La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 préparé par les Services éducatifs Octobre 2004 Contrer laérodromophobie !! Atelier sur lanimation dun groupe… laspect technique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 préparé par les Services éducatifs Octobre 2004 Contrer laérodromophobie !! Atelier sur lanimation dun groupe… laspect technique."— Transcription de la présentation:

1

2 1 préparé par les Services éducatifs Octobre 2004 Contrer laérodromophobie !! Atelier sur lanimation dun groupe… laspect technique

3 2 Intentions : Rendre les participants plus à laise dans lanimation de groupes en: déterminant les facteurs du trac reliés à lanimation; examinant les temps forts dune animation et leurs incontournables; outillant les participants pour la préparation et lanimation de leurs rencontres.

4 3 Les intentions de lanimation Répondre à notre mandat de soutien et daccompagnement aux directions détablissement. Présenter lorganigramme des services éducatifs à des partenaires externes. Expliquer les consignes en cas dincendie. Lintention de lanimateurLe résultat recherché pour le participant Rendre les participants plus à laise avec lanimation de groupe. Permettre aux directions détablissement de savoir à qui sadresser selon leurs besoins. Mémoriser la procédure dévacuation

5 4 « Lanimation, cest avant tout un état desprit, un peu de talent et beaucoup de méthodes » François Laure

6 5 Activité 1 – Des croyances et le trac… Consignes : Compléter le questionnaire En discuter en équipe Temps alloué : 15 minutes Mise en situation : Chaque fois que nous nous adressons à un groupe et encore plus la première fois, nous éprouvons TOUS certains symptômes. Ils ne doivent toutefois pas nous empêcher de jouer ce rôle, de plus en plus important en temps de changement: lanimation. Intention : Amener les participants à reconnaître et à mieux gérer leur trac

7 6 Définition : Peur ou angoisse irraisonnée éprouvée avant de paraître en public ou de subir une épreuve. Ses symptômes : Rougeurs Gorge et estomac noués Mains moites Rythme cardiaque accéléré Etc. Derrière le trac se cache souvent la peur plus ou moins consciente du jugement de lautre. Le trac

8 7 Le trac Cinq facteurs renforçateurs 1. La taille du groupe; 2. lexistence dun enjeu; 3. un public inconnu ou trop connu; 4. une insuffisante maîtrise du sujet; 5. notre émotivité personnelle. Émotivité EnjeuSujet Public

9 8 Le trac… (la suite) Pourtant: il peut être un stimulant, un défi à relever, une victoire sur soi-même. Le trac ne devient dangereux que sil est perceptible par lauditoire. Il ne faut donc pas tendre à léliminer… … mais à le cacher.

10 9 « En exerçant son contrôle là où cest possible » Comment ?

11 10 Conseils pour maîtriser le trac: 1.Nommer sa peur 2.Je « Positive » * 3.Je me prépare soigneusement 4.Jutilise des aides visuelles 5.Je demeure actif 6.Développer une relation saine avec mon auditoire ! * François Laure : Les techniques danimation dun groupe

12 11 7. Oser aborder des sujets nouveaux. 8. Utiliser des techniques qui ne vous sont pas familières, après vous être bien préparé. 9. Varier la taille des groupes. 10. Ne fuyez pas les groupes exigeants. Qui ose gagne ! Conseils pour maîtriser le trac: Rappelons-nous: À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !!

13 12 La préparation dune animation 1. Lordre du jour 2. La préparation psychologique 3. La préparation matérielle

14 13 1. Lordre du jour Il doit tenir compte: de lobjectif poursuivi du type danimation : présentation, groupe de travail… de la durée de lanimation du nombre de participants Truc: lordre dans lequel sont amenés les points peut faire toute la différence

15 14 2. La préparation psychologique Anticiper le temps nécessaire pour chacun des points à lordre du jour. Prévoir un battement dau moins 15 minutes au minutage initial. Anticiper les réactions des participants. Préparer vos interventions et votre argumentaire en conséquence.

16 15 3. La préparation matérielle Il faut: Sassurer de la qualité des documents et en avoir en nombre suffisant. Préparer les aides visuelles: ils accélèrent la compréhension; ils facilitent la mémorisation; ils soutiennent lattention; ils structurent lanimation. Voir à laménagement du local: maximiser lespace. Tester le matériel Arriver à lavance dans votre local

17 16 Lanimation Décollage (démarrage) Navigation (déroulement) Atterrissage (conclusion) Cest être capable de maîtriser les 3 phases du vol Cest établir le contact avec votre groupe Cest être capable dimposer un rythme au groupe (« timing »)

18 17 Deux moments cruciaux Le décollage (démarrage) Latterrissage (conclusion) Vous navez pas le droit dhésiter dans les trois premières et les trois dernières minutes de votre animation. Ces deux moments doivent être: préparés courts dynamiques percutants

