La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACTUALITES EN ONCOLOGIE THORACIQUE. Epidémiologie, dépistage, méthodologie 5. Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs 7. Le patient.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACTUALITES EN ONCOLOGIE THORACIQUE. Epidémiologie, dépistage, méthodologie 5. Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs 7. Le patient."— Transcription de la présentation:

1 ACTUALITES EN ONCOLOGIE THORACIQUE

2 Epidémiologie, dépistage, méthodologie 5. Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs 7. Le patient non fumeur (NF) : une entité à part pour la chirurgie des CBNPC 9. Influence de la quantité de tabac fumé en paquet-années sur la survie pour les CBNPC de stade IIIB et IV 10. Risque de 2 e cancer bronchique chez des patients traités pour cancer bronchique 11. Analyse de la relation entre SSP, RO et survie globale 12. Corrélation SSP et survie globale dans les CBNPC avancés 14. Phénomène de Will Rogers appliqué au PET-Scan 15. Evolution des essais cliniques entre 2002 et 2006 en France (rapport de lINCa) montrant laugmentation de limportance de la recherche clinique entre 2002 et Corrélation entre résultats préliminaires (congrès) et finaux (publications) 17. Corrélation 18. Résultats préliminaires Etude NELSON 19. Schéma de létude 20. Définition des groupes 21. Schéma de screening 22. Résultats du premier test 23. Conclusion 24. Dépistage du cancer du poumon sur le sang périphérique 25. Dépistage du cancer du poumon sur sang périphérique (PBMC*) Imagerie 27. Imagerie CBNPC métastatique ou localement avancé 30. Imagerie nucléaire : points dimpacts des différents traceurs PET potentiels en fonction du métabolisme cellulaire 31. Imagerie moléculaire dEGFR par TEP-TDM au 11 C-PD Imagerie du CBNPC métastatique ou localement avancé CBNPC localisé, chirurgie 35. Radiothérapie stéréotaxique 36. Morbi-mortalité post-chirurgie des nodules suspects détectés par dépistage 37. Chimiothérapie (CT) néo-adjuvante vs adjuvante dans CBNPC résécables : revue et méta-analyse 39. Résultats à long terme : essai IALT 40. IALT : Causes de décés (avant / après 5 ans) 41. Résultats à long terme : essai IALT 43. Résultats essai CHEST 45. Essai CHEST : Survie sans progression (SSP) 46. Essai CHEST : Survie globale 47. Résultats essai CHEST : Survie globale médiane et survie à 3 ans 48. Résultats LU 22/EORTC Etude du Q-TWIST : Essai du NCIC, CTG JBR Faisabilité des pneumonectomies après chimiothérapie 55. Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire (IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie CBNPC localement avancé 61. Phase III : cisplatine-docetaxel vs mitomycine-vindesine-cisplatine avec radiothérapie concomitante (OLCSG 0007) 62. Phase II randomisée : Pemetrexed/Carbo plus RT Cetuximab dans le CBNPC non résécable CALGB 30407Etude dévaluation de faisabilité et de toxicité 63. Phase III : cisplatine-etoposide-radiothérapie +/- consolidation par docétaxel (HOG LUN 0124/USO 023) : résultats mis à jour 64. IFCT 0401-bio (phase II) : gefitinib en 1 e ligne des adénocarcinomes localement avancés avec composante bronchiolo-alvéolaire (BAC) 65. Phase II ouverte évaluant Pemetrexed + cisplatine (PC) + radiothérapie thoracique (RT) concomitante puis docetaxel 66. Phase I : Pemetrexed/Carboplatine + radiothérapie en escalade de dose 67. Prise en charge des stade IIIB N3 : impact de lASCO 2007 sur le comportement médical aux USA Revue de Pneumologie Clinique ASCO 2008 Sommaire Educational session Clinical science symposium Poster discussion Présentation orale Poster session Session plénière

3 Sommaire Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) métastatique 69. FLEX: Phase III randomisée évaluant VNB/Cis vs VNB/CIs + Cetuximab en 1 e ligne thérapeutique du CBNPC IIIB/IV 70. Schéma de létude (n=1126) 71. Caractéristiques des patients 72. Résultats : Survie Globale (population générale ; analyse en ITT*) 73. Résultats : sur le sous-groupe ethnique 74. Résultats : SG sur le sous-groupe des Caucasiens 75. Résultats : Survie Globale médiane du sous-groupe des Caucasiens en fonction du type histologique 76. Résultats : sur le sous-groupe des Asiatiques (n=121) 10% de la population étudiée 77. Résultats : critères secondaires : RO, SSP et TTF 78. Résultats : Toxicité 79. FLEX : CONCLUSION 80. Indications du Cetuximab daprès Thomas Lynch 81. Phase II : gefitinib en 1 e ligne chez les patients à faible PS et mutations dEGFR 82. Phase II randomisée : Pemetrexed/Carbo (PC) +/- enzastaurin (PCE) vs Docetaxel/Carbo (DC) en 1 e ligne métastatique 83. Comparaison gemcitabine-oxaliplatine vs paclitaxel-carboplatine en 1 e ligne 84. Phase II ouverte pemetrexed+carboplatine + bevacizumab et maintenance avec pemetrexed + bevacizumab ou placebo, en 1 e ligne 85. Pemetrexed en maintenance 86. Caractéristiques initiales des patients 87. Nombre de cycles de traitement administré 88. Pemetrexed en maintenance 90. Pemetrexed en maintenance : Efficacité selon les sous-groupes histologiques 91. Pemetrexed vs placebo en maintenance : étude de tolérance 92. Discussion de létude dAlimta en maintenance par le Pr W. Eberhardt (Université de Duisbourg-Essen- Allemagne) 93. Phase III randomisée évaluant Gefitinib après une chimiothérapie à base de platine en maintenance ou placebo chez des patients japonais avec CBNPC métastatique (WJTOG 0203) 94. Gefitinib en maintenance (WJTOG 0203) 96. Vaccin TG4010 (MVA-MUC1-IL2) en complément de la chimiothérapie 98. Gefitinib vs docetaxel en 2 e ligne de CBNPC avancés après 1 e ligne à base de platine 99. Phase III comparant gefitinib vs docetaxel dans CBNPC déjà traités (INTEREST) : analyses cliniques et moléculaires Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique 102. Traitement antiangiogénique : données principales 104. Phase II randomisée évaluant Sorafenib versus Placebo en 3 e ligne de traitement du CBNPC métastatique CBPC Cancer bronchique à petites cellules (CBPC) localisé 107. Phase III comparant une radiochimiothérapie standard vs étoposide + platine (PE) quotidien avec radiothérapie concomitante 109. Evolution clinique des CBPC localisés avec épanchement pleural homolatéral 110. Chirurgie des CBPC de stade localisé 113. Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Cancer bronchique à petites cellules (CBPC) disséminé 121. Phase III : comparaison de lassociation irinotecan-cisplatine (IC) vs étoposide-cisplatine (EP) en 1 e ligne des CBPC disséminés 123. Topotécan-cisplatine vs étoposide-cisplatine en 1 e ligne de CBPC métastatiques : résultats définitifs dun essai phase III 124. Topotécan-cisplatine (TC) vs étoposide-cisplatine (EP) en 1 e ligne de CBPC métastatiques : résultats définitifs dun essai phase III 125. Pemetrexed + sel de platine en 1 e ligne 126. Chimiothérapie de 2 e ligne des CBPC Mésothéliome Pleural Malin (MPM) 128. Phase II : sunitinib en 2 e ligne Abréviations 129. Abréviations les plus fréquemment utilisées :

4 Epidémiologie, dépistage, méthodologie

5 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès S.I. Ou et al., abstract 8004 Epidémiologie Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs CBNPC des non fumeurs : 13 e cause de cancer aux USA Étude rétrospective CBNPC (registre de Californie du sud) : 8,9% non fumeurs 15% asiatiques Proportion de femmes : 45% chez les asiatiques, 9% chez les caucasiennes 5 Clinical science symposium

6 Revue de Pneumologie Clinique Le tabagisme est un facteur de mauvais pronostic sur la survie globale (HR=1,14) ASCO Daprès S.I. Ou et al., abstract 8004 Epidémiologie Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs 6 Clinical science symposium

7 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Yano et al., abstract 7505 Le patient non fumeur (NF) : une entité à part pour la chirurgie des CBNPC patients, 959 hommes, résection complète de CBNPC entre 1974 et 2004 Augmentation de la proportion de NF : 16 % 32,8 % entre 1970 et 2000 Chez les NF : 85,5% femmes 87,8% adénoK (vs 49,1%, p<0,001) Plus petite tumeur (diamètre max 3cm vs 3,9 p<0,001) Moins datteinte pleurale Plus de tumeur T1, N identique Epidémiologie 7 Clinical science symposium

