La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vers une prise en compte de la jeunesse dans le projet de territoire intercommunal ? Restitution 23 juin 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vers une prise en compte de la jeunesse dans le projet de territoire intercommunal ? Restitution 23 juin 2011."— Transcription de la présentation:

1 Vers une prise en compte de la jeunesse dans le projet de territoire intercommunal ? Restitution 23 juin 2011

2 Rappel de la démarche Une volonté du conseil communautaire Un groupe délus de pilotage « groupe social services jeunesse » Un accompagnement de Mairie Conseils Une évaluation locale de la situation de la jeunesse Une méthode de travail en 4 étapes Des préconisations pour lintercommunalité

3 La démarche jeunesse CCVD / Mairie Conseils 8 réunions entre élus / Février 70 élus rencontrés 1 réunion avec les acteurs locaux / Avril Espace jeune Loriol / MJC centre social Livron / MJC centre social Aouste / La fourmilière / Collège Revez long Crest / MFR Divajeu / Hand ball Loriol / Club football chabrillan / Escalade Saoû / Amicale Laique Bourdeaux/ Ecoles de musique grane et loriol livron /Service culturel Livron / Mission locale Crest / Sauvegarde enfance et adolescence / Centre Médico Social Crest / 22 acteurs rencontrés 10 réunions avec les jeunes / Mai : Squat Eurre / Classe Sapeur pompier du Collège Loriol / Délégués de classe Collège Crest / Beaufort sur Gervanne / Bourdeaux / Club de danse Allex / Club de gymnastique Allex / Mission locale Crest / Espace jeunes Loriol / MJC centre social Livron Soit 82 jeunes rencontrés

4 Le territoire et ses bassins de vie Gervanne / Sye Haut Roubion Basse Vallée Confluence

5

6 Synthèse des différents échanges Questions sociales Santé Logement Famille / parentalité De la scolarité à lemploi La scolarité Orientation apprentissage Emploi Jobs dété Le temps libre Les associations Activités organisées Auto organisation Sécurité / prévention Internet / Multimédia Le territoire Générique Transports Action publique Intervention intercommunale Ressources Citoyenneté Valeurs Relation adultes / jeunes Relation entre jeunes

7 Social Santé ELUS ACTEURS JEUNES La majorité des jeunes vont bien. Les rythmes de vie de la Scolarité sont chargés. Banalisation et accès facile à l'alcool et la drogue. Consommation Excessive parfois Nouvelles souffrances psychologiques face à l'inquiétude de l'avenir La prise de risque alcool et drogue est présente dans toutes les tranches d'âge Manque d'espace d'accueil pour les jeunes en souffrance. Augmentation des souffrances psychologiques. Augmentation des conduites addictives La sexualité à été peu abordée 80% disent savoir à qui sadresser pour se fournir en cannabis. Peu davis pour la drogue dure. Il est facile de se procurer « on en voit partout » « elle nest pas loin ». Banalisation de la consommation de drogues. / Effet dappartenance au groupe, « pour faire comme les copains ». Parfois pas de réaction à ce sujet, mais regards complices ou éloquents. Facilité daccès à lalcool. Phénomène alcool défonce : fort et vite; de + en + nombreux; de + en + jeune Beaucoup de jeunes fument la cigarette

8 Social ELUS ACTEURS JEUNES Difficulté à trouver un logement: problème de l'arrivée de nouvelles populations qui renchérit le prix de l'immobilier. Manque de logements adaptés pour le CFA à Livron Un foyer de jeunes pourrait être utile Pas d'expression, hormis un groupe de jeunes adultes pour qui le logement nest pas une difficulté. Logement

