La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation des actifs naturels Cours du 15 novembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation des actifs naturels Cours du 15 novembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 Evaluation des actifs naturels Cours du 15 novembre 2007

2 Le menu du jour 1. Quelques généralités déconomie 2. Les méthodes dévaluation indirectes 3. Le point sur latelier « Bièvre »

3 Quelques notions de théorie économique (en principe, il sagit de rappels…) Deux propriétés fondamentales caractérisent les biens (privés) dans théorie économique: 1.Le principe de rivalité dusage : deux agents ne peuvent bénéficier simultanément de l'usage d'un même bien, et sont donc rivaux. 2.le principe d'exclusion par les prix : un agent ne peut disposer d'un bien que s'il en paie le prix.

4 Rappels de théorie économique Les biens qui ne vérifient pas le principe de rivalité sont appelés biens publics. La défense nationale, la justice, l'éducation nationale, le réseau routier …et beaucoup des biens environnementaux. Les biens publics purs satisfont en outre trois conditions : l'impossibilité d'exclusion, l'obligation d'usage et l'absence d'effet d'encombrement. Impossibilité d'exclusion: il n'est pas possible d'en réserver l'usage à certains agents. Ex: un programme de dépollution de l'air vs une piscine municipale Obligation d'usage. Ex: Station d'épuration vs Transport public Absence d'effet d'encombrement: la satisfaction d'un agent ne dépend pas du nombre d'usagers. Ex: la défense nationale vs le réseau routier

5 Question centrale Pour les biens privés, il est possible de connaître leur valeur (marchande) en observant leur prix sur les marchés. En dautres termes, le prix de marché fournit un indicateur de la valeur sociale des biens Questions concernant les biens publics: Quelle valeur attribuée à un bien public ? Quel est le bon niveau de bien public ? comment comparer la valeur de biens publics et de biens privés ?

6 Réponse théorique Léquilibre de Bowen-Lindahl-Samuelson Maximiser le bien-être collectif revient à maximiser une somme pondérée des utilités : Remarque: on accepte ici de comparer les utilités (1 donné à Paul ne vaut pas forcément un 1 donné à Selma)

7 Problème empirique La réponse de léconomie est donc de baser les décisions publiques (du moins celles concernant les biens publics) directement sur les utilités individuelles, sans médiation délus ou dinstitutions. Cela pose un problème empirique majeur: Comment connaître les utilités pour des biens qui ne sont pas vendus sur les marchés, typiquement les biens publics ? Lobjet de lévaluation environnementale est justement de connaître les utilités, ou plus exactement les disponibilités à payer.

8 Généralité sur lévaluation marchande Le but de lévaluation est de mettre un prix sur des objets qui ne sont pas vendus sur les marchés Quel intérêt ? Meilleure allocation des ressources publiques (en général limitées) Suivi dans le temps (cf Chomage, PIB) Eventuellement, indices synthétiques et/ou agrégés de type baromètre de lenvironnement

9 Principe fondamental et objections Objectif: comparer lincomparable sur le modèle du marché: utiliser les prix pour rendre commensurable les biens (opération tellement banale pour les biens courants) Objection courante: mettre un prix (donner une valeur), cest cautionner moralement, et techniquement, la mise sur la marché du bien évalué. Accusation classique de « marchandisation » du monde. Slogan alter- mondialiste: «le monde nest pas une marchandise»

10 Seconde partie Les méthodes dévaluation indirectes: lévaluation contingente

11 Les deux grandes catégories dévaluation Méthodes indirectes: observer des pratiques pour en déduire le consentement à payer pour les biens à évaluer (observer ce que les gens font). Exemples typiques: méthode des coûts de transport, mesure dauto-protection. Méthodes directes: mener une enquête pour demander aux personnes ce quelles seraient prêtes à payer. On se base donc sur des déclarations (observer ce que les gens disent). Exemples typiques: sondage, questionnaire, méthode dévaluation contingente

