La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La crise de 2007-2010 Conception : C Bouquillion et V Gay-Chanteloup, mars 2010, formation continue professeurs SES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La crise de 2007-2010 Conception : C Bouquillion et V Gay-Chanteloup, mars 2010, formation continue professeurs SES."— Transcription de la présentation:

1 La crise de Conception : C Bouquillion et V Gay-Chanteloup, mars 2010, formation continue professeurs SES

2 Lenchaînement des événements : Du chaos financier au KO économique Crise financière Crise de limmobilier américain Crise bancaire Crise dinsuffisance de la demande Crise majeure de liquidité

3 De la crise des subprime à la crise financière Titrisation de ces prêts : ils sont regroupés, transformés et vendus sous forme de titres sur les marchés financiers 2006 : augmentation des taux dintérêt : début des défauts de paiement des ménages Chute de limmobilier Faillites dintermédiaires financiers Chute des bourses Des milliards de pertes dont on ne sait pas qui les détient Vente des biens immobiliers Effondrement de la valeur des subprime Subprime : prêt hypothécaire réalisé auprès de ménages à faibles revenus. Fort risque de non remboursement. Accordés principalement entre 2004 et 2006 Crise financière

4 De la crise financière à la crise majeure de liquidité Le prêt interbancaire est bloqué Crise financière Crainte sur la solvabilité des banques Faillite de Lehman Brothers (sept 08) Février 2008 : Les banques centrales baissent leurs taux dintérêt Les banques nont aucune confiance entre elles Crise de liquidité

5 De la crise de liquidité à la crise bancaire Crise bancaire Crise de liquidité Chute des marchés financiers Dégradation du portefeuille des banques La règle des fonds propres fait que le risque quantifié augmente Les banques doivent vendre leurs actifs sur les marchés financiers La réglementation bancaire savère être procyclique Les banques réalisent des pertes massives et doivent se refinancer Les gouvernements sauvent leurs banques: injection massive de liquidités

6 De la crise financière à la crise économique Perte des banques Baisse de limmobilier Chute des marchés financiers Perte de confiance des ménages Pour rétablir leurs profits elles rationnent le crédit et augmentent son coût Baisse de linvestissement et consommation Contraction de la demande Crise économique Plus de possibilité de prêts hypothécaires Faillites des entreprises Augmentation du chômage

7 Les causes de la crise La titrisation La volatilité des marchés Linefficacité de la réglementation bancaire Excès de liquidité depuis 1987 Les déséquilibres du commerce extérieur Chute de limmobilier Augmentation des prix du pétrole et de lalimentation Désolvabilisation des ménages La crise de (?) Inégalités mondiales Hausse des taux dintérêt Bulles spéculatives Nouvelle gouvernance des entreprises (priorité au profit à CT) Mondialisation Insuffisance de la demande

8 Les déséquilibres des échanges mondiaux : cause structurelle de la crise Pression à la baisse sur les salaires Mouvements de capitaux importants et volatilité des marchés Chute du $, sauf vis-à- vis du yuan Faible croissance de la consommation Difficulté dexporter des pays : augmentation concurrence Excédents importants de la Chine et de lAllemagne Crise économique Risque dappauvrissement brutal des épargnants Épargne qui doit trouver à se placer au niveau mondial

9 Les inégalités mondiales : cause structurelle de la crise Insuffisance de la demande mondiale Augmentation du prix des matières premières et de lalimentation Forte demande de produits primaires des pays émergents Crise économique Fonds spéculatifs Développement des agro carburants au détriment de lalimentation Augmentation des inégalités au nord La demande se dirige de plus en plus vers les produits à bas prix Destruction des emplois industriels dans les pays du nord Pour compenser la baisse de leur pouvoir dachat, les ménages anglo-saxons sendettent Développement des pays émergents : les revenus des plus riches augmentent Augmentation de lépargne mondiale Baisse des taux dintérêt Pas de développement dune demande interne Pression à la baisse des salaires au nord