8 Revue de Pneumologie Clinique Le patient non fumeur : une entité à part pour la chirurgie des CBNPC Conclusion : le statut de non fumeur est un facteur pronostique indépendant dans la chirurgie du CBNPC (analyse multivariée) Epidémiologie ASCO Daprès T. Yano et al., abstract Clinical science symposium

9 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès Y.Y. Janigian et al., abstract 8005 Epidémiologie Influence de la quantité de tabac fumé en paquet-années sur la survie pour les CBNPC de stade IIIB et IV Conclusion : La quantité de tabac exprimée en PA peut être une strate de randomisation dans les essais cliniques 9 Revue prospective des données cliniques chez patients (1007 hommes femmes) + questionnaire sur lhistoire du tabagisme Non fumeurs : 16% des patients (61% asiatiques) Clinical science symposium

10 Risque de 2 e cancer bronchique chez des patients traités pour cancer bronchique Analyse du registre SEER : patients éligibles (88% CBNPC), dont (2%) (ayant fumé moins de 100 cigarettes dans leur vie) ont développé un 2 e cancer bronchique Caracteristique du second cancer : –Médiane de survenue du 2 e cancer : 60 mois (hommes) et 67 mois (femmes) –60% hommes –41% forme limitée –96% de CBNPC Risque de 2 e cancer par rapport à la population générale : - 5 ans : x 2 (hommes) et x 4 (femmes) - <50 ans : x 4 (hommes) et x 9 (femmes) - 70 ans : x 1,6 (hommes) et x 3 (femmes) Histologie du 2 e cancer identique au 1 e pour 45% des adénocarcinomes et 48% des carcinomes épidermoïdes Conclusion : nécessité dun suivi prolongé (>5ans) après un 1 e cancer bronchique, surtout avant 50 ans Revue de Pneumologie Clinique Méthodologie 10 ASCO Daprès P. Sivakumaran et al., abstract 8048 Poster session

11 Analyse de la relation entre SSP, RO et survie globale les thérapeutiques ciblées modifient les critères dévaluation de lefficacité immédiate en raison du grand nombre de stabilisations prolongées Etude sur 343 patients Étaient considérés comme discordants: - Les patients avec progression avant 6 mois et vivant après 12 mois, - Les patients progressant après 6 mois et décédés avant 12 mois Calcul de la concordance entre SSP, RP, RC avec SG par une analyse par patient : - Concordance SSP à 6 mois-SG = 78% - Concordance RP-SG = 63% - Concordance RC-SG = 65% Conclusion : SSP plus prédictive de la survie que la RO (RP+RC), intérêt potentiel dans les essais de phase II 11 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès S.J. Mandrekar et al., abstract 8021 Poster discussion Méthodologie

12 Corrélation SSP et survie globale dans les CBNPC avancés Comparaison à partir de 79 essais phase III (1 e ligne CBNPC avancés) du temps médian de survie et la SSP Analyse par régression linéaire : corrélation modeste sauf pour les essais de phase III > 500 patients (p<0,001, R²=0,718) Conclusion : SSP intéressant comme reflet de la survie globale dans les essais phase III incluant plus de 500 patients 12 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès K. Hotta et al., abstract 8022 Poster discussion Méthodologie

13 Phénomène de Will Rogers appliqué au PET-Scan patients en 2 périodes (avant et après introduction PET scan : cut off = 1998) - modifications de lépidémiologie du cancer du poumon entre les 2 périodes: –Plus de femmes, de noirs, de ruraux, de sujets âgés dans la 2 e période - Le phénomène de Will Rogers se constate Revue de Pneumologie Clinique Recherche en Santé Publique 13 ASCO Daprès K. Chee et al., abstract Poster session

14 Diminution de 5.4 % des stades III Augmentation de 8.4 % des stades IV Survie à 2 ans : –Stades III : 18 % >> 22 %, p < –Stades IV : 6 % >> 8 %, p < Revue de Pneumologie Clinique 14 Phénomène de Will Rogers appliqué au PET-Scan Recherche en Santé Publique ASCO Daprès K. Chee et al., abstract Poster session

15 Evolution des essais cliniques entre 2002 et 2006 en France (rapport de lINCa) montrant laugmentation de limportance de la recherche clinique entre 2002 et 2006 Revue de Pneumologie Clinique 15 Recherche en Santé Publique ASCO Daprès I. Pauporté et al., abstract 6601 Poster session * ARC : attaché de recherche clinique *

16 Corrélation entre résultats préliminaires (congrès) et finaux (publications) Etudes sur les publications entre Essais randomisés contrôlés Présentés dans les grands congrès (ASCO, ESMO, ECCO, etc Publiés dans grands journaux (JCO, JNCI, NEJM, Lancet, Blood) Revue de Pneumologie Clinique 16 Recherche en Santé Publique ASCO Daprès C.M. Booth et al., abstract 6550 Poster session

17 En conclusion : lEurope moins bonne que les US, les onco-pneumologues meilleurs que les autres, les essais institutionnels plus hableurs Revue de Pneumologie Clinique 17 Corrélation Recherche en Santé Publique ASCO Daprès C.M. Booth et al., abstract 6550 Poster session

18 Essai observationnel prospectif de dépistage du cancer pulmonaire par scanner low dose en Belgique et Hollande. Utilisation dun logiciel danalyse du volume des nodules pulmonaires permettant détudier le temps de doublement (VDT) Critères de sélection : âge ans, anciens fumeurs et fumeurs actifs Recrutement par courrier : envois, 24% de taux de réponse, 20% déligibles soit volontaires inclus. 18 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Résultats préliminaires Etude NELSON Présentation orale

19 19 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Schéma de létude : Présentation orale

20 20 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Définition des groupes Présentation orale

21 21 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Schéma de screening Présentation orale

22 22 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Résultats du premier test Présentation orale

23 Par rapport aux études plus anciennes, le taux de tests positifs de 2,6% parait intéressant en diminuant les angoisses et examens inutiles La performance du dépistage basée sur la volumétrie paraît supérieure comparée à dautres méthodes de dépistage 23 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès V. Klaveren et al., abstract 1508 Conclusion Présentation orale VPP

24 A partir de létude dune petite série cas / témoin, mise en évidence dune RNA-signature spécifique de la cohorte atteinte. Validation de cette technique sur une 2 e série (22 cas/15 témoins) enfin, étude portant sur une population de volontaires fumeurs (12 cas incidents de cancer du poumon) Dépistage du cancer du poumon sur le sang périphérique 24 Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès Zander et al., abstract 1509 Présentation orale

25 Lanomalie detectée permettrait de prédire la survenue du cancer dans les 2 ans avec une sensibilité et une spécificité qui semble intéressante 25 * PBMC : Cellules mononuclées du sang périphérique Dépistage du cancer du poumon sur sang périphérique (PBMC*) Revue de Pneumologie Clinique Prévention du cancer ASCO Daprès Zander et al., abstract 1509 Cohorte : > sujets pris sur cohorte de sujets volontaires Cancer du poumon dans les 2 ans Prélévements : cellules mononuclées du sang périphérique Technique : Human WG-6 array (Illumina) Présentation orale

26 Imagerie

27 Imagerie CBNPC métastatique ou localement avancé 2 études ont évalué lintérêt du PET-TDM de réévaluation effectué précocement –34 pts de stade IIIA N2 évaluables Etude du PET-TDM avant et 3 semaines après chimiothérapie néo-adjuvante : une baisse de 60 % de la SUV est corrélée à une meilleure survie sans progression (38 mois vs 11 mois ; p=0,04) mais pas à la survie globale. Cette baisse ne prédit pas non plus un down stagging histologique Abstract G. Jang et al. –22 patients évaluables Etude de lévolution de la SUV après traitement par carboplatine paclitaxel et sorafenib. Pas de corrélation ni avec la SSP ni avec la SG Abstract U. Ricardi et al. 27 Revue de Pneumologie Clinique ASCO 2008 Imagerie Clinical science symposium

28 Impact du Pet-scanner dans le stagging des patients potentiellement opérables But de létude : Comparer le bilan par pet-scanner + imagerie cérébrale à un bilan dimagerie « conventionnelle » en terme de correction de stagging afin déviter des chirurgies inutiles –Design : Scanner thoracique +/- surrénalien Groupe conventionnel Scanner hépatique et surrénalien Scintigraphie osseuse Scanner ou IRM cérébrale Groupe pet scanner Pet-Scanner Scanner ou IRM cérébrale 28 CBNPC potentiellement opérables Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Maziak et al., abstract 7502 Imagerie Clinical science symposium Imagerie CBNPC métastatique ou localement avancé

