La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Inspection Pédagogique Régionale BACCALAUREAT SERIES ES ET S SESSION 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Inspection Pédagogique Régionale BACCALAUREAT SERIES ES ET S SESSION 2004."— Transcription de la présentation:

1 Inspection Pédagogique Régionale BACCALAUREAT SERIES ES ET S SESSION 2004

2 Inspection Pédagogique Régionale ÉPPREUVE ÉCRITE Série ES : -Durée : 3 heures -Coefficient : 5 ou 7 pour les candidats ayant choisi cette discipline comme enseignement de spécialité -Objectifs de lépreuve : note de service n° du Lépreuve est destinée à évaluer la façon dont les candidats ont atteint les grands objectifs de formation mathématique visés par le programme de la série ES : acquérir des connaissances et les organiser, maîtriser la lecture et le traitement de linformation (graphique, algébrique, numérique), savoir lier dans une même démarche observation, imagination, questionnement, synthèse, logique, argumentation et démonstration mathématique

3 Inspection Pédagogique Régionale ÉPPREUVE ÉCRITE Série S : -Durée : 4 heures -Coefficient : 7 ou 9 pour les candidats ayant choisi cette discipline comme enseignement de spécialité -Objectifs de lépreuve : note de service n° du Lépreuve est destinée à évaluer la façon dont les candidats ont atteint les grands objectifs de formation mathématique visés par le programme de la série S : acquérir des connaissances et les organiser, mobiliser des notions, des résultats et des méthodes utiles dans le cadre de la résolution dexercices, prendre des initiatives, comprendre et construire un raisonnement, mettre en forme un raisonnement mathématique, une démonstration

4 Inspection Pédagogique Régionale NATURE DU SUJET Série ES : -3 ou 4 exercices indépendants, notés chacun sur 3 à 10 points Série S : -3 à 5 exercices indépendants, notés chacun sur 3 à 10 points Le sujet proposé aux candidats ayant suivi lenseignement de spécialité diffère de celui proposé aux candidats ne layant pas suivi par un exercice noté sur 5 points Cet exercice peut porter sur la totalité du programme, enseignement obligatoire et de spécialité

5 Inspection Pédagogique Régionale Changements dans les modalités : Le barème Le formulaire La calculatrice

6 Inspection Pédagogique Régionale Le barème : Cest ce qui figure sur le texte remis aux candidats : 1er exercice sur 3 points, 2e exercice sur 4 points, … La déclinaison de ces points à lintérieur dun exercice relève des consignes de correction, établies par les commissions académiques dentente Cette disposition sappliquera, pour les baccalauréats ES et S, à toutes les épreuves pour la correction desquelles se réunit une commission dentente académique

7 Inspection Pédagogique Régionale Le formulaire : Il est supprimé à partir de la session 2004 dans les séries S et ES Selon le choix des concepteurs, un sujet peut comporter des formules : elles seront alors données dans un mini-formulaire, mis en annexe du texte du sujet, les formules utiles étant mêlées à des formules inutiles « Nous avons demandé aux commissions de choix de sujets duser abondamment de cette possibilité pour 2004 pour que lévolution soit progressive » Jacques MOISAN, doyen de lIGEN de Mathématiques (Pau, octobre 2003)

8 Inspection Pédagogique Régionale La calculatrice : Elle nest pas obligatoire dans les textes Il appartient aux concepteurs de sujets de décider si lusage de la calculatrice est autorisé ou non lors de lépreuve Durant lannée, dans le cadre de la formation générale des élèves, il est conseillé de développer son utilisation dans les exercices en rapport avec les compétences identifiées dans les programmes (calcul numérique, lecture graphique, algorithmique, statistique, …)

9 Inspection Pédagogique Régionale Aspects nouveaux dans la nature dun sujet : La restitution organisée de connaissances Les QCM Les exercices ouverts