9 Social ELUS ACTEURS JEUNES Des difficultés sociales grandissantes Augmentation de familles monoparentales Démission des parents? Des familles de + en + en difficultés pour accompagner leurs enfants Comment aider ces familles? Manque de lieu de rencontre pour adultes encadrants Comment mieux associer les parents au travail sur la parentalité? Comment les aider à voir les signes de souffrance de leur enfant? Comment mailler les acteurs locaux sur cette question? Quelle place des parents avec leur jeune? Les 2 parents travaillent, une difficulté pour être suffisamment disponible pour ses enfants. Les jeunes ne passent pas assez de temps en famille pour discuter et échanger « ils sont trop souvent dehors ». La majorité dit avoir une vie de famille « normale » et satisfaisante. Lexpression de situations de familles difficiles na pas été évoquée. Famille / Parentalité

10 De la scolarité à lemploi ELUS ACTEURS JEUNES "A partir du collège ils nous échappent…", éclatement géographique Connaissance peu approfondie de la réalité de la vie des collèges lycées Inquiétude face à la diminution des moyens dans l'éducation nationale Rythme scolaire avec forte amplitude des horaires sont fortement soulignés. Tisser plus de liens entre éducation nationale et autres acteurs jeunesse. Tisser plus de liens entre éducation nationale et acteurs jeunesse. Décrochage scolaire est constaté. La crise produit des effets sur les jeunes, ressentis dans les établissements. Des actions sur la citoyenneté sont conduites dans les établissements. Rythme scolaire vécu comme chargé au niveau des horaires. Niveau scolaire: Difficile davoir un avis clair à ce sujet « ça va » « cest normal ». Comment mieux adapter le système scolaire à des jeunes qui sont en difficultés. Scolarité

11 De la scolarité à lemploi ELUS ACTEURS JEUNES Manque de lieux pour faciliter l'information à l'orientation. Le rôle de la MFR et du CFA sont soulignés. Des difficultés importantes pour les contrats d'apprentissage. Développer les passerelles entre éducation nationale et monde du travail. Forte demande pour une aide à l'orientation en 4ème 3ème. L'orientation se fait parfois par défaut. Des familles parfois désemparées avec ces questions. Les métiers de l'animation pourraient être une filière d'orientation à explorer. Forte difficulté sur lorientation scolaire ou professionnelle en 3ème. Elle se fait souvent par défaut, elle nest pas assez pertinente. Il manque des stages de découvertes des métiers. Il manque un forum des métiers sur le territoire. La réforme du lycée est jugée inadéquate. Difficulté sur lapprentissage. Beaucoup de mal à trouver des chefs dentreprise qui font confiance pour de lalternance, ou pour trouver des stages. Orientation apprentissage

12 De la scolarité à lemploi ELUS ACTEURS JEUNES Le chômage est une problématique majeure. Comment lutter contre l'économie souterraine et sa facilité pour gagner de l'argent? Forte diminution des emplois non qualifiés sur le territoire. Comment mieux faire connaitre la réalité du monde du travail aux jeunes? Les projets professionnels sont plus ou moins définis en fonction de lavancée dans le cursus scolaire (environ 50% sur les jeunes rencontrés ont un projet défini) Emploi

13 De la scolarité à lemploi ELUS ACTEURS JEUNES Désœuvrement des jeunes plus important l'été. Diminution des jobs d'été notamment dans les fruitiers sur la confluence. Des propositions de jobs d'été sont à étudier par les collectivités: chantiers, environnement, services, etc... Des chantiers rémunérés sont parfois en place mais en lien avec MJC ou espace jeunes. Jobs dété dans lagriculture sont présents. Comment travailler en dessous de 14 ou 16 ans. Pour les communes de larrière pays, le réseau ou bouche à oreilles semble bien fonctionner. Les chantiers rémunérés ou coordonnés avec les structures jeunesses semblent un bon compromis et sont appréciés par les jeunes (Loriol, Livron). Job dété

14 Le temps libre ELUS ACTEURS JEUNES Dispositif majeur dans l'accompagement des jeunes. Le milieu associatif rencontre des difficultés financières. Déficit de bénévoles et disparition du volontariat. Une réflexion sur ce thème pourrait voir le jour à l'échelle du territoire. Le bénévolat s'essouffle. Ce sont souvent les mêmes personnes qui sont impliquées dans plusieurs associations. Comment pérenniser l'engagement des bénévoles?. Quelques associations mobilisent lengagement des jeunes : squatEurre, jeunes de Beaufort, picodon à Saou, association à Blacons, JSP. Globalement peu dengagement bénévole ou associatif. Les associations

