La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LENJEU DES STÉRÉOTYPES DANS LES ORGANISATIONS LE CAS DU HANDICAP LANGUEDOC -ROUSSILLON & PACA Patrick Scharnitzky Consultant Diversité Professeur ESCP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LENJEU DES STÉRÉOTYPES DANS LES ORGANISATIONS LE CAS DU HANDICAP LANGUEDOC -ROUSSILLON & PACA Patrick Scharnitzky Consultant Diversité Professeur ESCP."— Transcription de la présentation:

1 LENJEU DES STÉRÉOTYPES DANS LES ORGANISATIONS LE CAS DU HANDICAP LANGUEDOC -ROUSSILLON & PACA Patrick Scharnitzky Consultant Diversité Professeur ESCP Europe

2 Les différents leviers de gestion du handicap RECRUTEMENT SOUS-TRAITANCE MAINTIEN DANS LEMPLOI AUTO-DÉCLARATION

3 Auto-déclaration : un modèle gagnant-gagnant LE SALARIÉ : Aménagement de poste et/ou des conditions de travail Prise en charge dun suivi thérapeutique Relations professionnelles plus transparentes Retraite anticipée sous condition LE SALARIÉ : Aménagement de poste et/ou des conditions de travail Prise en charge dun suivi thérapeutique Relations professionnelles plus transparentes Retraite anticipée sous condition LORGANISATION : Baisse de la contribution AGEFIPH Meilleure performance / aménagement de poste Moins dabsentéisme et de turn-over Déconstruction des stéréotypes envers les T.H. LORGANISATION : Baisse de la contribution AGEFIPH Meilleure performance / aménagement de poste Moins dabsentéisme et de turn-over Déconstruction des stéréotypes envers les T.H.

4 AUTO-DÉCLARATION DU HANDICAP Existe-t-il des avantages à lauto- déclaration ? Mon organisation saura-t-elle me traiter équitablement ? Suis-je à laise avec mon handicap ? OUI Je déclare mon handicap et je le rends visible OUI Je renonce totalement à parler de mon handicap NON

5 Le cercle vicieux du handicap non déclaré

6 1 LES PROCESS 2 LES VALEURS Les Stéréotypes LA DIVERSITÉ : 2 STRATÉGIES

7 AU PARADIS les Français sont les cuisiniers, les Italiens sont les amants, les Anglais font la police, les Allemands travaillent, et le tout est organisé par les Suisses EN ENFER les Anglais sont les cuisiniers, les Suisses sont les amants, les Allemands font la police, les Français travaillent, et le tout est organisé par les Italiens LES STÉRÉOTYPES

8 Inconscients Culturels Fondés sur une « réalité » LES STÉRÉOTYPES Ils sont partagés donc résistants Ils rassurent Ils impactent nos actes et nos jugements à notre insu RISQUE DE DISCRIMINATION IMPLICITE

9 Doù viennent-ils ? MÉDIAS ÉDUCATION CROYANCES NORMES STÉRÉOTYPES 2. CONDITIONNEMENT CULTUREL 1. CAPACITÉS MENTALES LIMITÉES Besoin de simplification Assimilation à des attentes

10 1 %

11 Pourquoi les stéréotypes sont-ils si difficiles à combattre ? Ils sont UTILES : MENTALEMENT AFFECTIVEMENTSOCIALEMENT Economie mentale Rapidité de traitement Comparaison sociale Image de soi positive Sentiment de contrôle Faible prise de risque

12 De limage aux actes … 12 La Catégorie sociale La « boîte » : Les personnes handicapées Le Stéréotype Le contenu associé à la catégorie : « Ils sont trop lents pour notre mode de fonctionnement » Le préjugé Lattitude associée au stéréotype : « Je nai pas de temps à perdre à devoir madapter… » La Discrimination Le passage à lacte : « Je nen recrute pas »

13 2. ILS SONT SOUVENT IMPLICITES Pourquoi les stéréotypes sont-ils si difficiles à combattre ?

