La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HST2621, cours 03 La « religion » au sein dun État-nation moderne : le regard de lÉtat-parti, 1898- 1930.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HST2621, cours 03 La « religion » au sein dun État-nation moderne : le regard de lÉtat-parti, 1898- 1930."— Transcription de la présentation:

1 HST2621, cours 03 La « religion » au sein dun État-nation moderne : le regard de lÉtat-parti,

2 Mots-clef Shintô Shintô Kang Youwei Kang Youwei Liang Qichao Liang Qichao Réformes de 1898 Réformes de 1898 Boxeurs Boxeurs Jiao Jiao Zheng Zheng Confucian Religion Association Confucian Religion Association Yuan Shikai Yuan Shikai Quatre mai Quatre mai

3 Questions de lecture Dans quel sens peut-on dire que les propositions de Kang Youwei en 1898 sur la réforme du confucianisme ont été inspirées du christianisme? (voir chapitre 2 de Goossaert et Palmer, The Religious Question) Dans quel sens peut-on dire que les propositions de Kang Youwei en 1898 sur la réforme du confucianisme ont été inspirées du christianisme? (voir chapitre 2 de Goossaert et Palmer, The Religious Question) Pourquoi le confucianisme na pas été adopté comme religion nationale sous la République? (voir chapitre 2 de Goossaert et Palmer, The Religious Question) Pourquoi le confucianisme na pas été adopté comme religion nationale sous la République? (voir chapitre 2 de Goossaert et Palmer, The Religious Question) Dans son texte « The Concept of Religion in China and the West », V. Goossaert parle ( p. 16) dun « processus de purification » auquel les religions chinoises ont été subies. Expliquer cette idée de « purification ». Dans son texte « The Concept of Religion in China and the West », V. Goossaert parle ( p. 16) dun « processus de purification » auquel les religions chinoises ont été subies. Expliquer cette idée de « purification ».

4 Topo du jour Larrivée de lOuest moderne en Asie de lest au cours du 19e siècle, provoque une crise généralisée dans la région, y compris en Chine, où la perte de son statut dhégémon régional, ainsi que sa position de faiblesse face aux pouvoirs occidentaux, finit par susciter une interrogation importante sur la valeur de la civilisation chinoise et la nécessité de réformer cette civilisation pour assurer lavenir de lÉtat-nationet du peuplechinois. Larrivée de lOuest moderne en Asie de lest au cours du 19e siècle, provoque une crise généralisée dans la région, y compris en Chine, où la perte de son statut dhégémon régional, ainsi que sa position de faiblesse face aux pouvoirs occidentaux, finit par susciter une interrogation importante sur la valeur de la civilisation chinoise et la nécessité de réformer cette civilisation pour assurer lavenir de lÉtat-nationet du peuplechinois.

5 La religion néchappe pas à cette interrogation; en fait la religion se fera pointer du doigt comme un des obstacles principaux à la modernisation rapide de la Chine. Lattitude de lélite face à la religion évolue: lancienne posture de « pluralisme sans tolérance » cède le pas à des politiques plus « modernes et scientifiques » mais aussi plus crispées, voire radicales. Des milliers de temples sont détruits ou confisqués pour planter les germes dune éducation moderneet donc des citoyens libérés de superstitionset de leurs communautés dattache prémodernes. Lobjectif: la construction dun État-nation chinois à la hauteur des États- nations modernes, capable de mobiliser/utiliser son peuple. La religion néchappe pas à cette interrogation; en fait la religion se fera pointer du doigt comme un des obstacles principaux à la modernisation rapide de la Chine. Lattitude de lélite face à la religion évolue: lancienne posture de « pluralisme sans tolérance » cède le pas à des politiques plus « modernes et scientifiques » mais aussi plus crispées, voire radicales. Des milliers de temples sont détruits ou confisqués pour planter les germes dune éducation moderneet donc des citoyens libérés de superstitionset de leurs communautés dattache prémodernes. Lobjectif: la construction dun État-nation chinois à la hauteur des États- nations modernes, capable de mobiliser/utiliser son peuple.