15 Le temps libre ELUS ACTEURS JEUNES Dynamisme des activités sportives, grâce à l'implication des bénévoles. Crest, Loriol, Livron sont des pôles importants d'activités. Les bibliothèques sont peu fréquentées Le coût des activités culturelles peut être un frein pour les familles. Difficulté pour attirer les jeunes, notamment dans la durée. Nécessité de développer des actions pour aller à la rencontre des jeunes, là où ils sont. Importance de l'accueil à double niveau: type « foyer », type projets. Accueil "foyer" ne serait pas assez développé. Forte demande d'activités de « consommation » par les jeunes. Baisse de fréquentation des clubs sportifs. Coût des activités est un frein pour les familles. 80% ont une activité régulière encadrée Satisfaction de lencadrement et de lambiance. Prédominance de lactivité sportive. Peu font plusieurs activités organisées (temps et coût) Les solutions de transport influent fortement le choix des activités Les aides financières semblent peu connues « chèque topdépart » carte « Mra ». Globalement les coûts des activités régulières sont jugées comme raisonnables, mais fort sentiment dinégalité en terme de tarifs ( pour activité similaire) de la part des jeunes de Livron vis-à-vis de lespace jeune de Loriol. Activités organisées

16 Le temps libre ELUS ACTEURS JEUNES Plusieurs petits groupes de jeunes qui commettent des incivilités (de manière cyclique). Plus de désœuvrement durant les vacances scolaires particulièrement l'été. Comment dialoguer avec eux? Pour prévenir des incivilités : société de sécurité privée; présence du maire le soir. Le local géré par les jeunes nest pas la bonne solution, beaucoup de communes ont échoué. Sur Loriol, Livron les 12/15 ans sont des proies faciles pour basculer dans la petite délinquance. Double appartenance des jeunes: activités organisés et se retrouver en groupe le soir et le WE Pas d'expression significative sur le phénomène La majorité dit se retrouver régulièrement en extérieur, le soir de semaine ou les Week Ends. Les règles dhoraires avec les parents sont très variables. Lété les jeunes rentrent plus tard. On se retrouve en « bandes » garçons et filles. Les lieux sont divers mais restent souvent au cœur du village. Ces temps déchange sont des moments importants pour eux. Les soirées organisées sont peu fréquentes jusquen 4ème et sont plus courantes au lycée. Certains évoquent limportance dune présence danimation ou dadultes. Assez peu ont de largent de poche donné par les parents tous les mois. Par contre, tous sollicitent régulièrement les parents pour des achats. Les montants varient de 15 à 150 euros. Auto organisation

17 Le temps libre ELUS ACTEURS JEUNES Rappel que l'adolescence c'est "expérimenter…chercher ses limites" Le CISPD semble plus mobilisé sur des problématiques sécuritaires qu'éducatives. Le travail des équipes d'éducateurs de rue de la sauvegarde est souligné sur Loriol et Livron. Allex et Grane utilise un service de sécurité nocturne pour prévenir les problèmes. Les accueils type "foyer" sont des cellules de désamorçage des problèmes et jouent un rôle important de dialogue. Un travail est à conduire sur les" risques maîtrisés": alcool et voiture. Importance du travail avec les jeunes dans une logique d'ensemble et de projet. Des chantiers éducatifs ou rémunérés existent et sont à développer. Seulement 3 accueils type « foyers » sur le territoire : Loriol, Livron, Aouste. Ces accueils concernent peu de jeunes du bassin CCVD : environ 50 à 70 jeunes. Les jeunes accueillis en foyer semblent pratiquer moins dactivités régulière hebdomadaire. Sécurité Prévention

