La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La faillite du libéralisme La Crise Financière en 8 questions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La faillite du libéralisme La Crise Financière en 8 questions."— Transcription de la présentation:

1

2 La faillite du libéralisme La Crise Financière en 8 questions

3 -3- 1) Quelle est la nature et lorigine de cette crise ? 2) Quels sont les enchaînements aux Etats-Unis ? 3) Comment se propage la crise en Europe et en France ? 4) Quelles sont les répercussions sur léconomie française ? 5) Pourquoi faut-il sauver le système bancaire ? 6) Les réponses du Président de la République sont-elles adaptées ? 7) Comment les socialistes répondent aux menaces qui pèsent sur les particuliers et sur les entreprises ? 8) Quelles sont les politiques de régulation à mener en France et en Europe ? La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

4 1) Quelle est la nature et lorigine de cette crise ?

5 -5- 1) Quelle est la nature et lorigine de cette crise ? Nature et origine de la Crise Le système de la dérégulation mise en œuvre par les gouvernements libéraux a déjà provoqué trois grandes crises (1987, 1998, 2000) Ces crises ont toujours les mêmes facteurs : - désengagement des Etats, - déréglementation des marchés, - défiscalisation, - surendettement des ménages. Le système de la dérégulation mise en œuvre par les gouvernements libéraux a déjà provoqué trois grandes crises (1987, 1998, 2000) Ces crises ont toujours les mêmes facteurs : - désengagement des Etats, - déréglementation des marchés, - défiscalisation, - surendettement des ménages. Lactivité financière prend le pas sur lactivité économique Les produits financiers : 99% du PIB mondial La libéralisation sans contrôle des mouvements de capitaux conduit progressivement à la déconnexion entre le système financier et léconomie réelle. Les produits financiers : 99% du PIB mondial La libéralisation sans contrôle des mouvements de capitaux conduit progressivement à la déconnexion entre le système financier et léconomie réelle. La crise dun système La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

6 -6- 1) Quelle est la nature et lorigine de cette crise ? Nature et origine de la Crise La déréglementation bancaire Un établissement bancaire ne doit pas accorder de crédits au-delà de ce que lui permet ses fonds propres. Mais ces établissements ne sont pas véritablement surveillés par les autorités financières. De nombreuses opérations plus ou moins risquées se trouvent hors bilan. De nouveaux produits sont sans cesse inventés conduisant à la spéculation nourrie par lendettement. Un établissement bancaire ne doit pas accorder de crédits au-delà de ce que lui permet ses fonds propres. Mais ces établissements ne sont pas véritablement surveillés par les autorités financières. De nombreuses opérations plus ou moins risquées se trouvent hors bilan. De nouveaux produits sont sans cesse inventés conduisant à la spéculation nourrie par lendettement. La spirale spéculative Les marchés financiers se substituent au crédit bancaire. Toutes sortes de fonds spéculatifs accordent des crédits Le phénomène de « titrisation » transforme des crédits bancaires en titres vendus sur des marchés financiers. Ainsi le risque est disséminé à travers lensemble du système. Létablissement qui ouvre le crédit nen supporte plus seul le risque,ce qui le conduit à en prendre toujours davantage. Les marchés financiers se substituent au crédit bancaire. Toutes sortes de fonds spéculatifs accordent des crédits Le phénomène de « titrisation » transforme des crédits bancaires en titres vendus sur des marchés financiers. Ainsi le risque est disséminé à travers lensemble du système. Létablissement qui ouvre le crédit nen supporte plus seul le risque,ce qui le conduit à en prendre toujours davantage. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

7 2) Quels sont les enchaînements aux Etats-Unis ?