10 Inspection Pédagogique Régionale La restitution organisée de connaissances En série ES : comme lexposé dune question citée en exemple dans le programme En série S : comme la rédaction dune démonstration figurant au programme « En épluchant le programme de TS, nous avons identifié une dizaine de questions de cours répondant à cette qualification. Pour éviter un bachotage stérile ou lutilisation dune banque de données sur calculatrice, nous avons décidé : -que chaque démonstration de cours demandée sera contextualisée, -que chaque démonstration de cours sera labellisée démonstration de cours » Jacques MOISAN, doyen de lIGEN de Mathématiques (Pau, octobre 2003) Aucune démonstration de cours ne sera demandée à la session 2004, à lécrit comme à loral

11 Inspection Pédagogique Régionale Pour les sessions ultérieures : Une démonstration de cours pourra être présente dans un exercice du sujet Sil y a une démonstration de cours dans lexercice de spécialité de S, il y en aura également une dans lexercice correspondant pour les non-spécialistes

12 Inspection Pédagogique Régionale QCM … quelques pistes …. (1) Dans le cadre de la formation des é l è ves : - Int é rêt d un QCM : valoriser les comp é tences d é l è ves ayant des difficult é s de r é daction, privil é gier davantage leurs capacit é s de r é flexion et d analyse critique engager les élèves sur des questions plus ouvertes prendre en compte des modes de raisonnement diversifiés (disjonction, élimination de cas) permet le repérage plus précis de difficultés -Ce que le QCM ne permet pas : dévaluer les qualités de rédaction de valoriser loriginalité dune solution dapprécier la conduite du raisonnement

13 Inspection Pédagogique Régionale QCM … quelques pistes …. (2) Réalisation dun QCM dans le cadre de la formation des élèves : - Préférer : des questions qui permettent de sinterroger sur le sens des notions abordées,à des questions qui engagent les élèves dans lapplication de techniques opératoires des questions portant toutes sur le même champ - Limiter le nombre de questions - A é viter questions-pi è ges, questions prêtant à confusion, la redondance des questions - Être vigilant quant à la formulation des questions pos é es et des r é ponses propos é es au choix des candidats - Les questions doivent être choisies pour favoriser la mise en œuvre de raisonnements diversifiés - Attendre des r é ponses sans justifications

14 Inspection Pédagogique Régionale QCM … quelques pistes …. (3) L é valuation dans le cadre de l é preuve du baccalaur é at : -Le barème et les règles de notation sont fixées dans lénoncé. Aucune latitude nest laissée aux commissions dentente et dharmonisation pour y apporter des modifications - Sil y a un QCM dans lexercice de spécialité de ES ou de S, il y en aura également un dans lexercice correspondant pour les non-spécialistes

15 Inspection Pédagogique Régionale Questions ouvertes … (1) Quest-ce quune question ouverte ? Une question ouverte peut être définie comme une question : pour la résolution de laquelle aucune démarche nest proposée pour laquelle plusieurs stratégies de résolution sont possibles A priori, la réponse à une question ouverte nest pas donnée dans le texte Néanmoins, le fait de donner, dans le texte, la réponse à la question posée ne « ferme » pas forcément cette question, dans le cas où aucune approche nest proposée.

16 Inspection Pédagogique Régionale Questions ouvertes … (2) La pratique de questions ouvertes en formation a pour but essentiel de favoriser la prise dinitiative et la démarche de recherche des élèves Si lon admet que lacquisition, par les élèves scientifiques, de la démarche mathématique passe par la résolution de questions ouvertes, il est indispensable que lévaluation comprenne ce type de questions car elles mettent en jeu des compétences non évaluées dans les évaluations « traditionnelles »

17 Inspection Pédagogique Régionale Questions ouvertes … (3) Comment poser des questions ouvertes au baccalauréat en série S ? -La démarche engagée est une démarche à moyen terme : dans un premier temps, on peut envisager une, au plus deux, questions ouvertes dans un sujet de baccalauréat S - Il est indispensable quun certain nombre de conditions soient remplies : une question ouverte ne doit pas bloquer lélève dans lexercice où elle est insérée : il semble donc pertinent de la poser en fin dexercice la difficulté dune question ouverte doit être bien mesurée les réponses partielles, les tentatives infructueuses doivent être portées sur la copie et évaluées : pour cela, des consignes claires doivent être données aux candidats et aux correcteurs