29 Patients: 337 patients inclus dans 8 centres de lOntario, de juillet 2004 à Août 2007; 157 pts analysables dans le groupe conventionnel vs 163 dans le groupe pet-scanner Résultats : –Upstagging permettant déviter la chirurgie: 7% dans groupe conventionnel vs 14% dans groupe pet scanner (p=0.046) –Understagging erroné, corrigé en post-opératoire 30% vs 11% dans le groupe pet-scanner (p= ) Conclusion : Le pet scanner en tant que bilan initial des CBNPC potentiellement opérables permet déviter significativement plus de chirurgies inutiles que le bilan dimagerie conventionnel 29 Clinical science symposium Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Maziak et al., abstract 7502 Imagerie Imagerie CBNPC métastatique ou localement avancé

30 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès M.H. Hu et al., abstract 7504 Imagerie nucléaire : points dimpacts des différents traceurs PET potentiels en fonction du métabolisme cellulaire Imagerie Mesure des facteurs affectant la réponse du PET/CT 30 Clinical science symposium

31 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.M. Yu et al., abstract 3503 Imagerie moléculaire dEGFR par TEP-TDM au 11 C-PD Imagerie Différentes modalités de détection dEGFR : Expression protéique (IHC) Gènes (FISH) Recherche de mutations (séquençage) Imagerie moléculaire (TEP-TDM) 11C-PD : nouveau traceur TEP Marquage corrélé à lexpression dEGFR Bonne biodistribution 31 Clinical science symposium

32 Revue de Pneumologie Clinique Imagerie Imagerie moléculaire dEGFR par TEP-TDM au 11 C-PD ASCO Daprès J.M. Yu et al., abstract 3503 Femme, 67 ans, SUVmax = 5,9 32 Clinical science symposium

33 Imagerie du CBNPC métastatique ou localement avancé Quen est-il de la reproductibilité des mesures par scanner ? –Les auteurs ont créé un algorithme informatique permettant de calculer le diamètre, la surface et le volume de la lésion But de létude : démontrer que la mesure du volume est plus reproductible que RECIST ou OMS Méthode : le même patient effectue 2 scanners thoraciques à 15 min dintervalle Résultats : coefficient de concordance –RECIST : unidimensionnel 0,9981 –OMS : bidimensionnel 0,9965 –Volume : tridimensionnel 0,9995 Conclusion : Du fait de sa meilleure reproductibilité (comme en témoigne le coefficient de concordance très proche de 1) le volume a le potentiel pour une détermination plus précoce et plus fine de l'augmentation du volume tumoral. 33 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès L.P. James et al., abstract 8002 Clinical science symposium Imagerie

34 Cancer bronchique non à petites cellules localisé, place de la CT péri-opératoire

35 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès M. Dahele et al., abstract 7529 CBNPC localisé Radiothérapie stéréotaxique 76 patients (82 lésions) T1/T2N0 périphériques, taille médiane 2,3 cm, suivie médian 12 mois (49 patients > 6 mois) Dose de radiothérapie : - Tumeur périphérique (n=45) : Gy/3 fr - Tumeur T1 proche dun organe à risque (n=23) : 48 Gy/4 fr - Tumeur centrale (n=14) : Gy/8-10 fr Rechutes : 1 locale (à 6 mois), 3 régionales, 11 à distance (médiane 11 mois) Toxicité acceptable Conclusion : traitement prometteur, notamment chez les sujets âgés ou avec co-morbidités 35 Poster discussion

36 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Veronesi et al., abstract 7531 Morbi-mortalité post-chirurgie des nodules suspects détectés par dépistage Étude prospective, nodules suspects détectés par TDM chez patients à haut-risque Diagnostic de 128 cancers/5201 volontaires (2,4 %), stade IA : 50 % la 1 e année 80 % la 3 e année de létude 114 patients opérés : 66 % lobectomies, 12 % lobectomies mini- invasives (robot), 9,4 % résections atypiques, 1,5 % pneumonectomies 25 % complications post-op, dont 6 % considérées comme majeures, 2 % ré-interventions 21 patients (18%) : tumeur bénigne, pas de complication post-op Conclusion : faible morbi-mortalité opératoire des cancers diagnostiqués lors dun dépistage TDM CBNPC localisé 36 Poster discussion

37 Chimiothérapie (CT) néo-adjuvante vs adjuvante dans CBNPC résécables: revue et méta-analyse 112 publications identifiées, 56 sélectionnées, 31 retenues au final (21 essais adjuvants et 10 essais néo-adjuvants) soit environ patients Survie globale : –CT néo-adjuvante : HR=0,81 [0,68-0,97, p=0,024] –CT adjuvante : HR=0,80 [0,73-0,87, p<0,001] SSP : –CT néo-adjuvante : HR=0,79 [0,63-1,00, p=0,05] –CT adjuvante : HR=0,76 [0,67-0,87, p<0,001] Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localisé 37 ASCO Daprès E. Lim et al., abstract 7546 Poster session

38 Chimiothérapie (CT) néo-adjuvante vs adjuvante dans CBNPC résécables : revue et méta-analyse Comparaison CT adjuvante et néo-adjuvante : pas de différence significative en terme de survie globale et SSP Conclusion : le moment dadministration de la CT en péri-opératoire des CBNPC résécables nest toujours pas tranché en terme de bénéfice de survie Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localisé 38 ASCO Daprès E. Lim et al., abstract 7546 Poster session

39 Résultats à long terme : essai IALT Essai comparatif chirurgie vs chirurgie et chimiothérapie adjuvante Chimiothérapie avec doublet cisplatine CBNPC stades I – III 1867 patients Probabilité de décés (chimio adjuvante vs chir seule) : –Avant 5 ans = 0.86 ( ), p = 0.05 –Après 5 ans= 1.45 ( ) –Global = 0.91 (O ), p= 0.10 –ERCC1 nég = 0.76 ( ) Revue de Pneumologie Clinique CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant 39 ASCO Daprès T. Le Chevalier et al., abstract 7507 Présentation orale

40 IALT : Causes de décés (avant / après 5 ans) ChimiothérapieChirugie Nb495/83534/56 DC par cancer390/48443/37 DC non- cancer 82/2562/10 Inconnue23/1029/9 Revue de Pneumologie Clinique 40 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant ASCO Daprès T. Le Chevalier et al., abstract 7507 Présentation orale

41 Résultats à long terme : essai IALT Survie globale Revue de Pneumologie Clinique 41 ASCO Daprès T. Le Chevalier et al., abstract 7507 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Présentation orale

42 Revue de Pneumologie Clinique 42 Résultats à long terme : essai IALT ASCO Daprès T. Le Chevalier et al., abstract 7507 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Présentation orale

43 ASCO Daprès G. Scagliotti et al., abstract 7508 Essai comparatif chirurgie vs chimiothérapie néo-adjuvante et chirurgie Chimiothérapie : CDDP, 75 mg/m² - Gemcitabine, 1250 mg/m², jours 1, 8, toutes les 3 semaines. CBNPC stades IB– IIIA 270 patients (arrêt prématuré : résultats essais adjuvants) Revue de Pneumologie Clinique 43 Résultats essai CHEST CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Présentation orale

44 ChirurgieCT + chirurgie Nb CT reçue-127 (98.4 %) CR-4 (3 %) Chirurgie faite136 (96.5 %)110 (85.3 %) Pneumonectomie34 (24 %)13 (10 %) Revue de Pneumologie Clinique 44 Résultats essai CHEST ASCO Daprès G. Scagliotti et al., abstract 7508 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Présentation orale

45 Revue de Pneumologie Clinique 45 Essai CHEST : Survie sans progression (SSP) ASCO Daprès G. Scagliotti et al., abstract 7508 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant + 5% à 3 ans dans le bras chimiothérapie néo-adjuvante (p=ns) Présentation orale

46 Revue de Pneumologie Clinique 46 Essai CHEST : Survie globale ASCO Daprès G. Scagliotti et al., abstract 7508 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Présentation orale + 7 % à 3 ans dans le bras chimiothérapie néo-adjuvante (p=0,053)

47 Revue de Pneumologie Clinique 47 Résultats essai CHEST : Survie globale médiane et survie à 3 ans CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Analyse de sous-groupe : bénéfice pour les stades IIb à IIIa Présentation orale ASCO Daprès G. Scagliotti et al., abstract 7508

48 Revue de Pneumologie Clinique 48 Résultats LU 22/EORTC ASCO Daprès J.P. Van Meercbeeck et al., abstract 7509 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Influence du staging clinique par rapport au staging chirurgical dans les essais néo-adjuvants Etude LU 22/EORTC : rappel des résultats : 463 patients, randomisation entre CT néo-adjuvante + chirurugie ou chirurgie seule Présentation orale