8 -8- 2) Quels sont les enchaînements aux Etats-Unis ? Les enchaînements aux US La FED (Réserve Fédérale américaine) mène, dans les années 1990, une politique de taux dintérêt bas, rendant le crédit peu cher. Des mécanismes demprunt complexes et opaques se multiplient (ex. : les « subprimes ») Des banquiers américains octroient des prêts à taux variables à des ménages peu solvables. La capacité de remboursement est calculée non pas sur les revenus, mais sur la valeur de lhabitation en pariant sur son augmentation. En 2007: - chute des prix de limmobilier, - augmentation des taux dintérêt, - Les ménages endettés ne peuvent plus rembourser leurs emprunts. Juillet 2007 : les effets pervers du mécanisme senclenchent. Pour la première fois, 2 fonds dinvestissement dune banque (Bear Steams) font faillite. La FED (Réserve Fédérale américaine) mène, dans les années 1990, une politique de taux dintérêt bas, rendant le crédit peu cher. Des mécanismes demprunt complexes et opaques se multiplient (ex. : les « subprimes ») Des banquiers américains octroient des prêts à taux variables à des ménages peu solvables. La capacité de remboursement est calculée non pas sur les revenus, mais sur la valeur de lhabitation en pariant sur son augmentation. En 2007: - chute des prix de limmobilier, - augmentation des taux dintérêt, - Les ménages endettés ne peuvent plus rembourser leurs emprunts. Juillet 2007 : les effets pervers du mécanisme senclenchent. Pour la première fois, 2 fonds dinvestissement dune banque (Bear Steams) font faillite. Le piège des subprimes La contamination La crise devient générale et durable. Sont concernés : lensemble des crédits « titrisés » et donc lensemble des établissements qui ont investi par ce biais les marchés de crédit (assureurs, fonds de pension, banques dinvestissement, fonds commun de placement,…) Les établissements aux valeurs « titrisées » sont progressivement fragilisés. Plusieurs dentre eux sont acculés à la faillite. La crise devient générale et durable. Sont concernés : lensemble des crédits « titrisés » et donc lensemble des établissements qui ont investi par ce biais les marchés de crédit (assureurs, fonds de pension, banques dinvestissement, fonds commun de placement,…) Les établissements aux valeurs « titrisées » sont progressivement fragilisés. Plusieurs dentre eux sont acculés à la faillite. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

9 -9- 2) Quels sont les enchaînements aux Etats- Unis ? Les enchaînements aux US Automne 2007 : Merill Lynch, banque dinvestissement US, constate un lourd déficit. Mars 2008 : JP Morgans rachète au rabais Bear Stearns, afin déviter la faillite. Juillet Septembre 2008 : - 2 institutions de refinancement hypothécaire, Freddie Mac et Fannie Mae, voient leur cours de bourse seffondrer. - Elles sont mises sous tutelle par le Trésor américain alors quelles devaient couvrir 5400 milliards $ de crédits hypothécaires. Mi Septembre : - Merill Lynch est rachetée par Bank of America - la faillite de la 3ème banque daffaires Lehman Brothers provoque une panique boursière. - La FED nationalise de fait lassureur AIG en lui accordant un prêt relais de 85 milliards$ en échange de 80% de son capital. Automne 2007 : Merill Lynch, banque dinvestissement US, constate un lourd déficit. Mars 2008 : JP Morgans rachète au rabais Bear Stearns, afin déviter la faillite. Juillet Septembre 2008 : - 2 institutions de refinancement hypothécaire, Freddie Mac et Fannie Mae, voient leur cours de bourse seffondrer. - Elles sont mises sous tutelle par le Trésor américain alors quelles devaient couvrir 5400 milliards $ de crédits hypothécaires. Mi Septembre : - Merill Lynch est rachetée par Bank of America - la faillite de la 3ème banque daffaires Lehman Brothers provoque une panique boursière. - La FED nationalise de fait lassureur AIG en lui accordant un prêt relais de 85 milliards$ en échange de 80% de son capital. La spirale infernale Lappel aux contribuables Début octobre : Le Congrès américain vote, le plan Paulson (700 milliards$ pour le rachat des actifs invendables des banques américaines). Le plan ne résoud que lurgence. Début octobre : Le Congrès américain vote, le plan Paulson (700 milliards$ pour le rachat des actifs invendables des banques américaines). Le plan ne résoud que lurgence. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

10 3) Comment se propage la crise en Europe et en France ?