6 La chute rapide de la Chine traditionnelle Au milieu du 18e siècle, la Chine est parmi les pays les plus riches (en termes de niveau de vie, de consommation) et les plus puissants (en termes dinfluence régionale) au monde Au milieu du 18e siècle, la Chine est parmi les pays les plus riches (en termes de niveau de vie, de consommation) et les plus puissants (en termes dinfluence régionale) au monde A la fin du 19e siècle, la Chine agonise, et se fait appeler « le malade de lAsie » A la fin du 19e siècle, la Chine agonise, et se fait appeler « le malade de lAsie »

7 Doù la chute? Croissance démographique/gouvernement statique Croissance démographique/gouvernement statique Trafic dopium et guerres dopium (1840, 1858) Trafic dopium et guerres dopium (1840, 1858) Montée de linfluence de lOccident; perte de face, prestige, du régime Montée de linfluence de lOccident; perte de face, prestige, du régime La rébellion des Taiping ( ) La rébellion des Taiping ( ) La « restauration Tongzhi » ( ) La « restauration Tongzhi » ( ) Les Occidentaux de nouveau Les Occidentaux de nouveau Et les Japonais aussi (1894) Et les Japonais aussi (1894)

8 Lexemple du Japon Restauration Meiji, 1868, 14 ans après louverture forcée du Japon par les Américains Restauration Meiji, 1868, 14 ans après louverture forcée du Japon par les Américains Restauration Meiji = coup détat par des samouraï frustrés, qui met fin à lordre féodal, bâtit un culte à lempereur, monte un programme compréhensif de réformes modernisatrices Restauration Meiji = coup détat par des samouraï frustrés, qui met fin à lordre féodal, bâtit un culte à lempereur, monte un programme compréhensif de réformes modernisatrices montée rapide du Japon sur la scène internationale et surtout est asiatique montée rapide du Japon sur la scène internationale et surtout est asiatique

9 Lexemple du Japon: la politique religieuse Le culte de lempereur est un élément-clef dans le programme Meiji. Lempereur figure désormais comme père du peuple japonais et incarnation (comme dieu vivant) de la tradition japonaise. Pour asseoir ce culte, le gouvernement Meiji crée une nouvelle religion nationale (le Shintô) au dépens de lancienne (le bouddhisme). Le culte de lempereur est un élément-clef dans le programme Meiji. Lempereur figure désormais comme père du peuple japonais et incarnation (comme dieu vivant) de la tradition japonaise. Pour asseoir ce culte, le gouvernement Meiji crée une nouvelle religion nationale (le Shintô) au dépens de lancienne (le bouddhisme).

10 La Chine: les réformes de et perte chinoise lors de la guerre sino-japonaise prise de conscience que la situation est grave 1895 et perte chinoise lors de la guerre sino-japonaise prise de conscience que la situation est grave Kang Youwei ( ), Liang Qichao ( ) et les réformes de 1898 Kang Youwei ( ), Liang Qichao ( ) et les réformes de 1898 –Kang et Liang: éléments biographiques –Les réformes: un survol –Les réformes en matière de religion Coup détat et fin de réformes Coup détat et fin de réformes

11 Kang Youwei Liang Qichao

12 Impératrice Cixi

13 La fin du régime impériale Les Boxeurs, 1900 Les Boxeurs, 1900 Fin du système dexamen, 1905 Fin du système dexamen, 1905 Tentatives constitutionnelles et montée des assemblées provinciales Tentatives constitutionnelles et montée des assemblées provinciales Montée du nationalisme et du sentiment anti-Mandchou Montée du nationalisme et du sentiment anti-Mandchou Chute de la dynastie en 1911 Chute de la dynastie en 1911 Fondation de la République de Chine, 1912 Fondation de la République de Chine, 1912

14 Les Boxeurs

15 Puyi, dernier empereur Gouvernement républicain

16 Politique et attitudes de lélite sur la religion Avant la crise (larrivée de lOccident) Avant la crise (larrivée de lOccident) –Jiao (enseignementsle mot dont le sens est le plus proche à notre concept « religion ») fait partie de zheng (gouvernement/politique) –Le Confucianisme est lexpression la plus pure du jiao; le rôle du gouvernement est de transformer le peuple (jiaohua) grâce aux enseignements confucéens. –En même temps, il existe dautres jiao, moins pures, mais « tolérables » comme expressions supplémentaires, secondaires, des vérités communes.