18 Le temps libre ELUS ACTEURS JEUNES Constat partagé d'une génération ECRAN. Avis très partagés sur la question d'internet: entre utilité et danger. Les inquiétudes: isolement, amis fantômes, surinformation, dérives sites sociaux, et danger du "tout filmer, tout montrer". Les aspects positifs: lien entre les jeunes, accès à la culture et à l'information, les réseaux, lien intergénérationnel. Comment composer avec, sans s'y opposer? Internet joue un rôle important dans la vie des jeunes. Comment les communautés éducatives peuvent composer avec ces outils de communication? « On geek…(gik) » Une majorité dispose dun ordinateur à la maison, disponible pour toute la famille, avec aussi des ordinateurs portables individuels ou accès par le téléphone portable. Forte prédominance des réseaux sociaux (facebook 80% ont une page, ) Le temps passé est variable de 1/4h à 4h par jour. « dés quon sennuie on y va » Les limites de facebook sont plutôt connues Très forte présence du téléphone portable particulièrement à partir du lycée. Principale utilisation: les SMS, les forfaits sont dailleurs adaptés De plus en plus daccès à internet sur le téléphone. La dépendance au téléphone portable est exprimée. Multimédia / Internet

19 Le territoire ELUS ACTEURS JEUNES Une part importante des jeunes quitte le territoire pour les études et 1er emploi. Attachement des jeunes à leur commune et leur territoire. Centralité interne avec Loriol et Livron. Centralité externe avec Crest, Valence, Montélimar. Il existe une forte identité de quartier, qui rend problématique la fréquentation des accueils jeunesse. Fort attachement à léchellon communal et au territoire de la vallée dans son ensemble. Le degré d'attachement à la commune est mitigé. En gervanne, roubion, basse vallée / attachement fort communal Sur les zones urbaines, un attachement fort au quartier est à souligner. Les jeunes se partagent à 50% entre rester vivre dans leur commune ou projet de vivre dans une grande ville ou létranger (exprimé à plusieurs reprises). On veut bien vivre à la campagne mais pas « dans un coin trop reculé ça fait trop déprimé ». Sentiment dappartenance à une bande « de village » notamment au moment des vogues pour les petits villages. « Notre territoire cest là où on est bien ». Générique

20 Le territoire ELUS ACTEURS JEUNES Beaucoup de temps passé dans les transports scolaires. Celui-ci est bien organisé, avec quelques soucis de correspondances. Grande problématique de transport hors temps scolaire. Transports collectifs sont peu utilisés et sont peu présents. Difficulté de mobilité pour les jeunes, compensée par les parents, covoiturage ou 2 roues. Les aspects de dangerosité des 2 roues et le coût financier sont soulignés. Forte problématique de mobilité pour les jeunes en dehors des transports scolaires. L'internat est parfois contraint en raison de cette problématique. Vers une réflexion collective pour imaginer des initiatives en terme de mobilité qui facilite l'insertion? Pour le temps libre, sur Loriol Livron les transports collectifs sont utilisés et la proximité des activités facilite lautonomie (à pied, vélo, scooter). Sur Gervanne, Roubion, Basse vallée ; le transport et lautonomie dans la mobilité sont une véritable problématique. La place des parents est soulignée fortement Les 2 roues jouent aussi une place importante. Les transports scolaires sont globalement ressentis comme efficaces, avec à la marge des problèmes de correspondances ou trajets non couverts (10%). Les transports

21 Le territoire ELUS ACTEURS JEUNES Désengagement de l'Etat et difficultés pour le CG26; se traduisent par une diminution des moyens financiers engagés sur le territoire. Arrivée de nouvelles populations est vécue d'une part comme une richesse sociale, et d'autre part comme une problématqiue pour l'avenir. Sur Loriol et Livron les CCAS conduisent des actions significatives (locamob, chantiers...). Des territoires d'intervention éclatés pour les structures d'animation, d'où une animation de proximité complexe à mettre en œuvre. Animation de proximité: « entre laisser les jeunes s'organiser d'eux-mêmes et être présent pour de l'accompagnement ». Le travail en réseau pour les acteurs de la jeunesse n'est pas assez développé et réclamé par les acteurs. Les lotissements dortoirs avec larrivée de nouvelles populations, quelques jeunes constatent que ces familles sont peu présentes dans la vie sociale du village (hors école), et trouvent dommage quelles ne sinvestissent pas plus dans la vie associative (Eurre, Beaufort). Lindividualisme se développe. Action publique

