La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Management de plaies à lurgence Sidney Maynard m.d. HAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Management de plaies à lurgence Sidney Maynard m.d. HAL."— Transcription de la présentation:

1 Le Management de plaies à lurgence Sidney Maynard m.d. HAL

2 Plan de la présentation Pourquoi réparer? Évaluation de la plaie Anesthésie Préparation, nettoyage, débridement Délais et décision de fermer Méthodes de fermeture Corps étrangers et imagerie Couverture de la plaie et antibiotiques Conseils et suivi

3 Pourquoi réparer? Préserver les structures viables et la fonction Prévenir linflammation excessive et linfection Minimiser la cicatrisation

4 Évaluation de la plaie Histoire de la blessure Mécanisme Temps écoulé Présence de corps étrangers Type de contamination

5 Évaluation de la plaie Histoire de la blessure Douleur associée Lésion sous-jacente Antécédents médicaux, Rx, Allergies Statut tétanos

6 Évaluation de la plaie Examen Corps étranger évident Niveau de contamination Neuro-vasculaire intégrité de la capsule articulaire

7 Anesthésie Choix de lanesthésique Injectable Amides – Xylocaïne – Marcaïne Esters – Novocaïne Diphenhydramide, Alcool benzylique

8 Anesthésie Choix de lanesthésique Épi, pas dépi? Topique Blocs

9 Anesthésie Comment diminuer la douleur? Tamponner la solution Petites aiguilles Injecter lentement Infiltrer dans la plaie Réchauffer la solution Sous-cutané au lieu dintra-dermique Pré-traîtement avec anesthésie locale

10 Préparation de la plaie Explications Positionnement et confort Les accompagnateurs Stérile? Nettoyer la peau Les poils Les champs

11 Préparation de la plaie Nettoyage de la plaie Trempage? Brossage Irrigation

12 Préparation de la plaie IRRIGATION Quelle plaies? Avec quoi? Comment? Quelle quantité? Protection

13 Préparation de la plaie Hémostase Pression et élévation Adrénaline Clamper Électrocoagulation Point matelassé horizontal

14 Préparation de la plaie Hémostase Garrot: Si échec des autres techniques Sphygmomanomètre Penrose Gant chirurgical Jamais plus de minutes

15 Préparation de la plaie Débridement Importance majeure pour contrôler linfection Rend les marges plus précises Excision Retirer le tissus adipeux des lambeaux Laisser en place : tendons, fascias et nerfs Lambeau pédiculé (flap)

16 Fermeture de la plaie Première intention Première intention différée Seconde intention

17 Fermeture de la plaie Quest-ce qui influence le choix? Délais Localisation Mécanisme Âge Niveau de contamination Condition médicale sous-jacente

18 Fermeture de la plaie Méthodes Sutures Simples vs continus Plan profond? Matelassés Point en coin

19 Fermeture de la plaie Méthodes Agrafes Stéri-Strips Colle

20 Corps étrangers et imagerie Fort vecteur dinfection (et de poursuites) Composition Retirer vs laisser en place

21 Corps étrangers et imagerie Chercher le corps étranger Attention aux doigts Films simples Scan Échographie IRM Chercher les autres?

22 Couverture de la plaie Buts Amélioration du confort Protection contre traumatisme et infection Garde la plaie humide Absorption de lexsudat séro-sanguinolent Contrôle de lhémostase

23 Couverture de la plaie Quest-ce quon met? – Quantité dexsudat prévu – Idéalement, non-adhérence, humide sans macération Le plus commun: – Onguent vs mèche vaselinée – Couche absorbante – Enveloppe externe Pansement compressif (attention aux oreilles) Visage et cuir chevelu

24 Attelles et élévation Protection Augmentation du drainage lymphatique Prévention de la déhiscence Contrôle de la douleur Articulation avec tension Attelles métalliques ou plâtrées Écharpes

25 Antibioprophylaxie Beaucoup de controverse Indications (relatives) Fractures ouvertes ou atteinte de la capsule Plaies punctiformes ou par écrasement Immunosuppression Morsures Plaies très contaminées ou avec corps étrangers Plaies de la bouche (surtout trans-murales) Atteintes des tendons ou cartilages (nez, oreilles) Délais significatifs (plus de 18 heures)

26 Antibioprophylaxie Plaies communes et fractures ouvertes Céphalo 1ere (macrolide) Morsures Clavulin (moxifloxacine) Plaies punctiformes des extrémités chez Db Cipro (gram -) Plaies orales Pénicilline (clinda)

27 Antibioprophylaxie Durée du traitement 3 à 5 jours NE PAS OUBLIER LE STATUT DE LA PROPHYLAXIE ANTI-TÉTANIQUE

28 Conseils et suivi La satisfaction du patient ne dépend pas uniquement du résultat, mais beaucoup du résultat attendu 6 à 12 mois avant résultat final Cicatrice plus foncée avant de pâlir Sites avec scarification augmentée – Convexités – Perpendiculaire aux articulations, rides, zones de tension – Thorax supérieur Dysesthésie (6 à 12 mois)

29 Conseils et suivi Couverte ou à lair libre? Plaie imperméable après 48 heures Pansement original sauf si souillé Après 48 heures, pansement sec +/- onguent Laver die avec savon doux (pas de peroxyde!!) Changement die ad 1 semaine Air libre si faible risque de contamination Baignade/douche

30 Conseils et suivi Revenir si: Douleur Déhiscence Écoulement purulent Fièvre On croit que cest infecté Considérer relance (48-72 heures)pour plaies à hauts risques

31 Conseils et suivi Infection vs inflammation Lymphangite négale pas antibio i/v Élévation

32 Conseils et suivi Enlèvement des sutures Technique Plaie fragile? – Enlever 1 point sur 2 – Stéri-Strips Moment du retrait – « marques de sutures » – Visage: 3-5 jours, cuir chevelu: 7 jours – Tronc antérieur, membres: 7 jours – Dos, pieds, mains, articulations: jours

33 Conseils et suivi Et après… Consultation en plastie Protection contre les U-V

34 VOILÀ!


Télécharger ppt "Le Management de plaies à lurgence Sidney Maynard m.d. HAL."

Présentations similaires


Annonces Google