14 Les Prophéties Auto-Réalisatrices

15

16 La menace du stéréotype : leffet de la stigmatisation sociale

17 Expérience dans une université Américaine : Test daptitude pour étudiants blancs et noirs Stéréotype dominant aux Etats-Unis : les Afro-Américains ont une intelligence plus faible que les blancs Condition neutre : « simple exercice de laboratoire » ILLUSTRATION 1 : Condition stigmatisante : « test dintelligence » BLANCS = NOIRS BLANCS > NOIRS

18 Test de mathématiques pour des étudiantes asiatiques Stéréotype 1 : les femmes sont moins douées pour les mathématiques que les hommes Stéréotype 2 : les asiatiques sont meilleurs pour les mathématiques que les « américains blancs » Condition valorisante : Asiatiques Condition stigmatisante : Femmes ILLUSTRATION 2 : Performances ÉLEVÉES Performances FAIBLES >

19 3. ILS SONT NORMATIFS Pourquoi les stéréotypes sont-ils si difficiles à combattre ?

20 20 BARBIDOU vétérinaire BARBIBUL scientifique BARBOUILLE artiste peintre BARBOTINE passionnée de littérature BARBABELLE passionnée …par elle-même BARBALALA Chanteuse BARBIDUR sportif

21 COMMENT LIMITER LIMPACT DES STÉRÉOTYPES ? 3 niveaux daction 1. ORGANISATIONNEL valeurs, process, mode de gouvernance…. 2. MANAGERIAL mixité dans les équipes, tutorat, process R.H…. 3. INDIVIDUEL formation, expertise, état physique et affectif… ACTIONS CONJOINTES ET COHÉRENTES

22 Illustration : lEtude IMS sur les stéréotypes envers les personnes handicapées ( ) Quels stéréotypes ont les managers envers les personnes handicapées dans lentreprise ? Quels sont les moyens daffaiblir ces stéréotypes et leur impact sur les interactions avec les personnes handicapées ?

23 LE QUESTIONNAIRE Questionnaire sur le handicap Carnet de réponses Date de la passation : ____________ Heure de passation : _____________ Entreprise : ____________________ Veuillez ne pas ouvrir le carnet avant le signal. Merci.

24 Familiarité personnelle avec des P.H. : 53,7 % Contacts professionnels avec des P.H. : 79,5 % Personnes handicapées côtoyées dans lentreprise : 1,71 Personnes handicapées managées dans léquipe : 0, managers Hommes : 57,5 % Femmes : 42,5 % Age = 41,0 ans (23 à 62 ans) Ancienneté : 11,8 ans Niveau Bac + 3 : 37,7 % Niveau > Bac + 3 : 62,3 % Recrutement : 49,9 % Personnes managées = 11,3 LA POPULATION INTERROGÉE

25 LA REPRÉSENTATION SOCIALE DU HANDICAP 2975 évocations libres associées au mot « HANDICAP » 892 (30,0%) 626 (21,1 %) 1457 (48,9 %)

26 LES THÈMES : TYPOLOGIE DU HANDICAP (784 – 26,3%) : physique, mental, moteur, chaise roulante, psychique, aveugle, maladie, paralysie … PROBLÈMES LIÉS AU HANDICAP (1308 – 44,0%) : accessibilité, inadaptation, difficultés, peur, souffrance, limites, exclusion, rejet … QUALITÉS ASSOCIÉES AU HANDICAP (105 – 3,5%) : courage, sympathie, motivation, volonté, persévérance, efforts … PLACE DU HANDICAP DANS LA SOCIÉTÉ (412 – 13,8%) : diversité, différences, scolarité, sport, associations… LE HANDICAP DANS LENTREPRISE (183 – 6,1%) : quotas, aménagement des locaux, accord entreprise, travail, coût, discrimination positive …