49 Revue de Pneumologie Clinique 49 Résultats LU 22/EORTC ASCO Daprès J.P. Van Meercbeeck et al., abstract 7509 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Influence du staging clinique par rapport au staging chirurgical dans les essais néo-adjuvants Sur 95 tumeurs stades II-III, 59 non déclassées, 36 déclassées Présentation orale

50 Revue de Pneumologie Clinique 50 ASCO Daprès R.W. Jang et al., abstract 6535 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Etude du Q-TWIST : Essai du NCIC, CTG JBR 10 Objectif : déterminer comment la chimiothérapie adjuvante affecte la survie ajustée à la qualité de vie. Basée sur létude JBR 10 : phase III randomisée étudiant une chimio (CDDP-vinorelbine) vs surveillance après chirurgie pour CBNPC Ib et II Définitions : - TOX : temps passé sans toxicité - REL : temps passé sans récidive (REL = SG - TOX) - TWIST : temps passé sans toxicité ni progression (TWIST= SSP – TOX) - Q-TWIST : intégration des 3 variables Poster session

51 Etude du Q-TWIST : Essai du NCIC, CTG JBR 10 Revue de Pneumologie Clinique 51 ASCO Daprès R.W. Jang et al., abstract 6535 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Poster session Courbes de survie

52 En conclusion : La QOL est mesurée par laire entre la courbe de la survie avec toxicité et la courbe sans récidive (symbolisée à 2 ans par la flèche bleue) La chimiothérapie adjuvante augmente la qualité de vie mesurée par le Q-TWIST La toxicité du traitement diminue cette qualité de vie les 2 premières années Revue de Pneumologie Clinique 52 Etude du Q-TWIST : Essai du NCIC, CTG JBR 10 ASCO Daprès R.W. Jang et al., abstract 6535 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Poster session

53 Faisabilité des pneumonectomies après chimiothérapie Objectif : étudier mortalité et morbidités des pneumonectomies (P) après chimiothérapie néo-adjuvante (CT). Les taux de mortalité varient dans la littérature entre 10 et plus de 20 % pour les P droites Méthodes : étude rétrospective entre 01/1993 et 04/2006 des P après CT dans les 4 services de chirurgie thoracique de Lyon et St Etienne. Population : 228 patients, age médian 58 ans, 85 % homme,58 % epidermoides, CT par cisplatine + gemcitabine ou vinorelbine dans 2/3 des cas Revue de Pneumologie Clinique CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant ASCO Daprès Y. Thibout et coll., abstract 7530 Poster discussion 53

54 Résultats : –Stade pTNM : 0: 2 %, I: 16%, II: 25 %, IIIA: 29 %, IIIB: 16 %, IV: 12% –Pneumonectomies droites n=117 ; pneumonectomies gauches n=111 –Morbidités : 37 % –Mortalité : 5,3 % à 30 jours, 9,2 % à 90 jours –Pas de surmortalité dans les pneumonectomies droites –Survie 68 % 1an, 39 % 3 ans, 32 % 5 ans –Stade > IIIA, BPCO, suture manuelle et plus de 4 cycles de CT pré op sont des facteurs de risque morbidité et mortalité Conclusions : les P après CT ont une mortalité « acceptable » quand le patient est opéré par des chirurgiens thoraciques exclusifs Faisabilité des pneumonectomies après chimiothérapie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès Y. Thibout et coll., abstract 7530 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Poster discussion 54

55 Essai IFCT 0002 : phase III étudiant la chimiothérapie péri-opératoire des CBNPC résecables Tolérance et réponse identiques 4 cures CT néo-adjuvantes vs 2 cures néo-adjuvantes + 2 cures post-op meilleure compliance bras 4 cures néo-adjuvantes Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire (IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie n=528 Patients inclus dans lessai IFCT-0002 n=490 Patients sans RC histologique n=208 Échantillons post-chimio congelés Échantillons post-chimio inclus en paraffine n=461 94% 42% Extraction ADN & ARN Recherche daltérations dans les voies de régulation du cycle cellulaire et de lapoptose mise en évidence de 16% de mutations K-ras, 22% daltérations de RassF1A et 50% de DAP-K (types méthylations du promoteur) Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Zalcman et coll., abstract 7500 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Clinical science symposium 55

56 HR ajusté= 1.98 [ ] p* = (ajustement sur histologie, traitement, T, stade) Mutations K-ras : seule anomalie moléculaire corrélée avec labsence de réponse à la chimio (RR=2,13 95%CI [1,11-4,55], p=0,019), mais non associées avec SSP (p=0,89) Méthylation du promoteur de RASSF1A : corrélée à SSP Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire ( IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Zalcman et coll., abstract 7500 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Clinical science symposium 56

57 test dinteraction: p* = HR ajusté = 1.55 [ ] p = HR ajusté= 0.47 [ ] p = (ajustement sur histologie, T et stade) RASSF1A méthylé : également prédictif de SSP en fonction du type de chimio Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire ( IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Zalcman et coll., abstract 7500 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Clinical science symposium 57

58 Définition de groupes pronostiques : Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire ( IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Zalcman et coll., abstract 7500 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Clinical science symposium 58

59 Etude moléculaire des CBNPC traités par chimio péri-opératoire ( IFCT 0002) : recherche de facteurs prédictifs de réponse et de survie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès G. Zalcman et coll., abstract 7500 CBNPC, chirurgie, traitement adjuvant Clinical science symposium 59 Conclusions : Bio-IFCT 0002 : première analyse moléculaire réalisée sur un essai de phase III de chimiothérapie néo-adjuvante des CBNPC de stade précoces La méthylation du promoteur de RASSF1A et une analyse fonctionnelle simple de 2 gènes (RASSF1A et DAP-K) sont capables didentifier les patients de mauvais pronostic et de définir 3 groupes pronostiques de CBNPC de stade précoce Résultats à valider dans des essais prospectifs

60 Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé

61 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès K. Kiura et al., abstract 7515 CBNPC localement avancé Phase III : cisplatine-docetaxel vs mitomycine-vindesine-cisplatine avec radiothérapie concomitante (OLCSG 0007) Toxicité : Plus de toxicité hématologique / (neutropénies fébriles) pour le bras MVP (p<0,05) Tendance à plus doesophagite et pneumopathie post-radique pour le bras DP (p=NS) Bénéfice en terme de survie pour le bras cisplatine-docetaxel Conclusion : le bras DP pourrait être supérieur au bras MVP 61 Poster discussion

62 Objectifs : Evaluer lefficacité de la combinaison Pemetrexed-Carbo en association avec la RT ± Cetuximab hebdomadaire Critère principal : % de patients vivant plus de 18 mois après le début du traitement Critères secondaires : RO et survie sans échec Schéma : Phase II randomisée : Pemetrexed/Carbo plus RT Cetuximab dans le CBNPC non résécable - CALGB 30407Etude dévaluation de faisabilité et de toxicité Bras ACrb AUC=5 + Pem 500 mg/m 2 iv J1 tous les 21 jours pendant 4 cyclesRT Thoracique 70 Gy suivant la CT et consolidation par Pemetrexed 500 mg/m 2 X 4 cycles Bras BCrb AUC=5 + Pem 500 mg/m 2 iv J1 tous les 21 jours pendant 4 cycles + Cet 400 mg/m 2 en dose de charge puis 250 mg/m 2 hebdo pendant 6 semaines Le critère principal na pas encore été atteint Toxicité sur les 106 premiers patients : Toxicité Gr > 3 : neutropénie 38 % (bras A)/37 % (bras B), thrombopénie 30 %/34 %, oesophagite 35 %/22 % 70 % patients ont reçu 4 cycles de chimio dans les 2 bras, consolidation réalisée dans 1/3 des cas Conclusion : La combinaison Pem/Carbo avec ou sans Cetuximab est faisable et bien tolérée Une phase III de confirmation est maintenant nécessaire Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès Govindan et al., abstract 7518 CBNPC localement avancé Poster discussion 62

63 Objectif dinclusion : 259 patients stade IIIa/IIIb Schéma : Cisplatine 50mg/m² (J1,8,29,36) + etoposide 50mg/m² (J1-5, J29-33) + RT concomitante 59,4 Gy (1,8 Gy/fr), puis randomisation docetaxel 75mg/m² (/21j x3) ou surveillance Etude stoppée lors de lanalyse intermédiaire (analyse de 203 patients) : pas de différence en terme de survie globale ou SSP Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès L.A. Mina et al., abstract 7519 Phase III : cisplatine-étoposide-radiothérapie +/- consolidation par docétaxel (HOG LUN 0124/USO 023) : résultats mis à jour CBNPC localement avancé 63 Poster discussion L