17 –Si un enseignement/jiao, quil soit chinois ou étranger, nuit au monde et à lesprit au lieu de se conformer à ce qui est droit, cet enseignement est hétérodoxe. Prenons par exemple le culte voué par les Occidentaux au Seigneur du ciel [Tianzhu = normalement le catholicisme]. Le ciel produit et transforme toutes choses par lentremise du yin et du yang, et par les cinq éléments. De ce fait, il est dit que toutes choses ont leur origine au ciel, aux mains du Maître souverain [zhuzai]. À partir des temps anciens, y eut-il de peuples qui nont pas su vouer un culte au ciel? Y eut-il des enseignements qui ont ignoré le ciel? Non. Donc à la base il ny a pas de différence entre la révérence du ciel en Chine et en Occident. Pourtant, quand les Occidentaux prétendent que le ciel a été incarné dans la personne de Jésus-Christ pour sauver lhumanité, un tel discours farfelu ne fait quemployer le mot ciel pour ensorceler et empoisonner les personnes ignorantes et irréfléchies, de sorte quelles acceptent cette doctrine. Voilà lhétérodoxie de lOccident. – –Empereur Yongzheng, 18e siècle, Wang Bixie, 19e siècle

18 Le peuple chinois ont leurs propres enseignements. En tant que sujets de la Chine, on doit vénérer le jiao chinois, celui du sage Confucius, de la même façon que les peuples occidentaux ont suivi leur jiao depuis des générations. Le peuple chinois ont leurs propres enseignements. En tant que sujets de la Chine, on doit vénérer le jiao chinois, celui du sage Confucius, de la même façon que les peuples occidentaux ont suivi leur jiao depuis des générations.

19 Au départ, les bouddhistes ont porté laccent sur la pureté et la tranquillité passive, et ont vu le mérite dans la recherche de sa propre nature bouddhiste. Celle-ci est la meilleure voie vers la poursuite de la perfectionnement et la transformation de soi. Or sils prétendent quil faut, pour en arriver là, passer outre les obligations entre empereur et sujet, et oublier laffection entre père et filsbref, abandonner les relations humaines pour atteindre le nirvana…Pire, sils parlent de façon extrême de la fortune et du malheur pour tenter dexciter et tromper le peuple, utilisant le bouddhisme pour cacher leur jeu, là il sagit du bouddhisme hétérodoxe. Au départ, les bouddhistes ont porté laccent sur la pureté et la tranquillité passive, et ont vu le mérite dans la recherche de sa propre nature bouddhiste. Celle-ci est la meilleure voie vers la poursuite de la perfectionnement et la transformation de soi. Or sils prétendent quil faut, pour en arriver là, passer outre les obligations entre empereur et sujet, et oublier laffection entre père et filsbref, abandonner les relations humaines pour atteindre le nirvana…Pire, sils parlent de façon extrême de la fortune et du malheur pour tenter dexciter et tromper le peuple, utilisant le bouddhisme pour cacher leur jeu, là il sagit du bouddhisme hétérodoxe. Empereur Yongzheng, 18e siècle