22 Le territoire ELUS ACTEURS JEUNES Importance des sites naturels et infrastructures sur le territoire avec: lacs, rivières, site d'escalades, fôret, terrains sportifs. Le territoire dispose d'un nombre important de ressources culturelles et artistiques pas suffisemment exploité en direction de la jeunesse. …/… Globalement méconnaissance des dispositifs ou structures intervenant en direction de la jeunesse, au-delà des activités pratiquées. Ont été citées : Mairies et associations de village ; Les MJC ; Les éducateurs de prévention ; ainsi que les chèques Topdépart et carte MRa Les ressources jeunesse

23 Le territoire ELUS ACTEURS De quels jeunes faut-il se préoccuper? Les jobs d'été ne sont pas assez suffisants. Quelle offre complémentaire pourrait proposer les collectivités? Valoriser les initiatives existantes. Un animateur itinérant pourrait être une solution pour certaines communes (gervanne, bourdeaux), et la présence d'un adulte référent dans la commune semble important. Un souhait fort de s'appuyer sur les associations. Développer des solutions de transport. Travailler aux côtés des parents...mais comment? Un conseil intercommunal de jeunes. Loriol et Livron se disent "plus avancées". Un service à la population qui rassemble et coordonne les informations jeunesse. Une action à l'échelle CCVD permettrait une ouverture aux jeunes vers d'autres territoires. Vers un cycle de formation continue pour les encadrants avec différentes entrées sur les jeunes? Développer un lieu ressource pour la jeunesse: infos, débat, échanges? Une initiative de constitution de club de football "intercommunal" est en cours. Une intervention intercommunale?

24 Le territoire JEUNES La CCVD est peu connue Orientation scolaire et professionnelle doit être une priorité. Amélioration des transports pour plus dautonomie dans le temps libre. Un animateur professionnel, pour organiser des loisirs, des projets. Plus daide entre les jeunes, plus de mixité sociale. Mieux communiquer sur les dispositifs daide aux jeunes et à la vie associative. Découvrir dautres horizons que sa commune. Des aides pour la prise en charge du coût des activités. Développement des chantiers pour les jeunes. Plus de prévention sur les risques : Violence, drogue, sexualité. Plus dencadrements pour les jeunes en désœuvrement. Poursuivre et développer les chantiers Des Actions très concrètes évoquées: Un tournoi sportif intercommunal / Un skate park et city park sur Livron / Un terrain de foot à Bourdeaux / Un meilleur entretien des équipements sportifs / Mise à disposition dune salle à Beaufort / A Bourdeaux, un groupe de jeune semble prêt à sinvestir sur la gestion dune salle avec un référent adulte / Renouveler des réunions comme celles organisées avec la CCVD / Un conseil de jeunes à léchelle cantonale? / Demande dactivités de consommation Une intervention intercommunale?

25 Citoyenneté ELUS ACTEURS JEUNES Les jeunes ne sont ils pas trop dans la consommation? Peur de l'avenir Image de la société très négative Moins d'esprit de groupe et de camaraderie qu'auparavant. Valeurs

26 Citoyenneté ELUS ACTEURS JEUNES Manque de dialogue entre jeunes et adultes. Comment modifier les comportements: des jeunes ET des adultes, dans la famille et dans les communes? Certains élus ont parfois le dialogue. "Marraudage" d'élu le soir dans la commune, qui peut avoir des effets. La place des vogues, bals, vendanges; qui étaient autant d'occasion de rencontre et de partage; qui tendent à disparaitre dans certaines communes. « il faut leur donner plus de responsabilités: leur faire confiance ». On attend des adultes qu'ils soient des guides. Plus de respect de la part des profs et des parents. Relation jeunes / adultes