12 Domaines dapplication privilégiés Pas dusage Valeur symbolique Pas encore dusage Usage très peu stable dans le temps

13 Lévaluation contingente en pratique Un point de repère incontournable: le NOOA Panel (Exxon Valdez)

14 LExxon Valdez le 5 avril 1989

15 Quelques points de repère-1 Le 24 mars 1989, lExxon Valdez sécarte de sa route pour éviter des blocs de glace et séchoue sur des récifs à proximité des côtes de lAlaska Il sagit dune catastrophe écologique majeure avec des impacts importants sur la faune et la flore locale. Les usagers de la zone les plus directement concernés sont les pécheurs et les conserveries de poisson. Mais ces côtes ont également aux yeux des américains une valeur symbolique, au sens où ils nen ont pas lusage direct mais y accorde néanmoins de limportance. On parle dans la littérature de « non-use » values.

16 Quelques points de repère-2 La première évaluation contingente de grande ampleur est menée pour évaluer ces valeurs de non-usage Le point important est que la loi américaine dite « superfund » (en réalité Clean Water Act and the Comprehensive, Environnental Response, Compensation and Liability act (CLERCA)) permet de poursuivre des entreprises privées pour des dégâts causés liés à la pollution par des produits toxiques. Cette loi fait suite à laffaire « Love Canal » durant les années 70 et 80. Lors dun procès en 1989, il est reconnu que lon peut obtenir réparation, y compris pour des valeurs de non-usage. De ce fait, lévaluation contingente qui avait été jugée peu fiable pour établir des montants indemnitaires est mise en avant comme méthode incontournable pour lévaluation des valeurs de non- usage.

17 Quelques points de repère-3 Comme il est facile de limaginer, la notion de valeur de non usage, et les techniques associées, sont sujettes à des critiques féroces (il faut garder à lesprit que de fortes sommes dargent sont en jeu) Ce qui nétait quun outil marginal devient lobjet de controverses importantes et le nombre de travaux qui lui sont consacrés augmente rapidement Le NOOA (ladministration en charge des questions atmosphériques et océaniques) juge alors utile de réunir un panel dexperts, parmi lesquels deux prix Nobel déconomie, pour établir des règles claires sur la bonne manière de pratiquer lévaluation contingente à des fins juridiques

18 Lévaluation contingente Concrètement, un questionnaire d'évaluation est adressé à un échantillon d'individus potentiellement affectés par une mesure ou une politique d'environnement. Il doit décrire les changements physiques attendus (par exemple, des photos peuvent être proposées pour montrer l'impact de la pollution atmosphérique sur la visibilité d'un paysage), définir le marché contingent ou fictif, ou le mécanisme de choix politique qui sera mis en place. Les règles de mise en place et le mode de financement doivent être également explicités, de façon à ce que le répondant fasse des choix raisonnables dans le contexte contingent qui lui est proposé.

19 Lexemple de létude conduite dans le cas de lExxon Valdez Problème: donner une valeur à un actif qui nexiste plus! Scénario de prévention: on décrit un système de bateaux-escortes qui aideront les pétroliers à rester sur la bonne route.

20 Résultats numériques

21 Estimation de la fonction de de mande

22 Valeur finale La premiere estimation donnait 2.8 milliards de dollars de Une réestimation plus fine du modèle, donne une valeur 4.87 B$. En comptant au plus large, on atteint 7.19B$. Les experts ont beaucoup discuté sur les valeurs: 3 milliards ou 5 milliards ? En bref, les valeurs de non usage représentent des sommes importantes à mettre en relation avec les sommes effectivement dépensées par Exxon pour nettoyer le site, soit environ 2 milliards de dollars

23 Les recommandations du NOOA panel Il est intéressant de connaître les grandes recommandations édictées par le NOOA Panel. Nous verrons que certains sont de bon sens, tandis que dautres peuvent être plus discutables. Il est important de garder à lesprit que la méthodologie recommandée est spécifiquement mise en point pour des évaluations sur des dommages de grande ampleur et en vue dun débat contradictoire devant les tribunaux. Il sagit donc dun point de référence incontournable mais pas forcément dun guide de bonne pratique à suivre aveuglément.

24 Echantillon La population interrogée doit appartenir à la population directement concernée. L'échantillon doit être soigneusement déterminé. Cest un point important car il y a en fait plus dincertitude sur la nature de la population concernée que sur la fiabilité des réponses Il est important de procéder à des tests préalable avant de lancer lenquête proprement dite.