20 Les confucéens sen tiennent à la voie des rois anciens, et étudient les écrits des sages et des vertueux. Ils donnent lexemple au peuple qui les regardent comme des modèles. Or, sils exploitent leurs connaissances littéraires pour obtenir un poste politique, et regardent les examens comme une plateforme pour étendre leur notoriété…sils emploient des rumeurs et des doctrines hétérodoxes pour faire écouter le peuple, ou bien composent des poèmes ou épigrammes obscènes pour agiter lesprit du peuple, là il sagit du confucianisme hétérodoxe. Les confucéens sen tiennent à la voie des rois anciens, et étudient les écrits des sages et des vertueux. Ils donnent lexemple au peuple qui les regardent comme des modèles. Or, sils exploitent leurs connaissances littéraires pour obtenir un poste politique, et regardent les examens comme une plateforme pour étendre leur notoriété…sils emploient des rumeurs et des doctrines hétérodoxes pour faire écouter le peuple, ou bien composent des poèmes ou épigrammes obscènes pour agiter lesprit du peuple, là il sagit du confucianisme hétérodoxe.

21 Politique et attitudes de lélite sur la religion Si empereur/gouvernement rencontre des difficultés, cest parce que le jiao nest pas suivi comme il faut moins de tolérance pour dautres enseignements Si empereur/gouvernement rencontre des difficultés, cest parce que le jiao nest pas suivi comme il faut moins de tolérance pour dautres enseignements –Fondamentalisme –Anti-cléricalisme –Intervention gouvernementale pour supprimer les jiao non souhaitables et/ou pour « transformer le peuple » (jiaohua ) dans un sens confucéen

22 Politique et attitudes de lélite sur la religion Jusquà la fin du 19e siècle, lélite chinoise tient pour acquis que le confucianisme servira toujours comme le jiao de la Chine Jusquà la fin du 19e siècle, lélite chinoise tient pour acquis que le confucianisme servira toujours comme le jiao de la Chine Exemple: intervention de Peng Guangyu, 1er secrétaire à lambassade chinoise aux EU, lors de la tenue du Congress of World Religions à Chicago en Exemple: intervention de Peng Guangyu, 1er secrétaire à lambassade chinoise aux EU, lors de la tenue du Congress of World Religions à Chicago en 1893.

23 Intervention de Peng Guangyu 1. Confucianisme PAS une religion 1. Confucianisme PAS une religion 2. « en chinois, le mot jiao veut dire « enseigner » comme verbe, ou bien « enseignement », comme nominatif. Pour les lettrés chinois, les termes jiao et zheng (politiques/gouvernement) ont le même sens, car lautorité qui sous-tend les deux provient de lempereur. Les enseignements dispensés par lempereur, et ceux dispensés par les lettrés, sont les moyens établis pour enseigner le peuple ». 2. « en chinois, le mot jiao veut dire « enseigner » comme verbe, ou bien « enseignement », comme nominatif. Pour les lettrés chinois, les termes jiao et zheng (politiques/gouvernement) ont le même sens, car lautorité qui sous-tend les deux provient de lempereur. Les enseignements dispensés par lempereur, et ceux dispensés par les lettrés, sont les moyens établis pour enseigner le peuple ». 3. Contenu de lenseignement = « la bonne façon de se comporter dans le contexte de la société humaine » aucun besoin détablir jiaohui (organisme consacré à linstruction; le mot signifie également « église ». 3. Contenu de lenseignement = « la bonne façon de se comporter dans le contexte de la société humaine » aucun besoin détablir jiaohui (organisme consacré à linstruction; le mot signifie également « église ». 4. la religion, en Occident comme ailleurs, a été à lorigine le fait des shamans, et nest autre que la magie… 4. la religion, en Occident comme ailleurs, a été à lorigine le fait des shamans, et nest autre que la magie…

24 Les réformes de Kang Youwei en matière de la religion Le vrai confucianisme nest pas ce quon nous a enseigné… Le vrai confucianisme nest pas ce quon nous a enseigné… –Livre de Kang: Confucius comme réformateur Proposition concernant les temples: à être tous confisqués Proposition concernant les temples: à être tous confisqués –Soit pour les transformer en temples confucéens (centralisés, gérés par lÉtat) –Soit pour les transformer en écoles modernes Contexte plus large et particularité des propositions de Kang: début de lidée, éventuellement laïque, de la séparation de jiao/enseignement/religion et zheng/gouvernement Contexte plus large et particularité des propositions de Kang: début de lidée, éventuellement laïque, de la séparation de jiao/enseignement/religion et zheng/gouvernement

