La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BRUN-PICARD YANNICK, PH.D. CHERCHEUR INDÉPENDANT SHERBROOKE 2011 Sciences humaines responsabilisées et ancrées dans la réalité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BRUN-PICARD YANNICK, PH.D. CHERCHEUR INDÉPENDANT SHERBROOKE 2011 Sciences humaines responsabilisées et ancrées dans la réalité"— Transcription de la présentation:

1 BRUN-PICARD YANNICK, PH.D. CHERCHEUR INDÉPENDANT SHERBROOKE 2011 Sciences humaines responsabilisées et ancrées dans la réalité

2 Les pieds dans le plat! La responsabilité des chercheurs en sciences humaines est daller extraire ce qui dérange, de rendre accessible la réalité et de dévoiler le coté obscur de notre humanité, pour corriger ses errances, au risque de déplaire.

3 Ce qui nous mène à : Vous en êtes responsables! Jen suis responsable! Nous en sommes tous responsables!

4 Structure de la communication Objectif: mettre en évidence des réalités des sciences humaines Contexte Problématique Méthode danalyse Les réalités que nous ne voulons pas voir Les causes et labsence de responsabilisation Limiter voire éradiquer la perversion Responsabilisation ancrée dans la réalité Conclusion

5 Contexte: un constat au vitriol… Un héritage dune analyse des dynamiques des cités Perception dun certain sectarisme Publier en dehors de la normalité: impossible! Mettre en évidence des désagrégations: idem! Effectuer une analyse par la négative: impossible! Démontrer des dysfonctionnement sociétaux: idem! Rechercher de réels responsables: impossibles! Dépasser les institutionnels: impossible! Déranger les institutionnels: impensable/impossible!

6 Problématique Comment produire des connaissances scientifiques en sciences humaines en se détachant du mercantilisme et du clientélisme?

7 Méthode danalyse Détermination des aspects négatifs des productions Fixation sur les aspects estimés négatifs Tous les aspects positifs ont été mis de côté Choix et diversification des domaines abordés Évaluation fonctionnelle de corrélations avec les réalités, les dynamiques et les évolutions Comparaison Appartenance des auteurs, citations… Place donnée aux extérieurs, à la différence, ouverture

8 Les réalités que nous ne voulons pas voir : une forme de perversion Les réalités ne rentrent pas dans les idéaux Les idéaux télécommandent la lecture du monde Au service dun système: ça fonctionne! Appartenance, la méthode pour repoussoir Clientèles échanges de bons procédés Réseaux fermés, prétendument ouverts Hégémonie de la scientométrie Le cursus, la normalité voire la normalisation Le silence total, on vit avec…

9 Les causes et labsence de responsabilisation : ce qui mène à la perversion Absence de lidée de sanction lors dabus Éclatement des sciences multiplicité élasticité Projection à très courte échéance Les réseaux : forme de main mise Inertie face aux évolutions, aux transformations Peur de la réalité Absence de volonté réelle de répondre Reproduction pour renforcer un modèle Intellectualisme (Sokal!)

10 Limiter voire éradiquer la perversion! Curiosité, capacité à penser à côté Clarté des critères dévaluation, de sélection Diversité, diversification et différence = richesse Volonté dœuvrer, de bousculer, daller au-delà Soutenir les empêcheurs de penser en rond Conception dynamique, non focalisée de la science Capacité à transgresser la normalité La scientificité et non le scientisme, avec équité Œuvrer pour après-demain, avec éthique

11 Responsabilisation ancrée dans la réalité Au-delà de limmédiateté Dépasser la norme et la satisfaction Détacher du politiquement correct Écouter et entendre les autres Démarche réflexive sur les pratiques: intégrité Limiter la normalisation pas la scientificité Fuir lintellectualisme Mettre un terme à linfaillibilité

12 Non Oui Modèle Inertie Intérêt Structures Volonté Capacité Ego Conscience Nécessité Nouvelles perspectives Réponses Rôle, considération Éthique et équité Humanisme Est-ce réalisable?

13 Conclusion Les institutionnels sont responsables de la situation dabsence de responsabilité, dabsence dancrage dans la réalité, et surtout, le plus grave, dabsence douverture vers la diversité et la différence. La pratique à géométrie variable de la conscientisation, de léthique et de la considération de lautre intensifient la reproduction des mécanismes. La responsabilité des sciences humaines, de ceux qui font ce quelles sont, est de rendre accessibles les réalités qui minent nos sociétés et non de se gargariser de quelques dynamiques pourvoyeuses de renommées et de rémunérations.

14 La mise en synergie de la considération pour ceux qui nappartiennent pas, limbrication des différents niveaux daction et de conception, lœuvre au cœur de lhétérogène, la recherche dhabiletés hors des normalités, la conscientisation de sa responsabilité, sont autant de vecteurs pour ancrer dans la réalité ces sciences. La route est longue, les bouleversements cognitifs conséquents et la volonté distendue. Toutefois, dans le cas où la responsabilité réelle de chacun est instituée, avec une certaine confiance, une idée daction collective, une acceptation de lautre, il est probable, que les sciences humaines sancrent et soient responsables.

15 Bibliographie succincte et sélective: Brun-Picard, Y., 2006, La considération élément initial dun mouvement pour légalité Canto-Sperber, M., 2001 Linquiétude morale et la vie humaine Cusset, F., 2005, French Theory Dosse, F., 1997, Lempire du sens Gagnon, G., 2006, De la responsabilité Godet, S., Sociologie de léthique Le Boterf, G., 2008, Repenser les compétences Lacroix, A., 2006, Ethique appliquée, éthique engagée Ogien, R., 2007, Léthique aujourdhui Peneff, J., 2009, Le goût de lobservation Sokal, A., 1999, Impostures intellectuelles

16 Merci pour votre attention Si vous avez des questions, je mefforcerai dy répondre.


Télécharger ppt "BRUN-PICARD YANNICK, PH.D. CHERCHEUR INDÉPENDANT SHERBROOKE 2011 Sciences humaines responsabilisées et ancrées dans la réalité"

Présentations similaires


Annonces Google