La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES COMETES. 1-Intro - définition Lapparition des comètes a longtemps terrifié lhumanité. La croyance populaire voyait en elles des objets maléfiques,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES COMETES. 1-Intro - définition Lapparition des comètes a longtemps terrifié lhumanité. La croyance populaire voyait en elles des objets maléfiques,"— Transcription de la présentation:

1 LES COMETES

2 1-Intro - définition Lapparition des comètes a longtemps terrifié lhumanité. La croyance populaire voyait en elles des objets maléfiques, annonciateurs de colères divines, dépidémies, de guerres et même de la fin du monde… Reconnaissons que leur aspect spectaculaire, changeant, dans un ciel immuable, a de quoi intriguer.ce sont les seuls astres « voyageurs » capables de surprendre les hommes, en surgissant nimporte quand des profondeurs de lespace et en saventurant jusquau cœur du système solaire avec un comportement imprévisible … Aujourdhui, ces frayeurs ont disparu. Mais les comètes ne sont pas, pour autant, devenues des astres comme les autres. Leur venue est à présent ardemment attendue : par les astronomes amateurs, qui cherchent à découvrir « leur » comète, et par les scientifiques, qui voient en elles la « mémoire » du système solaire. Le mot comète vient du latin : cometa et du grec komêtês : astre chevelu. On a déjà observé près dun millier de comètes, et on en découvre chaque année une quinzaine de nouvelles. Pour les classer, on leur attribue à chacune un matricule. Ainsi, la 1993D2 est la deuxième comète découverte durant le quatrième demi – mois de Les comètes peuvent avoir 2 origines distinctes. Certaines portent le nom des astronomes qui les ont découvert ou déterminé leur orbite. Ainsi, Hale- Bopp a été découverte le 23 juin 1995 par Alan Hale et Thomas Bopp.

3 2- Composition Grâce aux analyses spectroscopiques faites par les télescopes et les sondes qui les ont approchées, nous savons aujourdhui quelles sont constituées de matière glacée, entourée dun halo dhydrogène. On les qualifie même de « boules de neige sale ». Ces blocs glacés mesurent en général quelques dizaines de km ! Mélange de glace, de gaz et de poussières, elles contiennent également de nombreuses molécules organiques qui servent de base aux cellules vivantes, ce qui peut nous laisser envisager quelles aient joué un rôle dans lapparition de la vie sur Terre. Les comètes seraient-elles nos arrière-grands-mères ? Le noyau est en majorité composé de glace deau, avec une proportion significative de Co, Co2 et formaldéhyde. Les poussières sont constituées de silicates réfractaires, et de composés organiques, comme des polymères de formaldéhyde. Les abondances élémentaires, représentatives de la nébuleuse solaire primitive prouvent que les comètes se sont formées à lorigine du système solaire. Lobservation des noyaux est difficile : ils sont trop petits ou masqués par la chevelure. Cest pourquoi leur structure et leur mode de formation restent inconnus.

4 3-Formation Lorsquelles sont au plus près du Soleil, elles sont réchauffées par notre étoile et développent leurs fameuses queues : - Sous leffet du rayonnement, la glace fond et est transformée en vapeur, qui, mélangée avec dautres composants chimiques, forme une magnifique traînée bleutée rectiligne : la queue de gaz. - De leur côté, les poussières emprisonnées dans le noyau sont libérées dans lespace pour former une deuxième traînée plus incurvée : la queue de poussière. Du coup, la comète perd des millions de tonnes de matière à chaque passage près du soleil. Elle peut même disparaître au bout de plusieurs tours. Les poussières et débris laissés par la comète sur son passage pourront un jour entrer dans latmosphère de la Terre, formant ainsi les fameux essaims détoiles filantes (météorites). Une comète est constituée dun agglomérat appelé noyau, de glaces volatiles et de poussières. Lorsque ce noyau sapproche du Soleil, sa température sélève et ses glaces se subliment partiellement, le noyau sentoure donc dune atmosphère passagère de gaz et de poussières, appelée chevelure ou coma, dont le diamètre peut atteindre km et qui devient lumineuse en diffusant la lumière du Soleil. Les molécules de gaz sont très rapidement dissociées et ionisées par le rayonnement solaire. Ainsi se constitue un immense halo dhydrogène, cependant que les ions chassés par le vent solaire dans une direction pratiquement opposée à celle du Soleil, forment une fine queue de plasma susceptible de sétirer sur des dizaines de millions de kilomètres. Les petites particules de poussière sont plus lentement repoussées par la pression du rayonnement solaire : elles dessinent une queue de poussière diffuse, qui sincurve vers larrière de lorbite de la comète.