25 Entre 1900 et 1911 Impacte des Boxeurs: bon exemple des dangers de la superstition (nouveau conceptquelle est la différence entre superstition et hétérodoxie?) Impacte des Boxeurs: bon exemple des dangers de la superstition (nouveau conceptquelle est la différence entre superstition et hétérodoxie?) Impacte des « Nouvelles politiques » Impacte des « Nouvelles politiques » Impacte de la fin des examens confucéens Impacte de la fin des examens confucéens En revanche, tentatives de faire du confucianisme la religion de lÉtat En revanche, tentatives de faire du confucianisme la religion de lÉtat –Le confucianisme reste au cœur de léducation, présenté comme « la religion nationale » –Culte de Confucius élevé pour devenir un « grand rite »; Confucius désormais sur pied dégalité avec le ciel et la terre – perception que le confucianisme, et la religion, en passe dêtre manipulés par les Mandchous Conclusion: les lettrés confucéens perdent rapidement leur place, au profit de ceux éduqués à loccidentale. Que faire du confucianisme une fois quil nest plus lancre de lÉtat? Conclusion: les lettrés confucéens perdent rapidement leur place, au profit de ceux éduqués à loccidentale. Que faire du confucianisme une fois quil nest plus lancre de lÉtat?

26 Je me suis réveillé à laube, mon cœur comme des cendres mortes. Jai compris que tout est vanité, rien nest éternel. Seule la vertu accumulée demeure aussi longtemps que le ciel et la terre, mais laccumulation de vertu nest pas chose facile, et nest pas possible sans réels accomplissements. Quand je suis sorti plus tard dans la journée, la fin du système dexamens était sur toutes les lèvres, tout le monde disait que leffet sur le pays serait néfaste car les nouvelles écoles nont pas été testés. Personne ne sait quels seront les effets sur les mœurs et coutumes dans les années à venir. La fin des examens est une chose triste et effrayante. Je me suis réveillé à laube, mon cœur comme des cendres mortes. Jai compris que tout est vanité, rien nest éternel. Seule la vertu accumulée demeure aussi longtemps que le ciel et la terre, mais laccumulation de vertu nest pas chose facile, et nest pas possible sans réels accomplissements. Quand je suis sorti plus tard dans la journée, la fin du système dexamens était sur toutes les lèvres, tout le monde disait que leffet sur le pays serait néfaste car les nouvelles écoles nont pas été testés. Personne ne sait quels seront les effets sur les mœurs et coutumes dans les années à venir. La fin des examens est une chose triste et effrayante. Liu Dapeng, lettré confucéen, le lendemain de labolition du système dexamen, 1905 Liu Dapeng, lettré confucéen, le lendemain de labolition du système dexamen, 1905

27 La religion sous le jeune régime républicain Doù lidée dune république? Doù lidée dune république? –De lagitation nationaliste et anti-mandchoue qui a marqué la 1ere décennie du 20e siècle –De létranger et de ceux ayant étudié à létranger –République = lidée que lÉtat sera le fait du peuple. Une idée nationaliste, surtout dans un contexte colonial ou semi colonial. Une idée anti-confucéenne. Une idée qui demande une approche laïque au gouvernement, à moins que tout le peuple partage la même religion.

