La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CHU Rennes 09 2008 LHAD et les SSIAD Concurrence et complémentarité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CHU Rennes 09 2008 LHAD et les SSIAD Concurrence et complémentarité"— Transcription de la présentation:

1 CHU Rennes LHAD et les SSIAD Concurrence et complémentarité

2 Peut-il y avoir concurrence entre SSIAD et HAD ? Rappel des champs de compétences de chacun. SSIAD: décret du 25 juin 2004 Les missions des SSIAD « assurent sur prescription médicale, des prestations de soins infirmiers, sous la forme de soins techniques ou de soins de base, auprès: de personnes âgées de soixante ans et plus, malades ou dépendantes de personnes adultes de moins de 60 ans présentant un handicap de personnes adultes de moins de 60 ans atteintes de pathologies chroniques » HAD: article R du Code de la santé publique « les structures dhospitalisation à domicile permettent dassurer au domicile du malade, pour une période limitée mais révisable… des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés. Ces soins se différentient de ceux dispensés habituellement à domicile par la complexité et la fréquence des actes »

3 Il semble que la réponse est: NON, SSIAD et HAD ne peuvent pas être en concurrence puisque: « ne sont pas admis en HAD les malades qui relèvent des soins infirmiers à domicile » Circulaire DH/EO2/2000/295 du 30 mai 2000

4 La complémentarité entre SSIAD et HAD Elle ne seffectue que dans le cadre dun continuum de soins: (circulaire du 4 février 2004) « LHAD trouve sa place en amont… et en aval de lhospitalisation: elle constitue ainsi une étape relais, soit vers un retour à domicile normal, soit vers une prise en charge par un réseau de soins, soit vers une prise en charge en SSIAD, soit vers une hospitalisation complète. » (circulaire du 1 er décembre 2006) « LHAD est complémentaire de structures telles que les SSIAD, dont elle a vocation à prendre éventuellement le relais, si la situation du malade saggrave, et à contrario auxquels elle peut confier un malade stabilisé. Car, La prise en charge commune dun patient par les deux services nest pas prévue dans les textes.

5 Les relations SSIAD/HAD dans la pratique quotidienne Au regard des définitions du périmètre de soins de chacun des services, de nombreux malades se situent entre les deux : pas assez lourdement atteints pour lHAD. trop lourdement atteints pour le SSIAD Et, le cas de figure est bien différent quil sagisse de transfert SSIAD vers HAD ou transfert HAD vers SSIAD

6 SSIAD vers HAD Aggravation de létat de santé du patient Le patient bénéficie dune prise en charge mieux adaptée, lensemble de ses soins, médicaux et paramédicaux sont assurés Son entourage est mieux accompagné Le médecin traitant peut sappuyer sur une équipe de soins plus complète, elle-même coordonnée par un médecin dans le service Lensemble du traitement, mais également le matériel médical et la petite pharmacie lui sont fournis La graduation dans la prise en charge est adaptée Satisfaction du patient

7 HAD vers SSIAD Amélioration de létat de santé du patient Le patient bénéficie dune prise en charge adaptée mais soudainement moins complète Son entourage sest habitué à plus daccompagnement Le médecin traitant se retrouve avec une équipe de soins restreinte Le patient ou son entourage doit se préoccuper de lexécution des prescriptions (pharmacie, matériel à usage unique, matériel médical…) Le patient et son entourage a besoin dy être préparé dautant quil sagit de personnes âgées ou handicapées donc atteintes de pathologies évolutives et chroniques Déception du patient

8 Annie PODEUR: AG FNEHAD VERSAILLES juin 2008 être « extrêmement exigeant sur le passage de témoin entre les différentes prises en charge » Signer des conventions entre établissements Multiplier les rencontres entre services et entre professionnels Informer ++ les patients et leur entourage

9 Pour améliorer un continuum des soins entre HAD et SSIAD il serait nécessaire de : obtenir une meilleure organisation graduée des soins mieux appréhender les zones frontières entre sanitaire et médico-social créer une tarification adaptée aux prises en charge intermédiaires Pour mémoire, rémunérations moyennes : dune journée de SSIAD : entre 23 et 39 du GHT de base : du GHT moyen 2007 : 217


Télécharger ppt "CHU Rennes 09 2008 LHAD et les SSIAD Concurrence et complémentarité"

Présentations similaires


Annonces Google