La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Charbonnières – 28 mars 2006 Diagnostics Conseil Alpcity 2003/2006 Die / Le Cheylard Sitelle Développement territorial – emploi – politiques sociales -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Charbonnières – 28 mars 2006 Diagnostics Conseil Alpcity 2003/2006 Die / Le Cheylard Sitelle Développement territorial – emploi – politiques sociales -"— Transcription de la présentation:

1 Charbonnières – 28 mars 2006 Diagnostics Conseil Alpcity 2003/2006 Die / Le Cheylard Sitelle Développement territorial – emploi – politiques sociales - Europe

2 Charbonnières – 28 mars 2006 Elles se situent à trois niveaux : Local Régional Européen Pour les petites villes, seul le premier niveau apparaît clairement (les deux autres étant au service du premier). Les finalités de la démarche Alpcity

3 Charbonnières – 28 mars 2006 DIE LE CHEYLARD

4 Charbonnières – 28 mars 2006 La demande locale Permettre de définir un projet global et de hiérarchiser les priorités : Appréhender les projets de la petite ville «dans un contexte global et cohérent ». Poser les bases dun « schéma directeur » (Die). Cette demande se manifeste de manière différente selon les petites villes, il sagit : à Die, dune problématique globale daménagement et de développement urbain. au Cheylard, dune stratégie de développement plus large. (renvoie en particulier à la place de la petite ville dans la dynamique intercommunale). Mais également bénéficier dune reconnaissance régionale et européenne : - croissance de la notoriété et de lattractivité. - meilleure prise en compte dans les programmes et procédures. - bénéficier dune dotation spécifique « petites villes de montagne ». Le demande exprimée : DIE : de nombreux projets à létude : urbanisme et équipement inscrits dans une démarche de développement durable pour la ville de Die et son bassin de vie. Ingénierie ou expertise : pour appréhender ces projets isolés dans un contexte global et cohérent permettant daccroître lattractivité du territoire tout en répondant aux besoins des habitants (schéma directeur…). LE CHEYLARD : Après une étude des réalisations, des projets en cours et ceux en gestation, cela nous permettrait daffiner les orientations, notamment de désenclavement et de permettre de hiérarchiser les demandes, puis de planifier en fonction des besoins de laménagement de ce territoire. Ingénierie ou expertise : démarche de développement et daménagement au CHEYLARD pour hiérarchiser les actions stratégiques daménagement et de développement aux niveaux communal et territorial.

5 Charbonnières – 28 mars 2006 La démarche méthodologique Des demandes très globales qui renvoient à une analyse stratégique complète (diagnostic, définition des finalités et orientations, précision et hiérarchisation des priorités et du programme dactions) dans le cadre dune démarche concertée ne pouvant être conduite entièrement dans le cadre des diagnostics conseils. Méthodologie adaptée et construite avec les acteurs locaux : précision de la demande par les élus et prise de connaissance du contexte. entretiens avec les responsables élus et techniciens. Die : précision doutils méthodologiques pour lévaluation de la stratégie de bourg centre de 1995 et engagement de cette évaluation. Croisement des problématiques de la ville avec les réflexions en cours à léchelle de lintercommunalité. Le Cheylard : entretiens approfondis avec les techniciens et les élus, animation dune séance de travail collectif autour des enjeux du développement. Regard extérieur, objectivation, structuration, apport méthodologique. Nécessité de prolonger cette analyse par lappropriation de la démarche et la mise en œuvre dune organisation coordonnée (commune / communauté de communes / Pays / acteurs locaux).

6 Charbonnières – 28 mars 2006 Sur le plan des caractéristiques territoriales et socio-économiques : petites villes de montagne : population Population 1999commune Cté de communes Commune / CC Die ,25 % Le Cheylard ,80 % rôle moteur pour leur territoire : économie, image, culture, etc. éloignement des villes de niveau supérieur (Valence). fonctions de centralité (équipements et services éducatifs, de santé, administratifs, commerciaux,…) et charges de centralité importantes. enclavement (plus marqué au Cheylard quà Die qui bénéficie dune desserte ferroviaire et dun accès routier plus aisé). un lien identitaire entre la petite ville et son territoire, lié à lhistoire : Die et le Diois, Le Cheylard et les Boutières. Des contextes comparables …

7 Charbonnières – 28 mars 2006 Sur le plan des dynamiques de développement : une intercommunalité récente en progression : création de la Communauté des Communes du Diois en de la Communauté de Communes du Pays du Cheylard en la présence dun Parc Naturel Régional : Die appartient au PNR du Vercors, Le Cheylard est une enclave dans le PNR des Monts dArdèche. des démarches participatives conduites sur une échelle plus large que la commune : le Comité de Développement Économique des Boutières au Cheylard. la préparation de la charte, le GAL et le Conseil local de développement pour le Pays Diois. Des contextes comparables …

8 Charbonnières – 28 mars 2006 … mais des réalités différentes… des évolutions démographiques inverses : croissance à Die, déclin au Cheylard (1990/1999). Die : +5,2 % exclusivement du à un solde migratoire positif (attractivité). Le Cheylard : -8,3%, soldes naturel et migratoire négatifs. des vocations économiques différentes : pôle industriel au Cheylard (56% des emplois de la commune), fonction tertiaire à Die (73% des 800 emplois de la commune). des capacités financières réduites à Die, plus confortables au Cheylard (TP).

