La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un aperçu des réflexions en histoire et sociologie du sport Sport et intégration Introduction – le sport, moyen dintégration : un vieux GremiB – Dijon,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un aperçu des réflexions en histoire et sociologie du sport Sport et intégration Introduction – le sport, moyen dintégration : un vieux GremiB – Dijon,"— Transcription de la présentation:

1 Un aperçu des réflexions en histoire et sociologie du sport Sport et intégration Introduction – le sport, moyen dintégration : un vieux GremiB – Dijon, 3 juin 2008 Sport et intégration dans lhistoire Sport et intégration des années 1980 à nos jours Exemples détudes discours

2 Introduction – le sport, moyen dintégration : un vieux discours Aux origines des sports modernes Le sport : une pratique anhistorique ? Le sport : une pratique héritée de lAntiquité ? Le sport : une pratique née dans lAngleterre de la première révolution industrielle – fin XVIIIe-début XIXe siècles Transformations économique, politiques, sociales qui conduisent à la naissance d un passe-temps inédit : le sport Jacques DEFRANCE, 1995 : « Dans lensemble, les historiens qui décrivent lédification du sport contemporain et les sociologues qui dégagent les caractéristiques de linstitution actuelle insistent sur la rupture historique entre les époques antiques, médiévale et classique, dune part, et lépoque contemporaine, de lautre ».

3 Les débuts des sports modernes en France ( ) Une reconnaissance difficile Plusieurs mouvements dopposants : Dirigeants du mouvement gymnique, médecins, Eglise, Ecole Le rôle décisif des premiers défenseurs du sport Pierre de Coubertin Paschal Grousset Georges de Saint-Clair Première fédération sportive française, lUSFSA, en 1889 Jeux olympiques modernes, 1896

4 Une rhétorique qui reste dactualité Conseil de lEurope, déclaration officielle, décembre 2000 : « Le sport est une activité humaine qui repose sur des valeurs sociales, éducatives et culturelles essentielles. Il est un facteur dinsertion, de participation à la vie sociale, de tolérance, dacceptation des différences et de respect des règles ». Premiers discours sur le sport : l« esprit sportif » et les « valeurs » Trois piliers des discours originels sur le sport Un rôle éducatif : former à la citoyenneté Un rôle culturel : forger les caractères Un rôle social : favoriser le lien social

5 Sport et intégration dans lhistoire Lintégration par le sport dans lhistoire : un « processus spontané » (Gastaut, 2004) Absence de politiques publiques dintégration par le sport jusquaux années 1980 Une prise en compte globalement tardive des questions sportives par les pouvoirs publics - Front populaire et politique du plein air - Vichy : le sport, outil de la Révolution nationale : les fédérations sportives deviennent « délégataires » : une véritable politique sportive – le haut niveau en ligne de mire - Depuis les années 1980 : désengagement financier de lEtat, réorientation des politiques : santé, civisme, intégration

6 Participation des populations migrantes au sport français Football (Frenkiel, Chovaux), athlétisme (Schotté, Erard) davantage que tennis ou rugby Le regard des historiens du sport Position nuancée quant à la contribution du sport à lintégration des populations migrantes Au-delà des approches globales, de la mémoire collective… qui concernent essentiellement le sport de haut niveau… … développement de travaux monographiques sur le sujet Toutes les populations migrantes sont concernées (Italiens, Polonais, Arméniens, Russes, Portugais, Maghrébins, Asiatiques) « Léquipe de France de football, cest lhistoire en raccourci dun siècle dimmigration » (Gastaut, 2004)

7 Certes… Des limites toutefois Développement dun vaste réseau dassociations sportives communautaires : le sport et les loisirs sont aussi vecteurs de repli sur la communauté dorigine Ascension sociale par le sport : synonyme parfois de retour au pays (Primo Carnera, Alfredo Binda) Champions dorigine étrangère au sein de léquipe de France favorisent lidentification à cette équipe et à la France pour les membres de leur communauté Forme de participation sociale = dimension essentielle de lintégration Engagement associatif Rencontre avec les Français « de souche », appropriation des normes de la société française Champions dorigine étrangère favorisent la reconnaissance de leur communauté par la population française « de souche »

8 Sport et intégration des années 1980 à nos jours Les politiques publiques semparent de la thématique : Le sport pour remédier à la crise des banlieues Quelques dispositifs et leurs effets Eté 1981 : émeutes à La Courneuve et Vénissieux Automne 1990 : nouvelle vague de violences dans les banlieues Opération « Anti été chaud », été 1982 Création du Ministère de la ville, 1990 Programme déquipements sportifs (F. Bredin) : « J sport », 400 cités concernées, juin 1991 Nettes avancées en matière déquipements, de structures sportives, dencadrement. Développement de la pratique sportive dans les banlieues françaises

9 Le regard des sociologues du sport Occuper les jeunes et pacifier les banlieues ? Position nuancée quant à la contribution des premiers dispositifs à lintégration des populations migrantes Au-delà des bienfaits en matière de développement de la pratique sportive, les sociologues du sport posent la question des fondements des politiques sportives dans les quartiers dhabitat social Favoriser intégration et cohésion sociales par le sport ? Dénonciation de dispositifs ayant avant tout une visée occupationnelle, ne sadressant quà une fraction de la population des quartiers

