La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, 12-14 juin 2013 F. LE PAVIC, F. LAROCHE, J-L. KEROUANTON 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, 12-14 juin 2013 F. LE PAVIC, F. LAROCHE, J-L. KEROUANTON 1."— Transcription de la présentation:

1 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 F. LE PAVIC, F. LAROCHE, J-L. KEROUANTON 1

2 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Les auteurs Une introduction Le contexte Un état de lart Des enjeux et finalités de la modélisation pour la rétro-conception de sites industriels anciens Lapplication à lArsenal de Lorient F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 2

3 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Fabrice Le Pavic Doctorant en Histoire des techniques - Laboratoire Centre François Viète Florent Laroche Maître de conférences en Génie Industriel, Génie Mécanique - Département IPSI (Ingénierie des Produits et Systèmes Industriels), laboratoire IRCCyN Jean-Louis Kerouanton Maître de conférences en Histoire des techniques - Laboratoire Centre François Viète 3 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

4 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Lhistorien peut questionner les méthodes des ingénieurs Un Arsenal naval, un système Modélisation. Létat de lart fait paraître lexistence de plusieurs méthodes de modélisation dentreprise. Nécessité de faire un choix : IDEF0 (Integrated Definition for Function Modeling) Ce choix impose de fixer les enjeux et les limites de létude. 4 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

5 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Historiquement, Arsenal signifie « maison où l'on construit ». Approche plus contemporaine : lArsenal est un établissement militaro-industriel, une entreprise constituée par plusieurs zones industrielles. Modèle Le modèle représente la structure et le fonctionnement dun système. Suivant lutilisateur, elle offre des visées différentes : scientifique -manager - ingénieur. Ajoutons une quatrième vision : capitaliser un des buts de lhistorien est de rendre compréhensible ses travaux. 5 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

6 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Lexistence dune multitude de travaux impose de faire un choix ce choix limite le champ détudes, il évite le problème de vocabulaire soulevé par Daumas [1] : « des termes identiques peuvent être interprétés différemment dune théorie à une autre ». Portant notre attention sur lhistoire de lArsenal, compris comme une entreprise, une organisation industrielle deux écoles se dégagent : 1/ lécole systémique, 2/ lécole de la contingence. [1] Daumas, M., (1969) L'histoire des techniques : son objet, ses limites, ses méthodes. Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 22(1). pp F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

7 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 La modélisation dentreprise La modélisation dentreprise pour : Réaliser des modèles dune ou plusieurs de ses parties, Offrir une meilleure compréhension du système. La modélisation dentreprise couvre un ensemble dactivités, de méthodes et doutils. Des méthodes Les méthodes de modélisation : un langage graphique intuitif et compréhensible. Les méthodes de modélisation couvrent une grande variété de modèles types : IDEF, GRAI, CIMOSA, PERA, etc. Chacune dispose de points forts et de points faibles [2]. [2] Spérandio, S., (2005) Usage de la modélisation multi-vue dentreprise pour la conduite des systèmes de production. Thèse de doctorat de l'Université de Bordeaux 1, spécialité productique. [3] Donnadieu, G., (2004) Systémique et science des systèmes : quelques repères historiques, afscet.asso.fr/. 7 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

8 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 La lecture darchives révèle lexistence, dès les années , des représentations fonctionnelles. F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 8 Figure 1. Radar DBR-II descorteurs construits à Lorient [4] Figure 2. Ensemble de secours à 24 volts sur un escorteur côtier type Fougueux [5] [4] Service historique de la défense de Lorient, cote 1A8/41, circulaire n° STCAN. Synchronisation de deux images sur un même écran piloté par un DSD-3, le 26 mars [5] Service historique de la défense de Lorient, cote 1A2487, référence PL 76. Ensemble de secours à 24 volts, le 9 décembre 1954.