64 IFCT 0401-bio (phase II) : gefitinib en 1 e ligne des adénocarcinomes localement avancés avec composante bronchiolo-alvéolaire (BAC) Méthode : –Classification composante BAC/adénocarcinome dautre type et non mucineux ou mucineux/mixte –Immunohistochimie (IHC) pour TTF1 et EGFR –Étude amplification/polysomie dEGFR –Amplification et séquençage dEGFR et 2 exons de Kras 88 patients éligibles, tissu tumoral recueilli pour 65 patients –50 patients : BAC (25 non-mucineux et 25 mucineux) ; 15 patients : adénoK autre type –EGFR haute amplification : 24%, mutation dEGFR : 12,5% ; mutations de Kras : 18% Analyse multi-variée : –Non fumeur, peu de symptômes pulmonaires, BAC non mucineux : facteurs prédictifs defficacité –Bon PS, rash cutané, gain génomique EGFR, absence de mutation Kras : facteurs prédictifs de survie Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localement avancé 64 ASCO Daprès M. Wislez et al., abstract 8071 Poster session

65 Phase II ouverte évaluant Pemetrexed + cisplatine (PC) + radiothérapie thoracique (RT) concomitante puis docetaxel Analyse préliminaire sur 17 des 28 patients prévus 12/17 patients (71%) ont reçu 6 cycles de PC sans réduction de dose et la RT 3/17 patients (6%) ont reçu 3 cycles de PC et la RT Toxicité : –6 patients : neutropénie grade 3 –1 patient : thrombopénie grade 4 –2 patients : insuffisance rénale grade 3 –1 patient : pneumopathie radique grade 3 –Pas doesophagite grade 3-4 RO : 9/17 patients (53%) Conclusion : schéma faisable et globalement bien toléré, nécessité dune phase III Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localement avancé 65 ASCO Daprès S.M. Gadgeel et al., abstract 7569 Poster session

66 Phase I : Pemetrexed/Carboplatine + radiothérapie en escalade de dose Étude pilote : 14 patients sélectionnés, 10 évaluables pour la toxicité Carbo AUC 6, 4 paliers de doses de pemetrexed : 300mg/m²/2 semaines 600mg/m²/2 semaines, RT 63 Gy Toxicité dès le 1 e palier : –3 patients : neutropénie grade 3-4 –1 patient : toxicités multiples grade 4 –1 patient : oesophagite prolongée grade 3 réduction des champs de radiothérapie –Pas de pneumopathie radique grade 3-4 Conclusion : toxicité notable dès le 1 e palier (300mg/m²/2 semaines), étude poursuivie Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localement avancé 66 ASCO Daprès M. Matchay et al., abstract 7571 Poster session

67 Prise en charge des stade IIIB N3 : impact de lASCO 2007 sur le comportement médical aux USA Présentation à lASCO 2007 (Hanna et al., abstract 7512) : phase III (HOG) ne mettant pas en évidence de bénéfice en terme de survie dune consolidation par docetaxel après radiochimiothérapie Revue de Pneumologie Clinique CBNPC localement avancé 67 ASCO Daprès M.R. Green et al., abstract 7579 Dans les mois suivant lASCO 2007, il existe une modification des pratiques avec nette diminution de la prescription du docetaxel en maintenance de la CT-RT et une nette augmentation de lutilisation de la CT-RT seule Poster session

68 Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) métastatique

69 FLEX: Phase III randomisée évaluant VNB/Cis vs VNB/CIs + Cetuximab en 1 ère ligne thérapeutique du CBNPC IIIB/IV 69 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3 Cetuximab (ERBITUX ® ) Anticorps monoclonal IgG1 Se fixe au récepteur extra-cellulaire de lEGFR. : Bloque le signal de transduction Promeut une internalisation et une dégradation du récepteur à lEGFR AMM européenne : Cancer colo-rectal et ORL métastatiques

70 Schéma de létude (n=1126) : Critères dévaluation : Principal : Survie Globale Secondaires : RO, SSP, contrôle de la maladie, QoL, Toxicité Critères dinclusion : CBNPC IIIB/IV, tous types histologiques, EGFR+ (> 1 cellule +), âge > 18 ans, PS 0-2, pas de métastases cérébrales, naïfs de CT. 70 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

71 Caractéristiques des patients : Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3 Session plénière 71

72 Résultats : Survie Globale (population générale ; analyse en ITT*) 72 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3 * Intention de traiter

73 Résultats : sur le sous-groupe ethnique Caucasiens (n=946) Asiatiques (n=121) Facteurs pronostiques : Adénocarcinomes (%) Femmes (%) Non fumeurs (%) EGOG PS 0/1 (%) Post-traitement : EGFR TKIs (%) 1761 SG médiane (mois) (IC 95%) 9,6 (9,0 – 10,4) 19,5 (16,4 – 23,3) 73 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

74 Résultats : SG sur le sous-groupe des Caucasiens 74 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

75 Résultats : Survie Globale médiane du sous-groupe des Caucasiens en fonction du type histologique CT + CetuximabCTHR ( IC 95%) Caucasiens (n=946) 10,59,1 0,803 (0,694 -0,928) Adénocarcinomes (n=413) 12,010,3 0,815 (0,649 – 1,023) Epidermoïdes (n=347) 10,28,9 0,794 (0,626 – 1,007) Autres * (n=185) 9,08,2 0,807 (0,584 – 1,115) *Autres : inclue les grandes cellules et les adénocarcinomes indifférenciés 75 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

76 Résultats : sur le sous-groupe des Asiatiques (n=121) 10% de la population étudiée SG : 17,6 mois dans le bras CT + Cetuximab versus 20,4 mois dans le bras CT seule (NS) RO : de 50% versus 44% dans le bras CT seule (NS) Post-traitement par EGFR-TKIs : 50% versus 73% dans le bras CT seule Plus dadénocarcinomes chez les asiatiques (72% vs 44% Caucasiens) Pas de différence en SG et en RO chez les asiatiques, quelque soit le bras de traitement reçu 76 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

77 Résultats : critères secondaires : RO, SSP et TTF 77 Session plénière 4,2 mois Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

78 Résultats : Toxicité 78 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3 (n=562)

79 FLEX : CONCLUSION Cetuximab + VNB/Cis en 1 ère ligne thérapeutique du CBNPC IIIB/IV améliore significativement la SG et la RO (mais pas la SSP) en comparaison à VNB/Cis dans la population générale EGFR+ chez les IHC+ (HR= 0,871 (IC 95% : 0,762 – 0,996; p=0,044) La survie globale médiane dans le sous-groupe des adénocarcinomes atteint 12 mois dans le bras VNB/Cis + Cetuximab versus 10,2 mois dans le bras VNB/Cis chez les caucasiens. [HR = 0,809 (IC 95% : 0,644 – 1,016)] Profil de toxicité acceptable (problème des 22 % de neutropénie fébrile dans le bras cetuximab) 79 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3 << Labsence de différence sur la SSP dans le bras Cetuximab pourrait être liée au suivi hebdomadaire des patients et donc à la détection plus précoce des rechutes. La plus faible SG dans le bras Cetuximab chez les asiatiques pourrait être influencée par ladministration moins fréquente des EGFR-TKIs en 2ème ligne (jusquà 73 %). Le choix dune maintenance par Cetuximab complique linterprétation des résultats>> (dixit Thomas Lynch lors de la discussion) << Labsence de différence sur la SSP dans le bras Cetuximab pourrait être liée au suivi hebdomadaire des patients et donc à la détection plus précoce des rechutes. La plus faible SG dans le bras Cetuximab chez les asiatiques pourrait être influencée par ladministration moins fréquente des EGFR-TKIs en 2ème ligne (jusquà 73 %). Le choix dune maintenance par Cetuximab complique linterprétation des résultats>> (dixit Thomas Lynch lors de la discussion)

80 Indications du Cetuximab daprès Thomas Lynch : 80 Session plénière Revue de Pneumologie Clinique CBNPC métastatique – 1 ère ligne ASCO Daprès R. Pirker et al., abstract #3

