La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les facteurs environnementaux CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 01/10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les facteurs environnementaux CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 01/10."— Transcription de la présentation:

1 Les facteurs environnementaux CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 01/10

2 Facteurs susceptibles de modifier la perception des odeurs La qualité de la recherche est la faculté d intégration et d interprétation des divers renseignements d origines sensorielles et de la perception olfactive. Cette dernière varie en fonction : de facteurs internes de facteurs externes CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 02/10

3 Facteurs internes facteur ethnique : sélectionnés depuis de longues années pour leurs qualités olfactives, on trouvera de meilleurs nez chez les races de chiens d arrêt, les retrievers ou les chiens de berger. facteur individuel : on constate une grande différence d acuité olfactive entre les chiens de même race pris au hasard et élevés dans les mêmes conditions. On reconnaît en général une bonne héritabilité aux qualités de nez. Il faut ajouter à tout cela une bonne réception au dressage. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 03/10

4 influence de l état de fatigue : non seulement, il faut surveiller l état de santé de son chien mais il faut aussi veiller à ce quil soit toujours en parfaite forme physique. Un chien fatigué travaille moins bien quun chien reposé et la qualité de la recherche en dépend. Une recherche longue et difficile n entraîne pas seulement une fatigue physique mais aussi une lassitude psychique due à l effort de concentration intense demandé au chien. influence de l état de santé : le chien ne cherche bien que s il est en bonne santé et il est inutile de le faire chercher s il est malade car, dans ce cas, l altération de l état général entraîne une forte diminution de l acuité olfactive par fatigue de l appareil olfactif (saturation des récepteurs et assèchement de la muqueuse). CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 04/10

5 Facteurs externes la température : elle va énormément influer sur la volatilité et la diffusion des odeurs. Le gel va dans une certaine mesure empêcher la diffusion des odeurs provenant d un corps inerte (explosif/stupéfiant). En atmosphère froide, les corps chauds ont tendance à passer en phase gazeuse et leur détection en est d autant facilitée. Une température extérieure trop élevée augmente la vitesse de diffusion des odeurs et donc entraîne une diminution de la concentration sur un trajet précis comme une piste. De plus, par temps chaud, le chien se fatigue plus vite et la muqueuse olfactive a tendance à se dessécher ce qui diminue ses performances. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 05/10

6 Facteurs externes hygrométrie et précipitations : c est le taux de vapeur d eau contenu dans l air ambiant. favorable : environ 50 à 80 % (rosée, brouillard, pluie fine et peu abondante). défavorable : les précipitations (pluies violentes, orages et neige abondante) lavent ou masquent les effluves. Les flocons de neige, les gouttes de pluie inhalées à chaque coup de flair forment sur la muqueuse olfactive une couche liquidienne qui perturbe son fonctionnement normal et rendent la recherche presque impossible. nota : si ces mêmes précipitations ont lieu avant la recherche et que celles-ci sont stoppées au moment de la recherche, elles n auront aucune influence négative sur le travail du chien. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 06/10

7 Facteurs externes le vent : Tous les mouvements d air (vent en extérieur, courants d air en intérieur) véhiculent et donc déplacent les odeurs. Un vent faible ou de moyenne intensité donne naissance à un cône odorant à partir d un foyer d émanation fixe, multipliant ainsi les chances du chien à détecter la présence de ce foyer à une certaine distance. Par contre, un vent fort ou violent disperse les odeurs qui tourbillonnent et gêne le chien (dessèchement de la muqueuse olfactive). vent Cône odorant Foyer d émanation fixe Il est essentiel d en tenir compte lors d une recherche ! CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 07/10

8 Facteurs externes le terrain : la qualité de la recherche sera fortement influencée par la nature du terrain ou des décombres. questage : lors de la sectorisation il sera important de prendre en compte le relief la végétation qui détermineront la superficie de chaque secteur. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 08/10

9 Les terrains fortement accidentés qui obligent le chien à fournir un effort physique important, vont le fatiguer d autant plus vite. décombres : la nature des décombres aura un rôle important dans la diffusion des effluves construction moderne (dalles de béton, effondrement en oblique, en V ou à plat) les effluves circulent relativement bien. construction ancienne (amoncellement de gravât) les effluves ne peuvent quasiment pas circuler. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 09/10

10 Facteurs externes distraction du chien par certaines odeurs : influence néfaste des odeurs en relation avec une forme de conditionnement (odeurs alimentaires). distraction par l odeur de congénères ou partenaires sexuels. Dans ce cas, ce ne sont pas les capacités olfactives du chien, ni la rémanence qui sont mises en cause, mais son attention à la recherche de l être humain. CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 10/10


Télécharger ppt "Les facteurs environnementaux CHEF DUNITE CYNOTECHNIQUE - CYN 2 MAJ 01/02/08 01/10."

Présentations similaires


Annonces Google