19 18 Létat desprit des participants ou Une foule, ça réagit comme un enfant Qui est lanimateur ? Pourquoi sommes-nous là? Comment ça va se passer ? Quelles sont les modalités de fonctionnement Dis, tes qui toi ? Maîtresse, quest-ce quon fait ? Docteur, est-ce que ça va faire mal ? Cest quand la récré ? Pour libérer au plus vite vos participants et leur permettre de redevenir des adultes, vous devez répondre à ce besoin légitime de sécurité

20 19 Conclusion de lanimation En plus dêtre préparée, courte, dynamique et percutante, la conclusion doit toujours prévoir, surtout dans le cas dun groupe de travail (équipe-cycle): le bilan du travail effectué lannonce de la suite des événements lévaluation de la rencontre, même si elle est brève et informelle

21 20 La perte en ligne Phénomène de déperdition dinformation entre une personne qui parle et celle qui écoute Tout ce que lanimateur sait sur le sujet Ce qui correspond à lobjectif parmi les connaissances de lanimateur Ce que lanimateur a prévu de dire Ce que lanimateur dit réellement Ce que les participants entendent Ce quils comprennent Ce quils retiennent Ce quils font

22 21 Léquation de la mort Voix monocorde + Monotonie des visuels + Plan analytique = Exposé qui tue

23 22 Activité 2 – Le phénomène de résonance Intention : permettre aux participants de découvrir leur note de résonance. Mise en situation : Répondre au téléphone, laisser un message sur une boîte vocale, animer un groupe, toutes ces activités impliquent la production de sons et leur amplification. Au travail ou en amour, la voix idéale est celle qui détend et qui éveille à la fois. La note de base est la première responsable de la qualité de la voix. Plus on se rapproche de notre note de base, plus on se rapproche de soi-même, plus notre voix est résonante. Plus elle est résonante, moins elle nous demande defforts.

24 23 Activité 2 – Le phénomène de résonance Consigne : En équipe de deux, placez-vous debout, dos à dos. Chaque équipier, à tour de rôle, émet le son « ou » à la manière dune sirène, de la plus haute note à la plus basse. Pas besoin de descendre une gamme précise. Pendant que votre collègue sexécute, faites bien attention à ce qui se passe sur votre colonne vertébrale. Immanquablement, une note la fera vibrer beaucoup plus que les autres. À vous de la repérer. Et à vous darrêter votre collègue lorsquil atteindra cette note. Vous aurez trouvé sa note de base !! Temps alloué: 10 minutes

25 24 Les trois « C » de lanimation Le c ontrôle La c onvivialité Le c limat

26 25 Le c ontrôle : pour rester maître de la situation Veillez au respect du minutage. Recentrez si nécessaire les participants sur le sujet. Régulez la parole. Construisez les équipes pour les travaux en sous- groupes. Reformulez les attaques en objections. Marquez clairement le début et la fin des exercices.

27 26 La c onvivialité : pour faciliter les échanges Souriez De lhumour, toujours de lhumour Traitez les participants sur un pied dégalité (organisation apprenante) Encouragez les efforts, minimisez les échecs, faites ressortir les réussites. Valorisez les participants 9 fois sur 10 lanimateur est responsable de lambiance de son groupe.

28 27 La c onvivialité : pour faciliter les échanges Sécurisez les anxieux Acceptez de bonne grâce les taquineries Ne dites pas « vous navez pas compris » mais « je me suis mal exprimé ». Regardez tout le monde: on a tendance à oublier les moins actifs.

29 28 Le c limat: pour rester centré sur le groupe Plus latmosphère est tendue, plus vous gagnez à vous rapprocher de votre auditoire. Si votre auditoire sassoupit: changez de posture (debout/assis), variez le ton de votre voix. Nexcluez personne de votre champ visuel. Mettez toute votre énergie dans vos phrases de démarrage et de conclusion. Évitez la danse de lours. Pour être écouté, ne parlez pas en distribuant un document: parlez avant ou après.

30 29 Activité 3 – La réaction des participants Intention : Découvrir de nouveaux trucs pratiques pour réagir aux situations difficiles en cours danimation. Partager nos bons coups. Mise en situation : Nous avons tous été confrontés à des situations qui peuvent nuire à la bonne marche dune animation ou détourner les participants de lobjectif de la rencontre. Consigne: À partir des exemples de situations énoncées, identifier les réactions (actions, paroles dites) qui vous ont permis de gérer ces circonstances sans compromettre le climat ou latteinte des objectifs de la rencontre. Temps alloué: 20 minutes (en équipe) Plénière: 15 minutes

31 30 La réaction des participants Ce quil faut retenir Tout peut arriver et spécialement au moment où vous vous y attendez le moins. Considérez les manifestations des participants comme des opportunités et non comme des perturbations. Quoi quil arrive, gardez votre sang- froid et votre bonne humeur.

32 31 Encore mieux… …le jeu de rôle Vous êtes les bienvenus Le 1er novembre h30 à 11h30 Pour un atelier libre dont lobjectif sera de passer de la théorie à la pratique


Télécharger ppt "1 préparé par les Services éducatifs Octobre 2004 Contrer laérodromophobie !! Atelier sur lanimation dun groupe… laspect technique."

Présentations similaires


Annonces Google