28 Sun Yat-sen, père de la révolution chinoise

29 Sun Yat-sen Sun Yat-sen (Sun Zhongshan ) Sun Yat-sen (Sun Zhongshan ) –Sun Yat-sen: détails biographiques Né à Xiangshan, près de Macao, 1866 Né à Xiangshan, près de Macao, , à Honolulu, études à une école missionnaire anglicane, diplômé dOahu collège en 1883; est devenu chrétien 1879, à Honolulu, études à une école missionnaire anglicane, diplômé dOahu collège en 1883; est devenu chrétien Entre 1886 et 1893, études de médicine, travail comme médecin, début dimplication dans la politique radicale; mouvement fréquent entre Hong Kong, Canton, Macao Entre 1886 et 1893, études de médicine, travail comme médecin, début dimplication dans la politique radicale; mouvement fréquent entre Hong Kong, Canton, Macao

30 Sun Yat-sen – , organisation du Xingzhonghui, « société pour la restauration de la Chine », établie à Hawaii en 1894, 112 membres. –1895, tentative révolutionnaire dans la région de Canton, à loccasion de la perte de la Chine lors de la guerre contre le Japon –Exil de la Chine

31 Sun Yat-sen Période dexil Période dexil –Voyages fréquents en Asie, Amérique, Europe –Activités Organisation de sociétés dopposition Organisation de sociétés dopposition –Tongmenghui, 1905 Mobilisation des Chinois doutre-mer Mobilisation des Chinois doutre-mer Conception, diffusion dune idéologie politique, les « Trois principes du peuple » Conception, diffusion dune idéologie politique, les « Trois principes du peuple » –Minzu/ = nationalisme –Minquan/ = démocratie –Minsheng/ = bien-être du peuple

32 La religion sous la République Le gouvernement ne prétend plus à une base religieuse; jiao et zheng sont désormais séparés Le gouvernement ne prétend plus à une base religieuse; jiao et zheng sont désormais séparés Les religions sont sur pied dégalité Les religions sont sur pied dégalité La République définit provisoirement la religion à loccidentale les « 5 grandes » La République définit provisoirement la religion à loccidentale les « 5 grandes » –Taoïsme –Bouddhisme –Islam –Protestantisme –Catholicisme Le fait religieux sous le « contrôle » du Ministère déducation, qui planifie la « réforme » de la religion et léradication des superstitions Le fait religieux sous le « contrôle » du Ministère déducation, qui planifie la « réforme » de la religion et léradication des superstitions Temples reclassés comme « propriété publique », ce qui facilite leur confiscation et conversion à dautres fins Temples reclassés comme « propriété publique », ce qui facilite leur confiscation et conversion à dautres fins

33 La religion sous la République Où est passé le confucianisme? Où est passé le confucianisme? –1er Ministre dÉducation sous la République (Cai Yuanpei ) enlève le confucianisme du cursus pédagogique sur le principe que son culte signale que le confucianisme est une religion, qui nest pas un objet détude approprié dans une République (où « liberté de croyance » = neutralité de lÉtat – Confucian Religion Association ( ), fondée Organisateur principal: Chen Hanzhang, étudiant de Kang Youwei. Objectif: mobiliser les anciens lettrés, partisans du confucianisme

34 Confucian religion association Arguments Arguments –Confucianisme = religion –Cette religion mérite dêtre diffusée plus largement en Chine (entre autres parce que la religion joue un rôle semblable dans les pays modernes) –Confucianisme applicable au monde moderne

35 Confucian religion association: plate-forme Établir lAssociation de la Religion confucéenne à léchelle nationale et internationale Établir lAssociation de la Religion confucéenne à léchelle nationale et internationale Demander aux personnes intéressées de sabonner au Confucianisme. Demander aux personnes intéressées de sabonner au Confucianisme. Adopter une « drapeau religieux » qui sera affiché à côté du drapeau national. Adopter une « drapeau religieux » qui sera affiché à côté du drapeau national. Adopter le « calendrier confucéen » Adopter le « calendrier confucéen » Vénérer Dieu, Confucius, et les ancêtres ensemble Vénérer Dieu, Confucius, et les ancêtres ensemble Vénérer Confucius dans les écoles Vénérer Confucius dans les écoles Étudier les classiques confucéens chaque jour à lécole Étudier les classiques confucéens chaque jour à lécole Prêcher la religion confucéenne chaque dimanche Prêcher la religion confucéenne chaque dimanche Fêter lanniversaire de Confucius. Fêter lanniversaire de Confucius. Toute cérémonie sera organisée par léglise confucéenne. Toute cérémonie sera organisée par léglise confucéenne. Tous les adeptes de léglise doivent faire de leur mieux pour diffuser la religion confucéenne. Tous les adeptes de léglise doivent faire de leur mieux pour diffuser la religion confucéenne.