11 -11- 3) Comment se propage la crise en Europe et en France ? Propagation de la crise Imbrication étroite entre le système financier américain et celui du reste du monde. Des établissements financiers du monde entier possèdent des valeurs américaines titrisées Lehman Brothers a des liens avec la plupart des établissements bancaires. Imbrication étroite entre le système financier américain et celui du reste du monde. Des établissements financiers du monde entier possèdent des valeurs américaines titrisées Lehman Brothers a des liens avec la plupart des établissements bancaires. La mondialisation financière La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme Lensemble de lEurope est touché Les banques européennes sont beaucoup moins spécialisées, ce qui peut les protéger davantage. Pourtant en Février 2008 : le gouvernement britannique doit nationaliser la banque Northern Rock en difficulté. Août 2008 : létablissement espagnol Santander rachète à bas prix létablissement britannique Alliance & Leicester. Tous les gouvernements européens sont obligés dintervenir. Fin Septembre 2008 : la banque privée allemande Hypo Real Estate échappe à la faillite grâce à une ligne de crédit de 35Mds garantis par lEtat. Les gouvernements français, belge, luxembourgeois sauvent la banque privée DEXIA des difficultés nées de sa filiale américaine FSA, spécialisée dans le rehaussement de crédit, exposée aux « subprimes » Les banques européennes sont beaucoup moins spécialisées, ce qui peut les protéger davantage. Pourtant en Février 2008 : le gouvernement britannique doit nationaliser la banque Northern Rock en difficulté. Août 2008 : létablissement espagnol Santander rachète à bas prix létablissement britannique Alliance & Leicester. Tous les gouvernements européens sont obligés dintervenir. Fin Septembre 2008 : la banque privée allemande Hypo Real Estate échappe à la faillite grâce à une ligne de crédit de 35Mds garantis par lEtat. Les gouvernements français, belge, luxembourgeois sauvent la banque privée DEXIA des difficultés nées de sa filiale américaine FSA, spécialisée dans le rehaussement de crédit, exposée aux « subprimes »

12 -12- 3) Comment se propage la crise en Europe et en France ? Propagation de la crise Les conséquences financières Assèchement du crédit en raison du refus des banques de se prêter entre elles. Renchérissement du coût du crédit et ralentissement de linvestissement et de la consommation. Crise immobilière et dévalorisation des patrimoines. Assèchement du crédit en raison du refus des banques de se prêter entre elles. Renchérissement du coût du crédit et ralentissement de linvestissement et de la consommation. Crise immobilière et dévalorisation des patrimoines. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme Les conséquences économiques et sociales Ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et début de récession dans un certain nombre de pays dEurope dont la France. Creusement des déficits et de lendettement Baisse de lEuro. Baisse des matières premières. Ralentissement de linvestissement Ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et début de récession dans un certain nombre de pays dEurope dont la France. Creusement des déficits et de lendettement Baisse de lEuro. Baisse des matières premières. Ralentissement de linvestissement La France nest pas épargnée Lactivité rentable de banque de détail permet de mieux éponger les pertes. Les banques françaises ont des ratios de solvabilité plus élevés, pourtant le système bancaire français est touché par la crise des subprimes. En 2007 : Les banques affichent de lourdes pertes à cause des crédits immobiliers à risque. Août 2007 : BNP gèle 3 de ses fonds exposés aux « subprimes » Lactivité rentable de banque de détail permet de mieux éponger les pertes. Les banques françaises ont des ratios de solvabilité plus élevés, pourtant le système bancaire français est touché par la crise des subprimes. En 2007 : Les banques affichent de lourdes pertes à cause des crédits immobiliers à risque. Août 2007 : BNP gèle 3 de ses fonds exposés aux « subprimes »

13 4) Quelles sont les répercussions sur léconomie française ?

