La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie Faculté de médecine Saint-Antoine NM 08/2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie Faculté de médecine Saint-Antoine NM 08/2004."— Transcription de la présentation:

1 Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie Faculté de médecine Saint-Antoine NM 08/2004

2

3 Principes généraux échantillonnage du prélèvement, fixation, deshydratation, inclusion (paraffine, résine), coupe, colorations, observation.

4 I- Les coupes histologiques 3 à 5 µm dépaisseur, quelques centimètres de largeur et longueur, nombreuses colorations possibles, montées entre lame et lamelle, grandissement de 10 à 1000 fois (environ).

5 Techniques de fixation Immersion dans le fixateur la technique la plus utilisée (routine). Perfusion intravasculaire ou intraluminale très bonne fixation, délicate à mettre en place, pour la recherche.

6 Fixation être rapide, permettre des colorations topographiques, permettre limmunohistologie, être peu ou pas toxique. préserver les structures tissulaires et cellulaires, éviter les artefacts (gonflements, rétractions), Elle doit :

7 Il ny a pas de fixateur idéal Il faut le choisir en fonction de ses avantages et inconvénients. Parmi des centaines disponibles !

8 le formol seul (formaldéhyde dilué) dans leau courante, ou tamponné bon marché, incolore, permet la fixation de grosses pièces, permet limmunohistologie MAIS allergisant, carcinogène.

9 Les fixateurs contenant du formol (1) –AFA (Acide acétique Formol Alcool) très rapide (risques de surfixation), permet les marquages immunohistologiques. peu pénétrant. MAIS idéal pour les biopsies

10 –Bouin (Acide acétique Formol Acide picrique) rapide, pénétrant, légères rétractions tissulaires, très belles colorations topographiques, ne permet que difficilement limmunohistologie, coloré : tache ! (et ne part quavec lépiderme). Les fixateurs contenant du formol (2) MAIS Idéal pour voir des gg. lymphatiques dans le tissu adipeux

11 Quel que soit le fixateur, le prélèvement doit être échantillonné et la taille des échantillons adaptée à celle de la cassette dinclusion.

12 Deshydratation Leau tissulaire est remplacée par de la paraffine. Mais ces milieux ne sont pas miscibles entre eux. On procède donc par étapes en remplaçant : leau par un alcool, lalcool par un solvant organique, le solvant par la paraffine

13 Deshydration et Inclusion : lautomate les bacs contiennent des alcools (5 bains), des solvants organiques (5 bains), de la paraffine chaude (3 bains). Remarque : machine historique ! Elle a 40 ans et fonctionne toujours !

14 Confection du bloc : Enrobage

15 Un moule est rempli de paraffine liquide

16 Le prélèvement est mis en place et le bloc mis à refroidir

17 Démoulage, après refroidissement

18 Mise en place du bloc sur le microtome

19 Confection des coupes : le ruban

20 Etalement sur lame

21 Séchage avant coloration

22 Les colorations sont infinies. Ne vous fiez pas à la couleur pour « reconnaître » une structure !

23 Observations, photographies.

24 Résultat surprise Poumon de chien

25 Et noubliez pas …. De remettre vos lames dans les boîtes, vous nous aiderez !

26 Microscopie électronique Quelques millimètres de largeur et longueur, 60 à 100 nanomètres dépaisseur, coupe déposée sur une grille métallique, rares colorations possibles, grandissement de 1000 à fois.

27 Les blocs environ 2 mm 3 de tissu, fixation immédiate glutaraldéhyde / tétroxyde dosmium, inclusion en résine, imprégnation par métaux lourds (plomb).

28 Coupe (dégrossissage au couteau de verre)

29 Coupe ultra-fine (couteau diamant)

30 Les coupes sur grille métallique

31 Le (vénérable) microscope électronique de la fac

32 Mise en place de la grille

33 Observation

34 Mise au point, observation

35

36 X 1 000X 400 En microscopie optique, les plus forts grandissements sont :

37 En microscopie électronique, le plus fort grossissement est x X Les plus couramment utilisés sont entre x et x


Télécharger ppt "Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie Faculté de médecine Saint-Antoine NM 08/2004."

Présentations similaires


Annonces Google