36 Confucian religion association Tentative de faire en sorte que le confucianisme se développe désormais comme religion, ayant été rejeté comme idéologie par le régime républicain. Doù lidée du confucianisme comme « religion nationale » Tentative de faire en sorte que le confucianisme se développe désormais comme religion, ayant été rejeté comme idéologie par le régime républicain. Doù lidée du confucianisme comme « religion nationale » En 1913, lors des discussions parlementaires sur la rédaction dune constitution nationale (celle en force étant provisoire), Chen, Kang Youwei et Liang Qichao demandent que le confucianisme soit adopté comme religion nationale de la Chine En 1913, lors des discussions parlementaires sur la rédaction dune constitution nationale (celle en force étant provisoire), Chen, Kang Youwei et Liang Qichao demandent que le confucianisme soit adopté comme religion nationale de la Chine

37 Confucian religion association Reprenant les propositions de Kang et Liang de la fin du 19e, ils proposent Reprenant les propositions de Kang et Liang de la fin du 19e, ils proposent –1. que le Président de la République, ainsi que ses représentants importants, soient obligés de faire acte dadoration de Confucius aux moments appropriés, et quun culte de Confucius soit installé dans les écoles –2. que létude des classiques confucéens soit obligatoires dans les écoles –3. quune église confucéenne soit établie (ainsi que les missionnaires confucéens, chargés de diffuser la foi confucéenne ailleurs…)

38 Confucian religion association La proposition ne passe pas, mais ny manque pas par beaucoup, et lassociation arrive à avoir une certaine renommé nationale. Les débats tournent plus autour de la question de le confucianisme et la religion que sur la place du confucianisme au sein de la civilisation chinoise. La proposition ne passe pas, mais ny manque pas par beaucoup, et lassociation arrive à avoir une certaine renommé nationale. Les débats tournent plus autour de la question de le confucianisme et la religion que sur la place du confucianisme au sein de la civilisation chinoise.

39 Entretemps… Yuan Shikai se fait nommer président intérimaire, au dépens de Sun Yat-sen Yuan Shikai se fait nommer président intérimaire, au dépens de Sun Yat-sen

40 Yuan Shikai, Détails biographiques Détails biographiques –Homme militaire, responsable de la modernisation dune des nouvelles armées sous les Qing, la Beiyang –Ouvert à la modernisation de lÉtat, la centralisation des pouvoirs –Sur le plan personnel, conservateur. 12 femmes. Aucune langue étrangère. Seule occasion à sortir de la Chine1895, est allé en Corée (pour perdre guerre au Japon). –Politicien habile, connexions aux cercles militaires et politiques

41 Yuan Shikai Yuan: président « intérimaire » mais puissant Yuan: président « intérimaire » mais puissant Assemblées nationales et provinciales Assemblées nationales et provinciales –Assemblée nationale, peu organisée; place de la Tongmenghui –Au niveau provincial, pouvoir partagé entre assemblées provinciales et forces militaires , période confuse, beaucoup dexpérimentation, régionalisation du pouvoir; élite intellectuelle peu présente , période confuse, beaucoup dexpérimentation, régionalisation du pouvoir; élite intellectuelle peu présente

42 Yuan Shikai –Nouveau Tongmenghui = KMT/GMD, public cible, lélite locale Nouveau programme, plus conservateur Nouveau programme, plus conservateur –Élections de lhiver Vote limité, 4-5% de la population Vote limité, 4-5% de la population Victoire du KMT/GMD Victoire du KMT/GMD –Réponse de Yuan: autoritarisme et tentative de restauration impériale; utilisation cynique du symbole de Confucius et du confucianisme – discrédite dautant plus la réputation du confucianisme comme rétrograde