81 Phase II : gefitinib en 1 e ligne chez les patients à faible PS et mutations dEGFR 30 patients, 29 évaluables : –PS 3-4 pour 22 patients –>80 ans pour 7 patients, âge médian 72 ans –22 hommes / 7 femmes –27 adénocarcinomes –EXON 19 DEL : 18 patients, L858R :10 patients, L861Q : 1 patient Efficacité : –RO : 66%, –Taux de contrôle de la maladie : 90%, –Amélioration du PS : 79% –Survie médiane : 17,8 mois, –Survie à 1 an : 73%, SSP : 9,3 mois Conclusion : 1 e étude suggérant une efficacité du gefitinib seul en 1 e ligne dans les CBNPC métastatiques avec mutations dEGFR, y compris pour les patients âgés ou en mauvais état général Revue de Pneumologie Clinique 81 ASCO Daprès K. Kobavashi et al., abstract 8070 CBNPC métastatique – 1 ère ligne

82 Phase II randomisée : Pemetrexed/Carbo (PC) +/- enzastaurin (PCE) vs Docetaxel/Carbo (DC) en 1 ère ligne métastatique Enzastaurin : inhibiteur des sérine/thréonine kinases (anti-angiogénique et apoptotique) 82% dobservance à l enzastaurin : (jusquà 6 cycles/patient) Toxicité de Gr 3/4 (bras PCE vs bras DC) : –Hématologique : Neutropénie (34% vs 47%) Neutropnie Fébrile (2% vs 9,3%) Thrombocytopénie (32% vs 3,6%) Anémie (14% vs 3,6%) –Non hématologique : Fatigue (2% vs 7,3%) Diarrhées (6% vs 7,3%) Thrombus (14% vs 3,6%) 25% dAlopécie de Gr 1/2 et 18% de neuropathie sensitive de Gr ½ dans le bras Docetaxel/Carbo vs 6% et 12% dans le bras PCE Significativement moins de nausées dans le bras Docetaxel/Carbo que dans le bras PCE Revue de Pneumologie Clinique 82 ASCO Daprès D.M. Kocs et al., abstract 8061 Poster session CBNPC métastatique – 1 ère ligne

83 Comparaison gemcitabine-oxaliplatine vs paclitaxel-carboplatine en 1 e ligne Phase III randomisée 383 patients : –55% hommes –52% <65 ans –8,9% méta cérébrales Bras A (n=187) : gemcitabine 1000mg/m² J1-J8 + oxaliplatine 130mg/m² Bras B (n=182) : paclitaxel 225mg/m² + carbo AUC 6 SSP : Survie globale : 9,9 mois (bras A) vs 9,2 mois (bras B) Conclusion : efficace mais napporte rien de supplémentaire 83 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès C.H. Weissman et al., abstract 8024 Poster discussion CBNPC métastatique – 1 ère ligne

84 Phase II ouverte pemetrexed+carboplatine + bevacizumab et maintenance avec pemetrexed + bevacizumab ou placebo, en 1 ère ligne Naïfs chimiothérapie Stade IIIB/IV ECOG PS 0-1 Histo NON épidermoïde Pas de méta SNC Carbo AUC6 J1 Pemetrexed 500 mg/m2 J1 Bevacizumab 15 mg/kg (N=50) 6 cycles Progression Stabilisé ou répondeurs Pemetrexed 500 mg/m2 J1 Bevacizumab 15 mg/m2 Jusquà progression (n= 30/50 (60%) avec 7/50 ayant reçu ô18 cycles) Aucune toxicité grade 3-4 hémorragique Aucune aplasie fébrile Taux de réponse: 55% (41-69%) Survie sans progression: 9,3 mois (5,5-15) Médiane de survie : 14 mois Conclusion : peu de toxicité et taux de réponse intéressant du schéma Pemetrexed + Bevacizumab + Carboplatine suivi de Bevacizumab + Pemetrexed Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.D. Patel et al., abstract 8044 Poster discussion 84 CBNPC métastatique – 1 ère ligne

85 Essai de phase III multi-centrique, en double aveugle versus placebo de consolidation par pemetrexed + BSC vs BSC seul dans le CBNPC métastatique. Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Présentation orale 85 CBNPC métastatique – consolidation Pemetrexed en maintenance

86 Caractéristiques initiales des patients Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Présentation orale 86 CBNPC métastatique – consolidation Pem (n=441)Placebo (n=222) Age médian, (années) Hommes, (%) Fumeurs/Non-Fumeurs (%)73,5/25,671,2/28,4 PS 0 (%) 1 (%) ADK (%) Epidermoïdes (%) Gdes Cellules (%) Autres (%) Meilleure réponse après CT dinduction (RC/RP/SD), (%) 1.4/45.8/ /52.3/47.3

87 Nombre de cycles de traitement administré Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Présentation orale 87 CBNPC métastatique – consolidation

88 Ojectif primaire (SSP) atteint : 4,04 (pemetrexed) vs 1,97 mois (placebo) (p=0,001) 88 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Pemetrexed en maintenance Survie globale : analyse intermédiaire, médiane 13,01 vs 10,18 mois (p=0,06) à 3 mois Présentation orale (critère principal) CBNPC métastatique – consolidation

89 SSP médiane, moisRC+RP+SD*, % Résultats Prélim. SG médiane, mois PemPlacValeur pPemPlacValeur pPemPlacValeur p Non Epidermoïdes (n=482) < < Adeno (n=329) < < Gdes Cellules (n=20) Autres (n=133) Epidermoïdes (n=181) * Le contrôle de la maladie (RC+RP+SD) a été significativement amélioré vs placebo en analyse en ITT (49% vs 29%, p <0.001). Efficacité par sous-groupe histologique SSP médiane avec Alimta en maintenance significativement meilleure sur les non épidermoïdes Pemetrexed en maintenance Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Présentation orale 89 CBNPC métastatique – consolidation

90 Pemetrexed en maintenance : Efficacité selon les sous-groupes histologiques Toxicité de Gr 3-4 du bras Pemetrexed : 2,7% neutropénie, 2,7% anémie, 4,3% fatigue vs 0,5% dans le bras placebo Traitement reçu à progression (2 e ligne) : Conclusion : - Avantage significatif en SSP en faveur de pemetrexed en maintenance versus observation - Attendre analyse définitive de la survie globale (début 2009) - À valider sur le sous-groupe des non épidermoïdes - Bonne tolérance générale dAlimta en maintenance Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T.E. Ciuleanu et al., abstract 8011 Présentation orale CBNPC métastatique – consolidation

91 Pemetrexed vs placebo en maintenance : étude de tolérance 663 patients, randomisation après 4 cycles dinduction (doublet à base de platine) entre pemetrexed 500mg/m² (441 patients) et placebo (222 patients) Amélioration du temps jusquà aggravation des symptômes : Revue de Pneumologie Clinique Conclusion : Bonne tolérance et retarde lapparition des douleurs et des hémoptysies Toxicité : 91 ASCO Daprès C.C. Zielinski et al., abstract 8060 Poster session CBNPC métastatique – consolidation

92 Discussion de létude dAlimta en maintenance par le Pr W. Eberhardt (Université de Duisbourg-Essen- Allemagne) Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès Soon et al., abstract * TS Thymidilate Synthase Présentation orale CBNPC métastatique – consolidation En plus de discuter la place du pemetrexed en maintenance, cette étude confirme les données defficacité du pemetrexed en 1ère ligne du CBNPC métastatique chez les non épidermoïdes Le placebo fait aussi bien que Pemetrexed sur les épidermoïdes Cette différence defficacité selon le type histologique pourrait être expliquée entre autre par la variation dexpression de la TS* entre les Non Epidermoïdes et les Epidermoïdes. Les patients préférent plutôt avoir un intervalle libre sans traitement Des considérations de coût-efficacité doivent être prises en compte dautant que la chimiothérapie de maintenance aurait un faible effet sur la survie globale (6% de bénéfice selon la méta-analyse de Soon et al.,abstract 8013)

93 Phase III randomisée évaluant Gefitinib après une chimiothérapie à base de platine en maintenance ou placebo chez des patients japonais avec CBNPC métastatique (WJTOG 0203) 93 Critères dévaluation : - (principal), Survie Globale - (secondaires) SSP, RO, Tolérance, Qualité de vie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Hida et al., abstract 8012 Présentation orale CBNPC métastatique – consolidation

94 Gefitinib en maintenance (WJTOG 0203) Population : 94 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Hida et al., abstract 8012 Présentation orale CBNPC métastatique – consolidation

95 Efficacité : RO : 34,2% pour le bras CT puis Gefitinib vs 29,3% pour le bras CT puis observation (p=0,19) Conclusion : –Pas damélioration de la survie globale (sauf sous-groupe des adénocarcinomes) –Amélioration de la SSP 95 Gefitinib en maintenance (WJTOG 0203) Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Hida et al., abstract 8012 Présentation orale Survie sans progression CBNPC métastatique – consolidation