10 Donc la crise de 2007 est la conjonction de plusieurs crises Crise de la finance globalisée Crise des inégalités mondiales Crise des déséquilibres des échanges mondiaux Cause conjoncturelleCauses structurelles

11 Les réponses à la crise Baisse des taux dintérêt et création monétaire Sauvetage des banques et garantie des dépôts Lintervention du FMI Les politiques de relance Les décisions du G20

12 Sauvetage des banques et garantie des dépôts Pas de déstabilisation de léconomie Création dun aléa moral : les actionnaires comme les déposants nont aucun risque Pas de panique bancaire Toujours + de prise de risques de la part des banques Points positifs Points négatifs Détérioration du bilan des banques centrales

13 Baisse des taux dintérêt et création monétaire Reprise de la croissance et baisse du chômage Création des conditions dune nouvelle bulle spéculative dans un domaine, tôt ou tard Relance keynésienne de la demande Points positifs Points négatifs

14 Les politiques de relance Octobre 2008 Dépenses dinvestissement Points positifs Positif à court terme sur la demande Effet seulement à long terme sur loffre Augmentation des aides aux ménages en difficultés Mise en œuvre rapide dans pays développés Forte propension à consommer des ménages concernés Risque de préférence pour lépargne de précaution Déficits publics à CT et MT Risque que ces mesures soient comprises comme non temporaires Baisse des taxes, impôts et cotisations sociales Baisse de lincitation au travail Difficilement réversible Mise en œuvre rapide Temporaire Si bien ciblées => augmentation de la demande Augmentation de la demande de travail, baisse du chômage Points négatifs

15 Lintervention du FMI Points positifsPoints négatifs Ouverture de crédit de ligne modulable Pas de détérioration de la note des pays Souplesse Pas de conditionnalité Permet des plans de relance Peu utilisés Pour pays à «fondamentaux solides» Volonté de renforcer les règles micro et macro-prudentielles Mise en place du Conseil de Stabilité Financière avec le G20 Essentiellement des études, réelle volonté de réformer le système financier ?

16 Les décisions du G20 lors des sommets du 15 novembre 2008 et 2 avril 2009 Reconnaissance de la dimension keynésienne de la crise Aucune portée réglementaire : la bonne volonté affichée se traduira-t-elle dans les actes ? Prise en compte des dysfonctionnements des marchés Points positifs Points négatifs Volonté de renforcer les règles prudentielles La stabilité du système financier nest toujours pas un objectif

17 La politique de lUE Principe de subsidiarité Une politique commune est possible mais est confrontée à des obstacles : Le PSC encadre les politiques à mener Chocs asymétriques Choc symétrique Cas de 2007 Indépendance totale de la BCE Absence dun contribuable européen Politiques publiques sont désorganisées La Commission rappelle la clause de « déficit public excessif » à 20 pays en 2009 Absence de solidarité financière dans lUE : cest le FMI et la BRI qui viennent au secours des États les plus en difficultés

18 Quelles sorties de crise ? Création de régulation économique mondiale : G20 ? Comme avant ? Le rétablissement des comptes des banques permet de penser que la crise est finie Changement de la réglementation bancaire Les causes structurelles de la crise demeurent Une révision du partage de la VA au niveau mondial ? Augmentation de la part des salaires dans la VA Suppression de crises financières massives Maintien dun chômage qui se résorbera lentement La croissance des pays émergents dépend de causes internes Régulation mondiale de la finance + politique keynésienne ? Anticipation sur les crises, qui limite leur impact Jeu international coopératif plus efficace Suppression des causes structurelles de la crise Merci de votre attention


Télécharger ppt "La crise de 2007-2010 Conception : C Bouquillion et V Gay-Chanteloup, mars 2010, formation continue professeurs SES."

Présentations similaires


Annonces Google