La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Microbiologie Clinique LE DIAGNOSTIC 1. Buts Établir et confirmer létiologie (les caractéristiques) de lagent infectieux par son lisolation et son identification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Microbiologie Clinique LE DIAGNOSTIC 1. Buts Établir et confirmer létiologie (les caractéristiques) de lagent infectieux par son lisolation et son identification."— Transcription de la présentation:

1 Microbiologie Clinique LE DIAGNOSTIC 1

2 Buts Établir et confirmer létiologie (les caractéristiques) de lagent infectieux par son lisolation et son identification Faire des tests de susceptibilité aux agents antimicrobiens Faire des tests sérologiques pour faire un suivi de la progression de lagent infectieux chez le patient – Ex. Suivi de la réponse immune 2

3 1. Le Prélèvement Prélèvement doit représenter la zone malade Quantité prélevée doit permettre un examen complet Doit éviter la contamination – Flore naturelle Doit être acheminé rapidement au laboratoire – Maintenir la représentation Si possible, faire avant lantibiothérapie – Déterminer la susceptibilité avant de prescrire lantibiothérapie 3

4 2. Identification Préliminaire Microscopie – Coloration de Gram – Coloration alcoolo acido-résistante Culture – Milieu sélectif et/ou enrichissant – Milieux différentiels Ex. Patrons dhémolyses 4

5 3. Suivi Méthodes – Microbiologiques – Sérologique/immunologique ELISA Agglutination Fixation du complément 5

6 Méthodes Sérologiques/Immunologiques Déterminer la présence dun antigène : Un organisme Une protéine Une toxine Un anticorps – Réaction au latex (agglutination) – Dosage par la méthode dELISA – Fixation du complément 6

7 Agglutination au Latex 7 Test dantigène + Latex enrobé danticorps Spécimen qui contient lantigène Test danticorps Latex enrobé dantigène Spécimen qui contient des anticorps +

8 Fixation du Complément Méthode 8 Sérum du patient Avec Ag Pas dAg Ag Ajout dAc contre Ag à être décelé Ajout dune concentration limite du complément Ajout de globules rouges sensibilisés avec IgG Lyse

9 Fixation du Complément (Suite) Essai qui détermine si le complément est utilisé par la liaison dAC spécifique à un antigène – Complément utilisé – Pas de lyse de globules rouges Fixation du complément Antigène présent – Complément inutilisé-lyse de globules rouges Aucune fixation du complément Antigène absent Essai peut être fait de façon quantitative Sensibilité moyenne 9

10 Dosage par la Méthode ELISA Utilisé pour déceler la présence danticorps ou dantigènes – Très sensible – Quantitatif – Rapide 10

11 ELISA – Détection dAntigène 11 Sérum (source dAg) est ajouté à puits de plastic Antigène Présent Antigène Absent Agent bloquant est ajouté Ac (anticorps primaire) contre Ag est ajouté Lavage Ac (secondaire) complexé à une enzyme est dirigé contre lanticorps primaire. Cela va permettre la détection Lavage Substrat est ajouté ENZ

12 ELISA – Détection dAnticorps 12 ENZ Ac Présent Ac Absent Ag cible pour Ac à déceler ajouté aux puits Agent bloquant est ajouté Sérum à tester est ajouté Lavage On fait un lavage, puis le substrat est ajouté Ac (anticorps primaire) contre Ag est ajouté, ensuite on fait un lavage Ac (secondaire) complexé à une enzyme est dirigé contre lanticorps primaire. Cela va permettre la détection

13 Interprétation des Résultats 13 Sérums de patients testés pour le VIH – Ac 1 o anti-VIH de souris – Ac 2 o anti-Ac de souris Sérum 1 Sérum 2 Sérum 3 Témoin négatif Dilutions des sérums Conclusions –Patients 1 & 3 sont positif pour le VIH –Patient 3 possède un titre plus élevé –Patient 2 est négatif pour le VIH

14 Suivi du Microorganisme Méthodes – Microbiologiques Comptes viables Comptes directs – Sérologique/immunologique ELISA Agglutination 14

15 ÉPIDÉMIOLOGIE 15

16 Définitions Épidémiologie: Branche de la médecine qui décrit loccurrence, la distribution et les types de maladies dans des populations pendant des périodes de temps distinctes Lépidémiologie est létude du qui, quoi, quand, où et comment des poussées de maladies infectieuses 16

17 Définitions (Suite) Maladie infectieuse – Maladie causée par un agent infectieux Ex. le tetanos Maladie subclinique – État dans lequel l'infection a causé une atteinte tissulaire, mais avec absence de signes ou symptômes cliniques Maladie contagieuse – Transmission directe ou indirecte à partir dune personne infectée Ex. Linfluenza – La grippe Maladie transmissible – Transmission par des voies non naturelles à partir dune personne infectée Ex. le SIDA, la rage 17

18 Mesures de lApparition de la Maladie Incidence cumulative – Proportion de personne dans une population qui est tombée malade au cours dune période de temps spécifiée 18 N o de nouveaux cas de la maladie durant la période de temps spécifiée N o totale de personnes à risque dans la population au début de la période de létude IC=

19 Incidence Cumulative: Exemple 1 L'incidence quotidienne de la varicelle chez les enfants de 1 ère année à lécole primaire Booral pendant l'épidémie de 1998 était de 10 nouveaux cas pour 100 enfants – S'il y avait 200 enfants en première année, combien de nouveaux cas y avait-il chaque jour? 10 nouveaux cas 100 enfants X nouveaux cas 200 enfants X = 20, donc 20 enfants

20 Incidence Cumulative: Exemple 2 En 2000, 818 femmes avaient une fécondation in vitro à Ottawa. 80 dentre elles ont développé une grossesse clinique dans le mois qui a suivi – Le IC de la grossesse était? IC= 80/818 = x 100 = 9.8 %; donc 9,8 cas par centaines de femmes

21 Morbidité: Taux dAttaque Taux de propagation dune maladie dun individu à un autre dans une fraction de la population qui est observée pendant une période limitée de temps – Mesure du risque de développer la maladie durant une période de temps précise – Mesure de la transmissibilité 21 N o de nouveau cas de la maladie durant la période de temps spécifiée Population totale à risque durant la période de temps Taux dattaque=

22 Taux dAttaque: Exemple Pendant la première semaine davril 2002, lunité de la santé publique a été appelée pour mener une enquête sur plus de 20 rapports de personnes souffrant de gastro-entérite après avoir mangé au restaurant le Parramatta. Une enquête a été menée et tous les clients qui ont mangé au restaurant durant cette semaine ont été interviewés. Ils ont trouvé 2000 clients qui ont mangé au restaurant, dont 400 qui sont tombés malades – Quel était le taux d'attaque? 22 Taux d'attaque = 400/2000 = 0.2 = 0.2 x 100 =20% donc 20 personnes par 100 clients


Télécharger ppt "Microbiologie Clinique LE DIAGNOSTIC 1. Buts Établir et confirmer létiologie (les caractéristiques) de lagent infectieux par son lisolation et son identification."

Présentations similaires


Annonces Google