96 Phase IIb randomisée Vaccin TG4010 : vaccin modifié recombinant exprimant Il-2 etlantigène MUC1 Schéma : cisplatine 75mg/m² J1 + gemcitabine1250 mg/m² J1-J8 +/- vaccin jusquà progression 148 patients : –107 hommes –Âge médian 59 ans –134 stades IV/14 stades IIIb 96 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès R. Ramlau et al., abstract 8023 Immunothérapie Vaccin TG4010 (MVA-MUC1-IL2) en complément de la chimiothérapie Poster discussion

97 Résultats préliminaires sur 140 patients : Survie médiane : 15,6 mois (vaccin) vs 10,6 mois (contrôle) Facteurs prédictifs defficacité : taux PNN et albuminémie Toxicité liée au vaccin : –Réaction au site dinjection –asthénie Vaccin TG4010 (MVA-MUC1-IL2) en complément de la chimiothérapie 97 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès R. Ramlau et al., abstract 8023 Immunothérapie Poster discussion

98 Gefitinib vs docetaxel en 2 e ligne de CBNPC avancés après 1 e ligne à base de platine Randomisation entre gefitinib 250mg/m² po et docetaxel 75mg/m² J1-J patients : –62% hommes –68% adénocarcinomes –41% non fumeurs Survie : –SSP (critère principal) favorable à gefitinib (p=0,0441, HR=0,729) –Survie globale : idem (HR=0,61) Réponse : Toxicité comparable Commentaires : population sélectionnée pour réponse au TKI, taux très élevé de réponse (RO 28%) 98 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Lee et al., abstract 8025 CBNPC métastatique – 2 e ligne Poster discussion

99 Phase III comparant gefitinib vs docetaxel dans CBNPC déjà traités (INTEREST) : analyses cliniques et moléculaires Étude INTEREST : 1466 CBNPC en 2 e ou 3 e ligne, randomisation gefitinib vs docetaxel. Objectif principal (survie globale) : pas de différence Étude biologique : 453 prélèvements disponibles pour au moins –Étude damplification (FISH) –Étude dexpression (IHC) –Étude de mutation activatrice dEGFR –Étude de mutation Kras 99 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.Y. Douillard et al., abstract 8001 CBNPC métastatique – 2 e ligne Clinical science symposium

100 Réponse : RO plus importante pour le gefitinib si EGFR FISH + (13% vs 7%, p=0,04) et si mutations EGFR (42% vs 21%, p=0,04) Survie : –SSP plus longue sous gefitinib vs docetaxel si mutation activatrice (n=38, HR=0,16, 95%CI 0,05-0,49; p=0,001) –MAIS survie globale identique si mutation EGFR (14,2 vs 16,6mois) ou mutation négative (6,4 vs 6 mois) Conclusion : aucune caractéristique clinique ou biologique ne prédit une meilleure survie sous gefitinib vs docetaxel lié au cross-over ? car 37% patients ont reçu TKI après docetaxel et 31% patients ont reçu docetaxel après gefitinib 100 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.Y. Douillard et al., abstract 8001 CBNPC métastatique – 2 e ligne Clinical science symposium Phase III comparant gefitinib vs docetaxel dans CBNPC déjà traités (INTEREST) : analyses cliniques et moléculaires

101 Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique

102 Traitement antiangiogénique : données principales Revue de Pneumologie Clinique Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique Utilisation du bevacizumab en association : Pemetrexed en 2 e et 3 e ligne : SSP 4,1 mois, contrôle de la maladie 50 % Pemetrexed + carboplatine en 1 e ligne : taux de réponse 49 %, profil de toxicité acceptable Carboplatine + paclitaxel/gemcitagine/docetaxel +/- erlotinib : pas deffets indésirables notables Docetaxel + gemcitabine : 3/17 perforations intestinales, 2 décès imputables, étude arrêtée prématurément Abstract A.A. Adjei et al. Abstract J.D. Patel et al. Abstract J. Polikoff et al. Abstract R.H. Ansari et al. Efficacité Toxicité ASCO Educational session

103 Revue de Pneumologie Clinique Bevacizumab et métastases cérébrales : 91 patients, pas de saignement per-traitement Bevacizumab et traitement anticoagulant : 87 patients sous anticoagulant, pas de différence en terme dévènements hémorragiques Étude observationnelle de lutilisation du bevacizumab dans la « vraie vie » : Présence de patients avec méta cérébrales ou sous traitement anticoagulant Peu dévénements hémorragiques/thrombo-emboliques (1%) Abstract T.J. Lynch et al. Abstract F. Griesinger et al. Abstract W.L. Akerley et al. ASCO Traitement antiangiogénique : données principales Educational session Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique

104 Phase II randomisée évaluant Sorafenib versus Placebo en 3 ème ligne de traitement du CBNPC métastatique Sorafenib : anti-angiogénique et raf kinase inhibiteur avec une activité dans le carcinome hépato-cellulaire et rénal. Schéma de létude (n=97) : Critère principal : % de patients en SD ou en RO 2 mois après la randomisation Critères secondaires : SSP, Survie Globale, toxicité Critères dinclusion : IIIB pleural/IV ou rechute, 2 régimes de CT antérieurs avec progression + ou - TKIs, PS O-1, perte de poids < 10%, maladie mesurable Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.H. Schiller et al., abstract Présentation orale Sorafenib 400 mg/j X 2 mois EVALUATION R Si SD* Si réponse Si progression Sorafenib Sortie détude Placebo X 2 mois Sorafenib X 2 mois RP, RC, SD Poursuite jusquà progression * SD = stabilisation n=97 n=342 progression Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique

105 Résultats : 55% dEGFR +, 88% de carcinomes non épidermoïdes Phase II randomisée évaluant Sorafenib versus Placebo en 3 ème ligne de traitement du CBNPC métastatique Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès J.H. Schiller et al., abstract Présentation orale Placebo (n=32) Sorafenib (n=51) Valeur p RO6 (19%)24 (47%)0,001 SSP2,0 mois3,6 mois0,009 SG 9,0 mois11,9 mois0,18 HR = 2,16 (IC 95% : 1,21 – 3,86) Toxicité de grade ¾ du Sorafenib 2 patients grade 5 17 patients (5,1%) grade 4 dont 4 ischémies cérébro-vasculaires 11% de fatigue grade 3 9% de Sd mains-pieds Thérapeutiques ciblées et traitement anti-angiogénique

106 Cancer bronchique à petites cellules (CBPC) localisé

107 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Bergmans et al., abstract 7521 Cancer bronchique à petites cellules localisé Phase III comparant une radiochimiothérapie standard vs etoposide + platine (PE) quotidien avec radiothérapie concomitante 107 Poster discussion

108 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès T. Bergmans et al., abstract Cancer bronchique à petites cellules localisé Phase III comparant une radiochimiothérapie standard (PE) vs platine quotidien + étoposide avec radiothérapie concomitante Résultats : Toxicité comparable : Seule différence : thrombopénie plus fréquente dans le bras B (p<0,001), essentiellement du fait du 1 e cycle de chimio 108 bras B platine quotidien + étoposide avec radiothérapie concomitante bras A radiochimiothérapie standard Lefficacité est comparable quelle que soit la modalité dadministration du cisplatine Poster discussion

109 Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès S. Niho et al., abstract 7524 Cancer bronchique à petites cellules localisé Evolution clinique des CBPC localisés avec épanchement pleural homolatéral Etude rétrospective de juillet 1992 à décembre patients avec CBPC localisé et épanchement pleural (EP) homolatéral 11 cytologies + 15 cytologies – 36 non testés Groupe A : régression de EP sous CT et irradiation (n=26) Groupe B : régression de EP sous CT et non irradié (n=8) Groupe C : pas de régression de EP sous CT (n=28) Conclusion : Les CBPC localisés avec pleurésie homolatérale peuvent avoir une survie prolongée après radiothérapie 109 Poster discussion

110 Chirurgie des CBPC de stade localisé Etude rétrospective registre nord américain « SEER » patients CBPC identifiés comme « maladie limitée » ; ou « régionale » 1469 eurent une chirurgie (dont 380 ont eu une RTE en plus) 940 lobectomies, 125 pneumonectomies, 404 « wedge » Amélioration de la survie avec la chirurgie : 63 mois vs 15 (maladie limitée) ; 24 vs 12 (maladie régionale) Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Schreiber et al., abstract 7525 Cancer bronchique à petites cellules localisé 110 Poster discussion

111 Chirurgie des CBPC de stade localisé Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Schreiber et al., abstract 7525 Cancer bronchique à petites cellules localisé Poster discussion 111 Tchir Pas de chir Tchir Pas de chir

112 Radiothérapie et atteinte ganglionnaire Type resection et survie Revue de Pneumologie Clinique ASCO Daprès D. Schreiber et al., abstract 7525 Cancer bronchique à petites cellules localisé Chirurgie des CBPC de stade localisé Médiane de survie (mois) chir seuleRT post-opp N042410,44 N135220,179 N216220,011 Lobectomiepneumonectomierésection atypique pas de chir p Médiane de survie (mois) < 0,001 Poster discussion 112 La radiothérapie thoracique ne semble pas apporter des résultats supplémentaires dans cette population sélectionnée en cas de N0 ou N1 mais uniquement en cas de N2.