14 -14- 4) Quelles sont les répercussions sur léconomie française ? Répercussions économiques La panne de croissance en France précède larrivée de la crise. INSEE (Résultats de la croissance 2008) : du ralentissement à la récession La panne de croissance en France précède larrivée de la crise. INSEE (Résultats de la croissance 2008) : du ralentissement à la récession Le ralentissement économique Trimestr e 1234 En %+ 0,4- 0,3- 0,1* Une absence danticipation Juillet 2007 / Août 2008 : toutes les décisions de Nicolas Sarkozy ignorent la situation outre-atlantique. En réponse aux Socialistes, le gouvernement affirme que les fondamentaux de notre économie sont sains et que notre système bancaire sera préservé. Juillet 2007 / Août 2008 : toutes les décisions de Nicolas Sarkozy ignorent la situation outre-atlantique. En réponse aux Socialistes, le gouvernement affirme que les fondamentaux de notre économie sont sains et que notre système bancaire sera préservé : crise asiatique. La France résiste. La croissance est de 3%. Notre économie créée plus demplois quelle nen détruit. Aujourdhui, cest le contraire : crise asiatique. La France résiste. La croissance est de 3%. Notre économie créée plus demplois quelle nen détruit. Aujourdhui, cest le contraire. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme une politique inadaptée Avec le paquet fiscal, le gouvernement dilapide les marges de manoeuvre budgétaires. Aucun effet sur lactivité économique, lemploi et le pouvoir dachat Le chômage repart à la hausse avant la crise boursière Avec le paquet fiscal, le gouvernement dilapide les marges de manoeuvre budgétaires. Aucun effet sur lactivité économique, lemploi et le pouvoir dachat Le chômage repart à la hausse avant la crise boursière Ce nest pas inéluctable * Prévisions

15 5) Pourquoi faut-il sauver le système bancaire ?

16 -16- 5) Pourquoi faut-il sauver le système bancaire ? Sauver le système bancaire ? Les enjeux Empêcher la grande dépression de 1929 où la faillite du système bancaire provoque la plus grande récession économique du XX ème Siècle. Conforter les Etats et les organisations internationales de régulation. Eviter lassèchement des crédits aux entreprises et aux particuliers. Assurer la liquidité des banques et la garantie des dépôts. Permettre aux entreprises daccéder aux crédits bancaires pour financer leurs investissments ou se prémunir contre des risques de faillite. Soutenir la consommation en permettant aux ménages demprunter pour leur logement ou leurs besoins déquipement. Empêcher la grande dépression de 1929 où la faillite du système bancaire provoque la plus grande récession économique du XX ème Siècle. Conforter les Etats et les organisations internationales de régulation. Eviter lassèchement des crédits aux entreprises et aux particuliers. Assurer la liquidité des banques et la garantie des dépôts. Permettre aux entreprises daccéder aux crédits bancaires pour financer leurs investissments ou se prémunir contre des risques de faillite. Soutenir la consommation en permettant aux ménages demprunter pour leur logement ou leurs besoins déquipement. Les exigences à imposer Refus dune socialisation des pertes et dune privatisation des gains Mise en place dune régulation des marchés des capitaux Taxation des produits financiers à risque Maintien des services bancaires aux particuliers et aux entreprises sans augmentation tarifaire. Plafonnement des rémunérations des équipes dirigeantes des établissements financiers et suppression de leurs avantages indus (retraites chapeaux, parachutes dorés). Surveillance plus stricte des procédures de délivrance de crédit conduisant au surendettement (exemple : crédit revolving,…) Au terme de la crise, abondement par les banques du fonds de garantie des dépôts. Refus dune socialisation des pertes et dune privatisation des gains Mise en place dune régulation des marchés des capitaux Taxation des produits financiers à risque Maintien des services bancaires aux particuliers et aux entreprises sans augmentation tarifaire. Plafonnement des rémunérations des équipes dirigeantes des établissements financiers et suppression de leurs avantages indus (retraites chapeaux, parachutes dorés). Surveillance plus stricte des procédures de délivrance de crédit conduisant au surendettement (exemple : crédit revolving,…) Au terme de la crise, abondement par les banques du fonds de garantie des dépôts. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

17 6) Les réponses du Président de la République sont-elles adaptées ?