25 Modalité dinterview L'interview directe est préférable à une enquête téléphonique ou par voie postale (mais elle est aussi nettement plus coûteuse). Il est possible à ce niveau de dajouter des questions ouvertes qui viennent apporter des renseignements utiles.

26 Scenario L'actif naturel doit être décrit clairement, simplement et complètement. Le scénario présenté doit être réaliste et compréhensible, et doit mentionner les alternatives, de façon à ce que la personne interrogée envisage aussi les substituts. Plus facile à dire quà faire…

27 Modalité de paiement Le support de paiement doit être clairement explicité et décrit (par exemple droit d'entrée pour un site récréatif, facture d'eau si l'on souhaite améliorer la qualité de l'eau), en rapport avec le problème et familier à l'enquêté.

28 Données statistiques 1. Les caractéristiques socio-économiques (âge, sexe, éducation, revenus, lieu de résidence, …) doivent être relevées, et la valeur ou variation de revenu obtenue sera régressée sur ces caractéristiques. 2. Ces données sont essentielles pour pouvoir extrapoler de léchantillon à la population totale. Il ny a pas de différence à ce niveau par rapport à dautres méthodes dévaluation basée sur des échantillons de population (voir par lexemple développé pour la méthode des coûts de transport)

29 La révélation des valeurs La question de révélation des valeurs peut prendre trois formes différentes mais pour des raisons que lon va préciser on prend plutôt un consentement à recevoir ou à payer en questions fermées.

30 Les questions de debriefing A la fin de lenquête, les enquétés (et lenquéteur) sont en général plus à laise. Il est donc bon davoir des questions de comprehention simple (est- ce que quelque chose ne vous pas paru clair ?, Il y a-t-il des choses sur lesquels vous voudriez revenir, etc)

31 Conclusion Méthode controversée Vraisemblablement amenée à se développer dans le futur De mon point de vue, les déclarations individuelles peuvent manquer de précision mais elles fournissent néanmoins un indicateur valable

32 Les questions de recherche Comme on la vu le débat sur lévaluation contingente est récent De nombreux travaux abordent ces questions actuellement Il est intéressant de mettre un pied dans ce débat pour voir quelles sont les questions qui se posent Cela peut fournir des idées pour un travail de recherche futur (doctorat, mémoire, etc)

33 Les biais psychologiques Les méthodes de révélations ne sont pas exemptes de biais: deux méthodes très similaires peuvent parfois donner des résultats assez différents On appelle « biais » des effets de la procédure sur les valeurs révélées qui ne sont pas pris en compte par la théorie On va étudier un biais particulier: le biais dancrage

34 Le biais dancrage Exemple typique: 1. What date do you get when you add 400 to the last three digits of your phone number? 2. When was Attila finally defeated? On constate très généralement une corrélation positive entre les réponses aux questions 1 et 2: les numéros de téléphone influent donc sur estimation!

35 Ancrage (suite) Concerne lestimation de quantité objectives ou subjectives abondante littérature Biais très robuste Possibilité dancrer sur des valeurs absurdes ou non informatives Pas de remède connu: incitations monétaires, connaissances, avertissements, etc

36

37 Quelques remarques On constate quen dépit des incitations, leffet dancrage persiste. Mesurer par la corrélation, leffet dancrage est important: entre 0.3 et 0.5 Lorsque lon interroge les sujets après lexpérience, 80% déclarent ne pas avoir été victime dancrage (phénomène largement inconscient donc).

38 Ancrage et évaluation contingente Lévaluation contingente consiste à demander au individu de fournir une évaluation. Dans les protocoles les plus courants, on propose un montant aux individus. Cela crée une situation favorable à lancrage

39 Un exemple: la Camargue Le tableau suivant montre les résultats de lestimation de différents modèles économétriques à partir de données issues dune enquête dévaluation contingente menée en Camargue. Le point important: écart considérable entre lestimation du modèle « single » et du modèle « double ».

40 Résultats


Télécharger ppt "Evaluation des actifs naturels Cours du 15 novembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google