18 Inspection Pédagogique Régionale Questions ouvertes … (4) Comment évaluer des questions ouvertes au baccalauréat S ? La note de service n° du donne des indications sur la notation : les correcteurs ne manifesteront pas dexigences de formulation démesurées et prêteront une attention particulière aux démarches engagées, aux tentatives pertinentes, aux résultats partiels Les concepteurs de sujets veilleront, dans lattendu des questions et les propositions de barème, à permettre aux correcteurs de prendre réellement et largement en compte la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements, la cohérence globale des réponses dans lappréciation des copies Les copies satisfaisantes de ce point de vue devront être valorisées

19 Inspection Pédagogique Régionale Questions ouvertes …(5) Comment évaluer des questions ouvertes au baccalauréat S ? Ces indications concernent, tout particulièrement, les exercices comportant une question ouverte pour laquelle une notation en référence à une solution type attendue devient impossible. La commission académique dentente devra donc donner des consignes pour la prise en compte des aptitudes montrées par le candidat, indépendamment de la stratégie quil a choisie, même sil na pas abouti. On peut envisager, dans lavenir, quun sujet de baccalauréat comporte un exercice ouvert (cest-à-dire un exercice qui serait constitué dune seule question ouverte). Un tel exercice, noté sur 3 points, aurait pour but de valoriser les excellents candidats, trop souvent brimés par la forme convenue des sujets traditionnels et les méthodes étriquées de notation.

20 Inspection Pédagogique Régionale Conception de sujets …(1) en série ES, en série S Comment ? A Constituer à partir dexercices choisis dans la banque DESCO, dexercices dannales, éventuellement réécrits

21 Inspection Pédagogique Régionale Conception de sujets …(2) en série ES, en série S -La banque DESCO : Elle répond à une commande du ministère, elle est évolutive. Les exercices quon y trouve sont des exemples, non des modèles - Les exercices d annales : ils sont pour une part importante conformes à la nouvelle maquette et ont un contenu en adéquation avec les nouveaux programmes L évolution des épreuves résultant de la nouvelle maquette sera progressive Pour 2004 : la part d innovation sera raisonnable, afin de concilier deux objectifs: - s inscrire dans la continuité des sessions antérieures - prendre en compte la nécessaire évolution des sujets

22 Inspection Pédagogique Régionale Conception de sujets …(3) en série ES, en série S Ce quil faut savoir : Le ressort essentiel dun sujet (pas dun exercice) ne peut porter sur le programme de 1 ère. En 2004, cette règle sera appliquée à tout exercice En ce qui concerne le programme de seconde (voire de collège), il est totalement exclu quun exercice puisse mobiliser un point de ce programme non repris par la suite : «par exemple un exercice pour lenseignement obligatoire ne peut faire appel, en ES ou en S, à la notion de triangles de même forme»

23 Inspection Pédagogique Régionale Conception de sujets …(4) en série ES, en série S Réalisation de sujets dans le cadre de la formation des élèves : - Être attentif à la faisabilité de lensemble compte tenu du temps imparti - Varier les formes des exercices proposés à lintérieur dun même sujet : QCM, restitution organisée de connaissances, vrais-faux avec justifications, exercices plus traditionnels, de la banque, des annales, réécrits ou non, ouverture de certaines questions, … - Proposer des sujets sans calculatrice, des sujets avec formules intégrées, mais aussi des sujets sans formules intégrées - En analyse, entraîner les élèves à travailler dautres exercices que ceux habituellement mis en œuvre dans le cadre dune étude de fonction Jouer la diversité, la prise dinitiative, les questions ouvertes en fin dexercices


Télécharger ppt "Inspection Pédagogique Régionale BACCALAUREAT SERIES ES ET S SESSION 2004."

Présentations similaires


Annonces Google