La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Référendum contre la modification de la LAMal (réseaux de soins) Managed care : NON à limposture !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Référendum contre la modification de la LAMal (réseaux de soins) Managed care : NON à limposture !"— Transcription de la présentation:

1 Référendum contre la modification de la LAMal (réseaux de soins) Managed care : NON à limposture !

2 Managed care prise en charge médicale intégrée réseaux de soins coordination de tous les prestataires de soins – médecins, spécialistes, thérapeutes divers - dans le cadre dune chaîne de traitement unique Objectifs Coordonner le suivi des patients et éviter les consultations et les analyses inutiles. Améliorer la qualité des prestations Réduire les coûts Le managed care, cest quoi ?

3 Le projet en un coup doeil Objectifs initiaux Promouvoir les réseaux de soins Augmenter le nombre dassuré-e-s intégrés à un réseau de soins (Objectif du Conseil fédéral: 60% dici 2015) Obliger les caisses maladie à offrir des réseaux de soins dans toutes les régions du pays Réduire la quote-part des assuré-e-s intégrés à un réseau de soins

4 Le projet en un coup doeil Résultats effectifs Transfert de pouvoir au bénéfice des assureurs Les caisses maladies choisiront seules les prestataires de soins avec qui conclure des contrats La coresponsabilité budgétaire incombera au médecin sans contrôle des collectivités publiques ou des organisations de patient-e-s Les patient-e-s seront « punis » Hausse de la quote-part Restriction du libre choix du médecin sans contrepartie

5 Dès lors … … La modification de la loi débouche sur un choix entre deux options tout aussi mauvaises lune que lautre: a) Des coûts plus élevés pour des prestations identiques b) Des prestations moindres pour des coûts identiques Cest la raison pour laquelle le PS, des syndicats, des associations de médecins et de personnels de santé ont lancé un référendum, convaincus que ce projet de managed care nest pas la bonne solution

6 Les points noirs en détail Le libre choix du médecin réduit à une peau de chagrin Si votre médecin ne fait pas partie dun réseau retenu par votre caisse maladie, vous devrez changer soit de médecin, soit de caisse maladie Si votre opticien-ne ne fait pas partie du même réseau que votre médecin, vous devrez changer soit dopticien-ne, soit de médecin

7 Les points noirs en détail Le traitement médical sera plus cher Si vous ne faites pas partie dun réseau et désirez conserver le libre choix de votre médecin, vous devrez payer plus: La participation individuelle aux frais sera de 15% contre 10% aujourd'hui La quote-part maximale passera de 700 à 1000 francs par année Sy ajouteront au moins 300 francs de franchise par an

8 Des primes de sortie plus élevées Toute personne qui adhérera à un réseau de soins pourra ne plus être autorisée à en changer pendant une période pouvant aller jusquà trois ans. Si elle veut quand même en changer avant léchéance de son contrat, elle devra alors sacquitter dune prime de sortie sans doute très élevée.

9 Les points noirs en détail Le libre choix de lhôpital ou de létablissement de soins sera réduit Les réseaux de soins pourront (sous pression des assureurs) passer des contrats dexclusivité avec des homes et hôpitaux. Laccès à dautres établissements ne sera possible que moyennant finances (hausse de la participation individuelle ou assurance complémentaire).

10 Les points noirs en détail Les traitements ou thérapies seront rationnés Les réseaux de soins doivent observer des objectifs budgétaires. Cela signifie sélection des risques et rationnement caché. Sous la pression des caisses maladie, les prestataires de soins seront incités à ne plus prescrire que les examens et traitements les moins chers et à priver les patients de procédés quon trouve coûteux. Létat de santé et les coûts joueront un rôle prépondérant lors de la prise en charge de nouveaux patients. La relation de confiance entre patient et médecin pâtira de cette nouvelle situation.

11 Les points noirs en détail Les malades chroniques seront pénalisé-e-s La sélection des risques et le rationnement caché frapperont tout particulièrement les patient-e-s dont le traitement est coûteux Cela concerne notamment les malades chroniques ou psychiques dont lévolution de la maladie est difficilement mesurable en raison de potentielles complications. Pour les malades chroniques, il est indispensable de pouvoir se confier au médecin qui les suit depuis des années et les connaît parfaitement. Ce sera loin dêtre assuré dans un réseau où lon a sans cesse à faire à des interlocuteurs différents. En outre, les malades chroniques devront peut-être même changer de médecin si leur médecin de confiance na adhéré à aucun réseau ou nest pas affilié à celui de leur région.

12 Les points noirs en détail Les modèles économiques actuels vont disparaître Les modèles dassurance comme celui du médecin de famille ou les solutions HMO, qui permettent aujourdhui déconomiser sur les primes, disparaîtront parce que, pour eux aussi, la quote-part passera à 15 % des frais et à francs par an, ou parce que les caisses nauront plus le droit de les pratiquer en fonction de la nouvelle loi.

13 Les points noirs en détail Les régions dites périphériques seront lourdement pénalisées Sur le long terme, les caisses maladie nont pas économiquement intérêt à investir dans des réseaux de soins intégrés dans les régions dites périphériques. Cela signifie que, dans ces régions, les assuré-e-s devront soit se déplacer, soit se résoudre à payer une quote-part plus élevée.

14 Les enjeux Tous les habitant-e-s de notre pays sont assurés au sein de lassurance de base pour les mêmes prestations médicales. En cas de maladie, ils peuvent choisir librement le médecin ou létablissement de soins auquel accorder leur confiance, mais aussi en changer à tout moment. En retour, ils paient des primes à lassurance-maladie de leur choix. Celles et ceux qui trouvent les primes trop élevées ou les prestations insuffisantes peuvent décider de changer de caisse-maladie chaque année. Outre une franchise dau minimum 300 francs, la participation individuelle aux frais est au maximum de 700 francs par année. Aujourdhui :

15 Les enjeux Mêmes prestations – coûts plus élevés Libre choix du médecin, mais quote-part plus élevée Sur la durée, seuls les plus fortunés conserveront le libre choix Les réseaux de soins faisant défaut dans les régions dites périphériques, les assuré-e-s devront passer à la caisse. Mêmes coûts – prestations moindres Abandon du libre choix du médecin Abandon du libre choix de lhôpital ou de létablissement de soins Nouvelle composition du réseau si les médecins habituels ne font pas partie du même réseau Danger de rationnement en raison de la pression budgétaire Sélection des risques lors de la prise en charge de nouveaux patients. Demain :

16 Résoudre les problèmes actuels au lieu den créer de nouveaux Problèmes actuels: Des caisses maladies puissantes, mais inactives Des primes maladies en augmentation constante Primes par tête: les familles payent autant que les multimillionnaires Pseudo concurrence absurde et coûteuse Stratégie qualité inexistante La transparence fait totalement défaut

17 Résoudre les problèmes actuels au lieu den créer de nouveaux Nouveaux problèmes: Restriction du libre choix du médecin, de lhôpital, de lEMS Augmentation de la participation individuelle des assuré-e-s qui souhaitent ou doivent conserver le libre choix Sélection supplémentaire des risques avant prise en charge Encore plus de pouvoir pour les assureurs maladie

18 La santé pour tous, sans privilèges ! Le 17 juin: NON à la modification de la LAMal (réseaux de soins)


Télécharger ppt "Référendum contre la modification de la LAMal (réseaux de soins) Managed care : NON à limposture !"

Présentations similaires


Annonces Google