5 4-Provenance Lorigine des comètes est encore controversée. En 1950, lanalyse de leurs trajectoires a conduit lastronome néerlandais Jan H. Oort à imaginer lexistence dun gigantesque réservoir de comètes, très au-delà du Système Solaire, le nuage de Oort (elles peuvent aussi venir de la ceinture de lastéroïde Kuiper, située entre les orbites de Neptune et Pluton). Les blocs de glace subissent parfois lattraction du Soleil et finissent par sen rapprocher et former ainsi une comète. Certaines dentre elles sont même satellisées autour de notre étoile. Elles deviennent des comètes périodiques, comme la comète de Halley qui tourne en 76 ans. Dautres passent une fois et repartent définitivement aux confins du Système Solaire. Certaines viennent dun immense réservoir de corps célestes, qui contient une centaine de milliards de comètes : le nuage de Oort. Ces comètes se répartissent dans une sphère entourant le Soleil, à une distance comprise entre 75 milliards et 150 milliards de kilomètres. Malgré leur nombre, la masse totale de toutes ces comètes ne dépasse pas le dixième de la masse de la Terre. Comme elles se situent très loin du Soleil, ces comètes sont également sensibles aux influences des étoiles et des grands corps célestes, qui croisent à proximité (relative) du système solaire. Lorsquun tel évènement survient, elles sont éjectées de leur orbite, et entrent dans le système solaire. Ce sont les comètes à « très longue période ». Petit à petit, sous linfluence des planètes, leurs périodes vont se raccourcir, et elles deviendront des comètes à « période courte ». Les astéroïdes viennent dun autre réservoir, la ceinture de Kuiper, située entre les orbites de Neptune et de Pluton, dans le plan général de lécliptique. Ce réservoir contient environ un million de comètes qui, déstabilisées par Neptune, deviendront rapidement des astéroïdes à période courte. Au cours de leur périple, certaines comètes sont disloquées par le champ gravitationnel des planètes, ou encore elles heurtent le Soleil, voir Jupiter, comme cela est arrivé à la comète Shoemaker-levy9 en juillet 1994.

6 5-Quelques comètes Halley, Bennett, Hale-Bopp, West, Hyakutaké, … La comète la plus connue est Halley. Elle est repérée et mentionnée dès 239 AV J-C. Depuis, elle a effectuée 29 retours vers le Soleil. Sa période de 76 ans porte à croire que, si lon a vu Halley une fois dans sa vie, on a bien vécu. Son apparition en 1910 a été spectaculaire : ce fut la comète du siècle. Son retour en 1986 fut beaucoup plus discret. Mais, en voyant 5 satellites, dont la sonde Giotto, qui la survolée à seulement 700km, on a pu en savoir un peu plus sur les comètes. La mission américaine Stardust prévoit le retour sur Terre en janvier 2006 de poussières prélevées lors du survol de la chevelure de Wild 2. Latterrissage de la sonde Rosetta est prévu sur Wirtanen en Deep impact: Le 4 juillet 2005, la sonde Deep Impact envoie sur Tempel 1 un projectile qui entre en collision avec la comète à km/h. Une nuée de gaz et de poussières sétendait, 12 heures après limpact, à plusieurs milliers de kilomètres. Elle a éjecté beaucoup de matière, elle est donc plus dense que ce quon imaginait. La sonde prend plusieurs photographies, sur lesquelles on distingue deux flashes successifs, ce qui montre que le projectile a rencontré deux couches de matières différentes. Ce sont les meilleures images dune comète obtenues à ce jour, même si elle est la quatrième photographiée de près. Cependant elle ne ressemble à aucune autre. Les scientifiques, à partir de là, vont étudier sa géographie et sa composition.

7 6-Mort des comètes La comète perd peu à peu ses particules solides, quand elle est sur une orbite telle que la sublimation des gaz débute. Cela crée des essaims météoritiques. Le noyau perd toutes ses glaces et ne peut plus développer une chevelure. Elles peuvent disparaître après une collision, suite à une perturbation de trajectoire, comme Shoemaker-Levy9 qui explose en 1994 dans latmosphère jovienne après sa capture par Jupiter en Elles peuvent aussi exploser ou se fragmenter spontanément, comme Biela en 1845, West en 1976, ou Schwassmann-Wachmann3 en Lévaporation progressive et les phénomènes cataclysmiques limitent lactivité des comètes à une durée denviron un million dannées. Les comètes observables, et qui sont témoins des origines du système solaire, ont été « stockées » pendant des milliards dannées dans des régions éclairées du système solaire, ou leurs glaces ne sévaporaient pas. La comète Halley par Giotto


Télécharger ppt "LES COMETES. 1-Intro - définition Lapparition des comètes a longtemps terrifié lhumanité. La croyance populaire voyait en elles des objets maléfiques,"

Présentations similaires


Annonces Google