113 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 113 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Randomisation N=720 Dose standard : 25 Gy 10 fractions/12 jours N=360 Forte dose : 36 Gy N=360 Choix optionnels selon les centres* RT conventionnelle 18 fractions/24 jours (78%) RT accélérée hyperfractionnée 24 fractions biquotidiennes /16 jours (22%) *excepté aux USA où le choix est randomisé Présentation orale

114 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Septembre 1999 – décembre 2005, 157 centres, 22 pays 720 patients –PCI 99/01 : 351 –IFCT : 130 –EORTC : 223 –RTOG, SWOG, ECOG, CALGB : 146 Suivie médiane 3,2 ans Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 114 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Présentation orale

115 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Compliance et toxicité : Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 115 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Présentation orale

116 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en réponse complète HR de méta cérébrales (36 Gy vs 25 Gy) = 0,77 [0,55-1,08], p=0,13 Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 116 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Résultats : incidence de méta cérébrales Incidence À risque Présentation orale

117 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en réponse complète Résultats : survie globale HR de décès (36 Gy vs 25 Gy) = 1,22 [1,02-1,47], p=0,03 Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 117 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 À risque Cause de décès Toxicité RCP * Toxicité RT ** Toxicité chimio Survie globale Présentation orale * RCP : radiothérapie cérébrale prophylactique ** RT : radiothérapie thoracique

118 Résultats : autres événements Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 118 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Incidence de méta extra-cérébralesIncidence de progression thoracique 269 événements avant 01/03/07 HR (36 vs 25 Gy) : 1,19 [0,93-1,52], p=0, événements avant 01/03/07 HR (36 vs 25 Gy) : 1,32 [1,04-1,69], p=0,02 Présentation orale

119 Conclusions : –Pas de diminution de lincidence de méta cérébrales avec RCP à forte dose (7% à 2 ans) –Survie globale plus mauvaise avec RCP à forte dose (6% à 2 ans), avec notamment plus de progression thoracique RCP à la dose de 25 Gy demeure le standard pour les CBPC localisés en RC Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules localisé 119 ASCO Daprès C. Le Pechoux et al., abstract 7514 Radiothérapie cérébrale prophylactique (RCP) à dose standard vs haute dose dans les CBPC localisés en RC Présentation orale

120 Cancer bronchique à petites cellules (CBPC) disséminé

121 Phase III : comparaison de lassociation irinotecan-cisplatine (IC) vs étoposide-cisplatine (EP) en 1 e ligne des CBPC disséminés 671 patients inclus Janvier 2002-mars 2007 Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé 121 ASCO Daprès R.B. Natale et al., abstract 7512 Présentation orale

122 Phase III : comparaison de lassociation irinotecan-cisplatine (IC) vs étoposide-cisplatine (EP) en 1 e ligne des CBPC disséminés Résultats : Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé 122 ASCO Daprès R.B. Natale et al., abstract 7512 Survie sans progressionSurvie globale Présentation orale

123 Topotécan-cisplatine vs étoposide-cisplatine en 1 e ligne de CBPC métastatiques : résultats définitifs dun essai phase III 84 centres en Allemagne + Autriche. 785 patients recrutés 3 e bras (topotécan-étoposide) fermé en raison du nombre de décès toxiques Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé 123 ASCO Daprès D.F. Heigener et al., abstract 7513 Présentation orale

124 Résultats : –Efficacité : Topotécan-cisplatine (TC) vs étoposide-cisplatine (EP) en 1 e ligne de CBPC métastatiques : résultats définitifs dun essai phase III Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé 124 ASCO Daprès D.F. Heigener et al., abstract Toxicité : Plus de thrombopénies, danémies et de transfusions de culots globulaires avec TP Présentation orale 6,9 %

125 Pemetrexed + sel de platine en 1 ligne Socinski et al : phase III –Pemetrexed (500mg/m 2 ) + carboplatine AUC 5 J1-J21 vs etoposide (100mg/m 2 J1-J3) + carboplatine AUC 5 J1-J21 –Taux de réponse : 24,9% vs 40,5% (p<0,001) –Etude arrêtée par DMC Abstract NSA. M.A.Socinski et al. Jett et al : phase II –Carboplatine + pemetrexed –Objectif principal (taux de réponse) non obtenu, étude arrêtée précocement Abstract J.R.Jett et al. Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé 125 ASCO 2008 Poster discussion

126 Amrubicin : nouvelle anthracycline prometteuse Ettinger et al. Abstract 8041 : –phase II, 75 patients réfractaires ou résistants prétraités par chimio à base de platine –Amrubicin en 2 e ligne 40mg/m² IV J1-J3 q3w –Taux de réponse = 17,4% [10,2-28] –SSP (médiane) = 97 jours [74-121] Sugawara et al. Abstract 8042 : phase II randomisée amrubicin (amr) vs topotécan (topo) en 2 e ligne CBPC disséminés Jotte et al. Abstract 8040 : –phase II amrubicin vs topotécan, 80 patients traités –Efficacité supérieure si le patient était sensible au platine en 1 e ligne (médiane survie 7 mois) vs réfractaire (médiane 5 mois) Chimiothérapie de 2 e ligne des CBPC 126 Poster discussion Revue de Pneumologie Clinique Cancer bronchique à petites cellules disséminé ASCO 2008

127 Mésothéliome Pleural Malin (MPM)

128 Phase II : sunitinib en 2 e ligne Le sunitinib est un inhibiteur de la transduction des signaux produits par l'activation de récepteurs à tyrosine kinase Sunitinib 50mg/m 2 /j x 28j toutes les 6 semaines RO évaluée selon critères RECIST, ou sur TEP si les patients nont pas eu de talcage Critères dinclusion : –Mésothéliome évolutif au cours ou après une 1e ligne de chimio (platine + pemetrexed) –PS 0-1 –Pas de défaillance dorgane –Masse tumorale mesurable 23 patients dont 22 évaluables, 8 hommes/5 femmes, âge médian 65 ans Taux de réponse : 5/22 (23%) SG (médiane) : 8,2 mois (IC 95% : 3,1 – 13,2) SSP (médiane) : 3,7 mois (IC95% : 2,9 – 4,5) Toxicité modeste (1% thrombopénie gr 4; 17% fatigue gr 3), réduction de dose chez 5 patients/23 poursuite de lessai Revue de Pneumologie Clinique MPM 128 ASCO Daprès A.K.Nowak et al., abstract 8063 Poster session

129 Revue de Pneumologie Clinique ASCO 2008 Abréviations Abréviations les plus fréquemment utilisées : ADK : adénocarcinome ADN : adénopathie CBNPC : cancer bronchique non à petites cellules CBPC : cancer bronchique à petites cellules Chir : chirurgie CT : chimiothérapie Gr. : grade DS : déviation standard EGFr : récepteur de lepithelial growth factor HR : hazard-ratio HTA : hypertension artérielle i.v. : intraveineuse IHC : immuno-histochimie OR : odds-ratio PS : performance status p.o. : per os PET FDG : tomographie positronique RO : réponse objective RP : réponse partielle RT : radiothérapie RT-CT : radio-chimiothérapie QDV : qualité de vie s.c. : sous-cutané SG : survie globale SSP : survie sans progression SSR : survie sans récidive SUV : standard uptake value TDM : tomodensitométrie TKI : inhibiteur des tyrosines kinases TTP : temps jusquà progression TTT : traitement VPN : valeur prédictive négative VPP : valeur prédictive positive n : nombre de patients m : mois, sem : semaine, j : jour AJCC : American Joint Committee on Cancer IMIG : International Mesothelioma Interest Group Molécules : BEV : bevacizumab CARBO : carboplatine CETUX : cetuximab CIS : cisplatine DOC : Docétaxel ERL : Erlotinib GEF : Géfitinib GEM : gemcitabine IFO : ifosfamide PEM : pemetrexed PLAT : sels de platine TXL : paclitaxel VIN : vinorelbine VFL : vinflunine VP16 : étoposide 129


Télécharger ppt "ACTUALITES EN ONCOLOGIE THORACIQUE. Epidémiologie, dépistage, méthodologie 5. Etude épidémiologique portant sur les CBNPC chez les non fumeurs 7. Le patient."

Présentations similaires


Annonces Google