18 -18- 6) Les réponses du Président de la République sont-elles adaptées ? Réponses adaptées ? Ce quil a dit sur la crise *… Refonder le capitalisme Favoriser les entrepreneurs plutôt que les financiers. Introduire un système de régulation internationale Garantir le dépôt des épargnants Sanctionner les fauteurs de crise Faire un nouveau Bretton Woods Réhabiliter lintervention de lEtat. Refonder le capitalisme Favoriser les entrepreneurs plutôt que les financiers. Introduire un système de régulation internationale Garantir le dépôt des épargnants Sanctionner les fauteurs de crise Faire un nouveau Bretton Woods Réhabiliter lintervention de lEtat. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme Une réaction confuse et partielle * Discours de Toulon Septembre 2008 Garantie de lEtat concernant le dépôt des épargnants : jamais précisée. Le soutien aux banques : lEtat aidé au sauvetage de DEXIA de la faillite en injectant 3 Mds. Le soutien aux PME : Le gouvernement ignore la proposition socialiste dun fonds de garantie publique. Il se contente daffecter 20Mds du produit des CODEVI aux crédits des PME-PMI. Le rachat par lEtat de logements en construction invendus vient en aide aux promoteurs bien plus quaux particuliers. Les rémunérations des chefs dentreprise : pas de législation. Le Gouvernement sen remet à lapplication par les entreprises du nouveau code déthique élaboré par le MEDEF. Le sommet du G4 européen ne réussit pas à construire un pilotage commun de la crise. Seules avancées : - application souple du pacte de stabilité - demande dun sommet mondial Garantie de lEtat concernant le dépôt des épargnants : jamais précisée. Le soutien aux banques : lEtat aidé au sauvetage de DEXIA de la faillite en injectant 3 Mds. Le soutien aux PME : Le gouvernement ignore la proposition socialiste dun fonds de garantie publique. Il se contente daffecter 20Mds du produit des CODEVI aux crédits des PME-PMI. Le rachat par lEtat de logements en construction invendus vient en aide aux promoteurs bien plus quaux particuliers. Les rémunérations des chefs dentreprise : pas de législation. Le Gouvernement sen remet à lapplication par les entreprises du nouveau code déthique élaboré par le MEDEF. Le sommet du G4 européen ne réussit pas à construire un pilotage commun de la crise. Seules avancées : - application souple du pacte de stabilité - demande dun sommet mondial

19 -19- 6)Les réponses du Président de la République sont-elles adaptées ? Réponses adaptées ? Interventionniste dans les mots, libéral dans les actes Tout ce qui devrait baisser augmente, tout ce qui devrait augmenter baisse. Baisse des impôts des plus favorisés Recul des droits sociaux et des services publics Le choc de confiance et de croissance attendu se solde par léchec : - Activité en net recul - Pouvoir dachat en recul - Forte augmentation du déficit du commerce extérieur - Augmentation des déficits publics. Les faillites américaines ne sont pas responsables : - des déficits du budget de lEtat - de la dégradation des comptes de la Sécurité Sociale - de la diminution du pouvoir dachat - de la forte augmentation du chômage en Août. N. Sarkozy exploite la crise financière pour justifier léchec de sa politique. N. Sarkozy dénonce aujourdhui la politique de dérégulation quil mène depuis juin Tout ce qui devrait baisser augmente, tout ce qui devrait augmenter baisse. Baisse des impôts des plus favorisés Recul des droits sociaux et des services publics Le choc de confiance et de croissance attendu se solde par léchec : - Activité en net recul - Pouvoir dachat en recul - Forte augmentation du déficit du commerce extérieur - Augmentation des déficits publics. Les faillites américaines ne sont pas responsables : - des déficits du budget de lEtat - de la dégradation des comptes de la Sécurité Sociale - de la diminution du pouvoir dachat - de la forte augmentation du chômage en Août. N. Sarkozy exploite la crise financière pour justifier léchec de sa politique. N. Sarkozy dénonce aujourdhui la politique de dérégulation quil mène depuis juin Un budget 2009 qui ajoute à la crise La volonté régulatrice et interventionniste de N. Sarkozy est en totale contradiction avec le budget – Accentuation de laustérité (amputations en matière dinvestissement, demplois, déducation,…) – Forte réduction des des dotations de lEtat aux collectivités locales (75% de linvestissement public) – Aucune mesure daugmentation du pouvoir dachat La volonté régulatrice et interventionniste de N. Sarkozy est en totale contradiction avec le budget – Accentuation de laustérité (amputations en matière dinvestissement, demplois, déducation,…) – Forte réduction des des dotations de lEtat aux collectivités locales (75% de linvestissement public) – Aucune mesure daugmentation du pouvoir dachat La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

