à la vérité, comme le voulait Bergson. Ou un complément indispensable à la raison dans sa recherche de la vérité, comme le voulaient Descartes ou Kant. Lintuition nest-elle pas toujours orientée en direction dune vérité préexistante ? Sans précédent, sans modèle, sans norme,… sans vérité préexistante, en toute liberté, la création nest-elle pas sa propre vérité ?

11 Comment sans intuition saurais-je faire la synthèse ou conclure un raisonnement un tant soit peu complexe ? Comment pourrais-je prendre valablement pour vérité une intuition sans la soumettre à ma raison ? « Des pensées sans contenu sont vides ; des intuitions sans concepts sont aveugles. » dit Kant

12 De 18h30 à 20h à la Maison des Savoirs: De 18h30 à 20h à la Maison des Savoirs : « Compassion » et synthèse de la saison mardi 14 juin « Compassion » et synthèse de la saison mardi 14 juin « Optimisme-pessimisme » mardi 11 octobre « Optimisme-pessimisme » mardi 11 octobre « Devoir » mardi 8 novembre « Devoir » mardi 8 novembre « Philosophie » mardi 13 décembre « Philosophie » mardi 13 décembre Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "Lintuition selon Thomas dAquin, Descartes, Kant et Bergson. 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts."

Présentations similaires


Annonces Google