27 Citoyenneté ELUS ACTEURS JEUNES Peu de témoignages à ce sujet. Aucune expression sur la sexualité des jeunes. La présence des filles dans un groupe est jugée comme "apaisante". Importance des activités collectives dans la construction des jeunes. Le respect mutuel semble être mis en difficulté, avec parfois plus de violence dans leurs rapports. Mixité garçon fille n'est pas présente dans toutes les structures jeunesse Changement dans le comportement des filles de 11/14 ans (violence verbale, relation garçons) Il est noté une évolution dans le comportement de certains jeunes et notamment les filles 12/14 ans : plus de violences verbales, dinsultes voir de bagarres. Mais cette proportion reste minoritaire. Entre garçons et filles, il est parfois noté une différence de maturité. Relation entre jeunes

28

29 Questions sociales Objectifs / enjeux Pistes à étudier Organisation dactions de sensibilisation aux prises de risque (alcool, drogue, sexualité, etc…) en dehors du cadre scolaire Ouverture dun espace de parole pour les parents ou plus globalement pour les adultes « encadrants » de la jeunesse Organisation de conférences au niveau des bassins avec des professionnels sur des thèmes choisis en fonctions des problèmes identifiés: Ecole des Parents, pédopsychiatres, souffrances, échec scolaire... Préconisations Comment faire émerger les notions de respect, valeur, vivre ensemble? Comment aider les jeunes dans leurs inquiétudes face à lavenir? Aide à la parentalité et prévention des risques Réflexion à ouvrir

30 De la scolarité à lemploi Objectifs / Enjeux Pistes à étudier Réflexion à ouvrir Avec lensemble des partenaires concernés, créer une base de données locale rassemblant les informations sur les entreprises du secteur et disponible pour les jeunes en classe de 3ème qui cherchent un stage, disponible dans les établissements. Organiser sur le territoire un Forum des Métiers Créer une base de données des possibilités en job dété. Soutenir lautonomie financière des jeunes Préconisations Comment peut-on aider à tisser plus de passerelles entre le monde du travail et léducation Nationale ?. Optimiser linformation et lorientation Découvrir le monde du travail

31 Le temps libre Objectifs / enjeux Piste à étudier Réflexion à ouvrir Aider les acteurs jeunesse dans laccompagnement des jeunes dans leur pratique numérique. Accompagner et soutenir les jeunes dans leurs projets sur lensemble du territoire, en liaison avec les structures existantes Etablir une base de données intercommunales des activités pour les jeunes et les moyens pour y accéder Préconisations Des jeunes …..acteurs de leurs projets Comment préserver et redynamiser le tissu associatif Comment mieux répondre au désœuvrement des jeunes?

32 Le territoire Objectifs / Enjeux Pistes à étudier Réflexion à ouvrir Préconisations Instaurer des transports collectifs adaptés Interaction entre les jeunes des différents bassins de la CCVD Un lycée sur le territoire de la CCVD à la Confluence? Optimiser la cohérence, le maillage, les accès aux services jeunesse sur TOUT le territoire

33 Citoyenneté Objectifs / enjeux Pistes à étudier Réflexion à ouvrir Offrir un espace de parole aux jeunes: dans les Commissions dInitiative Locale, en conseil communautaire? Développer plus de chantiers jeunes sur le territoire. Vers la mise en place dun Point Infos Jeunesse? Préconisations Face à la réalité du monde qui à changé, comment se réinterroger collectivement sur les outils utilisés pour accompagner la jeunesse. Respecter ce qui différencie, valoriser ce qui unit Vivre ensemble, dans le dialogue et le respect

34 Et maintenant Un débat en conseil communautaire à lautomne Le souhait de mettre en place un groupe de travail et de suivi jeunesse au sein de la CCVD Rapprocher cette démarche de la réflexion sur laction sociale à la CCVD

35


Télécharger ppt "Vers une prise en compte de la jeunesse dans le projet de territoire intercommunal ? Restitution 23 juin 2011."

Présentations similaires


Annonces Google