20 7) Comment les socialistes répondent aux menaces qui pèsent sur les particuliers et sur les entreprises ?

21 -21- 7) Comment les socialistes répondent aux menaces qui pèsent sur les particuliers et sur les entreprises ? Réponses aux menaces Mesure au niveau national Créer un fonds national de garantie pour assurer la distribution des crédits par un système de caution publique. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme Mesures pour les particuliers Constat : quils soient salariés, retraités, en activité ou non, la difficulté majeure cest la faiblesse de leurs revenus. Exonérations de cotisations sociales conditionnées à la conclusion daccords sur les salaires et lemploi signés par une majorité de syndicats. Chèque transport généralisé à tous les français en milieu urbain ou rural. Revalorisations des: - Pensions de retraite - Allocations familiales - Allocation rentrée scolaire - Prime pour lEmploi Constat : quils soient salariés, retraités, en activité ou non, la difficulté majeure cest la faiblesse de leurs revenus. Exonérations de cotisations sociales conditionnées à la conclusion daccords sur les salaires et lemploi signés par une majorité de syndicats. Chèque transport généralisé à tous les français en milieu urbain ou rural. Revalorisations des: - Pensions de retraite - Allocations familiales - Allocation rentrée scolaire - Prime pour lEmploi Mesures pour les entreprises Constat : Pas de croissance sil ny a pas dinvestissement. Moduler limpôt sur les sociétés pour les entreprises :- - diminution lorsque le bénéfice est réinvesti - augmentation si le bénéfice est distribué sous forme de dividendes. Diminution exceptionnelle de limpôt des sociétés les plus innovantes. Constat : Pas de croissance sil ny a pas dinvestissement. Moduler limpôt sur les sociétés pour les entreprises :- - diminution lorsque le bénéfice est réinvesti - augmentation si le bénéfice est distribué sous forme de dividendes. Diminution exceptionnelle de limpôt des sociétés les plus innovantes.

22 -22- Réponses aux menaces Le financement Ces mesures sont financées par la suppression des mesures du paquet fiscal (bouclier fiscal, allègement des grosses successions, ISF,…) La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme Mesures pour les collectivités locales Constat : Elles sont à lorigine de 75% de linvestissement public. Elles doivent être fortement aidées au risque daggraver le ralentissement économique. Les dotations aux collectivités locales doivent être majorées pour assumer les priorités dinvestissement : - éducation - transport - logement - développement durable Constat : Elles sont à lorigine de 75% de linvestissement public. Elles doivent être fortement aidées au risque daggraver le ralentissement économique. Les dotations aux collectivités locales doivent être majorées pour assumer les priorités dinvestissement : - éducation - transport - logement - développement durable 7) Comment les socialistes répondent aux menaces qui pèsent sur les particuliers et sur les entreprises ?

23 8) Quelles sont les politiques de régulation à mener en France et en Europe ?