27 LE STÉRÉOTYPE (évocations libres) Images positives 517 (33,3%) 1. courageuses, volontaires, fortes, 2. sympathiques, souriantes…

28 Images positives 517 (33,3%) Les P.H. victimes 389(25, 1%) isolées, discriminées, mises à lécart … LE STÉRÉOTYPE (évocations libres)

29 Images positives 517 (33,3%) Les P.H. victimes 389(25, 1%) Images négatives 371(23, 9%) dépendantes, fragiles, lentes, inadaptées, faibles … LE STÉRÉOTYPE (évocations libres)

30 Images positives 517 (33,3%) Les P.H. victimes 389(25, 1%) Images négatives 371(23, 9%) Les P.H. comme les autres 105(6,8 %) Les P.H. différentes 63(4,1%) comme tout le monde, des personnes normales … différentes, à part… LE STÉRÉOTYPE (évocations libres)

31 TYPE DE HANDICAP Scores moyens dappréciation de différents groupes de personnes handicapées (échelles en 9 points) Les diabétiques 7,2 Les asthmatiques 7,0 Les épileptiques 6,2 Les gens en chaise roulante 6,1 Les sourds 4,8 Les aveugles 4,5 Les dépressifs 4,4

32 Quels facteurs organisationnels et managériaux affaiblissent les stéréotypes envers les personnes handicapées ?

33 REPRÉSENTATION DE LENGAGEMENT DE LENTREPRISE EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ 2 temps : 1.Un engagement modéré améliore le stéréotype 2.Un engagement trop fort induit un effet rebond négatif PERCEPTION DE LENGAGEMENT STÉRÉOTYPE SEUIL CRITIQUE

34 CONTACTS PROFESSIONNELS AVEC DES PERSONNES HANDICAPÉES 1. Plus les managers sont en contact avec des personnes handicapées dans leur quotidien professionnel, plus leur stéréotype est positif Personnes handicapées côtoyées dans lentreprise Évocations positives Entreprise non / équipe non24,3 % Entreprise oui / équipe non29,4 % Entreprise oui / équipe oui31,8 % 2. Les contacts facilitent lidentification aux personnes handicapées et ainsi réduisent les stéréotypes négatifs

35 CONNAISSANCE DU HANDICAP Taux légal de personnes handicapées dans les entreprises de plus de 20 salariés ? 16,9 % de bonnes réponses Taux de personnes handicapées en chaise roulante ? 2 % 11,7 % Sachant que 10,3% de la population générale a un niveau BAC + 3, quen est-il pour les personnes handicapées ? 1,8 % 10,4 % Taux de personnes handicapées atteintes dun handicap de naissance? 15 % 29,4 % 1.Faible degré de connaissance du handicap de la part des managers 2. Néanmoins, plus le degré de connaissance est élevé, plus il induit un stéréotype positif

36 SENSIBILISATION AU HANDICAP 1. Plus les managers participent à des actions de sensibilisation, plus leur stéréotype est positif mais cet effet nest pas immédiat. Valence positive du stéréotype Actions de sensibilisation au handicap SEUIL CRITIQUE 2. Les actions de sensibilisation les plus efficaces sont celles qui produisent des contacts directs avec les P.H. (tutorat, accueil de stagiaires…)

37 SYNTHÈSE DE LÉTUDE Ce qui affaiblit les stéréotypes : - Lengagement de lentreprise en faveur du handicap - Les contacts professionnels avec les personnes handicapées - La sensibilisation à la question du handicap - La connaissance du handicap Ce qui nimpacte pas les stéréotypes : - Lâge, le genre, lancienneté - Les contacts « privés » avec des personnes handicapées - La participation au recrutement - Le nombre total de personnes managées


Télécharger ppt "LENJEU DES STÉRÉOTYPES DANS LES ORGANISATIONS LE CAS DU HANDICAP LANGUEDOC -ROUSSILLON & PACA Patrick Scharnitzky Consultant Diversité Professeur ESCP."

Présentations similaires


Annonces Google