9 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 IDEF0 est lune des techniques les plus connues de modélisation fonctionnelle des activités. Marca et McGowan [6] la présente comme la seule capable de représenter « facilement » les caractéristiques des systèmes. Avec IDEF0, le système est constitué par un ensemble dactivités ou de processus opérationnels : une tâche se réalise en transformant un état dentrée en un état de sortie par lutilisation de ressources de lentreprise. [6] Marca, D.A., McGowan, C.L., (1993) IDEF0/SADT : Business process and enterprise modeling. Eclectic solutions : San Diego. 9 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

10 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Enjeux et finalités de notre modélisation pour la rétro- conception de sites industriels anciens. 10 Figure 3. Enjeux et finalités F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

11 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 En 2010, Nayme, Derne et Laroche réalisent une étude incluant la modélisation d'un site militaire en utilisant le formalisme de IDEF. Le processus de modélisation du système a deux dimensions. 11 Figure 4. Les deux dimensions du processus de modélisation F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

12 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Notre projet propose un dispositif semblable à Nayme, Derne et Laroche : Ajoutons la dimension « types dopérations du cycle de vie du projet ». Avec les « types dopérations », il est possible de progressivement affiner le modèle, pour aboutir à un niveau de précision suffisant au niveau du site-atelier dans lesquelles seffectuent les opérations. Notre processus de modélisation suit comme principe : 1. dimension longitudinale : 4 à 5 niveaux avoir une vision densemble du système ; 2. dimension transversale : 4 à 5 niveaux de détail ; 3. dimension « types dopérations du cycle de vie du projet » ; 4. dimensions opérations/sites-ateliers. 12 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

13 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Représentation : du général au particulier. 13 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

14 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Niveau 0 : une des missions de lArsenal de Lorient, construire. 14 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton Les constructions neuves en 1966

15 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 15 Photo 1. Les constructions neuves (1966) Bâtiments en fer Salle à tracer Cale n°5 Terre-plein Forme de construction

16 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Documents transmis par le STCAN : Réalisation des plans dexécutions ; Confection des lattes et gabarits ;Confection des lattes et gabarits ; Passation de commandes. Essais et recette Emménagement des compartiments F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton Niveau 1 : situer les activités de construction de la coque dun bâtiment, des études jusquaux essais. 16 Achèvement du bâtiment Montage des ensembles Préparation et usinage des matériaux ; Préfabrication des ensembles.

17 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Niveau 2 : identifier les opérations fonction du « type dopération ». 17 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton Exemples de photos et figures - Activité A12 -

18 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton Photo 2. Tracé sur plancher dun vertical d'un escorteur d'union française (mai 1957) Figure 5. Gabarit (haut) et latte (bas) [5] Retour [5] Le Chuiton., La construction du navire. Mise à sec et réparation du navire : le sous-marin, Cours de charpentage, Tome IV, Marine Nationale, Ecole technique normale, 1945.

19 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Niveau 3 : distinguer pour un site lensemble des opérations réalisées en son sein. F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 19 Exemples de photos - Activités A212 et A213 -

20 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 20 Photo 4. Traçage dune tôle à la pointe (août 1951) (gabarit au-dessus) Retour Photo 3. : Planeuse Leflaire (mars 1948)

21 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Niveau 3 : distinguer pour un site lensemble des opérations réalisées en son sein. F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 21 Exemples de photos - Activité A241 -

22 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton 22 Photo 6. 11e jour de montage dun escorteur rapide (août 1952) Photo 5. Mise en place d'un bloc de fond dun escorteur rapide (août 1952)

23 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 Avant que les modèles servent lexplication, il faut procéder à leur « vérification » puis à leur « validation » : vérifier que le modèle construit soit cohérent et quil respecte les règles de présentations (syntaxe, sémantique) ; puis, selon les attentes de(s) lutilisateur(s), valider sa pertinence. 23 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton

24 10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, juin 2013 IDEF0 à ses propres limites - m odélisation statique du système discours de lhistorien. IDEF0 tient compte du facteur multidimensionnel, mais ne peut être projeté par un facteur multi-temporel : discours de lhistorien. 24 F. Le Pavic, F. Laroche, J-L. Kerouanton Figure 6. Enjeux et finalités Photographies : Service historique de la défense de Lorient.


Télécharger ppt "10 ème Congrès International de Génie Industriel CIGI13 EIGSI La Rochelle, 12-14 juin 2013 F. LE PAVIC, F. LAROCHE, J-L. KEROUANTON 1."

Présentations similaires


Annonces Google