24 -24- 8) Quelles sont les politiques de régulation à mener en France et en Europe ? Politiques de régulation en France et en Europe Le constat Cette crise donne raison aux socialistes qui défendent depuis toujours la régulation du système financier. Les libéraux se mettent à nationaliser les établissements financiers et en appellent à lunité nationale alors quils ont toujours ignoré les propositions des socialistes visant à introduire de nouveaux systèmes de régulation et dintervention de lEtat. Même si certains Etats disposent de moyens pour intervenir isolément, la plupart nen ont plus la capacité au regard de leurs finances publiques. Nous devons miser sur lEurope qui est seule à la mesure de la crise du système financier. Cette crise donne raison aux socialistes qui défendent depuis toujours la régulation du système financier. Les libéraux se mettent à nationaliser les établissements financiers et en appellent à lunité nationale alors quils ont toujours ignoré les propositions des socialistes visant à introduire de nouveaux systèmes de régulation et dintervention de lEtat. Même si certains Etats disposent de moyens pour intervenir isolément, la plupart nen ont plus la capacité au regard de leurs finances publiques. Nous devons miser sur lEurope qui est seule à la mesure de la crise du système financier. Un emprunt européen La création dun fonds de soutien européen à linvestissement Un emprunt européen pour financer : – des dépenses dinfrastructures, – des politiques déconomies dénergie, – des programmes de recherche et dInnovation La création dun fonds de soutien européen à linvestissement Un emprunt européen pour financer : – des dépenses dinfrastructures, – des politiques déconomies dénergie, – des programmes de recherche et dInnovation Plus dEurope La crise appelle : - une véritable solidarité européenne - une politique fondée sur le rôle régulateur de la puissance publique au niveau mondial, européen, national. LEurope doit disposer dune coordination de ses politiques économiques et budgétaires. La crise appelle : - une véritable solidarité européenne - une politique fondée sur le rôle régulateur de la puissance publique au niveau mondial, européen, national. LEurope doit disposer dune coordination de ses politiques économiques et budgétaires. La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

25 -25- 8) Quelles sont les politiques de régulation à mener en France et en Europe ? Politiques de régulation en France et en Europe Des mesures de transparence Une législation pour contrôler les fonds spéculatifs à léchelle européenne et mondiale (position du Groupe PSE au Parlement Européen) Un contrôle public des agences de notation Lindépendance des Commissaires aux comptes La réglementation des ventes à découvert Lélargissement du périmètre des établissements financiers soumis à la réglementation. Le plafonnement des rémunérations des dirigeants de la sphère économique et financière. Le Conseil européen et la Commission européenne doivent immédiatement prendre des initiatives. Une législation pour contrôler les fonds spéculatifs à léchelle européenne et mondiale (position du Groupe PSE au Parlement Européen) Un contrôle public des agences de notation Lindépendance des Commissaires aux comptes La réglementation des ventes à découvert Lélargissement du périmètre des établissements financiers soumis à la réglementation. Le plafonnement des rémunérations des dirigeants de la sphère économique et financière. Le Conseil européen et la Commission européenne doivent immédiatement prendre des initiatives. Une politique monétaire maîtrisée La BCE dans sa politique de taux dintérêt doit mettre en avant la croissance et lemploi. Encadrement des paradis fiscaux qui ont notamment permis à certains fonds spéculatifs de se développer. Une conférence monétaire internationale doit remettre de lordre dans le dumping monétaire La BCE dans sa politique de taux dintérêt doit mettre en avant la croissance et lemploi. Encadrement des paradis fiscaux qui ont notamment permis à certains fonds spéculatifs de se développer. Une conférence monétaire internationale doit remettre de lordre dans le dumping monétaire La Crise Financière en 8 questions La faillite du libéralisme

26 Au paquet de dérégulation libérale de la Droite Nous opposons le bouclier de lEtat et la solidarité européenne


Télécharger ppt "La faillite du libéralisme La Crise Financière en 8 questions."

Présentations similaires


Annonces Google