9 Charbonnières – 28 mars 2006 … et des dynamiques contrastées. le rôle de la petite ville dans lintercommunalité : moteur au Cheylard, faible à Die. la stratégie de développement territorial : formalisée à Die en 1995 dans le projet « reconquérir une place de capitale », et dans la charte du Pays Diois. plus informelle avec « laventure du désenclavement » au Cheylard. la dynamique « Pays » : Die est au cœur du Pays Diois, qui ne trouve son identité que dans la référence à la ville, Le Cheylard doit saffirmer au sein dun territoire très vaste et composé de sous ensembles très différents (Valence, vallée du Rhône). le lien avec les Parcs Naturels Régionaux : cohérent à Die qui valorise une image qualité de vie / environnement / produits locaux. distant et méfiant au Cheylard qui craint que le Parc nentrave le développement économique.

10 Charbonnières – 28 mars 2006 Les enjeux la structuration intercommunale : les petites villes assurent des fonctions de centralité (services, équipements sportifs et culturels, assainissement, voirie et circulation, etc.) qui ne peuvent être prises en charge par la seule commune. Le développement de la petite ville et celui de son territoire sont étroitement interdépendants dans tous les domaines. Mais lintercommunalité, qui suppose transferts de compétences et de charges, ne se construit que très progressivement (« vers léquité »). laffirmation dun projet de développement organisé : le développement des petits villes ne peut se passer de la définition dun projet stratégique spécifique, structuré autour de priorités sarticulant avec un projet plus global de « Pays ». vers un projet « partagé » : les projets de la petite ville doivent être construits dans une réflexion territoriale plus large. convaincre les élus ruraux de lintérêt du transfert de compétences (pas seulement transfert de charges).

11 Charbonnières – 28 mars 2006 Les enjeux laccès à la culture pour les habitants : Théâtre. Programmation culturelle. Équipements et services (médiathèque, etc.) condition de la qualité de vie et de lattractivité. le «rayonnement culturel » comme stratégie de valorisation territoriale et didentification vis à vis de lextérieur est un enjeu important, autant pour Die que pour Le Cheylard : politique événementielle forte. valorisation du patrimoine bâti et urbain. patrimonialisation des savoir-faire (Arche des Métiers - CCSTI, Transhumance, etc

12 Charbonnières – 28 mars 2006 Les enjeux la prise en compte des dynamiques de développement durable. économie : maintien et développement des activités économiques, en particulier industrielles, malgré léloignement des voies de communication et des centres de décision, promotion de lesprit dinitiative et dinnovation (« stimuler les initiatives locales »), diversification de léconomie. social : arrivée de nouvelles populations défavorisées (Die). environnement : articuler développement économique et environnement (stations dépurations, etc.), et liens avec le PNR (Le Cheylard). gouvernance : renforcer et organiser les démarches participatives (Le Cheylard), sapproprier les dynamiques de gouvernance mises en place à léchelle intercommunale (Die). le foncier et lhabitat : croissance de la pression liée à lattractivité du territoire (Die), contraintes topographiques.

13 Charbonnières – 28 mars 2006 Les enjeux La « transversalité » dans une logique de vallée et de réseaux : Le lien avec la vallée du Rhône : Die et la vallée de la Drôme (stratégie « biopôle » cf. PER). Le Cheylard et les vallées du Doux et de lEyrieux (CDRA).

14 Charbonnières – 28 mars 2006 Les préconisations inscrire la stratégie de développement dans une perspective de territoire : structurer la concertation et les démarches participatives. renforcer lintercommunalité (gestion des équipements et services dintérêt communautaire). Die : - lévaluation du projet Bourg Centre. - le croisement des compétences et projets de la commune avec la dimension intercommunale (repérer ce qui relève de lintérêt communautaire). - larticulation des projets de la commune avec lintercommunalité. - le transfert à lintercommunalité des compétences (et donc des charges et produits) de la centralité. - et donc réflexion approfondie en concertation avec la Communauté des Communes du Diois sur le projet de développement urbain de la commune de Die. Le Cheylard : - lorganisation territoriale et les solidarités intercommunales (St-Martin de Valamas, Boutières, PNR des Monts dArdèche). - laffirmation dun projet territorial fort et son inscription dans les démarches conduites à une échelle territoriale plus vaste (Grand valentinois, département, région). - le positionnement de lArche des Métiers comme outil de développement économique, social et culturel.

15 Charbonnières – 28 mars 2006 Les enjeux des petites villes de montagne lintercommunalité « de proximité »: la reconnaissance par les communes (petite ville et communes rurales de son bassin) de lintérêt et de la nécessité de la mise en place ou du renforcement dune réelle solidarité. laffirmation dune stratégie globale, prenant en compte lensemble des dimensions de laménagement urbain et du développement, dans la perspective de loptimisation des complémentarités « rural / urbain ». la définition de cette stratégie, et la gestion, dans le cadre dune démarche concertée. le désenclavement : Les réseaux et le lien avec les axes et pôles de dimension supérieure. la culture.


Télécharger ppt "Charbonnières – 28 mars 2006 Diagnostics Conseil Alpcity 2003/2006 Die / Le Cheylard Sitelle Développement territorial – emploi – politiques sociales -"

Présentations similaires


Annonces Google