10 Quelques préconisations… qui révèlent la complexité du problème Certes… Les discours originels sur le rôle social du sport ne sont pas dénués de fondements Toutefois… Sortir du quartier Favoriser mixité et mixité sociale dans les activités Savoir choisir les intervenants Adapter les dispositifs à la diversité des situations Les activités sportives, y compris informelles, peuvent jouer un rôle structurant, en dehors de la sphère sportive Pas dintégration par le sport sans égalité daccès à la pratique Aujourdhui encore, il faut être intégré pour pratiquer ! Le sport nest pas intégrateur par nature. Il peut favoriser le processus dintégration seulement sil est pensé comme tel et organisé en ce sens Les discours sur le rôle social du sport ne doivent pas masquer les vraies priorités pour résoudre la crise du modèle français dintégration

11 Exemples détudes Sport et immigration en milieu de grande industrie : le Bassin minier de Saône-et-Loire (années années 1960) 3 étapes 1. Présence des travailleurs étrangers dans les mouvements sportifs locaux Mesure de lengagement des différentes populations de travailleurs immigrés (et de leurs familles) dans les mouvements sportifs des localités. Etude de linfluence de différents facteurs sur les mécanismes dadhésion des populations migrantes aux mouvements sportifs locaux. Types dassociations (patronales, ouvrières, laïques, catholiques ou traditionnelles). Origine des populations immigrées. Spécificités de lhistoire locale, facteurs humains

12 2. Des « politiques » dintégration par le sport ? Lintégration par le sport dans lhistoire : un « processus spontané ? » (Y. Gastaut, 2004) Lintégration des travailleurs étrangers et de leurs familles par le biais du mouvement associatif a-t-elle été « pensée » ? Par les municipalités de Saône-et-Loire ? Par les groupements sportifs ? Par les industriels ? 3. Biographies de migrants Question de lintégration par le sport, du pouvoir socialisateur du sport lorsquil est pratiqué de façon ordinaire, très en deçà du haut niveau.

13 Sport et loisirs dans les quartiers populaires de Franche-Comté Equipe : 5 chercheurs – pilote : G. Vieille-Marchiset, MCU HDR, Laboratoire de sociologie et danthropologie (Univ. de Franche-Comté) Financement : Maison des sciences de lhomme de Franche-Comté, FASILD + DDJS Haute-Saône, Préfecture Besançon Enquête

14 Étude des pratiques sportives et de loisirs des habitants des quartiers populaires de Franche-Comté Objectifs Quels loisirs dans les quartiers populaires ? Selon quelles modalités ? Les loisirs : outils douverture sur la ville et ses institutions ou facteurs de relégation pour les habitants des quartiers populaires ? Moyens Enquête qualitative 500 personnes interrogées au moyen dun questionnaire ( ) ( ) ~ 60 personnes entendues dans le cadre dentretiens semi-directifs Enquête quantitative

15 2 quartiers de Besançon 1 quartier de Dôle 1 quartier de Belfort 1 quartier dHéricourt (Hte Saône) 1 quartier de Valentigney (Doubs) Population enquêtée : échantillon de 500 personnes représentatif de la population globale Représentations associées Espaces Sociabilités Rapports sociaux de sexe Au-delà de la définition du temps libre… Contenu des questionnaires et entretiens – Axes danalyse Pratiques sportives et de loisir 6 lieux denquête Lieux de pratique Partenaires « Cadre » de pratique (libre/encadrée)

16 Quelques résultats La convivialité, les relations sociales napparaissent plus comme le principal moteur de la pratique populaire Les sociabilités de loisir mettent en scène dans la très grande majorité des cas les liens amicaux et familiaux La famille sentend ici au sens de famille proche, et non au sens de famille élargie 40.7 % des personnes interrogées déclarent être souvent seules dans le cadre de leurs loisirs Surtout : 7.4 % des personnes interrogées (36 sur 487) déclarent être toujours seules dans le cadre de leurs loisirs Poids de la pratique solitaire Rareté des échanges établis en dehors du groupe social dappartenance Sociabilités

17 Espaces Plus le quartier est vaste, mieux il est relié au centre-ville, et plus léventail des loisirs indiqué par les répondants est vaste et diversifié Les espaces de loisirs du quotidien sont situés majoritairement dans une proximité résidentielle : - Un quart des personnes ne sortent jamais de chez elles pour les activités de loisirs (cf. pratiques solitaires) - Presque la moitié restent toujours dans les limites du quartier - Un tiers pratiquent à la fois dans le quartier et en dehors Lidée selon laquelle les loisirs seraient des occasions douverture territoriale savère fondée pour ce tiers seulement

18 Rapports sociaux de sexe Enfermement des femmes durant le temps libre et restriction de leurs loisirs, en particulier à certains âges de la vie (jeunes mères ; + de 60 ans) Sociabilités mixtes évitées dans le cadre des loisirs quotidiens Mise en évidence dun triangle de domination : Habiter un quartier populaire Etre femme, et qui plus est mère ou « senior » Etre immigrée ou issue de limmigration Exclusion des loisirs pour les femmes étrangères ou issues de limmigration


Télécharger ppt "Un aperçu des réflexions en histoire et sociologie du sport Sport et intégration Introduction – le sport, moyen dintégration : un vieux GremiB – Dijon,"

Présentations similaires


Annonces Google