43 Yuan meurt en 1916 et les discussions sur la place du confucianisme se poursuivent en 1916 et La question-clef demeure celle de la définition de la religion et du sens donné au confucianisme. Yuan meurt en 1916 et les discussions sur la place du confucianisme se poursuivent en 1916 et La question-clef demeure celle de la définition de la religion et du sens donné au confucianisme. Compromis final: « Les citoyens de la République de Chine auront la liberté dadorer Confucius, ou bien de pratiquer nimporte quelle religion. » Tentative de garder une place pour Confucius, peu importe les décisions finales. Quoi quil en soit, il sagit dun amendement à une constitution qui na jamais été adoptée, pour raison dinstabilité politique. Compromis final: « Les citoyens de la République de Chine auront la liberté dadorer Confucius, ou bien de pratiquer nimporte quelle religion. » Tentative de garder une place pour Confucius, peu importe les décisions finales. Quoi quil en soit, il sagit dun amendement à une constitution qui na jamais été adoptée, pour raison dinstabilité politique.

44 Le 4 mai et la religion

45 4 mai: mouvement pour une nouvelle culture La menace japonaise La menace japonaise –21 Demandes (1915) –Ententes secrètes de Versailles (1919) La réponse étudiante: manifestation du 4 mai 1919 La réponse étudiante: manifestation du 4 mai 1919 La réponse intellectuelle: iconoclasme et renouveau culturel La réponse intellectuelle: iconoclasme et renouveau culturel

46 4 mai: mouvement pour une nouvelle culture Réalisations du mouvement pour une nouvelle culture Réalisations du mouvement pour une nouvelle culture –Baihua –Littérature engagée –Nouveau rôle pour lélite intellectuelle –« M Science » et « M Démocratie » –La religion = 1. le christianisme 1. le christianisme 2. la superstition 2. la superstition 3. à être opposée par les jeunes nationalistes modernes et scientifiques 3. à être opposée par les jeunes nationalistes modernes et scientifiques

47 4 mai: mouvement pour une nouvelle culture Le 4 mai marque un point tournant en histoire chinoise; une bonne partie de la classe intellectuelle, les gens qui auraient été, sous le régime impérial, des lettrés confucéens, tourne le dos à Confucius, au confucianisme, et à la tradition chinoise. « Sauver la nation chinoise » est désormais plus important que « sauver la culture chinoise ». La jeunesse éduquée soriente vers lOccident, compris tantôt comme « science et démocratie », tantôt comme « révolution et utopie » (à la Marx). Il reste peu de place pour la religion en généralevue comme une forme de « superstition organisée » qui nuit au bien-être de la société; ni pour Confucius et confucianisme, qui sont conspués, peu importe quils soient compris comme « religion » ou « philosophie ». Même ceux qui restent convaincus de la valeur du confucianisme cessent de lappeler une « religion », lui préférant létiquette « philosophie ». Le 4 mai marque un point tournant en histoire chinoise; une bonne partie de la classe intellectuelle, les gens qui auraient été, sous le régime impérial, des lettrés confucéens, tourne le dos à Confucius, au confucianisme, et à la tradition chinoise. « Sauver la nation chinoise » est désormais plus important que « sauver la culture chinoise ». La jeunesse éduquée soriente vers lOccident, compris tantôt comme « science et démocratie », tantôt comme « révolution et utopie » (à la Marx). Il reste peu de place pour la religion en généralevue comme une forme de « superstition organisée » qui nuit au bien-être de la société; ni pour Confucius et confucianisme, qui sont conspués, peu importe quils soient compris comme « religion » ou « philosophie ». Même ceux qui restent convaincus de la valeur du confucianisme cessent de lappeler une « religion », lui préférant létiquette « philosophie ».


Télécharger ppt "HST2621, cours 03 La « religion » au sein dun État-nation moderne : le regard de lÉtat-parti, 1898- 1930."

Présentations similaires


Annonces Google